Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
interview d'Eric Maneval pour son roman "zététique" signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12
SUJET: interview d'Eric Maneval pour son roman "zététique"
   16/12/13 à 21:35 #41378
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 interview d'Eric Maneval pour son roman "zététique"
salut à tous,

Pour l'OZ, j'ai interviewé Eric Maneval, romancier qui est a son 3ème roman et qui a consacré le dernier à Rennes Le Château avec une approche inspirée de la zététique.

C'est un roman qui retrace les aventures d'un couple de personnages qui , chacun à leur manière, et qui , petit à petit, s'investissent dans une sorte de quête spirituelle autours des mystères de Rennes le Château et s'enlisent dans certaines affaires un peu louches en passant...

En parallèle des aventures de ces gens un peu paumés qui cherchent un sens à leur vie à Rennes.... L'auteur nous explique progressivement la création du mythe de Rennes le Château en présentant les faits historiques qui ont aboutis à ce mythe petit à petit... On découvre donc les liens entre Saumière et Marie Dénarnaud, puis le rôle de Corbu dans la création du mythe du trésor de Saumière (qui après sera repris dans Da Vinci Code). L'auteur en profite aussi pour démonter plusieurs sois disant "preuves" citées ça et là par les tenants ... Et à coté de Luc, le personnage principal qui croit à fond à tout ce qu'il lit sans esprit critique... on retrouve JP, le libraire du coin qui est un vrai sceptique ....

Le livre est assez sympa, pas très long et se lit facilement. Je l'ai apprécié ;)

www.amazon.fr/Rennes---Ch%C3%A2teau-Tome...eywords=eric+maneval

Voici l'interview en avant première :
 
Dernière édition: 16/12/13 à 21:37 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   16/12/13 à 21:35 #41379
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman "zététique"
"Bonjour Eric Maneval. Tout d'abord, je te remercie de m'accorder cette interview. Nous nous sommes rencontré lors de discussions entre sceptiques et zététiciens. J'ai alors découvert ton dernier livre, "Rennes-Le-Château : Tome Sang", qui est un roman, pour reprendre tes dires, "zététique". On va en parler dans quelques instants, mais avant cela, pourrais tu expliquer comment tu en es arrivé à t'intéresser à la zététique ainsi qu'aux mystères liés à Rennes-Le-Château?"

Bonjour, Jeremy. Lorsque j'ai commencé à m'intéresser à ce foisonnant sujet, et bien avant d'avoir le projet d'écrire, il m'est clairement apparu qu'il allait me falloir une méthode pour analyser les multiples faits et interprétations qui surviennent en cascade dès lors qu'on met le pied dans l'histoire du village de Rennes-le château. Ayant habité une vingtaine d'années sur les lieux, où j'exerçais la noble mais aléatoire profession de bouquiniste, je rencontrais régulièrement de nombreux "chercheurs" qui étaient aussi mes clients. Je les écoutais avec grand intérêt, intérêt plutôt porté sur leur psychologie et le potentiel littéraire de leur théories que sur la validité de leurs multiples assertions (certains étaient des gens connus dans le milieu de l'ésotérisme, Rennes-le-château étant une terre de pélerinage pour tous les occultistes) . Lorsque le projet d'écriture s'est concrétisé, suite à la rencontre du directeur de collection Renaud Marhic (auteur de nombreux essais sur les pseudosciences, les ovnis, le new age), il était convenu et c'est l'objet de la collection "polar et grimoire" ( dont d'autres ouvrages traitent par la fiction de la bête du Gevaudan, de la foret de Broceliande etc...) que le texte devait scrupuleusement respecter les faits et se baser uniquement sur ce qui était historiquement avéré, avec texte et document à l'appui; une approche zététique s'est imposée, en contrepoint d'une liberté littéraire. Je dis "s'est imposée" car, des lors qu'on traite de sujets aussi divers que les ovnis, l'histoire religieuse, les templiers.. et que l'on fait quelques recherches sur internet, on arrive (et heureusement) sur quelques pages ou le terme zététique est employé.
plusieurs personnages de ton livre ont un comportement inquiétant. Au fur et à mesure ils se perdent dans leur quête du mystère du Rennes-Le-Château et les conséquences au niveau de la réalité ne semblent pas les pousser à se remettre en question. Toi qui a connu cette région, as tu rencontré beaucoup de gens qui étaient comme ces personnages?

Oui, j'en ai rencontré beaucoup issus de milieux très différents. Il est vrai qu'il parait impossible qu'ils puissent se remettre en question. Mais j'en rencontre aussi à Marseille (ou je réside à présent) et on en rencontre partout. Certains ont perdu leur situation, leur famille, ont vendu leur maison pour financer leur recherche. D'autres viennent pendant les vacances arpenter fiévreusement les montagnes, mais travaillent leurs hypothèses tout le reste de l'année. Certains voient ça comme une chasse au trésor, d'autres comme une sorte de jeu vidéo initiatique, mais il y en a sur qui le mystère a opéré un envoûtement définitif. Je n'y habite plus mais il est possible que depuis le "Da Vinci Code", ses cohortes de lecteurs et la guignolade de Bugarach, le mystère ait perdu, ou du moins ait vu, à force d'exploitation médiatique, sa force attractive diminuer ou se modifier, (le chercheur se retrouvant moins seul qu'il y a une dizaine d'année).

Dans ton livre, Jipé, le bouquiniste local, assiste au déroulement progressif de l'histoire qui se joue entre les différents personnages. Progressivement, il se retrouve entraîné dans l'intrigue un peu malgré lui. As-tu vécu quelque chose de semblable lors des nombreuses rencontres que tu as fais avec tous ces gens captivés par les mystères de Rennes-Le-Château?

Oui, quelque chose de semblable au récit. Les "chercheurs", du moins ceux que j'ai rencontré, sont a la recherche d'oreilles attentives. Les miennes l'étaient pour trois raisons: un attrait littéraire pour le fantastique, le mystérieux, le fabuleux, un attrait d'analyste des modes de raisonnements mais aussi un attrait commercial et bibliographique car je faisais commerce de livres et de documents sur l'affaire, certains étant très recherchés, certains se revendant très cher, certains restant totalement introuvables (pour la simple raisons qu'ils n'existent pas!). J'ai donc beaucoup écouté, suivi certains dans leur recherche, plus par goût de l'aventure et de l'inattendu que par intérêt réel pour le mystère. Alors effectivement, je me suis retrouvé dans de drôles de situations, à visiter des bases extra terrestres (que seul mon hôte du moment voyait), à aller chez des gens qui avaient quelque chose de prodigieux à me montrer ou à me vendre, à me retrouver invité dans des communautés mystiques, à rencontrer quelques ermites possédés par les lieux, mais aussi à revoir certains de ces passionnés sur le marché de Limoux, en permission de sortie de l'hôpital psychiatrique. Cependant, je crois m'en tirer mieux que mon personnage, mais qui sait!
En guide de conclusion par rapport à ton livre, qu'aurais-tu envies de dire aux lecteurs sceptiques, zététiciens et autres qui vont découvrir cette interview?

Derrière la fiction et le rocambolesque, il y a un travail sérieux de démystification. Le sceptique qui s'est déjà intéressé à l'histoire n'apprendra peut-être pas grand chose, encore que certains faits soient assez peu connus. Le béotien, celui qui découvre les lieux et son histoire, gagnera un temps fou à lire mon livre (parmi les 600 parus sur l'affaire) avant d'exercer son esprit critique sur des points plus précis de cette passionnante histoire. J'espère être parvenu à montrer comment "l'apocalypse de Bugarach" avec cette scène ahurissante de journalistes internationaux attendant je ne sais quoi la nuit du 21/12 (n'étais-ce pas l'apocalypse du journalisme?) prend sa source un siècle plus tôt, lorsque un curé arrive dans une paroisse déshéritée et son église en ruine, ou comment, 50 ans plus tard, ce qui n'était au départ qu'un canular va devenir une véritable mystification. J'essaie aussi, par la fiction, de montrer comment on peut tomber dans le piège et quelles peuvent en être les conséquences.

Merci beaucoup Eric de m'avoir accordé cette interview. Le lecteur pourra se procurer ton livre sur les sites habituels. Il pourra aussi découvrir tes autres livres puisque celui qu'on vient de présenter est le 3ème. Tu es aussi l'auteur de deux polars : Retour à la nuit, aux éditions Ecorce ainsi qu'Eaux, aux éditions de l'Agly.

Jérémy Royaux
Pour l'Observatoire Zététique
 
Dernière édition: 16/12/13 à 21:36 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   27/01/14 à 16:34 #42047
Totoche
Contributeur extraordinaire !
Messages: 327
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman "zététique"
Alors, je viens de le lire, et tout en ayant passé un bon moment, je n'ai pas trouvé le bouquin extraordinaire.

D'abord parceque si on sent qu'il y a un réèl travail de recherche sur le sujet, on en retrouve pourtant aucun détail dans le livre. La thèse de l'auteur est reléguée à quelques petits encarts entre les chapitre ou il a à peine le temps d'exposer sa version des faits. Pas (enfin, peu) de références, des réflexions très peu développées, etc. Certe le curieux y trouvera des pistes intéressantes à explorer, mais moi, j'aurais aimé en lire plus long sur le sujet. Le livre aurait mérité une très très grosse annexe plutot que ces quelques petits paragraphes sur la véritable histoire de la fortune de l'abbé Saunière et le développement de la mythologie qui l'entoure.

Ensuite, le roman. J'ai trouvé les personnages attachants mais pas tous très développé, voir unidimensionnels pour certains figurants, qui malheureusement prennent une part importante dans l'intrigue au dernier moment. L'histoire, ultra simple dans un premier temps, se termine par une série de révélations en cascades que pour ma part, je n'ai pas réussi à toutes mettre bout à bout pour former une histoire cohérente. Que ce soit pour le développement des personnages ou de l'intrigue, j'en aurais aimé, là aussi, un peu plus. Au final, il y aurait certainement eu matière à deux bouquins, chacun un peu plus épais que celui que j'ai eu entre les mains.

Et puis, chaque fois que j'ouvre un bouquin de la collection Polars Grimmoires, il faut qu'il y ai au moins une mention d'Aleister Crowley complètement à coté de la plaque (c'était beaucoup plus grave dans Terminus Broceliande, ceci dit). Sur ce sujet, les auteurs de la collections semblent rarement avoir dépassé le stade du "ah oui, c'était ce fameux sataniste dont tout le monde parlait" qu'on trouve sur les sites intégrocatho. Ca ne me dérange pas qu'on égratigne mon gourou préféré pour des raisons valable (voyons voir escroc, misogyne, égoiste, prétentieux, suspect dans ses opinions politiques, ce ne sont pas les sujets de critique qui manquent), mais sataniste, il ne l'a certainement jamais été.
 
Dernière édition: 27/01/14 à 16:37 Par Totoche.
Le sujet a été verrouillé.
   27/01/14 à 20:18 #42055
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman "zététique"
d'accord avec les critiques
Eric Maneval , c'est pas Bernard Werber, c'est un petit écrivain local qui est veilleur de nuit. Je suis aussi resté sur ma faim par rapport à la longueur... il aurait pu ajouter 100 pages facilement et développer un peu l'histoire et les personnages :) après j'ai bien aimé l'ambiance.
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   06/02/14 à 16:49 #42287
PhD Smith
Contributeur extraordinaire !
Messages: 801
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman
Totoche écrit:


Et puis, chaque fois que j'ouvre un bouquin de la collection Polars Grimmoires, il faut qu'il y ai au moins une mention d'Aleister Crowley complètement à coté de la plaque (c'était beaucoup plus grave dans Terminus Broceliande, ceci dit). Sur ce sujet, les auteurs de la collections semblent rarement avoir dépassé le stade du "ah oui, c'était ce fameux sataniste dont tout le monde parlait" qu'on trouve sur les sites intégrocatho. Ca ne me dérange pas qu'on égratigne mon gourou préféré pour des raisons valable (voyons voir escroc, misogyne, égoiste, prétentieux, suspect dans ses opinions politiques, ce ne sont pas les sujets de critique qui manquent), mais sataniste, il ne l'a certainement jamais été.


Moi j'aime bien l'idée d'Aleister comme sataniste, partouzeur, drogué, membre initié de la "Golden Dawn" avant son éclatement... C'est un gourou comme il y en avait dans certains cercles ésotériques. Dans "x-files", il y a un épisode qui parle de cas de sorcellerie dans un lycée Aleister Crowley, où la méchante sorcière était la prof de SVT/physique.

Il y a un mythe autour de lui:
www.science-et-magie.com/MAGIE/crowley.htm
L'entre-deux-guerres deviendra plus difficile pour le mage, et Crowley finit par être obligé de monnayer ses écrits, ses scandales et ses intrigues.

Se proclamant avec fierté drogué, ivrogne, saint de Satan, pornocrate, mage luciférien, pédophile, il se prétendit amateur de tous les vices et de toutes les perversions.

Pourtant, sous cette façade d'histrion, Crowley, selon ses adeptes, était un mage sérieux, un véritable initié, possédant de véritables pouvoirs occultes.

Kurt Seligmann, auteur du Miroir de la Magie, parlant de Crowley, dit : «Cet homme est sans doute le plus grand et le plus inquiétant, peut-être le seul magicien du XXe siècle occidental.»


Pas vrai, pour moi c'est Fulcanelli.
 
Dernière édition: 06/02/14 à 16:55 Par PhD Smith.
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
praedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius.Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   06/02/14 à 19:53 #42291
Totoche
Contributeur extraordinaire !
Messages: 327
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman
Partouzeur, drogué, ex membre de la golden dawn, certes.
Mais sataniste, bof.
D'ailleurs, "Saint de satan" et "mage luciférien", j'ai jamais entendu ça. Ceci dit il était probablement capable de proclamer ça un soir de beuverie.
Des refs?
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/02/14 à 20:39 #42294
PhD Smith
Contributeur extraordinaire !
Messages: 801
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman
Wikipedia : fr.wikipedia.org/wiki/Aleister_Crowley
Magick (parties une et deux), Éditions Blockhaus, Paris, 1992.
Fragments sataniques, Hriliu, Cahors, 1996.
Le Livre de la Loi, Aleister Crowley, Les Gouttelettes de Rosée, Montpeyroux, 1997. ISSN 1261-503X.
Journal d'un drogué, voyage au pays de Cocaïne, Le Camion noir, Nancy, 2011.
Le Livre de la Loi, Le Camion noir, Nancy, 2007.
Béréshith, Les Gouttelettes de Rosée, Montpeyroux, 1998.
Le Scorpion, Les Gouttelettes de Rosée, Montpeyroux, 1998.
Babalon, Éditions de l'Heure, Charleroi, 2002.
Magick (Liber ABA, Livre Quatre), Editions Stephan Hoebeeck, Collection Bibliotheca Crowleyana, Bruxelles, 2013. Deux tomes. ISBN-13: 978-2805300066.
Le Livre des Mensonges, Editions Stephan Hoebeeck, Collection Bibliotheca Crowleyana, Bruxelles, 2013. ISBN-13: 978-2805300110.
Magie énochienne de la Golden Dawn, Éditions Trajectoire, Escalquens, 2011.

Biographie :
Arnold Waldstein, Aleister Crowley, le Saint de Satan, Culture, Art, Loisirs, Paris, 1975, 287 pages.


Personnage fascinant qui a fait de l'alpinisme:
Aleister Crowley profita de sa fortune pour parcourir le monde. En 1900, il était au Mexique où il rencontra l'alpiniste chevronné Oscar Eckenstein. Ce dernier l'aida à se perfectionner en alpinisme sur les sommets mexicains. Il l'initia aussi aux méthodes de concentration et de visualisation. Ensemble, en 1902, ils entreprirent la première tentative d'ascension du K2, la deuxième plus haute montagne du monde, située à la frontière entre la Chine et le Pakistan. Après plus d'un mois passé sur place, la tentative fut un échec. Les Sherpas gardèrent de lui le souvenir d'un Occidental humain, qui les considérait comme ses égaux.
 
Dernière édition: 06/02/14 à 22:48 Par PhD Smith.
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
praedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius.Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   06/02/14 à 22:43 #42299
Totoche
Contributeur extraordinaire !
Messages: 327
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman
J'ai lu pas mal de Crowley, sans jamais le voir se présenter comme sataniste. Quand on trouve le terme dans un ouvrage le concernant, c'est soit dans un bouquin écrit sur lui, soit dans une collection de textes, ou on le trouve aux cotés de LaVey (beurk).

Pour citer une la célèbre réponse de Crowley aux accusations de satanisme faites lors d'un procès:

"Did you take to yourself the designation of 'the Beast 666'?"
"Yes."
"Do you call yourself the 'Master Therion'?"
"Yes."
"What does 'Therion' mean?"
"Great wild beast."
"Do these titles convey a fair impression of your practice and outlook on life?"
"It depends on what they mean."
"The Great Wild Beast and the Beast 666 are out of the Apocalypse?"
"It only means sunlight; 666 is the number of the sun. You can call me 'Little Sunshine.'"


Ou un extrait de sa description de la carte du tarot resprésentant le diable:

The Devil does not exist. It is a false name invented by the Black Brothers to imply a Unity in their ignorant muddle of dispersions. A devil who had unity would be a God.

Il y a plusieurs choses que je ne connais pas dans les ouvrages que tu cites, ceci dit, en particulier les fragments sataniques. Une rapide recherche sur internet me fait tomber sur un texte qui lui est "attribué à titre posthume" et qui ne lui ressemble pas tellement. Il ne s'agirait pas d'une blague de Philippe Pissier?

[Edit: et zou, encore un sujet qui part en sucette... Jerem tu nous dit quand on commence à trop pourrir le forum avec nos HS :p]
 
Dernière édition: 06/02/14 à 22:46 Par Totoche.
Le sujet a été verrouillé.
   07/02/14 à 03:32 #42304
PhD Smith
Contributeur extraordinaire !
Messages: 801
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman
Totoche écrit:

Il y a plusieurs choses que je ne connais pas dans les ouvrages que tu cites, ceci dit, en particulier les fragments sataniques. Une rapide recherche sur internet me fait tomber sur un texte qui lui est "attribué à titre posthume" et qui ne lui ressemble pas tellement. Il ne s'agirait pas d'une blague de Philippe Pissier


Je ne saurais le dire, puisque j'ai seulement consulté la page wiki de Crowley. Tout ce que j'en sais, c'est ce que j'ai lu sur lui dans les bouquins et donc rien de lui. On le prend pour un magicien puisqu'il a fréquenté la "Golden Dawn". Il suffit de lire les bios des créateurs de la Golden Dawn:
fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_herm%C3%A9ti..._l%27Aube_dor%C3%A9e

MacGregor Mathers:
fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Liddell_MacGregor_Mathers
Woodman: fr.wikipedia.org/wiki/William_Robert_Woodman

Theodor Reuss: en.wikipedia.org/wiki/Theodor_Reuss

Tous ces gens se sont donnés des grades franc-maçons/illuminatis et se sont excommuniés, mutuellement.
 
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
praedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius.Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   07/02/14 à 10:15 #42308
Totoche
Contributeur extraordinaire !
Messages: 327
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: interview d'Eric Maneval pour son roman
Eheh, dommage que tu ai posté sur un autre sujet entre temps, sinon, tu aurais posté ton 666ème message à l'occasion d'un post sur Crowley XD

Concernant la Golden Dawn, c'était effectivement un ordre pratiquant la magie rituelle. L'influence du système de la GD est profondément inscrite dans l'oeuvre de Crowley, qui suite à sa désillusion avec Mathers, souhaitait donner naissance à un ordre qui serait ce que la GD avait échoué à être.

Mais tous ces gens là ont toujours été convaincus de pratiquer une magie bénéfique et d'oeuvrer pour le bien de l'humanité. Les "black brothers", comme disait Crowley, sont toujours chez le voisin.

Crowley, né dans une famille un peu trop portée sur la morale religieuse, était profondément anti-chrétien. Il a du coup multiplié les provocations dans ce sens, d'ou le 666, la grande bête, etc. Mais ces éléments ont tous un sens différent dans le système de Crowley que ceux qu'ils ont pour un chrétien. Le 666, par exemple, est la somme des nombres qui composent le carré magique du soleil (attribué à la sephirah Tipharet de l'arbre de vie chez les hébreux, sephirah dont le nombre est 6, donc le carré fait 6x6). Au final, le 666 de Crowley représente en un sens l'union avec Dieu.

Crowley fascine par son mode de vie délirant et ses excès multiples dans un peu tous les domaines. Mais au final, ses écrits magiques restent quelque chose de très sage comparé au personnage. Certes, on y parle de l'usage du sexe et de la drogue à des fins mystiques, mais jamais de pactiser avec le diable ou de nuire volontairement à son prochain.

Crowley est d'ailleurs régulièrement raillé par les véritables satanistes et autres lucifériens comme un guignole qui essayait de se donner des airs de grand méchant loup, mais qui au final, était le prototype du pratiquant de la magie blanche.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK