Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678...61
SUJET: OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
   04/12/13 à 13:12 #41288
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Pandora écrit:
Question à deux balles. Ces animaux d'élevage vivent-ils suffisemment longtemps pour développer ces éventuelles maladies ?

Les vaches laitières, les poules pondeuses et autres oui sûrement.

fr.wikipedia.org/wiki/Vache_de_r%C3%A9forme

Aucun animal de rente ne vie assez longtemps pour développer d'éventuels effets à moyen et long terme des OGM en rapport avec l'espérance de vie humaine. C'est la principale faiblesse des études actuelles.

L'élevage industriel est de l'esclavagisme pur et dur, une bonne vache et une vache productive ou morte.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   04/12/13 à 13:15 #41289
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Totoche écrit:
Sur ce point, n'est-ce pas le cadre législatif qu'il faut blamer plutot que les OGMs. Comme je l'ai dit plus haut, je ne connais absolument pas l'état actuel du problème des brevets sur le vivant. Mais si la concurence jouait normalement, les semences ne devraient pas atteindre des prix aussi catastrophiques.


Le problème par rapport à ça, c'est que la vision très classique de l'économie qui repose sur la loi de l'offre et de la demande est de toute façon complètement faussée.

Elle est faussée parce que des OGM reposent très majoritairement sur 4 boîtes qui grosso modo sont, certes en concurence, mais font aussi front commun pour la libéralisation de l'OGM. Avec, ce que ça implique comme petits arrangements (tarifs,...).

Le principe qui a été mis en place où le producteur est totalement lié au producteur qui lui vend les graines, les pesticides qui vont avec, avec l'obligation d'en racheter chaque année. Le petit producteur n'a plus la liberté de pouvoir faire jouer le principe de la concurrence.

Problème quand tu parles de cadre législatif : de quel pays ? Parce que ces grosses firmes jouent aussi là dessus. La législation américaine est beaucoup plus souple que celle de pays européens. Le problème c'est qu'en terme de réponse on a des boîtes à tailles planétaire et des législations à taille de pays.
A partir de là, difficile de pouvoir règlementer d'une façon globale.
 
Le sujet a été verrouillé.
   04/12/13 à 14:17 #41291
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
J'ai effacé mon dernier message pour ne pas polluer la discussion... :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   04/12/13 à 23:54 #41295
Ornicar
Contributeur important
Messages: 107
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Mais où donc ? Date anniversaire: 03/09
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
OGM est un pléonasme. Tous les organismes sont génétiquement modifiés.
 
La science a triomphé de la religion le jour où on a mis des paratonnerres sur les clochers.
Le sujet a été verrouillé.
   05/12/13 à 10:22 #41296
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Ornicar écrit:
OGM est un pléonasme. Tous les organismes sont génétiquement modifiés.
On s'en fout un peu. Mais si le terme vous dérange, alors remplacez le M par "manipulé"
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   05/12/13 à 10:36 #41297
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Bobby, ne t'autocensure surtout pas... Welcome dans le débat...
Je pense que tu as des arguments et des informations que je n'ai pas forcément (j'en suis même certain...).
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/12/13 à 11:55 #41299
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Thomas 2 écrit:
Bobby, ne t'autocensure surtout pas... Welcome dans le débat...
Je pense que tu as des arguments et des informations que je n'ai pas forcément (j'en suis même certain...).

J'étais juste un peu "hors sujet" :o)

Beaucoup se sont arrêtés sur l'"imposture" de Séralini, mais son étude a surtout révélé 2 choses importantes :
- les gouvernements ne savent strictement rien sur le sujet... (merci le lobbying)
- les études sur les effets des OGM à long terme n'existent pas !

C'est quand même flippant non ? Regardez ce qu'il s'est passé avec le bisphénol A ! Pourtant largement étudié...

On peut aussi se poser une simple question de bon sens :
Si les OGM ne présentaient aucun risque et qu'ils étaient LA solution aux différents problèmes agroalimentaires, pourquoi la grande majorité des pays ne les autorise pas ?

En 2011, 98% de la superficie mondiale de culture OGM se trouve dans seulement 10 pays (sur 197), dont 86% en Amériques (nord et sud), quelques autres pays émergeant se partagent le reste.

Il ne faut pas être scientifique pour se poser la question... Pourquoi ?
Pourquoi le gouvernement a-t'il paniqué à l'écoute de l'étude de Séralini ?
Pourquoi les pays soit-disant directement concernés par les "vertus" des OGM n'en profitent pas ?
Pourquoi 95% des pays sont-ils réticent aux OGM si toutes les études prouvent leur innocuité ?

Voilà les questions auxquelles il faudrait répondre, à mon avis.
Séralini a juste réussi à faire remonter l'odeur du caca, maintenant seul l'avenir nous dira s'il s'agissait d'une simple agitation, ou bien d'un véritable signal d'alarme :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   05/12/13 à 12:56 #41300
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Bobby écrit:
C'est quand même flippant non ? Regardez ce qu'il s'est passé avec le bisphénol A ! Pourtant largement étudié...

Je pense que ce qui s'est passé (ou plutôt qui se passe encore) avec le Bisphénol A, c'est qu'on est en train de changer la vision de la vision classique de : "c'est la dose qui fait le poison".

On est tout doucement en train de découvrir (ou plutôt de continuer à découvrir) que des substances peuvent avoir des effets, même à faible dose, genre les perturbateurs endocriniens.

www.lemonde.fr/sante/article/2013/06/14/...3430306_1651302.html

Le problème, c'est que jusque là, au niveau des homologations alimentaires, on est resté sur cette vieille logique de la dose et du poison.

Dans l'article du Monde que je viens de mettre, il parle d'une découverte sur le Bisphénol A qui entrerait dans l'organisme par le dessous de la langue. Le problème des tests qui ont été faits pour les homologations, c'est qu'ils ont été faits sur des rats et que les rongeurs n'ont pas ce particularisme que nous partageons avec le chien (sujet de l'étude). De là à penser que bon nombre d'études devraient être refaites...

Et la question que tu poses sur le bisphénol A, se pose aussi sur les OGM... où effectivement, il n'y a aucune étude au long cours et plus particulièrement sur l'Humain.
 
Dernière édition: 05/12/13 à 12:59 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   05/12/13 à 13:23 #41301
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Thomas 2 écrit:
Et la question que tu poses sur le bisphénol A, se pose aussi sur les OGM... où effectivement, il n'y a aucune étude au long cours et plus particulièrement sur l'Humain.
Nous sommes également confrontés aux limites de l'expérimentation animale...

antidote-europe.org/article/moucheron-attaque-empire-ogm/

N'oubliez pas que c'est l'herbicide qui est en cause, pas l'OGM lui-même.
 
Dernière édition: 05/12/13 à 13:26 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   06/12/13 à 00:12 #41302
Ornicar
Contributeur important
Messages: 107
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Mais où donc ? Date anniversaire: 03/09
 Re:OGM : retour sur Séralini et le journalisme scientifique
Bobby écrit:
Pourquoi 95% des pays sont-ils réticent aux OGM si toutes les études prouvent leur innocuité ?

Sachant que ces mêmes gouvernements permettent, suivant les cas, le forage du gaz de schiste, la chasse à la baleine, la guerre chimique ou la prolifération nucléaire... Mais quand il s'agit d'OGM, de l'extrême gauche à l'extrême droite, sur 95% du globe, tout le monde serait soudain devenu écolo ?

La vraie question qu'il faut se poser, c'est est-il rationnel d'avoir plus peur des organismes intelligemment modifiés que des organismes aléatoirement modifiés ? Sauf à suspecter une réelle malveillance (armes biologiques, etc...), la réponse devrait logiquement être non.

Mais nous sommes face au même genre de frayeurs que, disons, la cigarette électronique : les études disent que c'est 1000 fois moins dangereux que le tabac, mais il faudrait, selon certains, tout de même l'interdire car c'est nouveau alors on ne sait pas.

Franchement, je m'inquiète beaucoup plus de la porté destructrice d'autres inventions humaines (religion, finance, nationalismes) que de notre aptitude à comprendre le vivant de mieux en mieux. Quand on aura fini de diaboliser la découverte, on pourra s'intéresser aux réels dangers, y compris écologiques, des dérives industrielles et commerciales d'une marchandisation de l'ADN. Une telle analyse expliquerait certainement pourquoi seuls les pays les plus riches et les plus puissants cultivent massivement des OGM et pourquoi 95% des gouvernements s'intéressent soudain, quand on leur parle de semences brevetées, aux principes de précaution qu'ils bafouent quotidiennement à cœur joie.

Non, ils ne sont pas tous écolos.
 
Dernière édition: 06/12/13 à 00:16 Par Ornicar.
La science a triomphé de la religion le jour où on a mis des paratonnerres sur les clochers.
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678...61
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK