Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé?? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678
SUJET: comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
   21/05/10 à 13:06 #9765
Poulpeman
Contributeur extraordinaire !
Messages: 548
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Paris Date anniversaire: 08/05
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
BÉZAMAT écrit:

Je te parlais de la violence... à venir. A un moment ou un autre, il y aura dérapage, car le sceptique béton, n'aura pas d'autres solutions que de rentrer dans le lard à des croyants innocents, par utopie d'une société sans Dieux.

Heu... Tu accuse les sceptiques d'une violence que tu penses qu'ils pourraient commetre à l'avenir ???
*Face palm*


C'est un pléonasme. Demain, les zitis débarquent officiellement, explique-moi la nouvelle terminologie du sceptique?

On aura des preuves, donc on y croira, et on sera toujours sceptiques.
Arrête de penser que le scepticisme consiste à nier en bloc, c'est aussi faux que pathétique.

Poulpeman
 
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 13:11 #9766
Moustache
Contributeur important
Messages: 157
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Rhône-Alpes Date anniversaire: 09/03
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
BÉZAMAT écrit:
@Moustache : "Qu'est-ce qu'un sceptique radical, pour toi ?"

Euuuuhhhh...???? BEZAMAT, je veux bien que tu me cites mais fais le avec des phrases qui sont de moi !! Là, c'est une question d'ours brun que tu m'attribues.
Pourquoi ? A cause des poils ??
 
"L'humanité ne se pose jamais que des problèmes qu'elle peut résoudre." K. Marx
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 14:00 #9769
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
wouahahahaha!

@Moustache : Pour sûr!
Visuellement, je ne fais pas de différence avec Ours brun, tu devrais changer d'avatar, et t'appeler par ex. lombric! (je sais pas, c'est glabre).
Sinon, essaye les dernières lames Bic à 4 lames, (rappelle-toi cette pub à la con, dans les 80s, où l'on expliquait que la 2e lame recoupait le poil avant qu'il ne se rétracte).
Dieu est-il aussi velu qu'un bigfoot?
Salut Ours brun, ça baigne?

@Poulpe : "Heu... Tu accuse les sceptiques d'une violence que tu penses qu'ils pourraient commetre à l'avenir ???"

Non, c'était juste une vision scienfictionnesque, une Scepticocratie.
Je ne pense pas que le scepticisme consiste à nier tout en bloc, par contre, nombre de religieux, dans leur crâne de poule, oui.
++
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 18:40 #9799
npatrois
Faut pas croire, faut savoir.
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1010
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Bref, évite les procès d’intentions et de faire de la psychologie de comptoir.
 
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.
-+- Cavanna, François -+-
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 22:18 #9815
zapa
Super contributeur !
Messages: 207
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Salut l'Ours,
Ours brun écrit:

une croyance c'est une bouée de sauvetage, on a tendance à s'y accrocher envers et contre tout - même une fois qu'on nous a prouvé qu'il n'y avait que 30cm d'eau...
C'est pas faux et justement j'ai une question un poil chiante à ce sujet:
quel est l'intérêt à priver un quidam quelconque de bouée de sauvetage?
Prends ton temps et brosse bien ta réponse ;0).
 
Dieu est mort, Nietzsche est mort, moi ça va.
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 22:34 #9817
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Ours brun écrit:
BÉZAMAT écrit:
Les croyants persuadés et les sceptiques radicaux sont tous des fanatiques.
Qu'est-ce qu'un sceptique radical, pour toi ? Quelqu'un qui ne tient pas compte des arguments adverses ou de la sensibilité de la personne qui lui fait face ? Ceci, ce n'est pas un sceptique radical, c'est une personne bornée, point.
Un sceptique est quelqu'un qui refuse de gober des affirmations insuffisamment étayées. Un sceptique radical, c'est simplement un sceptique. Un sceptique mou, ce n'est pas un sceptique.

Un sceptique radical, ou "dur", réfutent tout ce qui n'est pas prouvable, point.
Un sceptique modéré conteste tout ce qui n'est pas prouvable sans le réfuter.

Dans un sens je suis presque d'accord avec Bézamat, car ces deux extrêmes vivent avec les mêmes certitudes.

++
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   22/05/10 à 02:44 #9824
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Cela m'amuse de voir des rationalistes dans une réunion de famille ou d'amis, qui se retrouvent isolés au milieu d'une discussion vachement gaie sur le Ouija et le spiritisme.
Ils s'en foutent et ils ont raison. J'aime les cartésiens-poètes.
Ils voient des "choses", mais se rassurent dans l'idée que ce ne sont que des illusions.

De la même manière, me retrouver comme seul croyant parmi des cartésiens me met mal à l'aise.
J'ai du mal à suivre les conversations qui peuvent être très ardues. Donc, je me tire, et on me le reproche en disant que je fuis les réalités.

@Zapa : la bouée de sauvetage peut t'empêcher de te noyer. Autrement dit, la foi me semble être un plus (chez certains individus). Pas besoin d'aller chanter alléluia dans une église.
Tu vois, quand j'entend chanter Calvin Russell : I'm standing in the crossroad... C'est là que j'appréhende dieu et diable. J'ai été sauvé par les crossroads et cela m'a empêché d'être en zonzon pour longtemps.

@Ours brun : projette-toi dans le scepticisme de l'an 2400, à quoi ressemblera-t-il à ton avis?
A du pacifisme ou à du totalitarisme, ou autre chose?
Je vois aussi que les susceptibilités sont exacerbées entre sceptiques et croyants.
Il faut ménager les susceptibilités amha.

++
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/05/10 à 13:09 #9847
Venom
Super contributeur !
Messages: 221
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Bobby écrit:
Un sceptique radical, ou "dur", réfutent tout ce qui n'est pas prouvable, point.
Un sceptique modéré conteste tout ce qui n'est pas prouvable sans le réfuter.

Dans un sens je suis presque d'accord avec Bézamat, car ces deux extrêmes vivent avec les mêmes certitudes.


Une personne qui adopte une position de ce type n'est tout simplement pas un sceptique. Un sceptique est par définition même quelqu'un qui entretien le doute rationnel, et donc qui est en recherche (et en réflexion permanente). Les certitudes, c'est bon pour les croyants. Un sceptique à l'esprit ouvert, mais pas au point que sont cerveau n'en tombe.

Ne te laisse pas embobiner par la rhétorique anti-sceptiques de Bézamat. Son discours, c'est le discours classique des tenants-qui-n'aiment-pas-les-sceptiques-qui-ne-croient-pas-en-l'hypothèse-extraterrestre-pour-expliquer-le-phénomène-ovni.
 
Dernière édition: 22/05/10 à 13:11 Par Venom.
Le sujet a été verrouillé.
   22/05/10 à 13:37 #9849
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Une personne qui n'aurait aucune certitude sur rien, est un imbécile ou un grave psychotique. Personne ne peut construire une réflexion cohérente sans avoir des certitudes sur certaines choses. Les sciences, ou connaissances intégratives, et les connaissances en général ne peuvent pas être ni avancer sans quelques certitudes.

Les certitudes, c'est bon pour les croyants.
Tiens donc ! En voilà un bien bonne.
 
Dernière édition: 22/05/10 à 13:47 Par .
Le sujet a été verrouillé.
   22/05/10 à 13:50 #9852
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Branquignol écrit:
Une personne qui n'aurait aucune certitude sur rien, est un imbécile ou un grave psychotique. Personne ne peut construire une réflexion cohérente sans avoir des certitudes sur certaines choses. Les sciences, ou connaissances intégratives, et les connaissances en général ne peuvent pas être ni avancer sans quelques certitudes.
Il ne faut pas toujours chercher l'extrême, on parle bien de scepticisme dans tout ce qui touche au paranormal... Bien sûr qu'il existe des certitudes sinon on se baserait sur quoi pour avancer ? Mais il faut savoir rester ouvert comme le dit Venom.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK