Page principale Newsletters

Inscription à notre newsletter




POZ n°09 Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Vivant   
Mardi, 15 Mars 2005 14:13

SOMMAIRE



  • Éditorial
  • Les brèves du sieur Vivant
  • Les ragots de MonVoisin
  • Tentative d'intrusion spiritualiste à l'Année mondiale de la physique
  • Douste-Blazy et les psychothérapies
  • Nouveautés du site web

 


ÉDITO


 

La 9e lettre de l’OZ vient d’éclore fébrilement de son œuf. Les yeux clos, ébréchant maladroitement sa coquille de carbonate de calcium rendue solide par une longue période de couvaison, la lettre vient en couinant se blottir contre le plumage, chaud à rendre jaloux une dinde, de Stanislas Antczak, pour l’occasion aussi éminent vice-président qu’efficace couveuse.

Je ne vais pas disserter sur les nouvelles qu’égrenne cette lettre : il y en a pour toutes les heures. De l’inconséquence du Ministre de la Santé aux méthodes peu saines de l’Université Interdisciplinaire de Paris, vous avalerez de travers votre petit-déjeuner. En début d’après-midi, brèves et ragots alimenteront vos commérages vespéraux. Au crépuscule, scrutant le ciel pour impressionner votre monde, vous déblatérerez sur la catastrophilie liée au tsunami. Enfin, vers minuit, le bonnet de nuit engoncé sur les oreilles, vous frissonnerez d’un mélange de peur et de froid en lisant d’une traite l’histoire terrifiante du manuscrit de Voynich puis celle, épouvantable, de la Tour sans Venin.

J’en profite pour glisser deux anecdotes, l’une de type paranormale, l’autre de type médicale.

Nous savons tous que l’esprit humain a une fâcheuse tendance à lire dans les formes les plus diverses des images induites, notamment des visages. Des apparitions de la vierge Marie sur des toasts au jambon jusqu’aux hallucinations auditives, on parle pour désigner ce phénomène de « pareidolie ». Mais peut-on parler de pareidolie lorsque notre cerveau, dans un fatras langagier, parvient à extraire un jeu de mot consternant, une contrepèterie nullissime ou une association drôlatique ? Je ne sais. En tous les cas, un des internautes de la liste zeteticiens@yahoogroupes.fr , G.D.., me fait savoir qu’il habite dans le triangle « Décines-Meyzieux-Chassieux ». Extraordinaire, non ?

L’autre considération a trait à la médecine. Nombre de gens se détournent de la médecine scientifique pour s’adresser aux médecines dites « alternatives », parce que la prise en charge du patient y est plus globale - notamment plus longue. Je me dis intérieurement que plutôt que balancer l’efficacité des traitements classiques à cause de la brieveté des rendez-vous médicaux, et prendre le risque d’opter pour une thérapie moisie et inefficace au nom d’une prétendue prise en charge d’une heure, il vaudrait mieux réclamer auprès de nos médecins classiques une prise en charge plus grande du patient, sur le plan psychoaffectif.

J’en profite pour soulever un véritable problème : les docteurs deviennent de plus en plus spécialisés, vous ne trouvez pas ? Un jour, j’avais mal au testicule gauche : je vais donc à l’hôpital, je me trompe d’étage et m’adresse au premier venu. Vous faîtes erreur, monsieur, me dit-il. Je suis docteur en droit.

La spécialisation, je vous jure.

Richard Monvoisin.

 


LES BRÈVES DU SIEUR VIVANT


 

Opportunisme et catastrophilie Avez-vous remarqué que la couverture médiatique des grandes catastrophes semble suivre une sorte de logique, comme un fil conducteur valable pour chacun des évènements tragiques et indépendant du contexte ? On couvre d'abord les faits, vite et mal. On s'efforce ensuite de trouver un maximum de documents impressionnants (témoignages audio, photos, vidéos) qu'on diffuse en boucle, le nez sur les courbes d'audience : il faut battre le fer de l'émotion pendant que les corps sont encore chauds. Dans une troisième phase, on se mobilise, on en appelle à la générosité de tous, la compassion est forcément générale. Pendant ces 3 phases, on n'oublie pas de tenir le citoyen informé de l'évolution des chiffres "selon le bilan officiel". Enfin et c'est là que je veux en venir, vient la phase du mystère. Untel avait prévenu, un autre savait, l'astrologue avait prédit, les animaux avaient senti, le gouvernement complotait, on nous a menti, bref : l'étrange, le mystérieux, l'opaque et le sulfureux prend le pas sur l'information. Cela s'est produit pour le 11 septembre (OVNI autour des tours jumelles, apparition du diable dans la fumée de l'incendie, photos-montages sur Internet, complot du gouvernement américain, complot des services secrets israëliens, ...), cela s'est évidemment produit pour le récent tsunami:

- Le sixième sens des éléphants a sauvé des vies en Thaïlande
http://www.topchretien.com
- Nostradamus l'avait prédit (un grand classique):
http://members.aol.com/centuries
- Le Cambodge épargné grâce à un astrologue :
http://www.liberation.fr
- Les Thaïlandais hantés par les « esprits errants »
http://www.lefigaro.fr
- Florilège de fausses photos sur internet:
http://www.snopes.com
- Les complots sont partout:
http://paris.indymedia.org
...et évidemment de nombreux OVNI ont été vus juste avant le désastre:
http://www.indiadaily.com.

Quand les charlatans deviennent charognards, l'Observatoire Zététique (qui l'avait prédit) fait comme les éléphants : il pleure.


****

Une école de la voyance à la Réunion La marionnette de notre ami Jacques Poustis (artiste complet et zététicien qui enchante petits et grands sur l'île depuis plus de vingt ans) doit se retourner dans sa malle des Indes ! Les élèves de cette école doivent-ils deviner leurs notes pour obtenir de bonnes notes ?

Source : http://www.fairelejour.org.

****

Le site de Gérard Majax est-il seulement moche ? D'après cet article, seul le fond de zététique sauve la désuétude de la forme. Allez visiter ce monument de majaxitude et faites-vous votre idée : http://www.majax.com.


****

Un couple vend sa maison pour une bouchée de pain : un « guide spirituel » leur avait annoncé leur mort prochaine (ils auraient gaspillé toute leur énergie vitale à sauver le monde !). Le décès n'ayant finalement pas eu lieu, le couple refuse de quitter les lieux. Un juge prononce leur expulsion. C'est grotesque et ça se passe au Canada, en 2004.

Source sur http://www.cyberpresse.ca.

****

« Les superstitions en Chine se portent bien ». Cette article, assorti du même titre passe-partout, a été repris par tous et partout. À lire si vraiment vous ne savez pas quoi raconter à votre tante lors d'un prochain repas familial.

http://www.mininiouze.com.

****

Une croyance très répandue au Japon veut qu'à chaque groupe sanguin corresponde un profil psychologique. C'est quasiment inconnu chez nous, et plus pratiqué que l'astrologie chez nos amis nippons. Pour parfaire votre connaissance sur les pratiques douteuses du monde :

http://www.cefj.org
http://www.japantimes.co.jp (en anglais).



LES RAGOTS DE MONVOISIN


 

Après l'excellentissime livre « Why people believe weird things » (pourquoi les gens croient en des trucs bizarres), voici le dernier livre de Shermer, intitulé « Science Friction, Where the Known Meets the Unknown » (Science friction, quand le connu rencontre l'inconnu) « Science Friction: Where the Known Meets the Unknown » by Michael Shermer. Times Books/Henry Holt. 336 pages. $26.00. ISBN: 0-8050-7708-1. Publication date: January 5, 2005. Vous aurez une petite introduction à ce livre (en anglais) sur http://www.skeptic.com/eskeptic01-07-05a.html.


****

« People are to be tortured in laboratories at Oxford University in a United States-funded experiment to determine whether belief in God is effective in relieving pain. » tous les liens (5) sont ici : http://monkeyfilter.com/link.php/6843.

Si vous êtes intéressé, j'ai entendu dire qu'il y avait trois groupes : arrachage d'ongle, fourchette dans l'oeil et introduction de poix brûlante dans le rectum. Recherche financée avec la fondation Templeton, think-tank religieux financeur de l'UIP dont il est question dans ce numéro.


****

Dans un article du New York Times du 11 janvier, Jane Brody relate un sondage effectué par le Food Policy Institute à la Rutgers University, portant sur 1200 personnes. Ce sondage montre que 43% des interrogés croient que les tomates ordinaires ne contiennent pas de gènes ! Pourtant toute personne ayant suivi un cours de biologie de collège devrait être en mesure de savoir que tous les êtres vivants contiennent des gènes. Bien sûr, reste à savoir comment le sondage fut mené : selon le contexte, les questions, les formes employées par l'enquêteur, on peut induire des réponses non représentatives de l'opinion des individus. Mais quoi qu'il en soit, cela montre d'une part que nos opinions peuvent vaciller, et que d'autre part les croyances ne sont pas corrélées au niveau d'études, ce qui n'est pas une nouveauté, mais ne laisse pas de surprendre. Note : si quelqu'un souhaite s'assurer que les tomates sont bien des organismes vivants, qu'il tape « Hubbard auditing tomato » sur un moteur de recherche : L. Ron Hubbard eut une période d'implant d'électrodes dans des tomates pour les écouter, vers 1959. (Merci à Ruth Kava, directrice de l'American Council on Science and Health.)


****

Tentatives d'intrusions spiritualistes dans l'Année mondiale de la physique

Dans le cadre de l'Année mondiale de la physique, devait avoir lieu le 12 mai à Grenoble une table ronde intitulée « Science et Vérité », dont les intervenants prévus appartenaient pour la majorité à l'UIP, (Université interdisciplinaire de Paris), et ce jusqu'au modérateur lui-même, Jean Staune. Il s'agissait d'une forme d'entrisme assez grave, lorsqu'on connaît les visées de cette structure, dont l'objet social n'est jamais annoncé. Je vais par conséquent procéder à un petit récapitulatif succinct de la question, de façon à expliquer l'intervention de l'Observatoire Zététique. L'UIP n'est pas réellement une université, mais une association. Elle est très active. Elle est une reprise en main de l'Université européenne de Paris, elle-même anciennement Université populaire de Paris qui organisait il y a plus de vingt ans des conférences publiques sur le paranormal, la parapsychologie, l'ésotérisme, l'astrologie, etc. Son objectif est de montrer par toutes les manières que la science mène de façon naturelle à un retour au religieux. Aussi mobilise-t-elle ses ressources (importantes) pour parvenir à une convergence entre science et foi (le titre de leur revue est, en l'occurrence, « Convergences »). L'UIP est fondamentalement anti-matérialiste. Elle a d'ailleurs reçu une bourse de 10 000 dollars de la fondation Templeton « pour le progrès de la Religion ». Mais les poils commencent à vraiment se hérisser quand on apprend que, conséquence de cet anti-matérialisme, elle est aussi anti-darwinienne ! Pas créationniste : elle se veut évolutionniste, mais d'un « évolutionnisme compatible avec la foi religieuse », où l'Homme reviendrait au centre d'un Univers ayant évolué vers lui, et dont il est le dessein. Resucée du si seyant Principe anthropique et exemple parfait de raisonnement panglossien (effet bipède de Broch, pour les connaisseurs). Alors, pour mener sa quête de sens, l'UIP prône la réintroduction de la spiritualité comme objet d'étude, dans tous les aspects de la science, et avec moult moyens notamment financiers (Assystem, Auchan, France Télécom, Nature et Découverte, Salustro Reydel (Audit et Conseil), mais aussi politiques (Luc Ferry), et médiatiques, - Lecointre nous explique que « Libération, sous l'action de la journaliste Dominique Leglu, a longtemps fait de la publicité pour les colloques de l'UIP jusqu'au printemps 1999 où le journal mit un terme à son partenariat (elle est depuis rédactrice chez Science Avenir).

La Recherche, sous l'impulsion d'Olivier Postel-Vinay, directeur de la rédaction, a publié depuis 1995 un nombre impressionnant d'articles portant sur les chercheurs membres permanents de l'UIP ou sur leurs recherches ».

J'ajouterais que Jean-Marie Pelt, chroniqueur régulier sur France Inter, ou Trinh Xuan Thuan, nouvelle égérie scientifique française, sont des viatiques bigrement intéressants sur les ondes. Car qui sont les membres de l'UIP ? Serez-vous surpris ? De Jean-Marie Pelt à Trinh Xuan Thuan, on passe par Christian de Duve, feus Marcel-Paul Schutzenberger et Ilya Prigogine, Bernard d'Espagnat, Anne Dambricourt-Malassé... Une bonne part de ces personnages commettent d'ailleurs régulièrement des articles à forte teneur en New Age dans la faramineuse revue « Nouvelles Clés » de Patrice Van Eersel et Marc de Smedt, anciens collaborateurs de « Planète » de Louis Pauwels -- « Nouvelles Clés » formant désormais une nébuleuse Casgha-Bogdanof-Van Eersel-Pelt-Van Cauwelaert-Chauvin, que l'Observatoire Zététique eut l'occasion de rencontrer lors de l'une de ces grandes pompes annuelles du festival Science Frontières, entre astrologie et vente de cactus pour repousser les ondes néfastes des ordinateurs (technique promue Didier Van Cauwelaert). Bref, ces incontournables de la science médiatisée servent d'appât. Car la technique la plus aboutie de l'UIP est la participation ou l'organisation d'une kyrielle de conférences, en compagnie d'éminences-autorités scientifiques, ceci afin de se faire une carte de visite et un site indéniablement damasquinés qui ne manqueront pas de convaincre, ensuite, d'autres éminences qui... (Voir l'article de Guillaume Lecointre sur www.pseudo-sciences.org/uip.htm.) Grâce à ces moyens (financiers, scientifiques, politiques et médiatiques) nous avons ainsi en France le déplaisir souvent renouvelé de lire et d'entendre le message de l'UIP, mais également de voir la sphère politique s'incliner doucement. Il y a six ans, par exemple, sous le haut patronage de Jacques Chirac et sous la présidence de Federico Mayor, Directeur général de l'UNESCO, le congrès de l'UIP s'intitulait « Un siècle de Prix Nobel : science et humanisme ». Titre passe-partout pour qui n'a pas connaissance du passé et des écrits des membres de l'UIP, mais surtout un sujet médiatiquement très « sexy » pour les journalistes. D'ailleurs, l'UIP l'a bien compris et ratisse large dans son champ d'expertise : à Grenoble, dans quelques mois, il ne devait être question de rien moins que « Science et Vérité ». Et les journaux adorent ce genre de choses : le concordat science-religion, en même temps qu'une impasse épistémologique (pour paraphraser Bricmont, la science et la religion ne peuvent pas entrer en conflit ni en convergence car l'une s'occupe de jugements de fait, l'autre de jugements de valeur) fait un excellent marronnier : il suffit pour s'en rendre compte de regarder le nombre de journaux qui titrent sur la question (récemment, par exemple, « Dieu et la science : le nouveau choc » Le Nouvel Observateur, 23 décembre 2004 au 5 janvier 2005, N°2094-2095). L'Observatoire Zététique (OZ) a pris contact avec les organisateurs de l'AMP à Grenoble pour les avertir des visées de l'UIP. Ceux-ci s'en sont fortement émus et ont initialement proposé d'intégrer un membre de l'OZ à la table ronde et de choisir une personne modératrice extérieure, « impartiale ». Ce que notre association a refusé, considérant primo que les deux thèses en concurrence ne sont pas ontologiquement équivalentes, secundo parce que c'est justement parce que des gens de haut niveau ont accepté de débattre qu'ils ont brodé leur notoriété, tertio parce que le discours présenté par l'UIP, démagogique, ne souffre pas la contradiction sans enclencher un lynchage médiatique pour l'éventuel contradicteur. L'OZ ayant également contacté d'autres associations sceptiques (l'AFIS, l'Union rationaliste, la Libre pensée) et des personnalités (Jean-Claude Pecker, Étienne Klein, Jean Bricmont, Guillaume Lecointre...), qui ont apporté leur soutien à sa démarche. Devant une telle mise en garde, les organisateurs de l'AMP à Grenoble ont finalement pris la décision d'annuler la table ronde prévue et de la remplacer par une conférence (dont le titre ne figure pas sur le programme du site Internet de l'AMP à l'heure où j'écris ces lignes). Martelons-le une dernière fois avec force : il ne s'agit pas d'empêcher quiconque de s'exprimer sur quelque sujet que ce soit. Les membres de l'UIP ne sont en rien condamnables sur leurs opinions ; on a quand même le droit de penser ce qu'on veut et de le dire. En revanche, dans le cadre d'une manifestation telle que l'AMP, organisée et financée par des organismes officiels, il est très discutable que l'objectif cachée d'une table ronde soit la promotion de la religion ; et qui plus est, la moindre des politesses est d'être honnête en ne cachant ni ce que l'on est, ni ce que l'on dit, et en ne faisant pas semblant de susciter un débat ouvert alors que l'on ne parle, en fin de compte, que d'une seule voix. L'Observatoire Zététique se réjouit que les organisateurs de l'Année mondiale de la physique aient été sensibles à la mise en garde qu'ils ont reçue et qu'ils aient pris cette décision courageuse. Espérons qu'à terme toutes les instances organisatrices de ce type de colloque seront vigilantes et barreront la route aux idées qui, quelle que soit leur teneur, cherchent à s'imposer en employant des moyens semi-cachés.

Richard Monvoisin


Références :

Pour l'Année mondiale de la physique :
- dans l'Académie de Grenoble : www.ujf-grenoble.fr/PHY/AMP/index.htm
- site national : www.physique2005.org.

Pour les travaux de l'UIP : www.uip.edu/fr.

Pour le manifeste de la Transdisciplinarité de Nicolescu, invité à la table ronde : http://nicol.club.fr/ciret/vision.htm.

Pour une vision des axes de l'UIP, à travers son secrétaire lui-même :www.staune.fr.

Pour une critique de l'UIP :
- Sur le site web de l'AFIS : www.pseudo-sciences.org/uip.htm
- Charlie Hebdo, 517, Guillaume Lecointre, 15 mai 2002, p. 14 « La science bigote »
- http://pro.wanadoo.fr/tansen/bioethics/society/ferry.htm.

Pour une critique du concordat science-religion :
- http://atheisme.free.fr/Contributions/Science_religion_1.htm.

Pour montrer que les inquiétudes sont syndicales, en plus d'être scientifiques :
- www.sudeducation.org/archive/journal/03mars/religi_4.html.

Pour une critique du « postmodernisme » et du spiritualisme caché en science :
- sous la direction de Jean Dubessy et Guillaume Lecointre, « Intrusions spiritualistes et impostures intellectuelles en science » éditions Syllepse, collection Matériologiques, 2001.
- Allan Sokal et Jean Bricmont « Impostures intellectuelles », Odile Jacob, 1997.

 


DOUSTE-BLAZY ET LES PSYCHOTHÉRAPIES


 

Février 2004 : l'Inserm remet à la Direction générale de la santé son rapport intitulé « Psychothérapies, trois approches évaluées », expertise collective s'appuyant sur la littérature internationale, visant à évaluer trois approches psychothérapiques : l'approche psychodynamique (psychanalytique), l'approche cognitivo-comportementale, et l'approche familiale et de couple. Ce rapport s'intéressait particulièrement à la question de l'évaluation des différentes thérapeutiques : comment évaluer, à quels troubles s'intéresser, etc. Il concluait très nettement dans le sens de la supériorité des thérapies comportementales et cognitives (TCC), de l'absence de preuves de l'efficacité de la psychanalyse et de la nécessité d'évaluer celle-ci. Février 2005 : le ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy, déclare au Forum des psys, à la Mutualité, à un parterre de psychanalystes : « Je sais que vous vous êtes récemment sentis incompris. Je sais qu'il y a eu des malentendus. Je tiens, ici, personnellement, à affirmer que cette page est, maintenant, tournée. Le propre de la santé mentale est qu'elle doit faire face à la souffrance née du plus intime. Face à cette souffrance secrète, indicible, le premier devoir d'une société, fondée sur les solidarités, mais aussi, et surtout, sur les libertés, est de reconnaître qu'il ne saurait y avoir un seul type de réponse. La souffrance psychique est difficilement communicable, elle n'est, en tous cas, ni évaluable, ni mesurable. J'ai compris à quel point vous avez été heurtés par la publication, début 2004, d'un certain rapport sur l'évaluation des psychothérapies. Son contenu et sa promotion vous ont, je le sais, particulièrement offensés. De plus, ce rapport avait été, à l'époque, placé sur le site Internet du ministère de la santé. Dès que ce fait m'a été signalé, cher Jacques-Alain Miller, je l'ai fait retirer du site. Vous n'en entendrez plus parler de la part du Ministère. » Il manquait un aspect médiatique « people » à ce tableau idyllique, mais le service public de télévision s'est chargé de combler ce manque. Le 22 février, dans l'émission « On a tout essayé » sur France 2, le sujet est abordé lors de la séquence « kikadékoné » où il s'agit de savoir si Douste-Blazy a « déconné » ou non en retirant le rapport de l'Inserm du site Internet du ministère. Le psychanalyste Gérard Miller, frère du susnommé, trouve évidemment que Douste-Blazy n'a pas du tout « déconné » et se permet même de qualifier les TCC d'« ultra-minoritaires » et « ultra-violentes ». L'exemple qu'il en donne est une séquence du film « Orange mécanique » de Kubrick, effectivement très violent. D'une part il montre sa totale méconnaissance du sujet et une étonnante fermeture d'esprit en la matière, et d'autre part il évite soigneusement de répondre au fond du problème, qui est l'absence d'efficacité mesurée de la psychanalyse. Voilà où la notion de groupe de pression prend tout son sens et où celle de démocratie le perd, voilà où la science s'efface devant le pouvoir. Rien de nouveau sous le soleil de la psychanalyse.

Stanislas Antczak


Références :

- le résumé du rapport de l'Inserm se trouve encore (à l'heure où j'écris ces lignes) sur le site de l'Inserm.

- le texte de l'allocution du ministre est retranscrit (mais non garanti) sur www.psy-desir.com.




AUTRES NOUVEAUTÉS SUR LE SITE DE L'OBSERVATOIRE ZÉTÉTIQUE


 

Deux nouveautés extra-sensationnelles, qui raviront les amateurs d'histoire mystérieuse. Une tour mystérieuse, vestige d'un château qui n'existe pas ? Une tour bénéfique, qui éloigne les serpents ? ... il ne faut pas confondre gober une belle histoire et avaler une cool oeuvre.

La Tour sans venin, une histoire qui ne manque pas de piquant, par Richard Monvoisin.
www.zetetique.fr/index.php/dossiers/88-tour-sans-venin

Un grimoire ancestral au sens perdu ? Les mémoires occultes d'un maître alchimiste ? ... Voynich soit qui mal y pense.
Le Mystérieux Manuscrit de Voynich, par Géraldine Fabre.
www.zetetique.fr/index.php/dossiers/58-manuscrit-voynich.

Mise à jour le Mercredi, 09 Septembre 2009 20:12
 
«DébutPrécédent71727374757677787980SuivantFin»

Page 73 sur 81