Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Défis zetétique à l'abandon ? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...33343536373839...42
SUJET: Défis zetétique à l'abandon ?
   14/09/10 à 22:18 #15256
KOH
Contributeur extraordinaire !
Messages: 545
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
adoucissement (“ amollissement ”) d’un alliage dur avec modification importante de structure micrographique, en tubes scellés.

On a les clichés de diffraction X ? C'est tout de même la première chose que ferait un physico-chimiste (et n'importe quelle fac a ce qu'il faut pour faire ça : c'est de la routine !)...
Parce que les métaux qui s'amollissent ou qui s'adoucissent, hein... C'est comme les lessives qui lavent plus blanc, ça...
 
Dernière édition: 14/09/10 à 22:20 Par KOH.
Le sujet a été verrouillé.
   14/09/10 à 23:19 #15261
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Par ou commencer ...

Bon, je trouve ton analyse des expériences vraiment bâclé. De plus tu as oublié "d'analyser" (si on peut appeler cela analyser..) d'autres expériences qui figuraient également dans la page 19 (même si elles n'ont pas été publié dans des revues prestigieuses, elles ont pourtant exister...)

Merci de ne plus prétendre qu'on les a juste ignorées.


Non je continuerai de le dire ... je vais m'expliquer par la suite sur le pourquoi et relever le nombre d'incohérences hallucinantes que tu as écrites.


Action PK sur le "vivant"

Pr Selter et Coll, Laboratoire de Biologie et d'histopathologie, Fribourg (RFA) : Nous avons déposé deux tubes témoins dans une piège contigue. (...) Jean Pierre Girard était assis devant les tubes, àpres de deux mètres de distances. Chaque tube contenait des bactéries Gram-Escherichia Coli dans un milieu appropié liquide et transparent où elles pouvaient maintenir leur concentration (N/mm ^3). Le but de l'expérience était de vérifier si le sujet psi pouvait influencé à distance des micros-organismes vivants. Cette expérience nouys avait été suggéré par le Pr Hans Bender de l'Institut fur Grenzgebiete der Psychologie und Hygiene Mentale de Freigurg im Breisgau, qui, à plusieurs reprises, eut l'occasion d'obtenir des effets "particuier" produit par Girard. Cinquante huit minute s'écoulèrent avant que Girard nous prévienne avoir produit un "effet" sur l'éprouvette de gauche. (...) Nous primes alors le tube désigné. (...) Les divers examens approfondis nous permirent de révéler que Girard avait réalisé une action de bactériolyse très particulière. Cet effet bacter..... Les conditions expérimentales dans lesquelles nous avions placé Jean Pierre Girard, ainsi que l'observation permanente par la vidéo de contrôle, nous permettent d'affirmer qu'ç aucun moment le sujet n'a pu être en contact physique avec les tubes à essais. CEs premiers résultats nous encouragent à poursuivre nos observations.

Friedrich Selter, compte rendu déposé à Institut fur Grenzgebiete der Psychologie und Hygiene Mentale, leiter Hans Bender, de Freigurg im Breisgau


Ton explication : Aucune (tu n'as surement pas du la voir..)

Question(s) : Comment influencer des organismes vivants se situant dans des tubes à essais deux mètres devants soit ? sachant qu'il était contrôler..

Remarque : On apprend que ce Jean Pierre Girard n'a pas seulement effectué des expériences dans ce laboratoire de biologie mais egalement dans 'Institut fur Grenzgebiete der Psychologie und Hygiene Mentale de Freigurg im Breisgau où il a réussi à plusieurs reprises à avoir des effets particuliers.
On lit que Girard n'a pas été en contact avec le tube à essais.





PK sur générateur aléatoire
Yves Lignon, UER MAthématiques, Université toulousele-mirail, Groupe d'études expérimentales des phénomènes paranormaux (GEEPP). But de l'expérience : modifier la distribution aléatoire sur des systèmeset/ou générateurs de hasard. Le sujet doit, par son action psi, faire en sorte que le hasard, après des analyses statistique très poussées, ne puisse plus être une hypothèse raisonnalbe à l'examen des scores obrnus. Moyens : un "dé" electronique affichant numériquement des chiffres aléatoirerement. Ce dé est conçu pour être insensible aux hamps magnétique, à l'immersion, à des températures extrêmes
... (flemme de tout écrire)
"a défault d'une preuve que la statistique n'a pas les moyens de fournir, les résultats positifs de ce test nous semblent constituer un argument sérieux en faveur de l'existence d'une faculté PK chez JeanPierreGirard".

Source : Yves Lignon, "Test PK avec JPG" In Revue métapsychique numéro 23/24, pp.88-94, 1977.


Tu l'as déja expliqué, bien que je ne sois pas convaincu à 100% de ton explication, je préfere ne pas m'attardai sur cette expérience car n'a pas l'air convaincante (en apparence surement ..)1;

Fusion à 660 °C d'un barreau d'alliage dans un tube de verre.

Extraits de la séance qui s'est déroulée au CTAL (Centre Technique de l'aluminium), Boulevard de grenelle, Paris.
Le pr C Crussar et ses sientifiques
....... (flemme)

Si, après expertise dans le centre de recherche sur la physique des solides, il s'avère qu'un effet de chaleur à 'intérieur du métal est constaté alors que les fils fusibles de plomb sont restés intacts, j'attesterai que l'expérience dans les conditions édictées ci dessous ne permet aucune place à la fraude. Ou alors on serait amené à mettre en doute la probité même des scientifques, ce dont evidement il saurait être question ici !"

Principales personnalités présentes : Pr J.J trillat, président de l'Académie des sciences, Pr Le Prince-Ringuet, de l'Académie des sciences, Pr A Kastler, prix Nobel de la physique, Pr Philibert, directeur de recherches au CNRS, M.Rauch, chef du laboratoire CTAL, François de Closets, journaliste scientifique, M.Duteil, psychologue et journaliste, A.Bois, journaliste, Georges Kiejmanss, avocat, ex--garde des Sceaux, F.Ranky, expert illusionniste présudent du CIEPP.



2eme expérience :

La barre plate _ en alliage d'astronautique de très grande résistance mécanique - remise à J-P.G, est relié à des jauges extensométriques, elles mêmes connectées à un oscillographe qui permet, entre autres de témoigner de toutes éventuelles pressions musculaires qui seraient faites - consciemment ou non par J.-P.G.
Après un temps assez long, Girard arrête cette seconde expérience, visiblement très fatigué. Auncun enregistrement significatif sur l'oscillographe. La barre est cependant très légérement vrillée, à la limite du significatif. Girard se proposait au départ de cette seconde expérience de reproduire l'expérience qu'il fit Goteborg (allongement d'une barre). Peut-etre que l'examen approfondi en labo témoignera d'un effet produit par Girard ?

Conclusion :
"Bien sûr, j'attends avec impatience les résultats du laboratoire, mais ce que peux assurer, en ma qualité d'expert magicien, c'est que je ne vois pas quels truck pourrait utiliser JPG pour frauder avec le protocole qui lui est imposé.
Une quizaine de jours après cette séance, et comme prévu, je reçois le compte rendu des expertises par les laboratoires (un des deux laboratoires n'étant pas informé de la "nature"
de l'expérience et surtout des "effets" susceptibles d'être produit sur les barreaux) : L'expertise en laboratoire confirme un effet pseudo thermique de 660°C


Ton explication ? Pas trouvé

Constatation : 1) Si, après expertise dans le centre de recherche sur la physique des solides, il s'avère qu'un effet de chaleur à 'intérieur du métal est constaté alors que les fils fusibles de plomb sont restés intacts, j'attesterai que l'expérience dans les conditions édictées ci dessous ne permet aucune place à la fraude. Ou alors on serait amené à mettre en doute la probité même des scientifques, ce dont evidement il saurait être question ici !"
2)L'expertise en laboratoire confirme un effet pseudo thermique de 660°C

Question : C'est quoi ton explication pour l'effet des 660° et ton explication pour l s'avère qu'un effet de chaleur à 'intérieur du métal est constaté alors que les fils fusibles de plomb sont restés intacts ?

Extrait de la lettre/compte rendu du Pr Crussars adressée à ranky :

"Le but d'un des essais auxquels vous avez assité était pour JPG de produire un adoucissement local d'un barreau durci par traitement thermique, effet que Jean-Pierre Girard pensait pouvoir produire suite à quelques observations antérieures.
Sur ce point, les conditions de l'essais et le rique d'erreur de 1% (signalé dans le rapport de scientique) ne me permettent pas de conclure, avec une certitude absolue, à un effet de psychokinèse (pliage significatif). En revanche, un effet très net a été observé syr le fil fusible qui avait été enroulé autour de l'éprouvette à un double effet :
-Detecter d'eventuelles surchaffes entre le moement de la préparation de l'ensemble en éprouvette et le moment de l'essai auquel vous avez assité ;
- Vérifier si, comme le désirait JeanPierre Girard, il pouvait concentrer son "effet" sur la barre d'alliage, sans fondre le fil autour. (...) Labaisse local significative de la dureté, ainsi qu'une augmentation de la conductivé au même endroit, témoigent bien qu'il y a eu un effet "pseudothermique" par psychokinèse comparable à un effet thermique "normal" de 660 °C. (...)
Depuis cette séance, Girard a pu reproduire des effets comparables au Centre de recherche de Voreppe et chez un confrère physicien métallurgiste à lion (...). Tous ces faits confirmes bien que, lors de la séance à laquelle vous avez assisté, il y a bien eu un "effet" pseudothermique "paranormal" produit par J.P girard"

Source : François Ranky, in Vérités et illusions de la parapsychologie, pp.189-199, Dervy, 1996.


Pas grand chose de nouveau, on apprend juste que Girard a pu reproduire ces effets surprenants dans d'autres labos (Voreppe et à Lyon)
Pour le plaisir : il y a bien eu un "effet" pseudothermique "paranormal" produit par J.P girard"

Phénomène de psychokinèse sur ressort AMF

Source : Extrait de l'expertise effectué par la CIEPP le 27 mai de 1994.
"Préliminaire : nous avions appris que JeanPierreGirard avait effectué des expériences de psychokinèse sur des matériaux dit à "mémoir de forme" : AMF. Noud avions d'allaur visionné une de ses expériences PK sur du Nitinol qu'il avait effectué dans le cadre de l'université d'Utrcht sous la direction du Prl Gerding et ses collèges. Expériences filmées et produites par la société hollandaise Véronica dans le cadre de la série Parallax en février 1988.

A cette occasion, Girard, aurait modifié la mémoire de forme d'un alliage appelé Nitinol (en france : Memometal). Nous nous sommes documentés plus avant sur ce matériau et avons pris contact avec l'un des deux laboratoires dans le monde qui fabrique sur commande ce type d'alliage, l'un en France et le second aux Etat-unis. Ce qui nous a d'abord séduits, nous Comité d'Expertise des phénomènes paranormaux, dans ce type de produit, c'est l'impossibilité pour le sujet d'immiscer des gestes "frauduleux". En effet, à température ambiante, cet alliage se déforme aisément et ce, sans déployer un très grand effort.On peut ainsi lui donner des formes que l'on souhaite mais, et ceci est fondamentale, il revient toujours à sa forme initiale s'il est soumis à une température élevée, soit à la flamme, soit à l'eau presque bouillante. En fait, il revient à la forme initiale qu'on lui a donnée en laboratoire (ici une centaine de degrés). Les propriétés très particulières de ce métal nous ont incités à proposer à Girard une expérience parfaitement rigoureuse et contrôlée par notre comité. De plus, il est à noter que nous avons choisir la forme ressort, parmi d'autres formes, ce qui ajoute à la "netteté" expérimentale.
Il a été convenu, avec le laboratoire spécialisé, la fabrication d'un lot unique référencé 343/157, de cinq ressorts en alliages à mémoire de formes dont les spécificités ont été parfaitement définies : dosages spécial nickel/titane. Diamètre du fil 1,3mm. Diamètre intérieur du ressort 10 mm ...
(flemme ...)

Conclusion : : La conclusion du comité illusionniste des phénomènes paranormaux est sans ambiguïté. La nature des phénomènes produits par JeanPierre Girard, dans le cadre du protocole que nous lui avons soumis, ne permet pas l'introduction des techniques illusionnistes connues et nous terminerons par cette phrase que nous avions publiée dans la revue scientifiques La Recherche (n°86, vol 9, p188) : "la poursuite de l'investigation de ces phénomènes doit être faite par la communauté scientifique"
F.Ranky, président du CIEPP.

Réponse scientifique
Compte rendu du laboratoire M...L reference 94 0730 BP, 2 juin 1994.
Monsieur
Nous avons expertisé, après votre expérience, deux ressorts en nickel-titanne que nous vous avions fournis, issus du lots 343 et spécialement fabriqués à votre demande. Après chauffages à l'air chaud à > 100°C, il est apparu qu'il reste une déformation sur trois spires et ce, vers le milieu des deux ressorts. Au niveau de ladite déformation, le diamètre extérieur du ressort est de 14,2mm à 15,7mm (il n'est plus totalement circulaire), au lieu de 12,6 mm à 12,7 mm sur la partie non déformée). Un examen complémentaire par mesure DSC (Différencial Scanning Calorimétry) a été réalisé sur l'un des deux ressorts, dans la partit déformée et dans la partir non déformée. Les courbes sont jointes : les températures du changement de forme ne sont pas affectées par la déformation".

Verité et Illusion de la parapsychologie (Dervy, 2002, pp 209-216).


Ton explication ? également manquante

Maintenant voici les expériences auxquels tu as répondu de façon bâclé :


-Expériences effectués au département de physique du laboratoire Chalmers Technical University de Goteborg avec la participation du physicien G.Wikmann, du de Mogens Levinsen, J.Fjellander (stockholm Research Center for Psychobiphysics) et coll.
"nous pensons avoir suffisamment de données pour prouver l'évidence d'un phénomène inattendu, à savoir un allongement de la barre... (30 tonnes?800degret? émetteur à ultrason? cela serait la force exigé.) JPG, observé sans arret par deux caméras vidéos et plusieurs témoins, nous sommes persuadés qu'il n'a pu se servir de ces techniques (30t,800degret..) ...notre conclusion est donc de constater que l'allongement et la flexion constatées ont dù être provoqué par un effet psychokinétique de Jean-Pierre Girard.

source : R.D Mattuck, Scott Hill, Psychokinétic stretching of an aluminium bar by JeanPierreGirard, pp209-213, research in parapsychycholgie, Parapsychological Association, The Scarecrow Press Inc, 1984.


Ta réponse : "Où sont les vidéos ? Ça pourrait en effet être une preuve formelle. Mais on n'a pas les vidéos, dommage."

Donc vu que tu n'as pas accès à la vidéo qui date de 1984, alors tu ignores l'expérience, tu fait comme si elle n'existait pas ?

Pour le plaisir : "30 tonnes?800degret? émetteur à ultrason? cela serait la force exigé"

Pk improvisée avec Albert Ducrocq, polytechnicien, chroniqueur scientifique à europe1.
Effet constatés .. ducrocq demande aux illusionniste de rententer l'expérience, en ayant un avantage par rapport à JPG, c'est qu'ils connaîtrait la nature de l'expérience. Mais "nous avons essuyé un refus catégorique, ce qui nous a conforté dans la validité de notre protole et du phénomène observé."
source : Albert Ducrocq, in 'L'effet G, pp234,235 "expériences effectués par Jean Pierre gIrard", Robret Laffont, 1981.


Ta réponse : "Improvisée" = pas du tout dans des conditions contrôlées. À jeter. Le refus de reproduire le tour n'est aucunement une preuve scientifique.
En effet à elle toute seule, elle ne peut être conciédéré comme une preuve, cependant, on remarque que même cette expérience, les illusionnistes détraqueurs ont refusé catégoriquement de la réalisé. Bizare non pour des gens qui prétendaient savoir ? Surtout que ces illusionnistes avaient l'avantage de connaître cette expérience.

Remarque : Ce n'est pas Girard qui fut à initiative de l'expérience mais bien Albert Ducroc

Quand l'observateur devient sujet psi!
Pr Georges wikmann, physicien, Institute Orsted Gotebrg, Suède : "Une des expériences des plus surprenantes a été celle où JeanPierre Girard a modifié à distance (environ deux mêtres), dans ma main, la forme d'une vis de métal d'un diammètre de 2,5 cm et d'une longueur de 7,2cm qui était introduite, après vérification de sa rectitude - par nos soins dans un tube de plastique que nous avons soigneusement bouché, A aucun moment, JPG n'a été en contact avec le tube et son contenu. Lorsque JPG a "senti" qu'il produisait la déformation, il nous a prévenus et quelques secondes après, j'ai senti une secousse à l'intérieur du tube. Lorsque j'ai ouvers ma main, j'ai pu remarqué, ainsi que les autres personnes présentes, que la vis était fortement pliée formant un angle de 30 degret.

source : Georges Wikmann, "observation d'effet psychokinétiques produit par JPG, journal de paraphysique, pp43-45, vol12, numéro4, 1979.


Ta réponse : "J'ai proposé l'explication de l'utilisation de métaux à mémoire de forme, que cerains illusionistes utilisaient à l'époque. La chaleur de la main suffisant à déclencher l'effet. En l'absence de plus d'infos sur les conditions, on ne peut pas éloigner cette possibilité. Mais pour le coup c'est moi qui n'ait pas eu de réponse..."

Ma réponse à ta réponse : tu as négligé cela : "après vérification de sa rectitude - par nos soins dans un tube de plastique que nous avons soigneusement bouché, A aucun moment, JPG n'a été en contact avec le tube et son contenu".
Ta réponse reviendrait à se foutre de la geule mais vraiment, des scientifiques. Ce n'est pas le matériel de Girard qui est testé !! mais bien le leur !!
Donc ton explication de mémoire de forme est à écarté.

Question : comment a t'il fait pour déformer le métal se situant dans un tube en plastique bouché alors que celui ci se trouve à deux mettres du sujet, et que ce tube est tenu par Pr Georges wikmann, physicien de Institute Orsted Gotebrg,?
remarque : Girard a prévenu lorque la déformation allez avoir lieu, et quelques secondes, après, la déformation a eu lieu. (mode ironique ON :sacrée coïncidence n'est pas ?? OFF)


Chales Crussard écrit :
Mes collaborateurs et moi avons suivi une méthode progressive, en pratiquant un protocol de plus en plus élaboré du point de vue scientifique. ... nous sommes arrivés, ainsi, à mettre en évidence, les changements et modifications de structures introduits par Jean Pierre Girard au coeur même des barreaux introduits dans des tubes de verres bouchés. Nous avions au préalable, parfaitement numéroté les barres par gravure dans la masse et de plus elles étaient repérées par des "défauts" microscopique. Toute substitution de barre devenant ainsi impossible..
Expérience reproductibles qui ont été également menées en doubles aveugle dans le laboratoire du Pr J.B Hasted au Birbeck Collège de Londre.
Nous n'avons pu reproduire, par aucun moyens à notre disposition, la texture des barres d'alliages modifiés par Jean-Pierre Girard. Ce seul point établit la nature paranormale" des effets produits par JPG. Pour ce qui nous concerne, JPG a été examiné par 7 illusionnistes qui n'ont trouvé aucunes explications ayant un rapport avec leurs art.. ils ont tous recconnus que si eux même était plancé dans les même conditions de Girard, il leurs serait impossible de produire quoi que cela soit assimilable à un truck de magicien. Girard a toujours accepté sans réticence la présence d'un ou plusieurs illusionnistes, ainsi que les fouilles poussées que ces derniers pratiquaient pour s'assurer de l'absence d'élément propres à trucquer les expériences ... seul l'illusionniste américain James Randi critiqua, sans beaucoup de discernement, la totalité des expériences et conclua " JeanPierre Girard n'est qu'un illusionniste, rien de plus.." A ces affirmations, nous lui avons demandé des commentaires sur les trucks" qu'utiliserait Girard et de nous en apporter la preuve. M.Randy n'a jamais pu nous donné le moindre élément confortant ses affirmations de même qu'il a refusé de reproduire - placé dans les mêmes conditions que Girard, les phénomènes qu'il préntend être de l'illusionnisme. Malgrès l'appel que nous avions lancé, lors de notre première publication en sollicitant ceux qui trouveraient des solutions à l'aide de la physique ou dans des trucages possiblesn nous n'avons eu à ce jour aucune réponse".

source : Charles Crussard et Coll, in La Recherche numéro 83,p2002, numéro 86, p139, 1984. Mémoires et études Scientifiques, 75eme année numéro 2,pp.117 à 130 et pp81 à 91, Revue de l'Ecole Polytechnique, "La Jaune et la Rouge", numéro 342,pp 13 à 23.


tes réponses + mes réponses :

Cette "méthode progressive" signifie que les conditions n'étaient pas contrôlées au début et que seules les dernières expériences ont été faites dans un cadre sérieux. On peut supposer que celle décrite dans La Recherche, visant à convaincre d'autres scientifiques était donc la mieux contrôlée. Or elle n'a convaincu personne : barreaux tout à fait pliables, possible tentatives de substitution de plaques métalliques avant l'expérience et mouvements suspects de JPG juste avant la "découverte" du pliage. Là encore je n'ai pas eu de réponse au fait que le "barreau impliable" a été plié par un des témoins à sa grande surprise.

Qu'est ce que tu exagères, cela ne signifie pas que ce n'étaient pas contrôlés, mais juste moins contrôlee. C'est pour cela qu'on trouve cela dans l'intro du compte rendu : La sélection que nous présentons résulte donc d’un long travail de criblage. "Des 150 éprouvettes que J.P. Girard a déformées ou transformées devant nous ou nos collaborateurs, il n’y en a qu’une vingtaine où nous puissions affirmer de façon positive le caractère « anormal » des effets observés; nous exposons dans la suite de cet article huit de ces cas, les plus typiques. Mais il faut dire que, parmi les essais éliminés, il y en a très certainement une majorité de valables, car nous avons pris un crible trop sévère en écartant des démonstrations qui ne suivaient pas un mode opératoire fixé d’avance."

Dans la revue on y parle apparament que des torsions ou Girard les tenaient en mains directement, parlent-il de ceux qui était dans des tubes scélés, parlent-t-ils des défaults microscopiques éccartant toute piste de substitution, parlent t-ils des effets anormalement perçues ?

ta réponse :"Quel double aveugle ? Ça veut dire quoi ? Pas besoin de double aveugle pour mesurer le degré d'inclinaison d'une barre. Il faudrait un peu plus de détails sur les circonstances."

Ma réponse : .. il sufisait que tu voye le compte rendu :

Modifications locales de dureté
de plaquettes métalliques

Cette expérience a été effectuée à quatre reprises par J.P. Girard en des lieux et devant des observateurs différents. Lors de la première séance (27.10.1976), l’un des expérimentateurs lui proposa à l’improviste, un essai d’un type nouveau: durcir une plaquette métallique en essayant de « compacter » le métal. Le protocole expérimental retenu pour cet essai et repris pour les trois autres, à quelques détails près qui seront mentionnés, était le suivant: on soumet à J.P. Girard une plaquette en duralumin de dimensions, de composition et de repère connus du seul expérimentateur (et différents pour chaque nouvelle expérience). Dans un premier temps, J.P. Girard prend contact avec l’éprouvette en la frottant ou la caressant avec les doigts sous contrôle rapproché des expérimentateurs. L’éprouvette est ensuite placée par l’expérimentateur dans un tube de verre bouché après vérification de la rectitude et du repère. Le tube est alors redonné à J.P. Girard pour essai. L’éprouvette reste dans le tube jusqu’à l’examen en laboratoire. Pour l’essai 4, la phase en tube de verre fut supprimée, car elle n’apportait aucune garantie supplémentaire par rapport au protocole initial qui acceptait un contact manuel pendant la phase initiale.

Les quatre plaquettes modifiées étaient toutes en duralumin à l’état T351(trempe à 505°C dans l’eau froide, traction de détensionnement de 1,2 à 2%, maturation d’au moins 48h). Deux compositions furent utilisées (une d’alliage quaternaire A-U4SG de composition non commerciale, et une en alliage 2017 industriel). Un symbole anonyme gravé au fer sur le métal et différent à chaque expérience permettait aux observateurs d’identifier sans équivoque la plaquette d’essai d’un simple coup d’œil. Chaque plaquette était issue d’un lot de plaquettes identiques ayant subi le même traitement et les plaquettes témoins de chaque lot étaient conservées en laboratoire pour comparaison et essais de simulation ultérieurs.

Le tableau II résume les lieux et les caractéristiques des matériaux d’essais des quatre expériences.

graphique 1

Observations durant l’expérience:

PREMIER ESSAI:

Pendant la phase de prise de contact du bout des doigts (~2mn), on observa successivement deux légères flexions de la plaquette 11-I, en sens inverse l’une de l’autre, de flèches respectives (+1mm) et (-0,5mm). L’éprouvette fut alors mise en tube de verre avec une flèche résiduelle totale de +0,5mm (la fibre légèrement convexe correspondait à la face gravée). Le tube fut alors donné à deux reprises à J.P. Girard (5mn).

DEUXIEME ESSAI:

Aucune flexion avant la mise sous tube. Durée de l’exposition: 3mn.

TROISIEME ESSAI:

L’éprouvette 11-H avait été grenaillée au préalable sur toute la longueur des 2 faces, pour voir si un durcissement supplémentaire local était faisable. Durée: environ 3 mn, sans déformation.

QUATRIEME ESSAI:

L’éprouvette VG est essayée à deux reprises par J.P. Girard (durée de l’exposition: 2 fois 2 mn).



Examens en laboratoire

Pour les quatre essais, les examens comparatifs des repères gravés, dimensions, poids, empreintes de dureté initiales des éprouvettes, ont confirmé que les éprouvettes rendues au laboratoire étaient bien celles qui avaient été préparées pour les expériences.

DURETE:

Après polissage électrolytique, la mesure de dureté au microduromètre Vickers sous charge de 3 kg (~30N) fut effectuée sur les deux faces des éprouvettes soumises à expérience, ainsi que sur les éprouvettes témoins conservées en laboratoire. Les empreintes furent effectuées avec un pas de 1 à 2 mm (selon les cas). Des contre-mesures pratiquées en double aveugle par des opérateurs différents (pour les essais 2 et 4) conduisirent à des résultats équivalents.

Les résultats obtenus par cette technique, dont deux cas sont représentés sur les figures 7 et 8, permettent de mettre en évidence des accroissements notables et simultanés de dureté sur les deux faces opposées. Les longueurs des zones modifiées et les accroissements maximaux de dureté sont regroupés dans le tableau III. Compte tenu de la dispersion (caractérisée par l’écart-type indiqué entre parenthèses à l’avant-dernière colonne), ces observations montrent de façon complètement significative qu’il y a eu modification du métal lors des quatre essais.

On voit que les durcissements maximaux observés vont de 6% (essai 4) à 12% (essai 2) et sont en moyenne de 8%. Lors de l’essai 4, on avait effectué avant l’expérience six empreintes Vickers à mi-longueur parce que dans les essais précédents, le durcissement avait toujours eu lieu dans cette zone, donnant des duretés de 1200 à 1210, ce qui permet d’éliminer complètement l’hypothèse d’une hétérogénéité de dureté préexistante; notons, en passant, que cet essai est particulièrement intéressant parce qu’il a été exécuté en Angleterre, chez le Professeur J. Hasted, et que les duretés ont été remesurées « en aveugle » et confirmées dans un laboratoire anglais indépendant, à l’Electrical Research Association.


Si j'ai marqué double aveugle, c'était juste pour montrer encore une fois que Girard a fait des test dans d'autres labos.

Continuons ..

Nous n'avons pu reproduire, par aucun moyens à notre disposition, la texture des barres d'alliages modifiés par Jean-Pierre Girard. Ce seul point établit la nature paranormale" des effets produits par JPG.


ta réponse :
Je n'ai jamais vu un avant/après convainquant. Crussard semble avoir pris le barreau après manipulation, cherché des choses bizarres et en avoir trouvé mais n'a pas prouvé qu'elles n'existaient pas avant manipulation par Girard

Si un expert en mettalurgie reconnue de tous te dis, qu'il n'a pus reproduire avec tous ces moyens à disposition, la texture des barres d'alliages modifiés par Jean-Pierre Girard, cela veut dire ce que cela veut dire .. c'est pourtant clair non ? ^^
Sinon encore une fois, je répète, mais ce n'est pas le matériel de Girard qui est testé mais bien celui des labos (numéroté + défauts microscopique), donc le barreau étéait déja connu avant manipulation ..


Pour ce qui nous concerne, JPG a été examiné par 7 illusionnistes qui n'ont trouvé aucunes explications ayant un rapport avec leurs art.. ils ont tous recconnus que si eux même était plancé dans les même conditions de Girard, il leurs serait impossible de produire quoi que cela soit assimilable à un truck de magicien. Girard a toujours accepté sans réticence la présence d'un ou plusieurs illusionnistes, ainsi que les fouilles poussées que ces derniers pratiquaient pour s'assurer de l'absence d'élément propres à trucquer les expériences ... seul l'illusionniste américain James Randi critiqua, sans beaucoup de discernement, la totalité des expériences et conclua " JeanPierre Girard n'est qu'un illusionniste, rien de plus..

Ta réponse :
"Majax prétend avoir discuté avec Girard et qu'il souhaitait faire un tour entrainant des scientifiques dans une supercherie. Trouver des complices faisant caution, comme un autre illusioniste, semble un truc assez logique. "

la mienne : Pourquoi ne soulève tu pas, fouilles poussées" ou bien "7 illusionnistes qui n'ont trouvé aucunes explications ayant un rapport avec leurs art.. ils ont tous recconnus que si eux même était plancé dans les même conditions de Girard, il leurs serait impossible de produire quoi que cela soit assimilable à un truck de magicien"

Majax ? celui qui veut attirer l'attention mais qui ne réalise aucunes expérience dans des labos ? whaouu mais quelle crédibilité ...

A ces affirmations, nous lui avons demandé des commentaires sur les trucks" qu'utiliserait Girard et de nous en apporter la preuve. M.Randy n'a jamais pu nous donné le moindre élément confortant ses affirmations de même qu'il a refusé de reproduire - placé dans les mêmes conditions que Girard, les phénomènes qu'il préntend être de l'illusionnisme. Malgrès l'appel que nous avions lancé, lors de notre première publication en sollicitant ceux qui trouveraient des solutions à l'aide de la physique ou dans des trucages possiblesn nous n'avons eu à ce jour aucune réponse".

source : Charles Crussard et Coll, in La Recherche numéro 83,p2002, numéro 86, p139, 1984. Mémoires et études Scientifiques, 75eme année numéro 2,pp.117 à 130 et pp81 à 91, Revue de l'Ecole Polytechnique, "La Jaune et la Rouge", numéro 342,pp 13 à 23.


Ta réponse :
Ça ce sont tout simplement des mensonges. Randi a proposé des explications mais s'il refuse de reproduire le tour, c'est qu'il sait qu'il ne sera pas dans les mêmes conditions que Girard qui utilisait justement le non-scepticisme des observateurs pour détourner leur attention. Randi a par contre demandé à plusieurs reprises les vidéos des expériences (qui prouvent selon lui que JPG a triché). Crussard les lui aurait promises avant de se rétracter, il ne les a jamais reçues. On en est à un défi non respecté de chaque coté...

C'est quoi alors les explication de Randi ? (pour les tubes scélés, pour à distance, pour les effets anormales, pour les autres expériences etc..?).
Randi refuse ? mais comme par hasard !!
As tu oublié que Girard a dit aux scientifiques, au début des expériences que lui même avait pratiquer un peu d'illusionnisme dans le passé ?
Bref Randi comme majax, boucoup de wawa mais sur le fond, rien du tout.

“ Mes collaborateurs et moi avons suivi une méthode progressive, en pratiquant un protocole de plus en plus élaboré du point de vue scientifique. Partant de simples essais de flexion sur des barres métalliques nues, puis en tube de verre, puis munies de jauges extensométriques collées à des enregistreurs variés. Nous sommes arrivés ainsi, à mettre en évidence les changements et modifications de structures introduits par Jean-Pierre Girard au cœur même des barreaux introduits dans des tubes de verre bouchés. Nous avions au préalable parfaitement numérotées les barres par gravure dans la masse et de plus elles étaient repérées par des “ défauts ” microscopiques. Toute substitution de barre devenant ainsi impossible.[…] Ces modifications sont les suivantes :

* adoucissement (“ amollissement ”) d’un alliage dur avec modification importante de structure micrographique, en tubes scellés.
* transformations martensitiques localisées d’un acier inoxydable austénitique, en tubes scellés.
* Durcissement local d’un alliage dur avec production de très nombreuses boucles de dislocation, également en tubes fermés. Expériences reproductibles qui ont été également menées en double aveugle dans le laboratoire du Prof. J.B. Hasted au Birbeck College de Londres.

Nous n’avons pu reproduire, par aucun moyen à notre disposition la texture des barres d’alliage modifiées par Jean-Pierre Girard. Ce seul point, établit la nature “ paranormale ” des effets produits par JPG


par quelle(s) technique(s) d'illusionnistes peut ton modifier une structure de métal métal dans plusieurs tubes scellés ? La substitution est à écarté car ils ont tous des défautls microscopiques, Quelles technique reste-il ? (cela a été fait de façon reproductible comme le souligne Crussard, et dans un autre labo en double aveugle).


Ta réponse :
"Si c'est vrai, c'est tout à fait remarquable. Ce "si c'est vrai" est ce qui a incité des scientifiques à s'y intéresser. Ils s'y sont intéressés en nombre et à de nombreuses reprises. Résultats : zéro. Donc oui, que Crussard ait été leurré ou qu'il ait été malhonnête devient plus probable qu'une erreur. Les expériences suivantes ont demande des manipulations bien plus bénignes que tordre des barres et n'ont rien donné. On n'a toujours aucune vidéo d'une barre de métal qui se tord dans un tube. C'est assez étonnant au vu du nombre de vidéos sur Girard."

CE n'est pas si c'est vrai, mais c'est vrai. Le reste de ton texte c'est juste de l'interprétation, interprétation que je trouve erronée, c'est dailleur pour cela je continue de batailler.
Les interprétations n'effacent pas les faits ..
shisha dit :
pour la substitution ou double, j'ai fait un très bon paraphe qui montre l'impossibilité de toute substitution, l'as tu lu ?


admin dit : Si je me souviens bien il était à coté de la plaque et on ne parlait pas de la même expérience. Il a toujours pu soit plier physiquement le barreau qui n'était pas constamment surveillé soit faire de la substitution ou de la double substitution. Jamais les protections contre ces deux techniques ne semblent avoir été utilisées simultanément. Ou plutôt si, elles l'ont déjà été mais sur des expériences aux résultats négatifs.

shisha dit : Donc même si selon toi, Girard, aurait réussi à chaque fois par miracle sans se faire grillé a faire une double substitution, a changer les marques, à mettre les métaux de mémoire à forme, à sentir au bon moment le changement de forme et l'annoncer, cela serait impossible, car comme je l'ai dis, tous les métaux avaient des défauts microscopiques.

tu dis : Non, les défauts microscopique, de ce que je peux lire, c'est une observation faite une fois seulement par Crussard, qui a montré qu'il faisait assez confiance à Girard pour le laisser toucher les barres directement. On ne peut pas se fier au témoignage de Crussard sur les conditions de l'expérience. De nombreux témoins extérieurs le confirment sur d'autres expériences.


je dit :
Il est en de même pour l'éprouvette tenu par le scientifique deux mètres devant lui (éprouvette marqué + défauts microscopique reconnaissable).

Tu dis : Source ?
regarde un peu plus haut lol

Mes collaborateurs et moi avons suivi une méthode progressive, en pratiquant un protocol de plus en plus élaboré du point de vue scientifique. ... nous sommes arrivés, ainsi, à mettre en évidence, les changements et modifications de structures introduits par Jean Pierre Girard au coeur même des barreaux introduits dans des tubes de verres bouchés. Nous avions au préalable, parfaitement numéroté les barres par gravure dans la masse et de plus elles étaient repérées par des "défauts" microscopique. Toute substitution de barre devenant ainsi impossible..


Source : Charles Crussard et Coll, in La Recherche numéro 83,p2002, numéro 86, p139, 1984. Mémoires et études Scientifiques, 75eme année numéro 2,pp.117 à 130 et pp81 à 91, Revue de l'Ecole Polytechnique, "La Jaune et la Rouge", numéro 342,pp 13 à 23.

Et si je dis que Crussard était un imbécile ou un malhonnête ?

Je te répondrai que cela serait à mon avis toi l'imbécile et que tu serais malhonnêtes envers toi même..

et les scientifiques qui ont assisté à son expérience au centre de l'aluminium l'ont constaté : s'il s'isole assez bien des perturbations extérieures, il ne donne pas assez de garantie contre une fraude humaine, ce qui est normal pour un physicien métallurgiste. Ceux qui ont l'habitude de lutter contre ce genre de biais sont en général plus de formation médicale ou sociologique.

Relis l'intro ... : Pour nous entourer d’avis variés, nous avons, dès août 1976, consigné l’ensemble de nos observations, de nos réflexions et de nos doutes dans un rapport provisoire qui a été distribué alors à de nombreuses personnalités scientifiques; dans ce rapport, nous avions mentionné ce que nous savions sur J.P. Girard comme prestidigitateur et quelques-uns de nos doutes sur les « appuis » qu’il pouvait donner plus ou moins consciemment en cours d’essais. Nous avons complété ce rapport par des présentations de documents (éprouvettes, micrographies, diagrammes, enregistrements « vidéo) en faisant un échantillonnage des essais sûrs et d’autres moins bons, car il aurait été incorrect de présenter une sélection trop optimiste. Dans ces présentations, et pour élargir l’information sur J.P. Girard, nous avons aussi montré des films d’origines extérieures variées et d’ailleurs de valeurs inégales. Des illusionnistes, français et étrangers, ont assisté à certaines présentations; ils nous ont aidés à préciser notre opinion sur certains endroits; l’un d’eux a découvert un indice de truquage sur un film que J.P. Girard nous avait procuré sans nous dire qu’il était truqué. Les avis recueillis au cours de toutes ces discussions, nous ont aidés dans l’étude critique de nos documents, et dans diverses vérifications que nous avons faites depuis. J.P. Girard s’est prêté à quelques contre-essais, dont un au moins très intéressant (Essai n°.4 du tableau II). Tout ceci nous a pris du temps et explique le long délai entre nos premiers essais et la parution du présent article; mais nous pensons que cette étude critique a été poussée assez loin, sinon presque trop loin, et que le moment est venu de publier les plus typiques de nos expériences.

J'espère que tu vas nous aider à remonter le niveau alors.


Je fais ce que je peux ... (edit : enfaîte pas totalement ^^ faire une lettre à la cour d'appel pourrait faire parti de mes actions supplémentaire possibles..)

Ah OK, c'est comme le petit jésus et la fée clochette alors ?

bravo


Donc comme vous pouvez le constatez, girard a bel et bien fait des expériences de manière reproductible dans plein de labos différents.
Et ce que j'ai écrit est loin de représenter la totalité.


Bref, au moins, celui qui passera ici, aura eu accès aux informations, après il fera ce qu'il veut..
 
Dernière édition: 14/09/10 à 23:53 Par shisha.
Le sujet a été verrouillé.
   14/09/10 à 23:25 #15262
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Merdum ! Et moi qui croyais détenir la Légion d'honneur des posts les plus longs, chiants et que personne ne lit. Misère, je suis un amateur.
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/09/10 à 23:30 #15263
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
lol, le pire c'est qu'un moment j'ai cliqué sur la croix de la fenêtre (deux heures qui s'envolent ...). puis après avoir été blasé, j'ai constaté qu'on pouvait récupérer les onglets fermes => ouf.
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/09/10 à 23:39 #15266
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Branquignol écrit:
Merdum !
Merdam.
Mierda en espagnol.
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/09/10 à 08:41 #15280
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Branquignol écrit:
Merdum ! Et moi qui croyais détenir la Légion d'honneur des posts les plus longs, chiants et que personne ne lit. Misère, je suis un amateur.

S.....n est aussi un concurrent redoutable
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   15/09/10 à 09:57 #15285
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Ah oui c'est vrai, tu avais deux posts dans cette page décrivant des expériences. Bon et bah on retourne au charbon...

shisha écrit:

Action PK sur le "vivant"
Pr Selter et Coll, Laboratoire de Biologie et d'histopathologie, Fribourg (RFA) : Nous avons déposé deux tubes témoins dans une piège contigue. (...) Jean Pierre Girard était assis devant les tubes, àpres de deux mètres de distances. Chaque tube contenait des bactéries Gram-Escherichia Coli dans un milieu appropié liquide et transparent où elles pouvaient maintenir leur concentration (N/mm ^3). Le but de l'expérience était de vérifier si le sujet psi pouvait influencé à distance des micros-organismes vivants. Cette expérience nouys avait été suggéré par le Pr Hans Bender de l'Institut fur Grenzgebiete der Psychologie und Hygiene Mentale de Freigurg im Breisgau, qui, à plusieurs reprises, eut l'occasion d'obtenir des effets "particuier" produit par Girard. Cinquante huit minute s'écoulèrent avant que Girard nous prévienne avoir produit un "effet" sur l'éprouvette de gauche. (...) Nous primes alors le tube désigné. (...) Les divers examens approfondis nous permirent de révéler que Girard avait réalisé une action de bactériolyse très particulière. Cet effet bacter..... Les conditions expérimentales dans lesquelles nous avions placé Jean Pierre Girard, ainsi que l'observation permanente par la vidéo de contrôle, nous permettent d'affirmer qu'ç aucun moment le sujet n'a pu être en contact physique avec les tubes à essais. CEs premiers résultats nous encouragent à poursuivre nos observations.

Friedrich Selter, compte rendu déposé à Institut fur Grenzgebiete der Psychologie und Hygiene Mentale, leiter Hans Bender, de Freigurg im Breisgau
Je veux bien lire la publi qui a suivi avec une description, des effets produits et mesuré. Je veux bien voir les vidéos prouvant que Girard n'a pas eu de contact avec ces éprouvettes. Cette expérience a été retentée à Grenoble mais a lamentablement foiré.

Question(s) : Comment influencer des organismes vivants se situant dans des tubes à essais deux mètres devants soit ? sachant qu'il était contrôler..Contrôlé comment ? Perso je soupçonne un truc plus simple (substitution ou influence avant ou après les 58 minutes d'attente) mais si je devais faire un truc comme ça j'embarquerais une source à micro ondes directionelle (je ne sais pas si une source de neutron peut être facilement dissimulée, ce serait l'idéal mais je crois que c'est gros)


PK sur générateur aléatoire
...
Tu l'as déja expliqué, bien que je ne sois pas convaincu à 100% de ton explication, je préfere ne pas m'attardai sur cette expérience car n'a pas l'air convaincante (en apparence surement ..)1;
Ben si je me souviens bien, il prédit une fois sur 6 le résultat d'un dé à six faces. Lignon a beau tenter de nous dire qu'on peut pas faire des stats comme ça, c'est assez difficile d'y voir autre chose qu'un beau négatif. Ceci dit c'était une expérience à tenter puisque le nombre de tirage était ridiculement faible, il aurait pu avoir de la chance et un beau résultat à montrer partout.

Fusion à 660 °C d'un barreau d'alliage dans un tube de verre.

Extraits de la séance qui s'est déroulée au CTAL (Centre Technique de l'aluminium), Boulevard de grenelle, Paris.
Le pr C Crussar et ses sientifiques
....... (flemme)

Si, après expertise dans le centre de recherche sur la physique des solides, il s'avère qu'un effet de chaleur à 'intérieur du métal est constaté alors que les fils fusibles de plomb sont restés intacts, j'attesterai que l'expérience dans les conditions édictées ci dessous ne permet aucune place à la fraude. Ou alors on serait amené à mettre en doute la probité même des scientifques, ce dont evidement il saurait être question ici !"

Principales personnalités présentes : Pr J.J trillat, président de l'Académie des sciences, Pr Le Prince-Ringuet, de l'Académie des sciences, Pr A Kastler, prix Nobel de la physique, Pr Philibert, directeur de recherches au CNRS, M.Rauch, chef du laboratoire CTAL, François de Closets, journaliste scientifique, M.Duteil, psychologue et journaliste, A.Bois, journaliste, Georges Kiejmanss, avocat, ex--garde des Sceaux, F.Ranky, expert illusionniste présudent du CIEPP.


Et le La Recherche donne quelques remarques des témoins qui sont repartis pas convaincus du tout.


La barre plate _ en alliage d'astronautique de très grande résistance mécanique - remise à J-P.G, est relié à des jauges extensométriques, elles mêmes connectées à un oscillographe qui permet, entre autres de témoigner de toutes éventuelles pressions musculaires qui seraient faites - consciemment ou non par J.-P.G.
Après un temps assez long, Girard arrête cette seconde expérience, visiblement très fatigué. Auncun enregistrement significatif sur l'oscillographe. La barre est cependant très légérement vrillée, à la limite du significatif. Girard se proposait au départ de cette seconde expérience de reproduire l'expérience qu'il fit Goteborg (allongement d'une barre). Peut-etre que l'examen approfondi en labo témoignera d'un effet produit par Girard ?

Conclusion :
"Bien sûr, j'attends avec impatience les résultats du laboratoire, mais ce que peux assurer, en ma qualité d'expert magicien, c'est que je ne vois pas quels truck pourrait utiliser JPG pour frauder avec le protocole qui lui est imposé.
Une quizaine de jours après cette séance, et comme prévu, je reçois le compte rendu des expertises par les laboratoires (un des deux laboratoires n'étant pas informé de la "nature"
de l'expérience et surtout des "effets" susceptibles d'être produit sur les barreaux) : L'expertise en laboratoire confirme un effet pseudo thermique de 660°C

Ton explication ? Pas trouvé

Question : C'est quoi ton explication pour l'effet des 660° et ton explication pour l s'avère qu'un effet de chaleur à 'intérieur du métal est constaté alors que les fils fusibles de plomb sont restés intacts ?
Ben là une bête substitution avant l'envoi pour analyse ? Ils se sont prémunis contre des fraudes complexes mais pas contre la fraude la plus simple du monde. Détail intéressant, dans une interview JPG montre une copie de ce barreau qu'il possède chez lui. Amusant non ?

Extrait de la lettre/compte rendu du Pr Crussars adressée à ranky :

"Le but d'un des essais auxquels vous avez assité était pour JPG de produire un adoucissement local d'un barreau durci par traitement thermique, effet que Jean-Pierre Girard pensait pouvoir produire suite à quelques observations antérieures.
Sur ce point, les conditions de l'essais et le rique d'erreur de 1% (signalé dans le rapport de scientique) ne me permettent pas de conclure, avec une certitude absolue, à un effet de psychokinèse (pliage significatif). En revanche, un effet très net a été observé syr le fil fusible qui avait été enroulé autour de l'éprouvette à un double effet :
-Detecter d'eventuelles surchaffes entre le moement de la préparation de l'ensemble en éprouvette et le moment de l'essai auquel vous avez assité ;
- Vérifier si, comme le désirait JeanPierre Girard, il pouvait concentrer son "effet" sur la barre d'alliage, sans fondre le fil autour. (...) Labaisse local significative de la dureté, ainsi qu'une augmentation de la conductivé au même endroit, témoigent bien qu'il y a eu un effet "pseudothermique" par psychokinèse comparable à un effet thermique "normal" de 660 °C. (...)
Depuis cette séance, Girard a pu reproduire des effets comparables au Centre de recherche de Voreppe et chez un confrère physicien métallurgiste à lion (...). Tous ces faits confirmes bien que, lors de la séance à laquelle vous avez assisté, il y a bien eu un "effet" pseudothermique "paranormal" produit par J.P girard"

Source : François Ranky, in Vérités et illusions de la parapsychologie, pp.189-199, Dervy, 1996.
Encore une fois, Crussard "détecte" un truc dans une barre sans avoir vérifié que c'était absent auparavant. Il est étonnant qu'un effet de 660°C ne donne pas des conséquences bien plus trivialement visibles. Je ne comprends pas cette histoire de fil de plomb-fusible. Il aurait réussi à faire fondre le plomb sans le toucher ça aurait été plus impressionnant qu'un effet "pseudothermique" proche de l'invérifiable. D'une façon générale Crussard a été critiqué dans sa méthodologie par de nombreux confrères, je ne prend donc pas du tout ses conclusions comme paroles d'évanglie et aimerait pouvoir relire sa copie.

Pas grand chose de nouveau, on apprend juste que Girard a pu reproduire ces effets surprenants dans d'autres labos (Voreppe et à Lyon)Qui n'ont pas non plus publié leurs résultats. Curieux quand même, il y avait pourtant matière.

Phénomène de psychokinèse sur ressort AMF

Source : Extrait de l'expertise effectué par la CIEPP le 27 mai de 1994.
"Préliminaire : nous avions appris que JeanPierreGirard avait effectué des expériences de psychokinèse sur des matériaux dit à "mémoir de forme" : AMF. Noud avions d'allaur visionné une de ses expériences PK sur du Nitinol qu'il avait effectué dans le cadre de l'université d'Utrcht sous la direction du Prl Gerding et ses collèges. Expériences filmées et produites par la société hollandaise Véronica dans le cadre de la série Parallax en février 1988.

A cette occasion, Girard, aurait modifié la mémoire de forme d'un alliage appelé Nitinol (en france : Memometal). Nous nous sommes documentés plus avant sur ce matériau et avons pris contact avec l'un des deux laboratoires dans le monde qui fabrique sur commande ce type d'alliage, l'un en France et le second aux Etat-unis. Ce qui nous a d'abord séduits, nous Comité d'Expertise des phénomènes paranormaux, dans ce type de produit, c'est l'impossibilité pour le sujet d'immiscer des gestes "frauduleux". En effet, à température ambiante, cet alliage se déforme aisément et ce, sans déployer un très grand effort.On peut ainsi lui donner des formes que l'on souhaite mais, et ceci est fondamentale, il revient toujours à sa forme initiale s'il est soumis à une température élevée, soit à la flamme, soit à l'eau presque bouillante. En fait, il revient à la forme initiale qu'on lui a donnée en laboratoire (ici une centaine de degrés). Les propriétés très particulières de ce métal nous ont incités à proposer à Girard une expérience parfaitement rigoureuse et contrôlée par notre comité. De plus, il est à noter que nous avons choisir la forme ressort, parmi d'autres formes, ce qui ajoute à la "netteté" expérimentale.
Il a été convenu, avec le laboratoire spécialisé, la fabrication d'un lot unique référencé 343/157, de cinq ressorts en alliages à mémoire de formes dont les spécificités ont été parfaitement définies : dosages spécial nickel/titane. Diamètre du fil 1,3mm. Diamètre intérieur du ressort 10 mm ...
(flemme ...)

Conclusion : : La conclusion du comité illusionniste des phénomènes paranormaux est sans ambiguïté. La nature des phénomènes produits par JeanPierre Girard, dans le cadre du protocole que nous lui avons soumis, ne permet pas l'introduction des techniques illusionnistes connues et nous terminerons par cette phrase que nous avions publiée dans la revue scientifiques La Recherche (n°86, vol 9, p188) : "la poursuite de l'investigation de ces phénomènes doit être faite par la communauté scientifique"
F.Ranky, président du CIEPP.

Réponse scientifique
Compte rendu du laboratoire M...L reference 94 0730 BP, 2 juin 1994.
Monsieur
Nous avons expertisé, après votre expérience, deux ressorts en nickel-titanne que nous vous avions fournis, issus du lots 343 et spécialement fabriqués à votre demande. Après chauffages à l'air chaud à > 100°C, il est apparu qu'il reste une déformation sur trois spires et ce, vers le milieu des deux ressorts. Au niveau de ladite déformation, le diamètre extérieur du ressort est de 14,2mm à 15,7mm (il n'est plus totalement circulaire), au lieu de 12,6 mm à 12,7 mm sur la partie non déformée). Un examen complémentaire par mesure DSC (Différencial Scanning Calorimétry) a été réalisé sur l'un des deux ressorts, dans la partit déformée et dans la partir non déformée. Les courbes sont jointes : les températures du changement de forme ne sont pas affectées par la déformation".

Verité et Illusion de la parapsychologie (Dervy, 2002, pp 209-216).

J'ai pas mal joué avec des ressorts à mémoire de forme aussi. On peut faire pas mal de trucs avec. JPG a été autrorisé à les manipuler physiquement ?

Ton explication ? également manquante La description de l'expérience est manquante.



Ta réponse : "Où sont les vidéos ? Ça pourrait en effet être une preuve formelle. Mais on n'a pas les vidéos, dommage."

Donc vu que tu n'as pas accès à la vidéo qui date de 1984, alors tu ignores l'expérience, tu fait comme si elle n'existait pas ?
Oui, car à deux reprises, (expérience de Crussard critiquée par Randi et expérience d'un neuro-psychologue critiquée par un confrère) des personnes ayant visionné les vidéos affirment qu'elles montrent un protocole n'empêchant pas la fraude, contrairement aux conclusions des expérimentateurs. Le fait que des vidéos visant à prouver une expérience ne soient pas publiques discréditent complétement l'expérience.

Pour le plaisir : "30 tonnes?800degret? émetteur à ultrason? cela serait la force exigé"J'ai failli citer ça pour le plaisir aussi. Une phrase qui ne veut rien dire ça fait tâche dans un rapport scientifique. 30 tonnes n'est pas une force, mais à la limite on peut convertir. Par contre "800 degrés" (et non degrets) ou "émetteur à ultrason" je suis désolé, ce n'est pas une force. Et on a vu que les barreaux "impliables" n'étaient pas fiables.

Ta réponse : "Improvisée" = pas du tout dans des conditions contrôlées. À jeter. Le refus de reproduire le tour n'est aucunement une preuve scientifique.
En effet à elle toute seule, elle ne peut être conciédéré comme une preuve, cependant, on remarque que même cette expérience, les illusionnistes détraqueurs ont refusé catégoriquement de la réalisé. Bizare non pour des gens qui prétendaient savoir ? Surtout que ces illusionnistes avaient l'avantage de connaître cette expérience.
Ah ben c'est une émission bien menée. Par contre il faudrait savoir, c'était improvisé ou bien les illusionnistes connaissaient l'expérience ? PAs que ça change grand chose remarque.

Ta réponse : "J'ai proposé l'explication de l'utilisation de métaux à mémoire de forme, que cerains illusionistes utilisaient à l'époque. La chaleur de la main suffisant à déclencher l'effet. En l'absence de plus d'infos sur les conditions, on ne peut pas éloigner cette possibilité. Mais pour le coup c'est moi qui n'ait pas eu de réponse..."

Ma réponse à ta réponse : tu as négligé cela : "après vérification de sa rectitude - par nos soins dans un tube de plastique que nous avons soigneusement bouché, A aucun moment, JPG n'a été en contact avec le tube et son contenu".
Ta réponse reviendrait à se foutre de la geule mais vraiment, des scientifiques. Ce n'est pas le matériel de Girard qui est testé !! mais bien le leur !!
Donc ton explication de mémoire de forme est à écarté.
Désolé, je ne vois pas où il est mentionné que ce n'est pas JPG qui a fourni les bouts de métal. Je comprends "A aucun moment, JPG n'a été en contact avec le tube et son contenu" comme ne considérant que l'intervalle de l'experience. Les revues en parapsychologies sont vraiment très habituées à ce genre de raccourci.

remarque : Girard a prévenu lorque la déformation allez avoir lieu, et quelques secondes, après, la déformation a eu lieu. (mode ironique ON :sacrée coïncidence n'est pas ?? OFF)Ou la déformation a eu lieu bien avant et le "choc" était un simple souvenir inventé.


tes réponses + mes réponses :
Cette "méthode progressive" signifie que les conditions n'étaient pas contrôlées au début et que seules les dernières expériences ont été faites dans un cadre sérieux. On peut supposer que celle décrite dans La Recherche, visant à convaincre d'autres scientifiques était donc la mieux contrôlée. Or elle n'a convaincu personne : barreaux tout à fait pliables, possible tentatives de substitution de plaques métalliques avant l'expérience et mouvements suspects de JPG juste avant la "découverte" du pliage. Là encore je n'ai pas eu de réponse au fait que le "barreau impliable" a été plié par un des témoins à sa grande surprise.

Qu'est ce que tu exagères, cela ne signifie pas que ce n'étaient pas contrôlés, mais juste moins contrôlee. C'est pour cela qu'on trouve cela dans l'intro du compte rendu : La sélection que nous présentons résulte donc d’un long travail de criblage. "Des 150 éprouvettes que J.P. Girard a déformées ou transformées devant nous ou nos collaborateurs, il n’y en a qu’une vingtaine où nous puissions affirmer de façon positive le caractère « anormal » des effets observés; nous exposons dans la suite de cet article huit de ces cas, les plus typiques. Mais il faut dire que, parmi les essais éliminés, il y en a très certainement une majorité de valables, car nous avons pris un crible trop sévère en écartant des démonstrations qui ne suivaient pas un mode opératoire fixé d’avance."
J'exagère ? Girard tient en main des barreaux humainement pliables et les plie. J'affirme que ce n'est pas rigoureux et j'exagère ? Il dit que les expériences précédentes étaient encore moins strictes mais surement quand même valables et j'exagère en les rejetant ?

ta réponse :"Quel double aveugle ? Ça veut dire quoi ? Pas besoin de double aveugle pour mesurer le degré d'inclinaison d'une barre. Il faudrait un peu plus de détails sur les circonstances."

Ma réponse : .. il sufisait que tu voye le compte rendu :

...

Si j'ai marqué double aveugle, c'était juste pour montrer encore une fois que Girard a fait des test dans d'autres labos.
Donc pour info c'est pas du tout du double aveugle, inutile dans ce cas. Ceci dit on apprend quand même des choses droles, à savoir que dans les essais à travers un tube de verre, Girard manipule les plaques avant...


Nous n'avons pu reproduire, par aucun moyens à notre disposition, la texture des barres d'alliages modifiés par Jean-Pierre Girard. Ce seul point établit la nature paranormale" des effets produits par JPG.


ta réponse :
Je n'ai jamais vu un avant/après convainquant. Crussard semble avoir pris le barreau après manipulation, cherché des choses bizarres et en avoir trouvé mais n'a pas prouvé qu'elles n'existaient pas avant manipulation par Girard

Si un expert en mettalurgie reconnue de tous te dis, qu'il n'a pus reproduire avec tous ces moyens à disposition, la texture des barres d'alliages modifiés par Jean-Pierre Girard, cela veut dire ce que cela veut dire .. c'est pourtant clair non ? ^^
Sinon encore une fois, je répète, mais ce n'est pas le matériel de Girard qui est testé mais bien celui des labos (numéroté + défauts microscopique), donc le barreau étéait déja connu avant manipulation ..
Si j'amène un bout de bois au meilleurs ébéniste, au meilleur botaniste de la Terre, il sera incapable de reproduire ce bout de bois dans ses moindres détails. Est ce que ça prouve que j'ai des pouvoirs paranormaux ? Non ce n'est pas clair du tout. C'est une querelle d'expert dans laquelle Crussard n'arrive pas à trouver d'alliés y compris parmi les experts. Je mets du coup grandement en doute ses conclusions.

Ta réponse :
"Majax prétend avoir discuté avec Girard et qu'il souhaitait faire un tour entrainant des scientifiques dans une supercherie. Trouver des complices faisant caution, comme un autre illusioniste, semble un truc assez logique. "

la mienne : Pourquoi ne soulève tu pas, fouilles poussées" ou bien "7 illusionnistes qui n'ont trouvé aucunes explications ayant un rapport avec leurs art.. ils ont tous recconnus que si eux même était plancé dans les même conditions de Girard, il leurs serait impossible de produire quoi que cela soit assimilable à un truck de magicien"

Majax ? celui qui veut attirer l'attention mais qui ne réalise aucunes expérience dans des labos ? whaouu mais quelle crédibilité ...
Il y a besoin d'équipement pour tordre à la main une barre de métal ? Il y a en revanche besoin de se muscler les doigts. Ça demande quelques années de préparation quand même par exemple à pratiquer l'escalade, comme le témoin qui a plié le barreau impliable. Tu vas y répondre à ce point ?

Ta réponse :
Ça ce sont tout simplement des mensonges. Randi a proposé des explications mais s'il refuse de reproduire le tour, c'est qu'il sait qu'il ne sera pas dans les mêmes conditions que Girard qui utilisait justement le non-scepticisme des observateurs pour détourner leur attention. Randi a par contre demandé à plusieurs reprises les vidéos des expériences (qui prouvent selon lui que JPG a triché). Crussard les lui aurait promises avant de se rétracter, il ne les a jamais reçues. On en est à un défi non respecté de chaque coté...

C'est quoi alors les explication de Randi ? (pour les tubes scélés, pour à distance, pour les effets anormales, pour les autres expériences etc..?).
Randi refuse ? mais comme par hasard !!
As tu oublié que Girard a dit aux scientifiques, au début des expériences que lui même avait pratiquer un peu d'illusionnisme dans le passé ?
Bref Randi comme majax, boucoup de wawa mais sur le fond, rien du tout.
Substitutions et le faits que des expériences prétendument sans contact étaient avec contact et que les vidéos le prouvent. Vidéo que Crussard ne veut pas communiquer.


Ta réponse :
"Si c'est vrai, c'est tout à fait remarquable. Ce "si c'est vrai" est ce qui a incité des scientifiques à s'y intéresser. Ils s'y sont intéressés en nombre et à de nombreuses reprises. Résultats : zéro. Donc oui, que Crussard ait été leurré ou qu'il ait été malhonnête devient plus probable qu'une erreur. Les expériences suivantes ont demande des manipulations bien plus bénignes que tordre des barres et n'ont rien donné. On n'a toujours aucune vidéo d'une barre de métal qui se tord dans un tube. C'est assez étonnant au vu du nombre de vidéos sur Girard."

CE n'est pas si c'est vrai, mais c'est vrai. Le reste de ton texte c'est juste de l'interprétation, interprétation que je trouve erronée, c'est dailleur pour cela je continue de batailler.
Les interprétations n'effacent pas les faits ..

Non, en science, c'est toujours "si c'est vrai".
Si c'est vrai, on doit pouvoir faire ceci.
Si c'est vrai, cela doit arriver.
Si c'est vrai, dans telles circonstance, ceci doit être possible.
On doute des expériences et des expérimentateurs en science. C'est la règle et plus d'une fois elle s'est montré utile. Une expérience non reproductible, on la considère erronée. Et Crussard qui refuse cette base scientifique n'attire sur lui que le discrédit. Il tente d'user de l'argument d'autorité au lieu d'aider ses collègues à repoduire ses expériences. Il va jusqu'à dire que Randi a un pouvoir psi qu'il utilise pour annihiler Girard quand il est présent.

shisha dit :
Et si je dis que Crussard était un imbécile ou un malhonnête ?
Je te répondrai que cela serait à mon avis toi l'imbécile et que tu serais malhonnêtes envers toi même..
Ok, ce que je voulais dire, c'est que la possibilité existe, non ? Et qu'elle explique beaucoup de choses, qu'à un moment, il faut l'envisager et que c'est ce que disent en philigranes pas mal de monde.

et les scientifiques qui ont assisté à son expérience au centre de l'aluminium l'ont constaté : s'il s'isole assez bien des perturbations extérieures, il ne donne pas assez de garantie contre une fraude humaine, ce qui est normal pour un physicien métallurgiste. Ceux qui ont l'habitude de lutter contre ce genre de biais sont en général plus de formation médicale ou sociologique.

Relis l'intro ... : Pour nous entourer d’avis variés, nous avons, dès août 1976, consigné l’ensemble de nos observations, de nos réflexions et de nos doutes dans un rapport provisoire qui a été distribué alors à de nombreuses personnalités scientifiques; dans ce rapport, nous avions mentionné ce que nous savions sur J.P. Girard comme prestidigitateur et quelques-uns de nos doutes sur les « appuis » qu’il pouvait donner plus ou moins consciemment en cours d’essais. Nous avons complété ce rapport par des présentations de documents (éprouvettes, micrographies, diagrammes, enregistrements « vidéo) en faisant un échantillonnage des essais sûrs et d’autres moins bons, car il aurait été incorrect de présenter une sélection trop optimiste. Dans ces présentations, et pour élargir l’information sur J.P. Girard, nous avons aussi montré des films d’origines extérieures variées et d’ailleurs de valeurs inégales. Des illusionnistes, français et étrangers, ont assisté à certaines présentations; ils nous ont aidés à préciser notre opinion sur certains endroits; l’un d’eux a découvert un indice de truquage sur un film que J.P. Girard nous avait procuré sans nous dire qu’il était truqué. Les avis recueillis au cours de toutes ces discussions, nous ont aidés dans l’étude critique de nos documents, et dans diverses vérifications que nous avons faites depuis. J.P. Girard s’est prêté à quelques contre-essais, dont un au moins très intéressant (Essai n°.4 du tableau II). Tout ceci nous a pris du temps et explique le long délai entre nos premiers essais et la parution du présent article; mais nous pensons que cette étude critique a été poussée assez loin, sinon presque trop loin, et que le moment est venu de publier les plus typiques de nos expériences.

La partie en gras est grave, non ?
Et franchement, lis les exemplaires de la Recherche, les critiques de ces expériences sont sans appel.

Donc comme vous pouvez le constatez, girard a bel et bien fait des expériences de manière reproductible dans plein de labos différents.Oh oui, ses négatifs ont bien été reproduits un peu partout.
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/09/10 à 10:44 #15286
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Y a un truc sur lequel je suis passé un peu vite mais qui a l'air pourtant significatif :

shisha écrit:
PK sur générateur aléatoire
Yves Lignon, UER MAthématiques, Université toulousele-mirail, Groupe d'études expérimentales des phénomènes paranormaux (GEEPP). But de l'expérience : modifier la distribution aléatoire sur des systèmeset/ou générateurs de hasard. Le sujet doit, par son action psi, faire en sorte que le hasard, après des analyses statistique très poussées, ne puisse plus être une hypothèse raisonnalbe à l'examen des scores obrnus. Moyens : un "dé" electronique affichant numériquement des chiffres aléatoirerement. Ce dé est conçu pour être insensible aux hamps magnétique, à l'immersion, à des températures extrêmes
... (flemme de tout écrire)
"a défault d'une preuve que la statistique n'a pas les moyens de fournir, les résultats positifs de ce test nous semblent constituer un argument sérieux en faveur de l'existence d'une faculté PK chez JeanPierreGirard".

Source : Yves Lignon, "Test PK avec JPG" In Revue métapsychique numéro 23/24, pp.88-94, 1977.


Tu l'as déja expliqué, bien que je ne sois pas convaincu à 100% de ton explication, je préfere ne pas m'attardai sur cette expérience car n'a pas l'air convaincante (en apparence surement ..)1;

En fait au contraire je voudrais m'attarder là dessus par ce que ça me parait important. L'expérience de Lignon a cela d'exceptionnel qu'elle est livrée avec assez d'éléments pour pouvoir la réfuter formellement. En soi avoir un résultat négatif de temps en temps n'est pas un problème. Par contre, si ça ne te convainc pas à 100% que une chance sur 6 correspond au résultat au hasard d'une divination sur un dé, je ne suis pas sur de réussir à te convaincre de quoi que ce soit d'autre.

Tu pourrais développer sur tes doutes ? Parce que si sur une telle expérience on n'arrive pas à être d'accord, on va avoir du mal à parler des rapports des autres expériences, bien moins complets.
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/09/10 à 11:13 #15287
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
Bon j'avais commencé à rédiger une réponse, mais je réalise que c'est inutile ..

Tu prend tous les scientifiques et illusionnistes qui ont contrôlé Girard pour des idiots/incompétents. Il a fait des tests de manière contrôlés et cela de façon reproductible, pas une seule fois, on l'a vu tricher (mais bizarrement cela ne t'as pas mis la puce à l'oreille), il a fait ce qu'aucuns autre illusionnistes accepte de faire d'après les scientifiques. Tes explications ne tiennent pas la route.

Plusieurs fois tu souhaites avoir plus de détails (descriptions/vidéos), si tu les veux vraiment, je t'invite à les rechercher par toi même. Mais ces détails ne seront que des confirmations de ce qui est déjà écrit dans les petits résumés que j'ai rédigé. Or ce qui est déjà écrit met en évidence à chaque fois un caractère anormale ou un effet psychokinèse.

Je te trouve aveugle, comme les autres, tu nies l'évidence,les faits, bref, surement qu'avec le temps il y aura plus de preuves et peut-être qu'il y a aura une sorte de déclic ?

En tout cas, tu auras beau me dire ce que tu veux, mais ton analyse des expérience est loin d'être bonne, neutre, on voit très bien que tu ne veut même pas croire à une possibilité que la psichkinèse puisse exister, et cela modifie considérablement ton jugement.
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/09/10 à 11:28 #15288
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Défis zetétique à l'abandon ?
En fait au contraire je voudrais m'attarder là dessus par ce que ça me parait important. L'expérience de Lignon a cela d'exceptionnel qu'elle est livrée avec assez d'éléments pour pouvoir la réfuter formellement. En soi avoir un résultat négatif de temps en temps n'est pas un problème. Par contre, si ça ne te convainc pas à 100% que une chance sur 6 correspond au résultat au hasard d'une divination sur un dé, je ne suis pas sur de réussir à te convaincre de quoi que ce soit d'autre.

Tu pourrais développer sur tes doutes ? Parce que si sur une telle expérience on n'arrive pas à être d'accord, on va avoir du mal à parler des rapports des autres expériences, bien moins complets.


Je suis convaincu à 100% le fait qu'une chance sur 6 soit le résultat du hasard.


Je sais bien également que 8/50 cela fait a peu prés une chance sur 6, par contre que peut 'on dire de "et trois séries de 2 à la suite" ?
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...33343536373839...42
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK