Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678...20
SUJET: Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
   01/10/13 à 10:37 #40231
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Alors que la réalité du changement climatique est étayée par la sortie du nouveau rapport du Giec, les climatosceptiques se mettent en ordre de marche. Pour décrédibiliser le travail des climatologues, ces marchands de doute professionnels usent d’armes rhétoriques redoutables, allant jusqu’à la falsification des faits. Qui sont-ils ? Quels sont leurs arguments ? Basta ! s’est penché sur les discours de ces artisans de la controverse médiatique. Voici leurs sept contrevérités préférées.

www.bastamag.net/article3339.html

Intéressant :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   01/10/13 à 12:00 #40232
Fanch
Sapience n'entre point en âme malivole
Contributeur extraordinaire !
Messages: 531
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Pour illustrer:
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.

"Et si tout ça c'était du flan et qu'on créerait un monde meilleur pour rien ?"

:o)
 
« Selon le mage Salomon, Sapience n'entre point en âme malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l'âme. »

Rabelais, Pantagruel Chapitre 8
Le sujet a été verrouillé.
   01/10/13 à 13:31 #40233
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Ce que je trouve intéressant par rapport aux climatosceptiques, c'est la position paradoxale dans laquelle cela met le "scepticisme classique".

Je m'explique : historiquement, les premiers à avoir évoqué les problèmes liés au climat se sont fait traîtés d'un peu tous les noms d'oiseaux. Ils se sont pris une bonne volée de scepticisme "scientifique".

Mais dernière cette position de "sceptiques", on retrouve aussi beaucoup des positionnements qui n'ont rien de scientifiques et sont en fait idéologiques... Ce "scepticisme historique" s'est aussi lancé dans un sorte de combat contre des écologistes, au nom de La SCIENCE... Le but était pour un certain nombre de casser de l'écolo. Et il l'est encore pour un certain nombre... Des sujets comme les OGM ou le nucléaire sont un joli terrain d'achoppement, tout-à-fait actuel.

Mais, comme les preuves d'un impact sur le climat se sont accumulées, il a bien fallu que cette majorité sceptique finisse par en prendre acte. Dans un certaine mesure, la majorité scientifique a aujourd'hui pris note des modifications du climat liés à l'Homme...

Mais, reste encore une minorité très active qui reste sur cette logique de scepticisme. Et quand on regarde les commentaires sur l'un ou l'autre des forums, on s'aperçoit que souvent aussi, au scepticisme climatique se mêle un combat idéologique anti-écolo.

Et là, ce qui assez amusant à constater, c'est comment ce courant "sceptique historique" (qui, entre temps, a pris bonne note des changements) se met à "pousser" la frange la plus extrémiste dans une position de pseudo-science... Ces climatosceptiques, qui pourtant se réclament de la science et étaient dans les clous de celle-ci jusqu'il y a peu, sont ou vont en devenir les parias...
 
Dernière édition: 01/10/13 à 13:33 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   01/10/13 à 21:19 #40237
npatrois
Faut pas croire, faut savoir.
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1010
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Juste une question de vocabulaire : je ne sais pas ce qu’est une contre-vérité.
 
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.
-+- Cavanna, François -+-
Le sujet a été verrouillé.
   02/10/13 à 01:31 #40239
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
npatrois écrit:
Juste une question de vocabulaire : je ne sais pas ce qu’est une contre-vérité.
Un mensonge, enfin je pense :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   02/10/13 à 07:51 #40240
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Alors, je ne sais pas si je deviens accroc à la fonction d'avocat du diable, mais je voudrais dire un mot. Ok, non, je voudrais en dire une plâtrée :)

Les eschatologues du changement climatique racontent souvent pas mal de bêtises. À cause d'eux, j'ai été un moment climato-sceptique. Ce qui m'a fait rentrer dans les rang c'est la lecture du rapport complet du GIEC (pas de l'"executive summary"), qui pour beaucoup de choses est bien plus modéré que les discours de fin du monde qu'on entend ici et là. Il est vrai que dans de nombreux cercles, citer les conclusions du GIEC peut faire passer pour un climato-sceptique (et c'est un délice de fin gourmet).

Aujourd'hui, il y a des arguments climato-sceptiques absurdes (j'adore les conservateurs américains qui disent que le développement des transports en commun aux US est une attaque contre l'individualisme et mène directement aux soviets) mais aussi des arguments écolos absurdes, y compris dans l'article que tu cites Bobby :
Quid des effets désastreux d’un réchauffement de quelques degrés ? « On ne créera pas d’emplois dans une planète morte. Et on ne sera pas capable de venir à bout de la pauvreté si on ne règle pas la question environnementale »Le GIEC ne prévoit pas la mort de la planète, pas même dans ses scénarios catastrophes. On sait même tout à fait que le vie continuera à s'adapter et à exister même si on atteint le point où la vie humaine sera dure.

En tant que sceptique, et en tant que fan de la méthode scientifique, il y a une chose que je trouve très dommageable dans ce débat : que la discussion scientifique soit immédiatement interprétée à travers le spectre des pro/anti. Le GIEC fait des erreurs. C'est normal. Des scientifiques, pas "deniers" pour un sou les pointent, c'est normal. Accuser les uns de complaisance et les autres d'hérésie n'aide en rien la science à avancer.

Très honnêtement, je n'ai aucune idée de qui a raison. Mon vécu personnel me ferait plutôt pencher du coté de la communauté scientifique, mais je veux bien être ouvert à la proposition selon laquelle ils peuvent se tromper.

En tant que sceptique, par contre, je me dois d'attaquer les mauvais arguments, d'où qu'ils viennent. Je n'aime pas les arguments écolos qui abusent de l'argument d'autorité, de l'appel au sens commun ou aux émotions, et je n'aime pas quand un argument "climatosceptique" superficiellement intéressant ne reçoit que ces réponses.

Fanch écrit:
"Et si tout ça c'était du flan et qu'on créerait un monde meilleur pour rien ?"
J'ai déjà vu cette image d'humour, et elle est assez représentative de la confusion des thèmes qui m'énerve sur cette question. Beaucoup des points affichés sur le tableau ne sont pas en rapport avec le changement climatique. "Energy independence, sustainability, renewables" sont les 3 thèmes qu'on peut rapprocher du changement climatique. Si on diminue drastiquement les émissions de CO2, ce sont des effets secondaires probables qui par ailleurs n'ont pas besoin d'un changement climatique pour être vus comme des bonnes choses. "Spot on" donc pour ces points là. Voyons voir les autres.

"Preserve rainforest" n'a pas grand chose à voir avec le climat. La principale menace envers ces forêts est la déforestation. Les préserver n'aiderait pas à préserver le climat mais à préserver la biodiversité (ce qui, soit dit au passage, me semble un objectif écologique carrément plus prioritaire que le climat: chaque espèce qui disparaît, c'est la bibliothèque d'Alexandrie qui brûle). La forêt Amazonienne se porte même mieux quand il y a plus de CO2.

"Green jobs" est un terme extrêmement vague, mais est le principal argument légitime des climato-sceptiques. A priori, on suppose qu'il s'agit de postes créés par des régulations environnementales gouvernementales. Autrement dit, il s'agit de travaux que les société privés n'ont aucun intérêt commercial à faire, ils ne rapportent rien à court terme. L'idée des "deniers" est que si on se plante sur les modèles climatologiques, ils ne rapporteront rien non plus à long terme. Il s'agit donc de jobs qui risquent d'être faits en pure perte, au détriment, soit de dépenses publiques moindres, soit de jobs avec un meilleur multiplicateur économique.

"Livable cities" est, tout simplement, faux. Si tu veux sérieusement limiter les émissions de CO2 et les dépenses d'énergie, il faut encourager à la concentration urbaine. Une famille en ville, en appartement, dépense moins d'énergie et émet moins de CO2 qu'une famille vivant à la campagne. Si tu veux optimiser ton bilan CO2, tu dois vivre au dessus de ton supermarché, à coté de ton boulot et de ton école ou de celle de tes mômes, à deux pas de l'incinérateur de tes déchets et entouré de milliers de personnes qui font pareil.

"Clean water, air, healthy children" sont d'excellents buts, qui n'ont rien à voir avec le climat. Il est bon de rappeler que le CO2 n'est pas toxique et donc que les concentrations actuelles ne sont pas du tout un problème de santé et que même dans les projections les plus alarmistes, elles ne risquent pas de le devenir. Un des argument que, moi, je trouve légitime dans la critique du catastrophisme climatique, c'est de se demander si à lutter contre le CO2, on ne gaspille pas des ressources qui seraient mieux utilisées à éliminer la malaria par exemple.

Voila voila :)
 
Le sujet a été verrouillé.
   02/10/13 à 11:30 #40241
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Je suis un ex-militant écologiste est j'assume mes exagérations :o)

Je ne comprend pas qu'on puisse jouer avec la soupe alors que nous sommes responsables d'une situation catastrophique. Pas catastrophique pour l'Européen de base, lui il ne risque pas grand chose sur son canapé et avec sa clim', mais pour les habitants des îles qui vont disparaître sous les eaux, la faune et la flore qui ne s'adapteront pas à ces changements radicaux, aux habitants des zones de catastrophes naturelles (inondations, sécheresses), pour ceux qui vivent des sources d'eau naturelles (Asie du sud)...

C'est difficile d'entendre les petits planqués des pays riches se gargariser dans leurs supputations alors que pour d'autres c'est une fin de leur monde qui est proche.

Va trouver un climato-sceptique sur l'île de Lohachara, de Bedford, de Kabasgadi et de Suparibhanga au Bengale Occidental. Oups pardon, ces îles ont déjà disparu...

Le réchauffement d'origine anthropique est un FAIT, les catastrophes annoncées ne sont pas alarmistes mais RÉALISTES ! Peut importe les chiffres, les arguments, les blabla des climato-sceptiques. Même si nous étions responsable de 1% des problèmes, ça n'enlèverait en rien nos responsabilités à ces catastrophes.

Allez vous gargariser avec ça :
fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9fugi%C3%A9_%C3%A9cologique

On est vraiment dans un monde de fous.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   02/10/13 à 11:39 #40242
Loïc
Super contributeur !
Messages: 193
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Rhône Date anniversaire: 29/06
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Oh, attends, moi, ça m'inquiète. Je pars en vacances aux Seychelles, j'aimerais bien qu'elles tiennent encore un peu le coup.
 
Le sujet a été verrouillé.
   02/10/13 à 11:40 #40243
Mulder
Nouveau venu
Messages: 17
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
C'est un sujet exemplaire ou les 'pro' (CàD: Les NON-climato-sceptiques) qui sont nombreux dans rangs des "Ecolo-New Age-Homepathie-Bio-etc", oui ont, dans mes yeux, un gros faible pour la pseudo-science, voir carrément un sens de rejet de la science dite 'classique' (Cf. Altersciences).

Or une bonne partie de leurs arguments sont basées sur cette même science / sur des arguments apportées par cette science.
(Logique de chaudron?)

On se sert de ce qui 'va' dans leur logique, manipulation de contenue...

Mais comme Yquemener, je ne suis pas sur dans quel 'camp' je poserai ma tente... D'ailleurs, pourquoi toujours ces 'camps'!? On ne peut pas (simplement?) donner raison à tel ou un tel argumentent, peu importe si elle vient du climato-sceptique ou du NON-climato-sceptique ?

Super sujet!

P.
 
Le sujet a été verrouillé.
   02/10/13 à 12:26 #40244
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Comment reconnaître un climatosceptique, en sept contrevérités
Mulder écrit:
C'est un sujet exemplaire ou les 'pro' (CàD: Les NON-climato-sceptiques) qui sont nombreux dans rangs des "Ecolo-New Age-Homepathie-Bio-etc", oui ont, dans mes yeux, un gros faible pour la pseudo-science, voir carrément un sens de rejet de la science dite 'classique' (Cf. Altersciences).

Or une bonne partie de leurs arguments sont basées sur cette même science / sur des arguments apportées par cette science.
(Logique de chaudron?)

Quel est le rapport avec la choucroute ? Le GIEC, TERRA, l'OCDE... tous ces organismes seraient des repères de biknits ? Tssss...

Enfin bref, c'est toujours la même historie, les gens inventeraient n'importe quoi pour se déresponsabiliser et passer des nuits tranquilles. Le temps est à l'individualisme et au nombrilisme qui sont le cancer du monde, c'est bien pour cette raison que je ne milite plus pour cette cause perdue.


Pour ceux qui pensent que le "scepticisme" climatique est du scepticisme sain...
www.skepticalscience.com/docs/Guide_Skepticism_French.pdf

Bonne lecture.
 
Dernière édition: 02/10/13 à 12:34 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678...20
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK