Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage. signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123
SUJET: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
   29/12/11 à 21:25 #27122
Agla
Nouveau venu
Messages: 3
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.


Chers zeteticiens et autres maîtres du scepticisme,

C'est dans le cadre d'une recherche se voulant avant tout rationnelle et visant à éclairer des faits particulièrement troublants que je viens à ce jour vous consulter.

Avant tout, peut-être serait-il utile que je me présente : je suis P-F, jeune homme de 22 ans (bientôt 23), belge. Aux études, locataire d'un appartement, lieu de manifestations persistantes (plus de 2 ans), souvent répétitives et très dérangeantes.

J'ai réfléchi à la manière dont j'allais aborder auprès de vous ce sujet, qui relate mon histoire, de façon à le rendre le plus pertinent et crédible possible. Car malheureusement, il est surtout question de témoignage (malgré les quelques photos à l'appui). Je ne puis vous apporter de preuve concrète quant à la véracité de ce témoignage.
Toutefois, je vous invite à me lire, si possible entièrement, avant de vous forger toute opinion personnelle.

Le texte est long, j'en suis désolé, mais une expérience qui dure depuis tant de temps ne peut être relatée en quelques lignes. J'ai donc opté pour une sorte d'écriture en journal, datée, rapportant les faits les plus marquants.

Mon écriture vous paraîtra peut-être déconstruite, saccadée, j'ai fait de mon mieux pour être clair et précis, mais il est possible que certains passages le soient moins. Ainsi, toute question sera la bienvenue.

Je vous souhaite une agréable lecture.




"1er juin 2011


Cela fait à présent plus de deux ans que moi et mon compagnon (nous sommes deux garçons, je préfère vous le dire ainsi on évite tout malentendu, j'espère que cela ne choque personne...) sommes tourmentés par de drôles de phénomènes qui semblent nous suivre où que l'on aille. Le champ de manifestation nous apparaît quelque peu étrange dans le sens où :

- cela ne se manifeste que la nuit
- cela ne se manifeste que lorsque nous sommes ensemble, dans le lit
- cela se manifeste également lorsque J., mon compagnon, est seul. Pour ma part je n'ai jamais été troublé dans ma solitude.

Voici les phénomènes physiques que nous avons constaté :

- lave-vaisselle qui s'ouvrait entièrement chaque nuit, charriot tiré (ce qui n'est pas possible sans intervention humaine car il impose tout de même une certaine résistance)
- chauffage qui s'allume tout seul : nous entendions la soufflerie se mettre en route toute seule au milieu de la nuit, alors que nous l'avions coupé, le thermostat se trouvait souvent sur 25°C (alors que nous ne dépassions jamais les 20°C).
- bruits de glissement à l'étage supérieur (il s'agissait d'un duplex, notre chambre était en demi sous-sol)
- lumières qui s'allument toutes seules à l'étage supérieur (bureau)
- et enfin, ce qui est devenu systématique : des coups dans la structure du lit, parfois violents, dans le matelas (que nous sentons tous deux par le dessous), coups qui se déplacent une fois au niveau de mon copain, une autre fois à mon niveau, des bruits de "griffes" sous le matelas...

Nous avons déménagé à l'étage supérieur pour cause de problèmes d'humidités, dans le bureau. Là les bruits ont empiré, nous empêchant de dormir presque chaque nuit. Après une multitude d'hypothèses plus ou moins rationnelles (je suis d'un esprit sceptique, mon compagnon aussi), nous avons pensé que nous étions en présence de quelque chose d'inconnu, de « surnaturel », doué pourquoi pas d'une intelligence. Conséquence : désemparés, nous lui avons demandé de partir, nous lui avons dit que malheureusement nous ne pouvions rien faire pour lui, cela a continué. Cela pouvait durer toute la nuit, sans qu'il ne se fatigue. Une fois la lumière allumée, il arrêtait immédiatement.

Nous avons d'abord cru que le phénomène était lié à l'appartement. Nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas le cas quand nous avons été dormir chez mon ami et qu'il a continué à se manifester chez lui. Donc par la force des choses, cela nous suivait.

Fin aout, nous avons emménagé dans un autre appartement, dans une très vieille maison de +- 1820 il me semble. Mais superbe appartement, endroit idéal, chaleureux, etc...

Les manifestations ont repris de plus belle. Les coups sont toujours là et à présent il tire les draps ! On voit les draps bouger tout seul, comme tirés par une force invisible. Autant vous dire que j'ai du mal à garder mon sang froid dans ces moments là. Je lui demande sèchement d'arrêter, qu'il ne nous faisait pas peur. Pas d'effet... Cela fait presque un an que ça dure.

Il y a 2 jours, une nouvelle étape de manifestation (je dis nouvelle étape car j'ai l'impression qu'il a de plus en plus d'énergie, de force) s'est enclenchée. Devant nos yeux ébahis, en pleine nuit, la porte de notre chambre, qui est une porte qui grince super fort, s'est petit à petit fermée. Or une fois de plus, résistance importante de la porte, aucun courant d'air n'aurait pu faire cela (fenêtres fermées, qui plus est).

Nous avons alors allumé une lumière dans le salon (pièce qui conduit à notre chambre). Les manifestations ont arrêté.
Nuit suivante, rien ne semble se passer. J'ai néanmoins l'impression d'entendre des bruits très discrets, mais provenant surtout du salon. Rien de plus.
Le lendemain en sortant de la chambre (que nous avions fermé à clé cette fois), gros frisson. Voici ce que j'ai trouvé sur le pas de ma porte :

LIEN 1

Il s'agit de nos paires de chaussures respectives. Les marron appartiennent à mon ami et les miennes, les bleu-marines qui sont sur la gauche sont à moi. Elles semblent être placées dans des directions opposées. (par contre il semble avoir interverti mes deux chaussures, c'est à dire chaussure gauche pour pied droit et chaussure droite pour pied gauche).



Nuit du 4 au 5 juin


+-3h30 du matin, mon compagnon me rejoint dans le lit. Je dormais jusqu'alors paisiblement. +-4h du matin, les bruits habituels commencent : coups dans le matelas, bruits de glissement, de grattement sur la moquette, coups dans la structure du lit. Un troisième coup se fait plus fort que tous les autres, nous sursautons tous deux. Mon compagnon s'assied, histoire de surveiller un peu les alentours. Il a à ce moment la très nette impression d'entendre un chuchotement qu'il croyait venir de moi, c'est d'ailleurs pour cette raison que sa première réaction eut été de me demander "tu m'as parlé?". Il était évident que je n'avais pas dit un mot. Mon copain quant à lui avait entendu distinctement "ce n'est pas bien".

Face à notre lit, au pied donc, se trouve un vase avec des fleurs artificielles lumineuses. Après 1 ou 2 minutes il a la forte impression d'entendre un glissement puis de voir ces fleurs bouger. Quelque peu effrayés, nous décidons d'allumer la lumière. Cela pour constater une nouvelle fois, sous nos yeux ébahis, quelque chose d'on ne peut plus anormal : un fil de coton blanc était tendu, devant le lit, partant de ces fleurs. C'est un phénomène qui s'était déjà produit dans l'ancien appartement, un fil métallique, d'origine inconnue était tendu d'une fenêtre à un bras de l'échelle posée à côté, dans la chambre. Soit, nous suivons alors le fil, qui semble mener jusqu'au salon (la porte est fermée, mais il semble passer au dessous). Nous ouvrons la porte et constatons que ce fil rejoint une paire de chaussures que j'avais laissé à l'autre bout du salon. La mienne. (décidément il semble quelque peu fétichiste). Mon copain rapportent qu'elles étaient disposées en angle droit, de sorte à former une croix. C'est un détail que je n'ai pas pu constater, donc je ne peux pas vous le confirmer.

Nous regrettons de ne pas avoir pris de photo. Pris de panique, mon compagnon a jeté le fil par la fenêtre et a posé mes chaussures dans une autre pièce.
10 bonnes minutes s'écoulent avant que nous décidions de regagner le lit.

C'est avec stupéfaction que nous remarquons tous deux un objet étrange sous la couverture. Nous soulevons alors la couverture pour remarquer la bobine de fil blanc qui comme par hasard était dans le lit, entre nous deux. Nous l'avons enfermé dans un tiroir à l'autre bout de l'appartement.

Ce matin, J. a examiné le lit par le dessous pour voir si l'on ne trouverait pas quelque chose d'intéressant. Voici ce qu'il a relevé :

LIEN 2,3

Il faut savoir que ce lit a été déménager à deux reprises. Les déménageurs ont causé pas mal de dégâts à ce pauvre lit. D'autres griffes existent. Cela dit, elles ne sont en rien comparables à ce que l'on voit sur les photos. Les griffes causées par les déménageurs vont toutes dans le même sens et sont bien plus grossières (c'est en poussant le lit dans le camion que certaines planches ont été griffées de leur long. Mais ces 3 griffes régulières sont obliques (ce que les autres ne sont pas) et ont un relief important. C'est comme une griffure de chat sur la peau, ça "gonfle" à l'endroit où ça a été griffé.

Si cela vous intéresse, voici des photos des griffures causées justement par ce déménagement. Je me suis trompé quant à leur aspect linéaire, je vous avoue ne pas avoir vérifié sur le moment même. Dans mes souvenirs, elles étaient droites. Veuillez m'excuser pour cette erreur.

LIEN 4,5,6

Griffures logiquement causées par ceci :

Lien 7

C'est une grande plaque métallique rouillée. Les planches ont été déposées sur celle-ci. (Déménageurs pas très malins).

Dernier détail, j'ai trouvé un cuter à cet endroit précis. Une fois de plus, cela peut être qu'une pure coïncidence. Ce cuter a très bien pu tomber d'un sac, ou d'une poche (j'en utilise fréquemment un pour mes travaux artistiques, néanmoins rarement dans mon lit). Maintenant, comment est-il arrivé sous le lit, je ne sais pas... Dans tous les cas, à ce qu'il me semble le bois du lit a du être griffé avec quelque chose de fin et de très tranchant, ce qui me fait penser que ce cuter y est pour quelque chose.




Journée du 5 juin



Second fil blanc retrouvé à cet instant. Juste à côté de la plante artificielle. Il était enroulé autour d'un bouton d'une chemise de J. (chemise qu'il avait porté dans la journée).

Je me rappelle à l'instant un détail que j'ai omis de vous dire et qui pourrait se révéler intéressant (excusez-moi, c'est parfois dur de se rappeler de tout quand on a dormi si peu) : lorsque J. a entendu une voix lui murmurer "ce n'est pas bien", j'ai à ce moment demandé à l'entité "qu'est-ce qui n'est pas bien ?". C'est suite à cela que nous avons découvert ce fil blanc, allant, du moins dans l'idée initiale (bien que mal concrétisée), de la chemise de mon conjoint à mes chaussures dans le salon.



Nuit du 6 au 7 juin



En résumé, bruits habituels vers 1h du matin. Mon compagnon sort de la chambre, chercher quelque chose. Revient, puis sors à nouveau. Il trébuche sur un nouveau fil blanc de coton tendu sur le pas de la porte, à environ 30 cm du sol (ne me demandez pas comment un simple fil a pu le faire tomber).



Nuit du 8 au 9 juin



Je ne me souviens pas qu'il ai fait énormément de bruit. La seule chose qui m'a un peu effrayé, c'est qu'au milieu de la nuit mon compagnon m'a fait remarquer qu'un fil était tendu au dessus du lit cette fois, s'arrêtant à ma hauteur et allant jusqu'à l'autre bout de l'appartement. Le fil était posé sur mon dos (j'étais couché sur le ventre) et allait jusque dans la cuisine (a 10m de la chambre je dirais). D'après mon copain, le fil pointait l'assiette sur laquelle il avait mangé au soir (on a pas eu le réflexe de débarrasser ^^). Je n'y vois pas de symbolique particulière...

Le pire dans tout ça, c'est qu'on avait mis les bobines de fil dans un tiroir (de la cuisine), et qu'il ne s'est visiblement pas gêné pour ouvrir ce tiroir.

Suite à cela nous les avons mis dans un endroit plus difficile d'accès.

Nuit du 9 au 10 juin, quelques bruits dans le lit et draps tirés mais moins fort que d'habitude.


Nuit du 10 au 11 juin, toujours des coups et des draps tirés, cette fois il se fait plus oppressant que d'habitude. Mais plus de fil tendu...

Bref, c'est vraiment étrange car il arrive que certaines nuits il ne se passe strictement rien.




Soirée du 13 juin



J. me rapporte qu'un nouveau fil a été tendu.

Il rejoint la fenêtre de la chambre et une des 3 fenêtres du salon. Le fil était noué d'un noeud tout simple autour de chaque clinche. Cela se serait produit pendant qu'il prenait sa douche, il y a à peu près 2 heures.

- Nous avons la certitude qu'il agit quand J. est seul. De mon côté, je n'ai rien remarqué de particulier.
- Il agit à présent de jour, alors que jusqu'ici il n'agissait que la nuit.





Nuit du 14 au 15 décembre


Je suis quasi sur que la chose en a après J. Nuit particulièrement agitée, draps tirés violemment, obligation de poser la couverture sur le sol, elle se déplaçait toute seule sur le lit.

Provocation certaine envers J., la chose l'empêchait de s'endormir, le découvrant de ses draps, avec une spontanéité inquiétante. A mesure que J. s'énervait, les manifestations s'intensifiaient Un mouvement du drap quelque peu étrange : à l'endroit de son épaule, il fut tiré 3 fois de suite comme l'on tirerait sur le vêtement de quelqu'un pour l'interpeler (je sais pas si vous me suivez... un enfant qui tire sur la robe de sa mère pour l'appeler ?).

Un froid glacial, toutes lumières allumées, musique, les draps qui continuent à se mouvoir sous nos yeux. Tentative désespérée (et sans doute stupide) de mettre des chants sacrés dans l'espoir de trouver le sommeil, chants dont la chose semble se moquer en s'excitant encore davantage. Mes mains sur le clavier sont glacées, je sens très clairement des courants d'air, anormaux.

Récitation audio du rituale romanum (vous avez le droit de sourire). La chose semble se calmer, plus aucun bruit. Mes mains sur le clavier se sont réchauffées. J'éteins, coupe mon ordinateur, décide de m'endormir. Deux derniers coups, faibles. Plus rien...

Au fait, les draps sont constamment tirés dans sa direction. Je doute que ce détail ait une vraie importance, mais qui sait...

Le lendemain matin, la couverture que j'avais posé sur le sol avait changé de place. La nuit d'avant, je n'étais pas là et J. me dit qu'il a tout de même été ennuyé.

Enfin, J. est parti pour quelques temps, ce qui devrait me permettre de récupérer un peu. Voilà, nuit particulièrement étrange dont je souhaitais vous faire part, au risque d'en intéresser certains."



Merci de m'avoir lu. J'attends en toute hâte vos réactions.
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
 
Dernière édition: 30/12/11 à 13:07 Par Agla.
Le sujet a été verrouillé.
   29/12/11 à 22:28 #27123
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Déjà je te souhaite la bienvenue.

Ce soir je n'ai pas le temps de dire ce que je pense de ton témoignage, mais il me semble que j'ai déjà lu cette histoire...
As tu déjà posté ton témoignage quelque part ?

Cordialement.
 
Dernière édition: 29/12/11 à 22:32 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 00:42 #27124
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Bienvenu !

Je pense que ça va faire plaisir aux chasseurs de fantômes du forum ça !
 
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 11:37 #27128
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Bonjour à tous,

Évidemment, je trouve cette histoire passionnante. Je commence par signaler les autres forums sur lesquels Agla a partagé son histoire :

Sceptiques du Québec (récemment) : www.sceptiques.qc.ca/forum/cas-serieux-d...emoignage-t9649.html
...et surtout outre-vie.com (depuis juin) : outre-vie.forumactif.com/t14677-voici-ce...nt-ma-porte-ce-matin

Je vais lire tout cela avant de commencer à poser des questions, et surtout le forum outre-vie.com parce que les liens auxquels vous faites références dans votre intervention semblent y être présents, alors qu'ils sont absents de notre forum.

A tout bientôt, donc.
nikoteen
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 12:08 #27129
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
C'est bien ce qui me semblait. Merci Nikoteen :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 13:00 #27131
Agla
Nouveau venu
Messages: 3
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Merci pour vos réponses.

Merci aussi à nikoteen d'avoir transmis les autres liens, j'ai hésité à le faire et je ne l'ai pas fait, pour deux raisons :

- par rapport à outre vie, par peur que mes propos soient assimilés à l'ambiance générale du forum et de ce fait décrédibilisés. Il est évident que je me devais, pour une question de recherche mais surtout de respect, de rester ouvert aux hypothèses les plus farfelues. Ainsi, j'ai pu connaître l'avis de "croyants", encourageant l'hypothèse "spirituelle. Je vous invite aussi à découvrir la manière donc j'élabore mon raisonnement, ma méthode de travail, de pensée à cette page (bas de page) :
outre-vie.forumactif.com/t14677p90-voici...nt-ma-porte-ce-matin et à la page suivante vous connaîtrez la pensée de J. mon compagnon. Une fois de plus nos termes sont très mal choisis, qu'il s'agisse de "métaphysique", de "connaissance empirique", j'espère que vous parviendrez néanmoins à nous comprendre.

- par rapport à www.sceptiques.qc.ca, par peur que vous croyiez que je préfère la quantité de réponses à leur qualité. Je porterai de l'intérêt à la moindre de vos interventions.

Pour ce qui est des photos, je suis un vrai flan, je ne sais absolument pas comment on joint plusieurs photos à la fois.
 
Dernière édition: 30/12/11 à 13:04 Par Agla.
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 13:25 #27133
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Agla écrit:
(je suis d'un esprit sceptique, mon compagnon aussi)
Pourquoi tous ceux qui nous présentent des évènements étranges se sentent-ils obligés de préciser qu'ils sont sceptiques/rationnels/cartésiens, etc ? Ici, le positionnement importe peu. Seuls les faits comptent. Je vous rassure également sur le fait que nous ne pratiquons pas le procès d'intention et que votre orientation sexuelle nous est indifférente.

Quelques remarques :

Peut-être aurait-il été utile, pour éclairer notre perception du contexte, de préciser que...
  • vous êtes régulièrement sujet à des paralysies du sommeil (source)
  • vous avez lu Kardec et ses propos vous semblent pertinents/adaptés (source)
  • vous priez beaucoup et pratiquez la méditation (source)

Quelques questions :
  • Dans ce message, vous demandez :

    "est-il possible que l'esprit se soit exprimé verbalement par mon intermédiaire ? Je parle du moment où mon compagnon a entendu ce "ce n'est pas bien" qu'il croyait venir de ma bouche. Ses impressions ne sont peut-être pas fausses, dans le sens où juste à ce moment j'ai quelque peu perdu connaissance (à vrai dire j'étais très fatigué, j'ai eu l'impression que mes pensées déliraient, comme lorsque l'on s'endort et qu'on ne pense pas toujours à des choses très cohérentes). J'ai déjà parlé en dormant, mais de vive voix, en marmonnant, jamais en chuchotant, d'ailleurs je trouve que le fait de chuchoter demande davantage d'effort que de parler à voix haute. Et en général je me souviens de ce que j'ai dit puisque je me réveille immédiatement. Ici, je ne me souviens de rien. J'ai vraiment eu un moment d'absence, qui n'a duré qu'un court laps de temps."

    Est-ce que quelque chose vous a permis d'éliminer cette hypothèse ?

  • Êtes-vous en accord avec votre compagnon sur tous les faits ?

  • Êtes-vous en accord avec votre compagnon sur leur interprétation ?

  • Pourquoi, après vous être adressé à un forum "tenant", vous adressez-vous à des forums sceptiques ?

Une requête, pour finir :

Pouvez-vous m'envoyer l'original numérique de cette photo ? Mon adresse e-mail se trouve ci-dessous, protégée des spammeurs.

Une partie du message est caché pour les invités. Merci de vous connecter ou vous incrire pour le visualiser.

Merci à vous,
nikoteen
 
Dernière édition: 30/12/11 à 13:27 Par nikoteen.
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 15:23 #27134
Onirique
Contributeur récent
Messages: 36
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Bonjour Agla,

J'ai une hypothèse à la con à vous soumettre.
Peut-être que J. vous trompe et a inventé cette histoire pour vous impressionner et cacher ses méfaits ?

C'est la première idée qui m'est venue en pensant à votre histoire. Bien entendu, j'espère pour vous qu'elle est fausse, mais il arrive parfois quelques cruautés dans les couples :-(

Menez votre enquête, si mon hypothèse vous parait possible.
 
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 15:23 #27135
Agla
Nouveau venu
Messages: 3
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
Nikoteen,

Pourquoi tous ceux qui nous présentent des évènements étranges se sentent-ils obligés de préciser qu'ils sont sceptiques/rationnels/cartésiens, etc ? Ici, le positionnement importe peu. Seuls les faits comptent.

Justement, c'est parce que je n'ai aucune preuve concrète de ce qu'il se passe que je ne peux faire plus que de vous promettre que ceci est vrai, que je n'ai rien inventé et j'en tenté au mieux d'élucider cette affaire avec un maximum de recul mais un minimum d'investigation, il est vrai, faute de moyens. Mais en soi, ce genre de parole est accessoire, j'en conviens.


Peut-être aurait-il été utile, pour éclairer notre perception du contexte, de préciser que...

* vous êtes régulièrement sujet à des paralysies du sommeil (source)
* vous avez lu Kardec et ses propos vous semblent pertinents/adaptés (source)
* vous priez beaucoup et pratiquez la méditation (source)


Sachez d'abord que c'est exactement pour CE genre de remarque tout à fait pertinente que je viens vous consulter. J'y reviendrai.

* je suis effectivement sujet à des paralysies du sommeil. Je n'ai par contre jamais été à une quelconque pathologie de style narcoleptique, perte de mémoire, hallucinations, etc. Jusqu'à preuve du contraire ma santé mentale se porte bien. J'ai une personnalité sans doute un peu fragile, timide, humaine... Je tente au mieux de garder la tête sur les épaules. Je ne prends pas d'anti-dépresseur (encore faut-il que j'en aie besoin), en fait je n'ai jamais suivi aucun traitement sérieux, sauf peut-être mes allergies. Rien en ce moment. Je ne prends pas de drogue et les faits qui se produisent ont lieu en parfait état de sobriété.

* j'ai lu Kardec, vaguement, ses propos me semblent pertinents, sensés. Ce qui ne veut pas forcément dire que j'y adhère. Une fois de plus, chaque conception mérite mon attention.

* oh vous savez, prier est un bien grand mot. Je médite parfois, cela me fait le plus grand bien, je me sens plus reposé. Rien de très extravagant.


Dans ce message, vous demandez :

"est-il possible que l'esprit se soit exprimé verbalement par mon intermédiaire ? Je parle du moment où mon compagnon a entendu ce "ce n'est pas bien" qu'il croyait venir de ma bouche. Ses impressions ne sont peut-être pas fausses, dans le sens où juste à ce moment j'ai quelque peu perdu connaissance (à vrai dire j'étais très fatigué, j'ai eu l'impression que mes pensées déliraient, comme lorsque l'on s'endort et qu'on ne pense pas toujours à des choses très cohérentes). J'ai déjà parlé en dormant, mais de vive voix, en marmonnant, jamais en chuchotant, d'ailleurs je trouve que le fait de chuchoter demande davantage d'effort que de parler à voix haute. Et en général je me souviens de ce que j'ai dit puisque je me réveille immédiatement. Ici, je ne me souviens de rien. J'ai vraiment eu un moment d'absence, qui n'a duré qu'un court laps de temps."

Est-ce que quelque chose vous a permis d'éliminer cette hypothèse ?


Absolument pas. Il ne s'agit que d'impressions. Argument peu valable donc. J'étais dans un état proche du sommeil, du à un grand état de fatigue (souvent les manifestions peuvent durer toute une nuit). Mais souvent aussi, elles débutent relativement tôt, ce qui me permet d'être parfaitement réveillé et donc de "constater" au lieu "d'avoir l'impression que". Ceci est un cas à part. J'ai tenu des propos sur ce site qui peuvent vous sembler un peu limite de par leur manque de pertinence (comme rapprocher la paralysie du sommeil à ce type événements, bien qu'il n'y ait pas de rapport intrinsèque). Ou même évoquer l'idée farfelue de possession démoniaque ou support humain aux machinations spirituelles. Je vous l'ai dit, c'est une conception. Ce n'est pas forcément la mienne, même si mes propos sur outre-vie peuvent vous faire croire que j'adhère à l'hypothèse spirituelle, il n'en demeure pas moins que je reste on ne peut plus ouvert à d'autres hypothèses.


* Êtes-vous en accord avec votre compagnon sur tous les faits ?

Sauf pour ce qu'il se passe en mon absence, chaque fait a été vérifié. Mes yeux sont seul témoin.


* Êtes-vous en accord avec votre compagnon sur leur interprétation ?


De quelle interprétation parlez-vous, pouvez-vous préciser s'il vous plait ?


* Pourquoi, après vous être adressé à un forum "tenant", vous adressez-vous à des forums sceptiques ?

Justement, c'est ce dont je vous parlais tout à l'heure. Outre-vie est un forum qui peut se révéler dangereux. J'ai souvent été choqué à la lecture de certains posts, de cette façon dont les gens "affirment", car "ils savent", sorte d'argument d'autorité réservé à cette élite d'initiés. Bien souvent, certaines personnes se complaisent dans leur croyances, de façon un peu bornée il est vrai, car ces convictions ont quelque chose de rassurant, c'est un fauteuil confortable sur lequel il s'assoient, puis ils s'y enfoncent pour enfin ne plus pouvoir en sortir.

Dans tous les cas, même si leurs interventions sur mon post étaient quelque part un peu fantasques, elles ont souvent eu le mérite de m'apporter ce réconfort que je n'ai connu nulle part ailleurs. Bien évidement les gens de mon entourage ne comprennent pas. Alors qu'il s'agit tout de même d'un grave problème, celui qui empêche un adolescent d'étudier correctement car la nuit il ne dort pas. A vrai dire, je ne m'attendais pas à recevoir une aide particulière et en relation directe avec le problème. J'ai trouvé intéressant d'en parler (ça fait un bien fou), puis d'en discuter, faisant mon possible pour rester à l'écoute de réponses plus ou moins pertinentes. Alors oui, Lys Blanc m'a parait-il aidé. Comment en être sur, après tout cette dame, qui mérite certainement tout mon respect, est restée très mutique et donc mystérieuse sur sa manière de procéder.

Je suis resté patient, à vrai dire, face aux quelques idioties de certains. Le respect est une valeur qui se perd et j'essaie malgré ma maladresse de la préserver à son maximum. Ainsi toute "déclaration", toute "affirmation", tout "postulat" méritait d'être entendu, comme par exemple "Il est impossible de rentrer en contact avec l'au-delà si l'on y croit pas". C'est intéressant, alors que la plupart doivent voir pour croire, ici il faut croire pour voir. Soit, tout ça pour dire qu'il n'y a pas lieu de tenter de raisonner qui que ce soit, mon mode de pensée est celui décrit sur le forum, un mode de pensée qui examine, tente de classifier, d'émettre des hypothèses, de la moins valable à la plus pertinente. On vérifie, on élimine. On s'informe, et cette dans cette démarche que l'idée de m'intéresser à la zététique et autre forum de gens septiques m'est venue à l'esprit.

Nikoteen est à ce jour la seule personne qui a su relever des détails qui avaient une vraie importance dans notre cheminement, des détails concrets, tangibles. Ainsi une personne sensible aux paralysies du sommeil peut très bien souffrir d'une pathologie plus globale, provocant confusions, hallucinations, etc...

Pour ce qui est de cette photo... Vous remarquerez que je ne l'ai pas mentionné ici. Ce n'est pas pour rien. Le contexte de cette photo me laisse confus, incertain. Si toutefois, vous y voyez un intérêt... Je peux bien sûr vous l'envoyer.

Aussi, je vous invite à lire ce qui a été dit sur le forum sceptique.qc.ca. Onirique, tu y trouveras réponse à ton hypothèse.

Cordialement.
 
Dernière édition: 30/12/11 à 15:25 Par Agla.
Le sujet a été verrouillé.
   30/12/11 à 16:29 #27136
Onirique
Contributeur récent
Messages: 36
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.
D'après ce que je sais de la paralysie du sommeil, elle n'est pas associée à une pathologie plus globale. Ou aussi rarement que chez les personnes saines d'esprit. Si mes souvenirs sont bons, il s'agit simplement de l'activation du Système de Blocage de Efférence Motrice (SBEM) lors d'un endormissement conscient, ou d'un réveil à ce moment là. En effet, si l'on bouge pendant certaines phases de sommeil léger, ce n'est pas le cas de la phase de sommeil paradoxal, par exemple.

Peut s'ensuivre un rêve conscient, mais ce qui me fait douter de cette hypothèse, c'est que vous êtes deux à avoir vécus ces scènes, et plusieurs fois.

Les rêves conscients, récurrents et partagés de surcroît, ça me parait un peu farfelu. Je ne pense pas que vous soyez fou.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK