Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
La révélation des Pyramides et civilisations englouties... signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...124125126127128129130131
SUJET: La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
   05/10/13 à 17:02 #40312
Abdu
Contributeur important
Messages: 133
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
PhD Smith écrit:
Je suis honnête: je n'ai pas besoin d'une telle accumulation de calculs. Je balaye cela d'un revers de la main et je réponds tel Jean Pierre Adam, notre maître à tous: "C'est exclu".[/quote]
A peu près aussi utile que "c'est évident"...
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/10/13 à 23:48 #40359
Ovale
Super contributeur !
Messages: 167
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 22/02
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
sananda écrit:

A vous de prendre votre calculette et de vous y mettre :

1)- 2 fois la base divisé par la hauteur = pi
(230,384 X 2) / 146,608 = 3.142857
2) - Demi périmètre moins hauteur = pi X 100:
en coudées: 2×440 – 280 = 600 X 0,5236 mètres = 314,16
3) - Hauteur moins demi base = pi X 10:
280 – 220 = 60 X 0,5236 mètres = 31,416
4) - Hauteur plus demi base = φ² X 100:
280 + 220 = 500 X 0,5236 = 100 x φ² = 261,8
5) - Hauteur divisée par la demi base (en coudées) = √φ:
280 : 220 = 1.272
6) - Apothème divisé par la demi base = φ:
186,448 / 115,192 = 1.618
7)- Apothème divisé par la hauteur = √φ:
186,448 / 146,608 = 1,27171


Bonjour,

J’avais dit que je ne m’y collerais plus mais bon j’avais un peu de temps. D’abord pas besoin de calculette, un simple crayon suffit. Je me suis permis de numéroter de 1) à 7) les 1ières « équations »
Appelons h la hauteur, b la base, c la conversion coudées en mètres et x=h/b le coefficient qui définit complètement la géométrie de la pyramide.
Si on s’intéresse aux équations purement géométriques :
1) 2/x=pi
5) 2*x=sqrt(Phi) soit 5) 4*x²=Phi
6) sqrt(1+4*x²)=Phi soit 6) 1+4x²=Phi²
7) sqrt(1+1/4/x²)=sqrt(Phi) soit 7) 1+1/4/x²=Phi
Si on ajoute une propriété mathématique (et exacte pour le coup) de Phi : Phi²=Phi+1 on s’aperçoit que 5) 6) et 7) sont mathématiquement identiques.
On peut ne garder que 1) et 5) qui ne peuvent être indépendantes de toute façon puisque il n’y a qu’un paramètre pour deux équations. La dépendance est celle qui relie (approximativement) Phi et pi à savoir pi*sqrt(Phi)=4 (environ 0.1%).
Qu’est-ce que tout ceci signifie ? Tout simplement que lorsque l’on fixe la géométrie de la pyramide pour faire apparaître par exemple pi, on fait apparaître automatiquement Phi de manière tout aussi simple. Autrement dit il suffit que la pyramide soit bâtie de façon à respecter l’une de ces 4 équations pour que les 3 autres soient respectées (de manière parfaite ou approchée).
Si on prend les équations métriques maintenant en mettant de côté que le mètre conventionnel n’existait pas encore et que les égyptiens n’utilisaient pas la base 10. On réécrit les équations en faisant apparaître x :
2) (2-x)*b*c=100*pi
3) (x-1/2)*b*c=10*pi
4) (x+1/2)*b*c=100*phi²=500*pi/6
En transformant ce système par division on obtient de nouveau des relations purement géométriques :
2’)=2)/3) (2-x)/(x-1/2)=10
3’)=3)/4) (x-1/2)/(x+1/2)=3/25
4’)=4)/2) (x+1/2)/(2-x)=5/6
C’est 3 nouvelles équations donnent évidemment le même résultat à savoir x=11/7 une approximation de pi/2. Il est à noter que pi et Phi sont apparus jusqu’à présent sans l’utilisation de c=pi/6.
Si maintenant on tient absolument à faire apparaitre les mètres, il suffit de résoudre une équation par exemple 2) qui donne la base en coudées : b =100*pi/c/(2-x). En prenant x=11/7 et c=pi/6 on obtient un nombre entier de coudées : b=440 coudées.
En résumé, ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup d’équations qu’elles ont indépendantes. Ce n’est pas parce qu’il apparaît Phi et pi que cela multiplie les coïncidences puisque ces deux grandeurs sont liées de manière approximative.
Le choix de x=11/7 par les égyptiens est sans doute voulu pour approximer pi (je crois d’ailleurs que l’on a retrouvé des écrit égyptiens sur une approximation de pi par fraction rationnelle). A moins que l’on ai choisi x pour faire apparaître Phi pour des raisons esthétiques. Quant à l’approximation du mètre par la coudée, à moins d’un scénario à la Terminator, je ne vois pas comment cela est possible.

PS1 : je n'ai pas regardé les autres équations car c'est vite ennuyeux
PS2 : c’est amusant de s’amuser avec des équations approximées car on peut trouver plein d’approximations de proche en proche. Par exemple pi=(1536/5)^(1/5) ce qui n’a vraiment aucun intérêt.
 
Le sujet a été verrouillé.
   07/10/13 à 18:27 #40367
Fenrir
Contributeur extraordinaire !
Messages: 444
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 29/07
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
Sa faisait un moment que je n'étais pas revenus sur ce forum et je constate qu'on en est encore à débattre de ce sujet...que dire...

Faite une expérience simple : prenez des carreaux de sucre (disons qu'il s'agit de bloc de calcaire) et faite un carré avec ces carreaux, puis remplissez le carré...ensuite, faite un 1er étage, en décalant d'un carreaux de sucre à chaque fois, puis faite d'autre étages...vous obtiendrez une pyramide parfaite sans avoir utilisé les mathématiques...hormis bien sure la forme initiale qui était un rectangle...

Conclusion : pas besoin de faire des calculs ésotérique pour créer une forme où l'on trouvera pi autant de fois que l'on veux et phi autant de fois que l'on veux...
 
Le sujet a été verrouillé.
   07/10/13 à 19:34 #40368
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
Qu’est-ce que tout ceci signifie ? Tout simplement que lorsque l’on fixe la géométrie de la pyramide pour faire apparaître par exemple pi, on fait apparaître automatiquement Phi de manière tout aussi simple. Autrement dit il suffit que la pyramide soit bâtie de façon à respecter l’une de ces 4 équations pour que les 3 autres soient respectées (de manière parfaite ou approchée).
Merci pour vos explications. Elles sont bien intéressantes et ne font que confirmer certains de mes sentiments concernant l'utilisation de fractions en employant les dimensions idéales. Et oui, sachant que phi, pi et la coudée sont liés par le fait que l'un est un multiple ou une fraction de l'autre, on peut s'attendre, que naturellement, diverses congruences apparaissent. Il est juste étonnant, qu'un non mathématicien découvre ces principes liant entre elles ces constantes. Et le fait de diviser pi par 6 n'est pas plus hasardeux que ça, puisque pi - ph2 = c.
Si maintenant on tient absolument à faire apparaitre les mètres, il suffit de résoudre une équation par exemple 2) qui donne la base en coudées : b =100*pi/c/(2-x). En prenant x=11/7 et c=pi/6 on obtient un nombre entier de coudées : b=440 coudées.
Retrouver les constantes en valeur métrique ne fonctionne qu'avec des multiples de 10.
En résumé, ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup d’équations qu’elles ont indépendantes.
D'accord pour les fractions, mais pas pour les équations ne faisant appel qu'à des additions et des soustractions.
Quant à l’approximation du mètre par la coudée, à moins d’un scénario à la Terminator, je ne vois pas comment cela est possible.
Je n'ai pas compris ce que vous voulez nous dire par là !

PS1 : je n'ai pas regardé les autres équations car c'est vite ennuyeux

Ce sont justement ces quelques congruences annexes aux données proportionnelles, qui démontrent que ces constantes ont été utilisées volontairement.
Et cela ne concerne non seulement la GP, mais toute la géométrie de Gizeh et la position géographique terrestre.
 
Dernière édition: 07/10/13 à 20:25 Par sananda.
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   07/10/13 à 23:11 #40371
Ovale
Super contributeur !
Messages: 167
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 22/02
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...

Il est juste étonnant, qu'un non mathématicien découvre ces principes liant entre elles ces constantes.

Tout simplement parce que ces relations n'existent mathématiquement pas ; ce ne sont que des relations approximatives (pures coïncidences) ne faisant même pas appel (à ma connaissance)à un processus mathématique de recherche d'une solution approchée (à la différence de 22/7 qui est un des premiers terme d'un développement limité).
En revanche il existe une vraie formule mathématique qui relie pi et Phi :
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.




D'accord pour les fractions, mais pas pour les équations ne faisant appel qu'à des additions et des soustractions.

Ces équations, non seulement ne sont pas mathématiques car elles sont des approximations mais en plus elles ne sont pas physiques : ce sont des applications numériques dans un système d'unité choisi. Grâce à la valeur très particulière de c, on a pi(m)=6(coudées) et Phi²(m)=5(coudées). A partir de là il est facile par des coudées entières multiples de 5 et de 6 de voir apparaître l'une ou l'autre des constantes



Quant à l’approximation du mètre par la coudée, à moins d’un scénario à la Terminator, je ne vois pas comment cela est possible.

Je n'ai pas compris ce que vous voulez nous dire par là !

je voulais juste dire qu'à moins d'un messager venant du futur pour amener le mètre aux égyptiens, je ne vois pas comment ils pourraient le connaître. Le mètre actuel est une grandeur conventionnelle qui a eu bien du mal à se stabiliser.

J'ai jeté un coup d’œil aux autres équations :
le rapport des surfaces S1/S2 est la même équation que la 6).
La valeur 56 est égale à h/5 coudées donc on retrouve facilement les équations utilisant 56.
La hauteur de la chambre souterraine correspond à h/6.
La chambre haute à des dimensions qui combinées donne des multiples de 5 coudés (phi(m)) ou 6 coudées (pi(m)).

Tout laisse à penser que les égyptiens ont pensé la géométrie en connaissance de cause (le rapport x=7/11) et qu'ils ont utilisés des longueurs entières de coudées (ce qui est plus logique car il suffit de répéter un étalon de longueur n coudées, ici n vaut souvent 3,5 ou 6).
 
Le sujet a été verrouillé.
   08/10/13 à 02:34 #40372
Abdu
Contributeur important
Messages: 133
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
Ovale écrit:Tout laisse à penser que les égyptiens ont pensé la géométrie en connaissance de cause (le rapport x=7/11) et qu'ils ont utilisés des longueurs entières de coudées (ce qui est plus logique car il suffit de répéter un étalon de longueur n coudées, ici n vaut souvent 3,5 ou 6).[/quote]
Merci Ovale pour ce travail éclairant.
Par contre, je ne comprend pas ce qui étaye la croyance de l'usage d'un nombre entier, et même d'un nombre voulu, choisi de coudées alors qu'il est plus précis et plus aisé de travailler par respect d'angles et d'alignements et report de distances.
 
Le sujet a été verrouillé.
   08/10/13 à 20:57 #40383
Ovale
Super contributeur !
Messages: 167
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 22/02
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
Abdu écrit:


Ovale écrit:Tout laisse à penser que les égyptiens ont pensé la géométrie en connaissance de cause (le rapport x=7/11) et qu'ils ont utilisés des longueurs entières de coudées (ce qui est plus logique car il suffit de répéter un étalon de longueur n coudées, ici n vaut souvent 3,5 ou 6).


Merci Ovale pour ce travail éclairant.
Par contre, je ne comprend pas ce qui étaye la croyance de l'usage d'un nombre entier, et même d'un nombre voulu, choisi de coudées alors qu'il est plus précis et plus aisé de travailler par respect d'angles et d'alignements et report de distances.


Je ne peut pas l'affirmer. Je constate juste que les longueurs sont des nombre entiers de coudées. Après est-ce que cela peut être une conséquence de l'inclinaison choisie (il faut bien voir que l'inclinaison est une fraction rationnelle simple 11/7)
 
Le sujet a été verrouillé.
   09/10/13 à 00:55 #40388
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
Je ne peut pas l'affirmer. Je constate juste que les longueurs sont des nombre entiers de coudées. Après est-ce que cela peut être une conséquence de l'inclinaison choisie (il faut bien voir que l'inclinaison est une fraction rationnelle simple 11/7)
Pour la chambre haute, il est indiscutable qu'on ait choisi les dimensions de 10 coudées fois 20 coudées.
Pour sa hauteur, effectivement, il ne s'agit pas d'un nombre entier, ce qui est rare. Mais cela permet d'obtenir 3 X phi2 et 5 X phi 2 sur deux diagonales (et toujours exprimé en mètres - je sais ça devient pénible). Ce qui m'incite une nouvelle fois à penser que le choix de la hauteur ne peut être le fruit du hasard.

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
 
Dernière édition: 09/10/13 à 01:01 Par sananda.
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   09/10/13 à 07:38 #40391
Abdu
Contributeur important
Messages: 133
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
sananda écrit:
Je ne peut pas l'affirmer. Je constate juste que les longueurs sont des nombre entiers de coudées. Après est-ce que cela peut être une conséquence de l'inclinaison choisie (il faut bien voir que l'inclinaison est une fraction rationnelle simple 11/7)
Pour la chambre haute, il est indiscutable qu'on ait choisi les dimensions de 10 coudées fois 20 coudées.

Pourquoi ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/10/13 à 02:59 #40459
Abdu
Contributeur important
Messages: 133
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La révélation des Pyramides et civilisations englouties...
Pourquoi est-il indiscutable que cette chambre ait été conçue de 10 coudées fois 20 coudées?

N'ont-elles pas pu être voulues de "19 coudées de long et la moitié de large" par exemple ?

Quels sont les preuves ?
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...124125126127128129130131
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK