Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
la bête du Gévaudan signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1234
SUJET: la bête du Gévaudan
   20/08/11 à 08:37 #25807
Wimé
Contributeur fréquent
Messages: 75
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:la bête du Gévaudan
Euh...
y'a la référence juste au-dessus de ton post!
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/11 à 09:11 #25821
Wimé
Contributeur fréquent
Messages: 75
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:la bête du Gévaudan
Bonjour

3. Le contexte socio-politique

Au vu de quelques réactions justifiées (et d'autres moins!), je vais être plus précis quant aux sources.
Je n'imaginais pas que des affirmations même banales pour qui a lu l'un ou l'autre ouvrage sur la vie et les moeurs des derniers siècles soient sujettes à questionnement voire à caution.
Excusez donc mes précédentes imprécisions.
Le prochain texte est à peine une esquisse de la complexe organisation politique du XVIII. S'y trouve seulement des éléments qui n'ont la prétention que d'être des points de repère dans l'affaire examinée et non une étude approfondie de la structure de l'Etat qui nécessiterait au bas mot des dizaines de pages.

A cette époque, la France est une monarchie de droit divin sur laquelle règne Louis XV.
Le pouvoir est organisé du haut vers le bas suivant le schéma rudimentaire que voici:

Le Roi
ses ministres
les provinces
les diocèses
les paroisses

Nous sommes sous l'Ancien Régime et l'organisation administrative repose sur un ensemble de provinces éventuellement rattachées entre elles, avec l'existence de certains liens de subordination, malgré l'autonomie des Etats Particuliers. Ainsi, par exemple bien choisi, Gévaudan et Vivarais s'en remettent en matière militaire au autorités du Languedoc, l'Intendant Guignard et le Gouverneur, le Comte de Moncan à l'époque. Ces nombreuses exceptions institutionnelles que l'on découvre dans les diverses provines sont dues à la survivance d'anciens privilèges et chartes, ou de particularismes locaux issus de vassalités féodales antérieures.

L'intrication des pouvoirs politiques et religieux est totale mais les structures les plus proches du terrain, les plus proches des habitants sont organisées autour du religieux.
L'Evêque de Mende est aussi Comte du Gévaudan.
Le Gévaudan présente d'ailleurs la particularité d'être composé du seul diocèse de Mende et de se confondre dans ses limites avec celui-ci. C'est dire la puissance de son évêque qui a bien d'autres lapins dans sa mitre!

Les paroisses sont à l'époque l'équivalent des communes (en général, après la Révolution, seules les paroisses urbaines seront regroupées en une seule commune). Le curé est « officier d'Etat-civil » et c'est donc lui qui enregistre et annote les certificats de baptême et de décès, une obligation depuis l'ordonnance de Villers-Coteret, signé par François 1er en 1593. Les paroisses procèdent à l'élection de leurs 2 Consuls.

Seules les élites (la noblesse, le clergé, les bourgeois, artisans et marchands) et quelques rares personnes issues du monde paysan sont lettrées. La grande majorité de la population est analphabète et En outre, le moyen français n'est pratiqué que par ces élites et marginalement par les paysans (et évidemment par la population d'Ile de France) qui s'expriment toujours dans leur patois locaux et ne se disent pas français mais picards, lorrains ou languedociens. Le patois du Gévaudan est de la famille de la langue d'Oc, un ensemble de parlers qui vers le Nord s'étend grosso modo jusqu'à la Loire.

Sources:
fr.vikidia.org/wiki/Administration_royal...27Ancien_R%C3%A9gime
fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9vaudan
et les liens internes
Muchembled, Culture populaire et culture des élites dans la France Moderne (XV-XVIII)
Flammarion, 1991
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/08/11 à 15:41 #25826
dom..
Super contributeur !
Messages: 228
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:la bête du Gévaudan
Ma reflexion sur la question du pouvoir est que si un phénomène important que l'on pourrait apparenter à quelque chose de diabolique se produit, les autorités, liées à la religion, ne peuvent que mettre en branle des moyens conséquent contre ce qui sappe leur autorité spirituelle sur le peuple. Une créature "démoniaque" s'en prend à la population, il faut alors détruire ce qui attaque nous ouailles.
 
j'aime jouer aux kaplas.
Le sujet a été verrouillé.
   22/08/11 à 18:19 #25827
Wimé
Contributeur fréquent
Messages: 75
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:la bête du Gévaudan
c'est en effet ce qui va se passer dans une certaine mesure.
mais l'on va voir que bien d'autres éléments interviennent dans les tentatives de destruction de la Bête, quelle que soit sa nature.
 
Le sujet a été verrouillé.
   09/11/11 à 13:56 #26637
WOHLGES
Super contributeur !
Messages: 286
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: STRASBOURG Date anniversaire: 18/02
 Re:la bête du Gévaudan
plus rien sur ce fil depuis 2 mois, c'est dommage

la bête aurait elle fait une nouvelle victime?
 
" le monde n'est pas plein de mystères, c'est l'Homme qui est plein d'ignorances"
Le sujet a été verrouillé.
   09/11/11 à 18:53 #26650
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:la bête du Gévaudan
Nenni, et je profite de ce "up" pour vous signaler cet article de Eric Déguillaume sur le sujet : www.zetetique.fr/index.php/dossiers/328-betegevaudan
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   02/01/12 à 23:29 #27188
jeanluc
Nouveau venu
Messages: 13
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:la bête du Gévaudan
La Bête était en fait que plusieurs gros loups ou demi-sang et tout ça n'a rien d'exceptionnel dans l'histoire de France. C'est juste les auteurs qui l'on mit en lumière et pour des raisons commerciales les librairies l’ont mis dans le rayon ésotérique plutôt qu’historique, c’est plus vendeur ! Sans parler des farfelus qui pensent quelle est un monstre sorti tout droit du jurassique.
 
Le sujet a été verrouillé.
   03/01/12 à 22:25 #27209
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:la bête du Gévaudan
Bonsoir,

L'exposé d'Eric Déguillaume est très clair et convaincant.
Un point cependant n'est pas mentionné, c'est l'hypothèse d'une origine multiple du phénomène, et en particulier de la possibilité de simples crimes déguisés en attaque de la bête compte tenu de l'ambiance générale au moment des faits. Cette hypothèse ne mériterait-elle pas d'être examinée pour tenter d'expliquer les quelques faits mal expliqués par la thèse simple des loups (corps retrouvés déshabillées, et certaines décapitations par exemple) ?

René
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   04/01/12 à 10:43 #27212
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:la bête du Gévaudan
Salut estula,

Je ne connais pas grand chose à cette histoire, et il n'est pas impossible que certains aient profité du bruit autour de la bête pour régler leurs comptes, mais il me semble que la plupart des auteurs observent un lien entre les abattages de loups et une baisse significative du nombre de victimes. J'imagine que c'est la raison pour laquelle ils considèrent ces crimes opportunistes comme un épiphénomène ?

A ce sujet, et pour ceux dont les oreilles sont plus efficaces que les yeux, je conseille l'écoute de cette interview de Eric Déguillaume sur le sujet : pangolia.com/blog/?p=828
 
Dernière édition: 04/01/12 à 10:45 Par nikoteen.
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   04/01/12 à 21:48 #27222
jeanluc
Nouveau venu
Messages: 13
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:la bête du Gévaudan
Il faut savoir que les décapitations ont commencé quand la bête « aurait » migrée à l’ouest de la Margeride. Avant, les premiers mois de l’existence de la Bête du Gévaudan elle ne pratiquait pas la décollation. Dans cette région tous pensaient à un gros loup, qui d’ailleurs a surement était tué par des Bergers dans la région « ils ont même reçu exactement la somme promise pour qui tuerait la Bête » il n’y a eu qu’un seul meurtre après la mort de ce loup dans la région. Apres de l’autre côté » de la Margeride presque a chaque fois qu’elle n’était pas dérangée elle décapitait ses proies et partait avec la tête. Etrange peut-être mais savez-vous que de nombreux témoins ont vu cette Bête « un espèce de gros loup différent par quelques points » s’enfuir avec ce membre dans la gueule, ou pour d’autres les envoyés du rois de France comme le Sieur Antoine relever les traces d’un gros loup autour du corps des victimes. Il peut y avoir eu sur une centaine de victimes quelques règlements de compte mais c’est infime, Dans beaucoup de cas il y a des témoins des attaques et pour une attaque réussit au moins une de loupée avec donc le témoignage du ou des survivants qui corrobore l'histoire d'un ou des loups mangeur d'hommes.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1234
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK