Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé?? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678
SUJET: comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
   29/07/10 à 15:10 #13428
Tazman
Guillaume d'Occam, quel rasoir !
Contributeur extraordinaire !
Messages: 456
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Montréal, Québec
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Saliout Kamarades,


petit bourde :

Ne pas lui demander si elle-même n'en aurait pas à nous proposer... Ça permet de se préparer un argumentaire, de part et d'autre, un peu plus souple et surtout de «préparer le terrain», si j'ose dire {;-)}

aurait dû être :

Ne pas OUBLIER DE lui demander si elle-même n'en aurait pas à nous proposer... Ça permet de se préparer un argumentaire, de part et d'autre, un peu plus souple et surtout de «préparer le terrain», si j'ose dire {;-)}

J'espere qu'on aura tout de même compris...

Taz.
 
Guillaume d'Occam, quel rasoir !(;-))
«On rit, mais c'est pas drole !!!»
Professeur Mandibule, La Ribouledingue, troupe clounesque

«Imagine there's no countries...
...
And no religions too...» John Lennon
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/10 à 15:29 #13432
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Ah tu avais oublié "oublier de " !!!
Je ne sais pas si j'aurais pu comprendre... J'ai découvert les deux versions ensemble ! mdr !
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/10 à 15:38 #13433
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Quand je discute avec quelqu'un qui croit à la vie après la mort je dis, assez facilement, qu'il a bien de la chance, que mes morts à moi m'ont bien laissé tomber et ne m'ont apporté aucune aide de l'au-delà...
A partir du moment où l'interlocuteur reconnaît que, lui non plus, n'a jamais reçu de coup de pouce venu, sans doute aucun, de l'au-delà on peut discuter psychologie...
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 00:14 #13655
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Je n'ai pas lu le topic qui m'a l'air intéressant.

Je commente vite fait une phrase de notre admin :

Être d'accord sur une croyance est le chemin de moindre effort en société.

C'est ton point de vue. Le mien, c'est tout l'inverse. Et la croyance, c'est également un point de vue. Les gens du fofo doivent penser de moi que je crois à la tk, or moi je ne crois pas à la tk, mais je sais qu'elle existe. Et je pense que plusieurs personnes doivent être dans la même situation (pour la voyance, télépathie et etc..).

Il m'a été plus difficile d'accepter que la télékinésie existait que l'inverse. En effet, on a toujours appris que celle-ci n'existait pas, quoi de plus facil que de ne pas se remettre en question ... Ainsi notre cerveau, va tout faire pour rejeter cette nouvelle vérité qui pourrait bien être trop dure à accepter.


Le sacerdoce du sceptique c'est de lutter contre cette facilité.
La facilité, c'est de ne rien remettre en question, et de faire comme si l'on savait tout.
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 00:19 #13658
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Hem... on est d'accord alors non ?

Aller à l'encontre d'une croyance est difficile (être d'accord est le chemin du moindre effort) mais c'est ce qu'il faut faire (Le sacerdoce du sceptique c'est de lutter contre cette facilité).

Non ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 01:19 #13662
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
euh je ne sais pas ^^

Aller à l'encontre d'une croyance est difficile (être d'accord est le chemin du moindre effort) mais c'est ce qu'il faut faire


Je ne suis pas sur d'avoir compris ce que tu voulais dire.

Mais je pense que là où l'on va être d'accord, c'est sur le fait que la remise en question est très importante.

exemple : Et si tel ou tel phénomène existait ? Mr X a une expérience de télépathie inconsciente ou prémonition dont il a eu conscient. Après coups, il se dit "est-ce que c'est une coïncidence" ou est-ce réellement de la télépathie ? Ce mr, en tant que bon sceptique, ne tranchera pas de sitôt, il attendra que ces expériences télépathiques ou autres se renouvellent encore plusieurs fois, et jugera qu'une coïncidence de cet ordre là ne peut se répété un nombre de fois X et donc il conclura que la télépathie existe. Et cela malgré que la science n'ait encore découverte celle-ci. La science est loin d'avoir tout découvert ... (je pense que cela doit être également un principe de sceptique).
 
Dernière édition: 06/08/10 à 01:21 Par shisha.
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 08:48 #13669
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
yquemener écrit:

Aller à l'encontre d'une croyance est difficile (être d'accord est le chemin du moindre effort) mais c'est ce qu'il faut faire (Le sacerdoce du sceptique c'est de lutter contre cette facilité).

Non ?

La plus grande difficulté pour un sceptique est de lutter contre ses propres croyances avant de s'attaquer à celles des autres...
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 16:16 #13685
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Je suis entièrement d'accord avec toi Bobby.

A part qu'à la place de "sceptique" j'aurai mi un autre mot. Car idéalement, un sceptique ne croit pas (croire qu'un phénomène n'existe pas ou croire qu'un phénomène existe), il ne tranche que lorsqu'il sait.

Si un sceptique n'envisage pas la possibilité de l'existence de la télépathie/tk/précognition et autre, alors ce n'est pas réellement un sceptique, c'est juste un non-croyant.
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 17:01 #13688
Tazman
Guillaume d'Occam, quel rasoir !
Contributeur extraordinaire !
Messages: 456
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Montréal, Québec
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Salut les copains, Salut shisha,

Tu dis :

Je n'ai pas lu le topic qui m'a l'air intéressant.

Pour résumer, on y parle justement de «comment il est difficile de discuter rationnellement, en invoquant des explications tout ce qu'il y a de plus scientifique, avec un individu profondément ancré dans une croyance irrationnelle».

Comme le rappelle si justement Brian Dunning, dans son article du 29 juillet dernier

Breaking News: The Government Wants to Poison Children!

skepticblog.org/2010/07/29/breaking-news...-to-poison-children/

Many of them are very much of the “Nothing can convince me” mindset: Dave has, quite obviously, been given all the information about vaccines time and time again; he simply denies it all and believes that his own notions are better founded. He’s probably not malicious and probably does not want children to die from preventable disease. He’s most likely just scientifically illiterate (like most people) and places more emphasis on anecdotal information that supports his ideology than on information that clashes with it.

Traduction libre et personnelle :

Plusieurs (de ces croyants) sont de la catégorie «rien ne peut me convaincre (du contraire)» . Dave a certainement reçu à plusieurs reprises toutes les informations concernant les vaccins; il les nie, tout simplement et croit que ses propres notions sont mieux fondées. Il n'y a probablement aucune malice de sa part et ne veut probablement pas que des enfants meurent de maladie qui peuvent être contrées. Il est, vraisemblablement, plutôt un illétré scientifique (comme la plupart des gens) et accorde plus de poids à un aspect anecdotique qui supporte son point de vue plutôt qu'à l'ensemble des informations qui vont à l'encontre de sa croyance.

Quand tu dis :

je ne crois pas à la tk, mais je sais qu'elle existe

Avec une telle certitude, tu te définis exactement comme : «rien ne peut me convaincre (du contraire)», alors que le sceptique te dira plutôt : prouves-moi que tu as raison et je suis prêt à changer d'idée.

Une affirmation extraordinaire nécessite une preuve non moins extraordinaire. C'est à mon avis la base du scepticisme et de la zététique. Sans oublier le fameux principe d'Occam - qu'est-ce qu'il peut ête rasoir! : en présence d'un choix d'explications pour un phénomène, on doit privilégier l'explication la plus simple. Plus on a de connaissances scientifiques, plus on trouve d'explications simples et rationnelles à un phénomène «bizarre».

Dans le domaine des pata-sciences occultes, je garde personnellement toujours de la place pour «the obvious factor» déjà mentionné sur le fil de discussion sur les «pypy». (Je sais, je radote...)

À plusse

Tazman
 
Guillaume d'Occam, quel rasoir !(;-))
«On rit, mais c'est pas drole !!!»
Professeur Mandibule, La Ribouledingue, troupe clounesque

«Imagine there's no countries...
...
And no religions too...» John Lennon
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   06/08/10 à 18:21 #13695
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Tazman écrit:
Quand tu dis :

je ne crois pas à la tk, mais je sais qu'elle existe

Avec une telle certitude, tu te définis exactement comme : «rien ne peut me convaincre (du contraire)», alors que le sceptique te dira plutôt : prouves-moi que tu as raison et je suis prêt à changer d'idée.

A condition de rester perméable sur l'éventualité d'un phénomène, sinon la frontière de l'"Existence" se limite à nos connaissances, c'est à dire pas très loin, et on pourrait passer à coté de beaucoup de choses...

C'est ici que l'exercice devient périlleux, car comment être persuadé de la non existence d'un phénomène, de l'imposer à un "tenant", sans pouvoir en apporter la preuve. Et comme on ne peut prouver la non existence d'un phénomène, il faut toujours rester humble face aux témoignages :o)

Sinon je suis d'accord avec tout le reste :p
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK