Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé?? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678
SUJET: comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
   20/05/10 à 15:08 #9684
Ours brun
Contributeur récent
Messages: 23
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
L'empreinte de l'ours
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
BÉZAMAT écrit:
Les croyants persuadés et les sceptiques radicaux sont tous des fanatiques.
Qu'est-ce qu'un sceptique radical, pour toi ? Quelqu'un qui ne tient pas compte des arguments adverses ou de la sensibilité de la personne qui lui fait face ? Ceci, ce n'est pas un sceptique radical, c'est une personne bornée, point.
Un sceptique est quelqu'un qui refuse de gober des affirmations insuffisamment étayées. Un sceptique radical, c'est simplement un sceptique. Un sceptique mou, ce n'est pas un sceptique.

@ fantomas : yquemener et Moustache ont bien résumé les choses :
- connaître les faiblesses naturelles de notre cerveau, les trucs employés par les charlatans pour exploiter ces premiers, etc. est un atout indispensable. Ça demande du travail mais ça paye.
- écouter la personne, reprendre ses arguments un à un et calmement en lui montrant, sans agressivité, ne serait-ce qu'une faille dans son raisonnement peut l'amener à réfléchir de son côté. Ce n'est pas garanti, c'est sûr, mais il faut être réaliste et ne pas s'imaginer qu'on peut doter une personne d'un esprit critique en un clin d'oeil ; une croyance c'est une bouée de sauvetage, on a tendance à s'y accrocher envers et contre tout - même une fois qu'on nous a prouvé qu'il n'y avait que 30cm d'eau...
 
Le sujet a été verrouillé.
   20/05/10 à 17:47 #9701
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
fantomas écrit:
comment discuter avec un croyant?? a chaque fois que je parle de tout ce qui touche au "paranormal" mon interlocuteur me dit systematiquement "ouais ya des trucs bizarre quand meme on ne peux pas le nier" alors la je demande de quoi il parle precisement et a chaque fois j'ai le droit a une anecdote,et je me vois mal lui dire qu'il est con et qu'il a rien compris,du genre "une voyante ma dit des trucs qui me sont arrivé ou de mon passé" alors bien sur je lui explique que parmis pleins de choses elle ne va pas se tromper a tout les coups et que quelque temps apres la consultation on ne se souvient plus des details et a chaque fois "nan nan nan elle ne pouvait pas savoir c'est trop precis ce quelle m'a dit"et la je laisse sinon ca pourrai tourner a la dispute,je voudrais savoir comment vous reagissez quand ca vous arrivent (en sachant que je ne crois pas du tout qu'il puisse y avoir une prevision autre que le bon sens et/ou le hasard total sans parler des mensonges)
C’est quoi le problème posé ?
Comment persuader et reconvertir un croyant ? Comment parvenir à imposer une pensée et croyance unique dans la société, qui serait la votre, par la même occasion ? Ou simplement vouloir avoir raison à tout prix ?

L’athéisme, n’est-ce pas une forme de croyance aussi ?
Cette persuasion du néant après la mort et de l’inexistence du divin, ne nous ramène t’elle pas à la même intolérance et fermeture d’esprit, empêchant tout dialogue avec notre contradicteur ?
Commençons déjà par définir nos raisons intimes, qui nous motivent à convaincre une brebis que nous considérons comme égarée.
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   20/05/10 à 17:51 #9702
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
D'ailleurs, la rue devant une église est à tout le monde non? L'endroit "consacré" est à l'intérieur.
Belle image à méditer, en tout cas...
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   20/05/10 à 18:23 #9705
Greem
Super contributeur !
Messages: 280
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
sananda écrit:

C’est quoi le problème posé ?
Comment persuader et reconvertir un croyant ? Comment parvenir à imposer une pensée et croyance unique dans la société, qui serait la votre, par la même occasion ? Ou simplement vouloir avoir raison à tout prix ?

D’ailleurs, à quoi bon discuter sur un forum ? Quel est l’intérêt de votre intervention ? Nous persuader et nous reconvertir à votre croyance ? Nous imposer une pensée et une croyance unique qui serait la votre ? Ou simplement vous voulez avoir raison à tout prix ?

C’est sûr que vu sous cet angle là...
 
Le sujet a été verrouillé.
   20/05/10 à 19:17 #9712
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
Greem écrit:
sananda écrit:

C’est quoi le problème posé ?
Comment persuader et reconvertir un croyant ? Comment parvenir à imposer une pensée et croyance unique dans la société, qui serait la votre, par la même occasion ? Ou simplement vouloir avoir raison à tout prix ?

D’ailleurs, à quoi bon discuter sur un forum ? Quel est l’intérêt de votre intervention ? Nous persuader et nous reconvertir à votre croyance ? Nous imposer une pensée et une croyance unique qui serait la votre ? Ou simplement vous voulez avoir raison à tout prix ?

C’est sûr que vu sous cet angle là...

Bien vu !
Moi, j’aime poser des questions, qui invitent à voir les choses sous un angle différent !
Pour le reste, il faut que je demande mon psy !
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   20/05/10 à 23:23 #9727
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
@Moustache : "Qu'est-ce qu'un sceptique radical, pour toi ?"

Quelqu'un qui a un moment précis, basculera dans la violence ou la collusion avec ses ennemis jurés.
Risque de devenir un ardent défenseur des pseudo sciences ?(j'ose me tromper).
J'apprécie peu le terme "sceptique", car il me vient à l'esprit l'image de quelqu'un qui a le cul entre deux chaises. Il aimerais, mais il se refuse. Les preuves sont impossibles : Dieu, pas Dieu, EBE, pas EBE, crops, pas crops, etc.
Un sceptique digne de ce nom doit-il s'intéresser au paranormal, sans que cela l'entraine dans des ennuis avec des charlatans?
Oui, mais alors il doute, si on lui amène une preuve concrète, que se passe-t-il?
Les personnes réellement cartésiennes font l'impasse, amha, sur le surnaturel.
Il faudrait un TAPS version Skeptics US pour enseigner la rigueur, mais en France, on ne voit rien venir, sauf le dernier livre de telle vedette du showbiz sur sa vie avec les anges etc.
Les niais conditionnés des groupes sectaires, intelligents et de hauts niveaux pour certains, vivent de l'auto-persuasion perpétuelle. Je veux te dire que c'est bien pire que la foi du croyant de base, non?

Pour répondre à Greem, ne fréquente que des gens qui ont les mêmes idées qui toi.
Seulement, tu sera régulièrement confronté à des engueulades avec des personnes qui n'ont pas ton niveau d'instruction ou ta logique.
J'ai été obligé de batailler avec des pentecôtistes qui sont, je te jure, barges et aussi fanatiques que de simples croyants.

++
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 03:44 #9736
Venom
Super contributeur !
Messages: 221
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
BÉZAMAT écrit:
J'apprécie peu le terme "sceptique", car il me vient à l'esprit l'image de quelqu'un qui a le cul entre deux chaises.

Forcément, vu que tu es un tenant. Depuis quand les Vrais Croyants apprécient les sceptiques, ou même le terme de "sceptique"???

Quand à ta définition du "sceptique radical", c'est bien entendu du tout-style-n'importe-quoi:

Quelqu'un qui a un moment précis, basculera dans la violence ou la collusion avec ses ennemis jurés.

Donne nous un seul exemple de violence (et par violence j'entends bien entendu comme tout le monde violence physique, ou tu sais quand un islamiste se fait sauter au nom de ses croyances au milieux d'une foule) d'un sceptique? Un seul exemple, merci d'avance!

Que cela t'embête que tout le monde ne partage pas tes croyances, je peux très bien le comprendre. C'est le cas de beaucoup de croyants, que ce soit religieux ou dans des folklores comme l'ufologie. Que tu n'aimes pas que les gens te contredisent, ou remettent en question tes croyances, je le comprends aussi.

Mais contredire les gens qui propagent de la foutaise sur internet, comme c'est le cas des ufologues croyant dans l'hypothèse extraterrestre, ce n'est pas de la violence, c'est exercer sa liberté d'expression, et c'est défendre la rationalité.

Je n'interdit pas aux vrais croyants d'exprimer leurs croyances, y compris lorsqu'ils m'insultent sur leurs forums. Par contre cela me saoule quand ils viennent parler de "violence" là où les sceptiques ne font que répondre à leurs affirmations.

"sceptique radical", c'est un terme de Vrais Croyants pour désigner les sceptiques, comme "sceptiques bétons" ou que sais-je encore. Ce n'est absolument pas une catégorie, mis-à-part pour les tenants qui veulent exprimer par là le fait qu'ils n'aiment pas les sceptiques (ce qu'on savait déjà).
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 04:34 #9737
Jorj X.McKie
Chameau ironique
Contributeur important
Messages: 155
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 06/06
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
BÉZAMAT écrit:

Oui, mais alors il doute, si on lui amène une preuve concrète, que se passe-t-il?
++


Preuve et concrète c'est un peu un pléonasme, passons, mais lesquelles ?
C'est le minimum à savoir, pour avoir une réaction.

JxM
 
C'est quand le gourou est cru que l'adepte est cuit.
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 09:59 #9744
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
@Venom : "Depuis quand les Vrais Croyants apprécient les sceptiques, ou même le terme de "sceptique"???"

De Vrais Croyants comme tu le dis si bien (avec les capitales) s'entendent très bien, non pas avec des Sceptiques autoproclamés devant tout le monde, mais avec celles et ceux qui font abstraction du religieux et qui s'en tapent.
Arrêter de vous victimiser en permanence, on va finir par vous assimiler à des bigots inversés.
Si le scepticisme est une philosophie, tu a ma bénédiction. Tu possède une belle arme de self défense contre les idées reçues.
Les rationalistes sont plus directs que vous car, en deux phrases, ils brisent sans douleur, nos certitudes religiosâtres, faudrait peut être se poser la question.

(citation) : "Donne nous un seul exemple de violence (et par violence j'entends bien entendu comme tout le monde violence physique, ou tu sais quand un islamiste se fait sauter au nom de ses croyances au milieux d'une foule) d'un sceptique? Un seul exemple, merci d'avance!"

Je te parlais de la violence... à venir. A un moment ou un autre, il y aura dérapage, car le sceptique béton, n'aura pas d'autres solutions que de rentrer dans le lard à des croyants innocents, par utopie d'une société sans Dieux.

(citation) : "Que tu n'aimes pas que les gens te contredisent, ou remettent en question tes croyances, je le comprends aussi."

Je supporte parfaitement la contradiction, mais pas avec n'importe qui. J'ai autant la haine du monothéisme des hommes qui toi.
Je n'ai fait que l'expérience des messagers de dieu dans ma vie, la religion et ce qu'en on fait les hommes me désole.
Je soutiens la liberté d'expression dont tu parle, ça ok, mais cesse de oenser que les religieux sont les ennemis de la science.

@Jorj : "Preuve et concrète c'est un peu un pléonasme, passons, mais lesquelles ?"

C'est un pléonasme. Demain, les zitis débarquent officiellement, explique-moi la nouvelle terminologie du sceptique?
Je ne sais pas moi, "ancien incrédule", "nouveau converti"?
++
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/05/10 à 12:11 #9755
XavierD
Contributeur fréquent
Messages: 77
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:comment parler de son sceptiscisme a quelqu'un de persuadé??
BÉZAMAT écrit:
C'est un pléonasme. Demain, les zitis débarquent officiellement, explique-moi la nouvelle terminologie du sceptique?
Je ne sais pas moi, "ancien incrédule", "nouveau converti"?
++


Et ça c'est une provocation tout à fait inutile.
Et si demain il en poussait à ma tante, comme devrai-je l'appeler?
Et si, et si, ...

Et dire que je suis 'croyant'...
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK