Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Revenants familiaux signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345
SUJET: Revenants familiaux
   28/07/10 à 16:36 #13365
memyselfandI
Nouveau venu
Messages: 16
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: sur Terre
 Re:Revenants familiaux
Pour apporter ma petite contribution :

Pourquoi ne pas comprendre que une fois mort, l'âme, l'éther ou peu importe comme vous l'appelez n'existe plus ?

On arrive forcément à la question énoncée plus haut : pourquoi l'homme invente les religion ? Est-ce inné ou acquis etc...Ce qui est un autre débat.

Biologiquement un être mort est...mort. Il n'a plus de fonctions vitales, cognitives etc... Ce qui est bien sûr qualifiable et quantifiable. Comme dit plus haut, les neurones étant les supports de la pensée, il (m')est difficilement concevable que l'"Esprit" d'une personne décédée puisse lui survivre. D'autant plus que les preuves apportées des partisans des fantômes sont toujours soit biaisées, soit biaisables (quoi de plus facile de truquer une vidéo/photo/enregistrement audio, et je ne vous parle pas du petit trucage d'amateur.)
 
Le sujet a été verrouillé.
   28/07/10 à 20:41 #13374
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Revenants familiaux
@Memyselfandi : "Pourquoi ne pas comprendre que une fois mort, l'âme, l'éther ou peu importe comme vous l'appelez n'existe plus ? "

Je précise que je ne suis pas sceptique, ni zététicien, mais mystique avec des flashs de raisonnement aléatoires. J'aime bien l'OZ car ils tentent de se débarrasser des oripeaux de la crédulité ambiante.
Réincarnationniste, je te répondrais que peu importe les transferts de corps à corps, d'âme incorporée à nouvelle demeure pour cette dernière, seule compte la transmigration et le désir d'évoluer encore et toujours.
Les médecins, chirurgiens et infirmières/aides soignantes travaillant dans les unités de soins palliatifs ne doivent surtout pas mettre leurs convictions religieuses en avant, je te le concède, mais, mettons-nous une minute à la place des malades en fin de vie, que leur reste-t-il?, un dieu, une image, une chambre avec des tuyaux branchés de partout, le sentiment de n'être qu'un cobaye pour la science?
Je ne peux pas admettre que la vie s'arrête avec la mort biologique. Qui étions nous avant notre naissance, en a t-on le moindre souvenir?
Par là même, je rejoins ton argument. Cependant, j'aimerais que la lumière s'allume encore et encore.
Les médecins légistes, qui découpent des corps à longueur de journée, doivent considérer le cadavre comme une étude scientifique, c'est bien, je donnerais mes yeux, cela ne me dérange pas, le corps n'est rien qu'une enveloppe dont on change avec les existences.
Seuls compte l'âme, l'esprit et l'intellect.

"Biologiquement un être mort est...mort. Il n'a plus de fonctions vitales, cognitives etc... "

Oui. Je n'ai pas peur de la mort parce que pour moi, l'âme et l'esprit se détache du corps mourant avant d'être biologiquement mort, une sorte de siège éjectable spirituel.

" il (m')est difficilement concevable que l'"Esprit" d'une personne décédée puisse lui survivre."

C'est ton choix. Des défunts viennent aider des vivants pour parler pendant des heures avec celle ou ceux qu'ils ont aimés et les consoler dans la maladie. Excuse ma manière dogmatique de parler, je ne fais pas exprès étant un tenant.

Quant aux photos de ghosts, il est vrai que rien de concret n'a été apporté, et rien, amha, ne viendra corroborrer une réalité quelconque.
Il suffit juste de les voir alors que l'on ne les a pas forcément invités. Les transparences de photoshop arrangent aussi pas mal de truquistes en mal de reconnaissance.

++
 
Le sujet a été verrouillé.
   28/07/10 à 21:31 #13376
memyselfandI
Nouveau venu
Messages: 16
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: sur Terre
 Re:Revenants familiaux
Oui. Je n'ai pas peur de la mort parce que pour moi, l'âme et l'esprit se détache du corps mourant avant d'être biologiquement mort, une sorte de siège éjectable spirituel.

Comment peux-tu affirmer ceci ? As tu eu une expérience de "mort imminente" ?

Aux dernières nouvelles, peux de personnes mortes ont pu témoigner des quelques secondes avant de mourir...

Les témoignages des personnes ayant eu une NDE (Near Death Experience) peuvent s'expliquer. Un cocktail chimique dans le cerveau par exemple. Tout comme les transes, les hallucinations etc...


Est-ce une forme de schizophrénie ? D'auto-persuasion ?

Je ne peux pas admettre que la vie s'arrête avec la mort biologique

Donc on y vient. Ne pas admettre que l'on est plus. Donc on se rassure...


Qui étions nous avant notre naissance, en a t-on le moindre souvenir?

Il est quasi-impossible de se souvenir d'évènements d'avant les 1-2ans. Ceci est également expliqué par le fonctionnement du cerveau.

Au final, avoir ce genre de croyance, c'est un peu ne pas admettre que l'Homme est un animal, et qu'on prend le prétexte "doué de conscience" pour se croire "supérieur" aux autres espèces animales.

Je ne le dis pas du tout d'un ton agressif ;)

C'est juste qu' il y a des choses que la science explique, qui sont démontrées, et que les pseudo-sciences sont encore d'actualité au XXIème siècle...

Et ça a tendance à m'énerver :)
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/10 à 06:58 #13408
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Revenants familiaux
@Memyselfandi : "Comment peux-tu affirmer ceci ? As tu eu une expérience de "mort imminente" ? "

Oui, une fois. Je me suis senti partir définitivement, mais j'ai réintégré (à une vitesse incroyable). Pas de visions classiques des NDE, même si j'ai vu l'entrée d'un tunnel sombre comme celui d'un métro. Pas d'être en gloire, d'anges, dans une obscurité totale, sauf ceux qui se préparaient à surgir en cas de danger. Je ne sais pas qui ils étaient, je pense à des ancêtres, une dizaine dont trois nettement plus grands que les autres, que j'assimilerais à des passeurs d'âmes.

(cit.) : "Est-ce une forme de schizophrénie ? D'auto-persuasion ? "

Depuis des millénaires, l'homme a des visions similaires, la société universelle des croyants serait donc à moitié schizophrénique?

(cit.) : "Aux dernières nouvelles, peux de personnes mortes ont pu témoigner des quelques secondes avant de mourir..."

Non, cependant une personne qui m'est chère et grande spiritualiste est décédée avec un sourire marqué et paisible. Elle a donc dû voir de l'autre côté.

(cit.) : "Au final, avoir ce genre de croyance, c'est un peu ne pas admettre que l'Homme est un animal, et qu'on prend le prétexte "doué de conscience" pour se croire "supérieur" aux autres espèces animales."

Non, ce n'est pas du créationnisme. Ce dernier est une invention pour contrer le modernisme et la science. Ce sont des gens moins dangereux qu'absurdes.

(cit.) : "C'est juste qu' il y a des choses que la science explique, qui sont démontrées, et que les pseudo-sciences sont encore d'actualité au XXIème siècle..."

Mais, je te suis bien. Sauf que la science d'aujourd'hui est incapable de captiver la plus grande majorité des hommes. C'est cela qui m'interpelle.
Quant aux pseudo-sciences, elle comblent ce vide manquant et récupèrent des gens faibles et peu instruits.
Par là-même, les égocentriques de la pseudo-science peuvent exister. Ils savent que faire passer des vessies pour des lanternes fonctionnera.
C'est de la manipulation mentale. Inadmissible.

(cit.) : "Et ça a tendance à m'énerver :)"

Oui, je l'admet. Le problème est que tenants comme sceptiques ont tendance à se communautariser et qu'un fossé se creuse entre nous, cela m'inquiète.

++
 
Le sujet a été verrouillé.
   03/08/10 à 16:14 #13559
Le pnume
Contributeur extraordinaire !
Messages: 411
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Nantes Date anniversaire: 11/08
 Re:Revenants familiaux
Bonjour à tous,

Bézamat écrit:

Un sujet qui me tient à coeur.
Au décès d'un de vos proches, avez-vous ressenti, même à grande distance, quelque chose d'étrange en rapport avec l'heure de la mort, comme un dernier au revoir de la part du défunt, un genre de clin d'oeil.

Pour moi la réponse est oui !
J'avais 13 ans et demi et n'avait pas voulu aller à l'enterrement de mon arrière grand mère décédée à 92 ans.
C'était le premier décès auquel j'étais confronté directement, j'en subissais vraisemblablement le contrecoup, je ne voulais pas l'accepter.
Ce soir là, je pensais à elle, je l'appelais en pleurant, mais je me suis endormi rapidement, et le matin est survenu tout aussi brusquement.
A mon réveil je ne me rappelais de rien, mais j'étais rempli d'une joie ineffable, une sensation d'amour pur et de bienveillance infinie.
Je baignais dans une lumière dorée, ma chambre était comme illuminée par le soleil.
Ce n'est que plus tard que je me suis rendu compte prosaïquement que cette lumière était autre chose, puisque la fenêtre de ma chambre était orientée à l'Ouest.
Pour moi elle était venu me réconforter pendant mon sommeil.

Le deuil génère-t-il des états modifiés de conscience spécifiques et/ou des bouleversements chimiques dans le cerveau, comme une endorphine qui aiderait à passer le cap de la douleur de la perte?

C'est une interprétation possible, la moins poétique.

Sans aborder la question de l'au-dela (trop galvaudé et orienté par les religions), où se situerait la conscience des défunts, quels sont leurs mondes?

Le modèle répondant à cette question qui satisfait le mieux mon intellect est celui des textes ummites: L’univers serait composé d’une multitude d’univers différents, la différence principale qui caractériserait les univers entre eux proviendrait de la vitesse de la lumière en leur sein, qui s’échelonnerai entre 0 et l’infini.
L’âme se situerai dans l'univers dont la vitesse de la lumière est nulle, un univers statique sans écoulement du temps, et l'autre univers limite, à vitesse de la lumière infinie (univers de l'ubiquité, la circulation de l'information y est instantanée et sans perte, zéro bruit), serait celui des consciences collectives planétaires, les âmes une fois désincarnées y aurait un accès beaucoup plus complet et formeraient l’inconscient collectif que nous abreuverions nous aussi en permanence et qui nous nourrirait en retour d’informations subliminales capitales pour notre évolution. Un darwinisme amélioré, la boucle informationnelle ne se cantonnerait pas au seul univers perceptible, il y aurai un passage d'infos par effet tunnel d'un univers à l'autre.

Moins succint:
ummo.textes-essentiels.pagesperso-orange.fr/index.htm

et les lettres référencées sur le site ummo-sciences évidement.

Evidemment comme pour tout ce qui touche les informations ummites les éléments réellement pertinents/intéressants/innovants sont noyés dans un flot d'aberrations, ce qui permet de les réfuter facilement.
 
Dernière édition: 04/08/10 à 02:49 Par Le pnume.
Le sujet a été verrouillé.
   03/08/10 à 20:27 #13572
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Revenants familiaux
@LePnume : "Ce soir là, je pensais à elle, je l'appelais en pleurant,"

Il faut imaginer qu'elle a entendu, parce qu'elle était encore dans la maison. D'après mon expérience, après le décès, les personnes restent dans les lieux pendant quelques jours avant de rejoindre leur sphère d'affectation où l'on va leur réapprendre à revenir. J'ai eu des visions fortes sur ces salles d'universités de l'au-delà, qui étaient comme des cathédrales gigantesques.
L'intention doit attirer la personne défunte. Elle est peut être plus réceptive que les vivants.

"Pour moi elle était venu me réconforter pendant mon sommeil."

Les "âmes" de défunts semblent libérés de la peur. Ce sont eux qui nous réconfortent alors que l'inverse serait aussi souhaitable.
Il y a comme une empreinte psychique qui survit, mais comment?
La mécanique chimique du cerveau semble créer une musique apaisante pour aider à passer le cap du deuil.
Ce qui se dégage régulièrement est cette histoire de brillance et de luminosité.
Le fils de 12 ans d'un ami a dessiné son grand-père (décédé depuis 5 ans) qui est venu jouer avec lui la nuit. David, (le père) lui a demandé qui était ce personnage tout brillant sur le dessin. L'enfant a répondu, c'est grand-père, il vient me voir.

Merci pour ton lien sur les ummites, je le lirais. Je commence à me poser des questions sur ce sujet.
Si les âmes deviennent des abstracts de consciences collectives, elles ne pèsent rien et ne prennent pas de place, elles sont reliées les unes aux autres comme un ordinateur géant ou une série de chipsets informatiques?
++
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/08/10 à 10:11 #13607
memyselfandI
Nouveau venu
Messages: 16
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: sur Terre
 Re:Revenants familiaux
Le pnume écrit:
Bonjour à tous,

Le deuil génère-t-il des états modifiés de conscience spécifiques et/ou des bouleversements chimiques dans le cerveau, comme une endorphine qui aiderait à passer le cap de la douleur de la perte?

C'est une interprétation possible, la moins poétique.[/quote]


Oui mais peut être la plus raisonnable non ? ;)
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/08/10 à 12:31 #13609
Le pnume
Contributeur extraordinaire !
Messages: 411
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Nantes Date anniversaire: 11/08
 Re:Revenants familiaux
Vaste question

En tout cas je souhaite à tout le monde de vivre au moins une fois dans sa vie un trip pareil, ça fait un bien fou.
Mais ça ébranle aussi une psyché ce genre d'expérience, surtout à cet age, c'est pas loin d'une nde tout de même, ça ne m'a tout de même pas empêché d'avoir des phases dans ma vie:
D'être un parfait allumé.
D'être simplement dans le doute, la position d'humilité (ou de lucidité) de celui qui ne crois ni à l'infaillibité de ses sens ni à celle de son mental et qui considère que ces questions le dépassent.
D'être un mécréant matérialiste pendant assez longtemps pour pouvoir envisager sereinement la perspective d'un retour au néant (j'y vois l'influence de ma famille et de la société)
Mais depuis que je "connais" Bergson, Averroes, Spinoza, Teillard et d'autres plus ou moins exotiques, je me dit qu'il n'y a pas que des crétins chez les croyants.
Depuis que je tâte de la salvia divinorum, des psylos, de la liane d'argent, même si l'état de conscience modifié que provoque ces substances n'arrive pas à la cheville du premier trip naturel, il y a tout de même assez matière à gamberger.
Depuis que j'ai des enfants (pour en faire, faut soit être croyant, soit irresponsable disais-je à une époque) je ne vais pas culpabiliser d'en avoir fait, et puis ce sont parfois des anges.
Depuis ça, j'en suis sur mon chemin à l'endroit où ma une vision du monde est spiritualiste, même si le doute est toujours près à titiller mes neurones.
Et j'emmerde les tueurs de bisounours.
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/08/10 à 18:07 #13614
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:Revenants familiaux
LOL
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   05/08/10 à 21:41 #13637
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Revenants familiaux
@LePnume : "Mais ça ébranle aussi une psyché ce genre d'expérience, surtout à cet age, c'est pas loin d'une nde tout de même"

Ce n'est pas une NDE, c'est, va savoir, une conjugaison d'intimité et de mystère lié au refus de la séparation. L'image fantomatique que tu a projeté peut-elle être une question oedipienne formulée par les défunts aux vivants, en admettant qu'il subsiste "ailleurs" des éléments d'intelligence?
Je pense que l'homme a du mal à accepter la distinction entre la perte et le concret. Le fossé entre les deux représente le vide et le néant. Ce dernier crée la souffrance inextinguible. C'est toujours une quête, depuis la nuit des temps.
Mais, alors, comment faisaient les sceptiques et matérialistes du temps de l'Inquisition et du moyen-âge? ceux du peuple par ex. Quels étaient les rapports avec les prêtres et la superstition omniprésente?
Il fallait être sceptique+rationaliste donc vu comme sorcier. Dès que l'on avait des livres un tant soit peu instructifs, cela semblait louche. L'analphabétisme faisait voir des chimères.
++
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK