Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...4567891011
SUJET: Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
   23/10/13 à 21:50 #40734
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Il y a quand même pour la plupart des pathologies que vous citez des médicaments qui ont fait leur preuves, ne serais-ce que pour soulager les symptomes en attendant que le corps fasse son travail. Pourquoi donner un placebo dans ce cas?
Les homéptahes sont des médecins comme les autres, et peuvent également prescrire d'autres médicaments (antibios) s'il le juge nécessaire. Ce ne sont pas des inconscients ou charlatans comme certains voudraient le faire croire.
Et il ne va pas afficher sa spécialité d'homéopathe, pour ne prescrire que des médocs chimiques, bien que ce soit la finalité de cette lettre ouverte.
Dans tous les cas, personne ne dit qu'un médecin doit laisser une personne en souffrance sans chercher à lui proposer une solution. Et si le médecin estime que les symptomes du patient sont une simple cause du stress ou de l'angoisse, il va pouvoir lui proposer de consulter un spécialiste pour là encore chercher des solutions (pas forcément médicamenteuses).
Heureusement que vous militez pour la réduction des dépenses de la sécu. Comme si on envoyait quelqu'un chez un psy sous prétexte qu'il présente quelques symptômes de stress exprimés sous forme de contractures musculaires ou brulures d'estomacs. Vous grillez les étapes.
En fait c'est donc l'avis médical qui compte ici, si vous vouliez bien sortir du raisonnement simpliste médecin = traitement obligatoire.
Vous n'avez toujours pas saisi que ce n'est mon propre avis, mais l'attente de la majorité de ceux qui vont consulter.
Traiter sans médicaments, cela sous-entendait essayer de comprendre les causes de ces désagréments. Les médicaments ne peuvent, en général, que traiter les symptômes dans ce type de problèmes qui proviennent de mauvaises habitudes ou expositions des patients à certains stress.
Vous prêchez un converti ! Mais c'est un autre sujet.
D'autant plus qu'un médecin n'a pas le temps pour ça.
Il s'agit seulement de répondre au fait qu'on accuse l'homéopathie d'être en partie responsable du trou de la sécu.
 
Dernière édition: 23/10/13 à 21:54 Par sananda.
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   23/10/13 à 22:54 #40737
Totoche
Contributeur extraordinaire !
Messages: 327
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
sananda écrit:

Heureusement que vous militez pour la réduction des dépenses de la sécu. Comme si on envoyait quelqu'un chez un psy sous prétexte qu'il présente quelques symptômes de stress exprimés sous forme de contractures musculaires ou brulures d'estomacs. Vous grillez les étapes.


Je ne suis pas pour réduire les dépenses de la sécu. Je suis pour réduire ses dépenses inutiles. Il me semble que devant des phénomènes comme le stress, les TCC alliées à la relaxation ont fait bien d'avantage leurs preuves que l'homéopathie.
Donc, oui, je suis pour rembourser un traitement couteux qui marche plutot qu'un traitement pas cher qui ne sert à rien.
 
Le sujet a été verrouillé.
   24/10/13 à 02:00 #40741
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Totoche écrit:
sananda écrit:

Heureusement que vous militez pour la réduction des dépenses de la sécu. Comme si on envoyait quelqu'un chez un psy sous prétexte qu'il présente quelques symptômes de stress exprimés sous forme de contractures musculaires ou brulures d'estomacs. Vous grillez les étapes.


Je ne suis pas pour réduire les dépenses de la sécu. Je suis pour réduire ses dépenses inutiles. Il me semble que devant des phénomènes comme le stress, les TCC alliées à la relaxation ont fait bien d'avantage leurs preuves que l'homéopathie.
Donc, oui, je suis pour rembourser un traitement couteux qui marche plutot qu'un traitement pas cher qui ne sert à rien.

Vous voulez réduire les dépenses in utiles ? Je suis 100 % d'accord avec vous.
Pourquoi ne pas commencer par ne plus rembourser les maladies inventées pour nous vendre des médocs ?
Peut-être commencer par rehausser le seuil de cholestérol et toutes les maladies inventées chaque année :

Vous avez même la maladie de la bedaine (syndrome métabolique), qui peut s'avérer dangereuse...

Si vous voulez réellement réduire les dépenses, on pourrait commencer par là, mais il n'y a pas la moindre voix qui s'élève ! Pas de lettre ouverte, curieux !!!!
Je me demande bien ce qui coûte particulièrement cher à la collectivité. Les tubes de granulés bon marché ou tous ces nombreux traitements couteux pour lesquelles il n'existe même pas la maladie ?
 
Dernière édition: 24/10/13 à 09:59 Par sananda.
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   24/10/13 à 02:59 #40742
KOH
Contributeur extraordinaire !
Messages: 545
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Ouais... La télé comme source d'information !
J'ai craqué au bout du premier exemple ! Le trouble dysphorique du lundi matin...

Arriver à faire croire aux gens qu'ils sont malades parce qu'ils n'ont aucune envie d'aller bosser après le week-end...

Est-ce que l'homéopathie soigne aussi les sociétés malades ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   24/10/13 à 09:03 #40745
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Cela dit, la psychiatrie a aussi une certaine tendance a créer du nouveau malade, ancien bien portant (avec derrière pleins d'histoires de gros sous et de laboratoires...) :

www.lemonde.fr/sciences/article/2013/05/...3176452_1650684.html
 
Le sujet a été verrouillé.
   24/10/13 à 10:10 #40747
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
J'ai craqué au bout du premier exemple ! Le trouble dysphorique du lundi matin...
Ben alors mon petit craqounet, faillait attendre 6 minutes pour le syndrome métabolique...D'autant que le syndrome dysphorique TDLM n'est même pas une blague.
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   25/10/13 à 23:21 #40760
Loïc
Super contributeur !
Messages: 193
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Rhône Date anniversaire: 29/06
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
KOH écrit:
Ouais... La télé comme source d'information !

Eh bien, c'est mal ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/13 à 09:25 #40778
LouV
Contributeur récent
Messages: 27
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
sananda écrit:
Vous voulez réduire les dépenses in utiles ? Je suis 100 % d'accord avec vous.
Pourquoi ne pas commencer par ne plus rembourser les maladies inventées pour nous vendre des médocs ?
(...)
Si vous voulez réellement réduire les dépenses, on pourrait commencer par là, mais il n'y a pas la moindre voix qui s'élève ! Pas de lettre ouverte, curieux !!!!
Je me demande bien ce qui coûte particulièrement cher à la collectivité. Les tubes de granulés bon marché ou tous ces nombreux traitements couteux pour lesquelles il n'existe même pas la maladie ?


Oh, rien n'empêche de s'attaquer à tout ça... en commençant par l'homéopathie. Cela serait un signal pour ce qui viendrait après. Là, la lettre porte sur l'homéopathie, un combat à la fois.
Par ailleurs, je me demande lesquelles de ces maladies contestées ont des médicaments remboursés. (Je n'ai vraiment aucune idée de la réponse, cela pourrait aller de "toutes" à "aucune" ça ne me surprendrait pas.) Quelqu'un a une source ?
 
Dernière édition: 29/10/13 à 09:26 Par LouV.
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/13 à 10:58 #40781
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Bonjour LouV et bienvenue...

Au niveau des maladies contestées, comme tu le dis, ça pourrait être le cas du cholesterol... Il est actuellement de plus en plus contesté et au niveau des médicaments utilisées les statines aussi (voir Martin Winckler et autres, il y a de plus en plus de médecins et de chercheurs qui remettent en cause le "cholesterol").

Autant, pour des personnes réellement souffrantes, je ne remets pas du tout en cause la nécessité et l'utilité d'un traitement, autant je pense aussi qu'on a fabriqué du faux malade. Comme dirait Knok : "Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore".
Les taux de cholesterol ont ainsi été rabaissés par les labos faisant tomber des gens qui allaient tout à fait normalement et qui sont devenus des malades... La médecine prédictive, dans certains cas, a crée du malade par anticipation. Alors, que tous ne sont pas forcément malades.

Globalement, les traitements à grande échelle n'ont pas démontrés leur vertus... Et je suis presque certain que d'ici quelques années, le traitement du cholesterol sera vu comme une mode d'une époque.

Mais cela dit, je ne suis ni médecin, ni chercheur et je n'ai certainement pas le bagage scientifique pour en débattre très sérieusement, mais de ce que j'ai pu en lire sans trop chercher à approfondir, les médecins raisonnables, ceux qui ne se font pas aspirer par la PEUR et la retransmettent à leurs patients, semblent quand même assez circonspect sur cette question.
 
Dernière édition: 29/10/13 à 11:00 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/13 à 23:06 #40803
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
LouV écrit:
sananda écrit:
Vous voulez réduire les dépenses in utiles ? Je suis 100 % d'accord avec vous.
Pourquoi ne pas commencer par ne plus rembourser les maladies inventées pour nous vendre des médocs ?
(...)
Si vous voulez réellement réduire les dépenses, on pourrait commencer par là, mais il n'y a pas la moindre voix qui s'élève ! Pas de lettre ouverte, curieux !!!!
Je me demande bien ce qui coûte particulièrement cher à la collectivité. Les tubes de granulés bon marché ou tous ces nombreux traitements couteux pour lesquelles il n'existe même pas la maladie ?


Oh, rien n'empêche de s'attaquer à tout ça... en commençant par l'homéopathie. Cela serait un signal pour ce qui viendrait après. Là, la lettre porte sur l'homéopathie, un combat à la fois.
Par ailleurs, je me demande lesquelles de ces maladies contestées ont des médicaments remboursés. (Je n'ai vraiment aucune idée de la réponse, cela pourrait aller de "toutes" à "aucune" ça ne me surprendrait pas.) Quelqu'un a une source ?

Pour l'instant, personne n'a démontré que la coexistence de l'Homéopathie engendrait des surcoûts pour la Sécu. Tant que cela n'a pas été fait, le problème de preuve d'efficacité est un faux problème.
Par contre, l'existence de maladies fictives devrait nous inciter à réagir d'une manière prioritaire, car elles sont source de consultations inutiles et un vrai problème de santé publique, car elles sont traitées par des molécule chimique, administrées inutilement à notre l'organisme.
Si les traitements homéopathiques s’avèrent éventuellement sans effet, les médocs prescrits dans le cadre de maladies fictives peuvent être ravageurs dans le pire des cas.

Effectivement, cette lettre parle d'homéopathie ! Peut-être devrait-on revoir la gestion des priorités.
Mais à mon avis, on ne verra pas une lettre ouverte contre les maladies façonnées de si tôt...Faut pas rêver...
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...4567891011
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK