Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...3456789...11
SUJET: Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
   21/10/13 à 16:03 #40658
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
JulieB écrit:
oui on est d'accord, c'est une réalité, les patients se prennent pour des consommateurs, mais c'est aussi parce qu'on les maintient sournoisement dans cette attidude. Si on arrive bien à convaincre les médecins qu'il ne faut pas refiler des antibios pour des infections virales, au grand désarroi de certains patients impossibles à convaincre, c'est la démonstration que les médecins n'ont pas à être aux ordres des patients/clients.


Effectivement les malades sont des consommateurs, des clients... Mais le médecin est aussi un commerçant. S'il veut faire du fric, il est bien aussi obligé de s'assoir sur certains de ses principes.

La question de la consommation se situe bien dans une rapport commercial, où l'un veut un truc et les autres lui revendent ce qu'il veut. Peut-être faudrait-il reconsidérer cette dimension commerciale de la santé ?



Les pouvoirs public n'ont pas introduit le remboursement de l'homéo sur des considérations de gestion financières, mais grâce au lobbying.

C'est toujours le problème des copains de ceux qui gouvernent... Et de ceux qui se font directement ou indirectement "bakchichés".

Au fait, il y a combien de médécins à l'Assemblée Nationales ??? Un sacré pourcentage... Du coup, il ne faut pas non plus s'étonner que d'autres secteurs comme l'éducation ou le social sont plus ou moins dans le giron de l'état (régalien).
La médecine en partie par le biais de hôpitaux, notamment. Par contre, une autre partie croque quand même assez largement... Et vu le nombre de médecins à l'Assamblée, ben on n'est sorti du corporatisme, hein...
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/10/13 à 17:55 #40662
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Au fait, il y a combien de médécins à l'Assemblée Nationales?

24 + 4 chirurgiens sur 577. Ce qui n'est pas la catégorie la plus représentée ou la moins représentée. Les fonctionnaires et les profs sont beaucoup plus nombreux en comparaison. Après il est clair qu'il peut y avoir des magouilles, mais ça ne fait pas un argument en faveur du laissez aller justement...


Effectivement les malades sont des consommateurs, des clients... Mais le médecin est aussi un commerçant. S'il veut faire du fric, il est bien aussi obligé de s'assoir sur certains de ses principes.


Je ne pense pas que le médecin se fait une telle marge sur la vente de médicaments, qu'il prescrive ou pas, la consultation est la même. Il y aura toujours des gens malades (ou se pensant malades), il y a largement de quoi vivre sans pour autant faire n'importe quoi en terme de prescriptions médicamenteuses.

Après il est clair qu'avant d'avoir une quelconque réforme du système de santé en France...... Ou une quelconque réforme de quoique ce soit tout court en fait =) Mais je crois que l'on va déborder sur un autre sujet en continuant à creuser...
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/10/13 à 21:59 #40666
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
JulieB écrit:
sananda écrit:
si de surcroit les remèdes prescrits sont moins chers

C'est fabuleux de parvenir à tourner en rond à ce point.
On vous a déjà fait remarquer plus haut qu'il était aussi possible de ne rien prescrire quand ce n'est pas nécessaire.
Genre, vous forcez à choisir entre de l'homéo non nécessaire et de l'allo tout aussi non nécessaure et possiblement plus onéreuse. Vous êtes maintenant dans le faux dilemne.

C'est vraiment étrange cette vision consommatrice des soins de santé.
Ce n'est pas comme choisir entre deux marques de téléphone (souvent nécessaire d'avoir un tél), mais plutot comme choisir entre deux marques de mascara ou deux modèles d'écharpes de supporter de foot (pas nécessaire, on peut aussi s'en passer).

Vous posez un faux problème !
Vous considérez que l'homéopathie est un effet placébo. Admettons.
Dans ce cas, si vous retirez au patient le droit à ce faux remède, vous le privez donc cette illusion. Il ne se sent plus pris en charge par la médecine et se rabat sur la médecine traditionnelle.
En quoi notre sécu aura été gagnante ?
Si déjà vous soutenez le contenu de cette lettre ouverte, il faudrait d'abord que vous sachiez en quoi le déremboursement serait un plus d'ordre financier, ne croyez-vous pas ?
C'est bien le fond de cette lettre ! Alors ne fuyez pas le cœur de ce débat...
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 00:05 #40672
Palma34
Contributeur fréquent
Messages: 44
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Sète Date anniversaire: 02/10
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
sananda écrit:

Dans ce cas, si vous retirez au patient le droit à ce faux remède, vous le privez donc cette illusion. Il ne se sent plus pris en charge par la médecine et se rabat sur la médecine traditionnelle.


C'est hallucinant !

Je crois que vous n'avez pas réellement compris ce qu'est l'effet placébo, malgré tout ce qui a été dit sur ce fil et sur d'autres que vous avez dû parcourir aussi.
Pourtant dans un sursis de lucidité, vous convenez (au conditionnel certes, faut pas rêver...) qu'il s'agit d'une illusion, dans ce cas on ne prive le patient de rien, s'il se rabat sur la médecine (traditionnelle n'est pas un terme approprié), il a une chance de consulter un médecin sérieux* qui jugera s'il est utile ou pas de donner un ou plusieurs traitements médicamenteux, qui eux, ont nécessité, un développement de souvent plus de 10 ans, comprenant un grand nombre d'études scientifiques**.
"Big Pharma" est à l'image du système capitaliste qui domine la planète, ni plus, ni moins. L'industrie pharmaceutique n'est probablement pas plus philanthropique que l'industrie de l'armement ou l'industrie alimentaire, son but est de faire des bénéfices et de se développer. Pour ce faire, il faut tenter d'obtenir les meilleurs produits possible pour satisfaire le plus de gens possible.
Aujourd'hui, il ne reste qu'une grosse poignée de groupes pharmaceutiques sur les milliers de laboratoires qui existaient dans les années 60.
Demandez-vous pourquoi, il n'y a qu'en France qu'on trouve encore des "Servier" ou les seuls labos du monde spécialisés en homéopathie...

L'effet placebo ne guérit personne, cet effet n'est ni important, ni durable. Si des personnes guérissent, elles auraient guéri de toutes manières sans cet effet.

* tous ne le sont pas, la preuve, ils sont nombreux à prescrire des faux remèdes homéopathiques.

** Même si certaines de ces études sont critiquables et certains produits mis sur le marché ont un service médical rendu faible, c'est toujours plus que : rien du tout...

La question de prescrire à bon escient ou pas des remèdes est un autre problème qui n'a rien à voir avec un match :
remèdes "Big Pharm" vs Tous les autres.

Je veux bien admettre qu'il vaut mieux un médecin au top des connaissances médicales actuelles, doté d'une aptitude très pointue au diagnostic et qui prescrit de l'homéopathie quand il estime qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser de vraies spécialités pharmaceutiques, plutôt qu'un médecin "moyen" en théorie et gros prescripteur parce que c'est plus facile de ratisser large et ça va plus vite.
Le problème c'est que le premier risque d'être dur à trouver car s'il est au top sur le plan scientifique, il aura du mal à "gober" l'homéopathie, sauf à être cynique et l'utiliser pour satisfaire une clientèle pro-pseudo-médecine-alternative. Mais s'il est compétent et honnête, il ne sera pas 100% homéopathe et courre le risque de mécontenter ceux qui viennent le voir parce que c'est marqué sur la plaque... et la boucle est bouclée.

On en revient donc au problème évoqué par Thomas2 qui fait que nos médecins sont aussi soumis à certaines règles du commerce.


Pandora écrit:

Je ne pense pas que le médecin se fait une telle marge sur la vente de médicaments, qu'il prescrive ou pas, la consultation est la même. Il y aura toujours des gens malades (ou se pensant malades), il y a largement de quoi vivre sans pour autant faire n'importe quoi en terme de prescriptions médicamenteuses.


Non, il ne fait pas de marge sur la vente de médicaments (ou plutôt presque plus), mais cela a existé à une échelle importante, je peux en témoigner.
Cependant une partie de la population, aussi conséquente que les anti-"Big Pharma", ne sera pas satisfaite en ressortant sans prescription médicamenteuse de chez leur médecin et sera susceptible d'en changer. Or, la concentration médicale en zone urbaine entraine une forte concurrence.
En ce qui concerne le "n'importe quoi en terme de prescriptions médicamenteuses", hélas, le cas du Médiator en est une des plus parfaites illustrations.
Les ratés du système existent bel et bien, il faut oeuvrer à les limiter au maximum et non pas à jeter le bébé avec l'eau du bain.

Ceci étant dit, la lettre de ce médecin est admirable, chaque mot est bien pesé et à sa place, elle m'a fait un grand plaisir. Je crains qu'elle n'obtienne aucune réponse, mais je serais extrêmement curieux de lire une réponse officielle.
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 01:43 #40677
KOH
Contributeur extraordinaire !
Messages: 545
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
sananda écrit:
Dans ce cas, si vous retirez au patient le droit à ce faux remède...

Bonjour,

Personne n'a parlé de retirer au patient le droit de soigner ce qu'il veut avec ce qu'il pense bon pour lui (sauf bien sûr les médicaments qui nécessitent une ordonnance).

Moi, par exemple, j'ai constaté à plusieurs reprises qu'un bon verre de Gevrey-Chambertin (mais seulement d'une grande année et d'un bon producteur) était absolument souverain lorsque je sentais la menace d'une crise d'asthme.

Evidemment, je ne serais pas mécontent si la Sécu pouvait me rembourser le Gevrey-Chambertin (le Haut-Médoc fonctionne aussi, d'ailleurs, sous les mêmes conditions).

Mais serait-ce bien raisonnable ?


A part ça, saviez-vous qu'il existe un remède homéopathique contre la peur d'être cocu ?

Authentique ! J'ai trouvé ça dans un vieux bouquin d'homéopathie, dont je n'ai évidemment pas gardé les références.
Remarquez que ça ne vous empêche absolument pas de l'être, cocu, - donc ce n'est pas vraiment une thérapeutique efficace -, mais seulement d'en avoir peur...
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 09:08 #40678
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Palma34 écrit:
il a une chance de consulter un médecin sérieux* qui jugera s'il est utile ou pas de donner un ou plusieurs traitements médicamenteux, qui eux, ont nécessité, un développement de souvent plus de 10 ans, comprenant un grand nombre d'études scientifiques**.

Là, je trouve que tu as une vision bien vertueuse... Que beaucoup de médicaments soient conçu dans cette optique, oui... Mais la réalité, c'est aussi que beaucoup de médicaments n'apportent pas fondamentalement une avancée réelle par rapport à ce qui se faisait à la génération précédente.

La réalité, c'est aussi comment on fabrique des faux malades : abaissement des seuils par exemple pour le cholesterol... On bidouille un chiffre et on transforme une personne en bonne santé en malade...


"Big Pharma" est à l'image du système capitaliste qui domine la planète, ni plus, ni moins. L'industrie pharmaceutique n'est probablement pas plus philanthropique que l'industrie de l'armement ou l'industrie alimentaire, son but est de faire des bénéfices et de se développer. Pour ce faire, il faut tenter d'obtenir les meilleurs produits possible pour satisfaire le plus de gens possible.

Je pense que "Big Pharma" est aussi beaucoup à l'image de ce qui se fait aux USA où ils sont beaucoup plus "agressifs" publicitairement qu'ils ne le sont en Europe.

Là, le but n'est pas forcément de faire du bon médicament, mais bien de le vendre. Le but c'est de convaincre, par forcément de soigner (c'est presque secondaire).


L'effet placebo ne guérit personne, cet effet n'est ni important, ni durable. Si des personnes guérissent, elles auraient guéri de toutes manières sans cet effet.

Non, l'effet placebo soigne, quoique tu en penses. C'est un effet qui est démontré.


Pandora écrit:
Je ne pense pas que le médecin se fait une telle marge sur la vente de médicaments, qu'il prescrive ou pas, la consultation est la même. Il y aura toujours des gens malades (ou se pensant malades), il y a largement de quoi vivre sans pour autant faire n'importe quoi en terme de prescriptions médicamenteuses.

Le prix de la consultation est bien le même, mais après un médecin, s'il veut perdurer en tant que profession libéral est aussi obligé de se constituer une clientèle qui lui soit fidèle.
En milieu urbain, tous les médecins ne roulent pas forcément sur l'or à cause de la concurrence.
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 10:31 #40679
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
juste 2 choses que je trouve importante :

"L'effet placebo ne guérit personne, cet effet n'est ni important, ni durable. Si des personnes guérissent, elles auraient guéri de toutes manières sans cet effet."

je pense que c'est faux. L'effet placebo c'est justement une guérison non spécifique à la méthode. Mais c'est une guérison quand même ou une amélioration. Il n'y a pas de raison de dire qu'elle est forcément éphémère. A ce propos, je vous redirige vers l'article "le point sur l'effet placebo" sur ce même forum qui explique les différents "effets placebo" car il y en a toute une série... vous verrez que certains peuvent être bien réels et durables

voici le lien sur les effets de contextes (anciennement effet placebo) :
www.zetetique.fr/index.php/forum/15-scie...s-sur-leffet-placebo


deuxième point :

pour moi ce qui est important ce n'est pas de priver quelqu'un de l'homéopathie mais que la population soit bien informée du fait que
1) l'homéopathie n'a jamais passé les tests cliniques passés par tous les autres médicaments
2) que son effet est souvent inférieur aux médicaments qu'on prescrirait à la place (s'il y en a bien sur, ça dépend de la pathologie)
3) pour le point 1/2 il faut que le statut de l'homéopathie soit bien précisé par l'état et par la loi... et c'est là que certaines reconnaissances me dérangent car elles mettent l'homéopathie à un niveau auquel elle n'a pas de quoi prétendre
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 11:15 #40680
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Dans ce cas, si vous retirez au patient le droit à ce faux remède, vous le privez donc cette illusion. Il ne se sent plus pris en charge par la médecine et se rabat sur la médecine traditionnelle.

Non, comme le dit KOH le but serait plutôt que dans ce cas il n'y est ni placébo ni médecine. Qu'on arrête juste de vouloir refourguer un "traitement" à des gens qui ne sont pas malades.
Par ailleurs cette remarque :

La réalité, c'est aussi comment on fabrique des faux malades : abaissement des seuils par exemple pour le cholesterol...

C'est typiquement et malheureusement vrai. On ne tolère plus rien ! IL en va de même avec les cancers ! On dépiste à tout va et il arrive couramment qu'on traite préventivement à la chimio des tumeurs qui auraient résorbées d'elles-mêmes (en réalité on développe des cellules cancéreuses tout au long de notre vie, mais il est rare que cela se transforme en cancer). Avant les plans de dépistages massifs il y avait une quantité de cancer "silencieux" énormes. Mais difficile de dire à une personne : "Peut-être que votre tumeur va devenir un cancer, peut-être qu'elle va disparaître, wait and see". Alors qu'en réalité c'est ce que l'on devrait faire (en fonction contexte et des antécédents bien sûr).

Là, le but n'est pas forcément de faire du bon médicament, mais bien de le vendre. Le but c'est de convaincre, par forcément de soigner (c'est presque secondaire).


Là ça devient caricatural. Que certaines générations n'apportent rien aux précédentes oui, mais le médicament soignera, question de compétitivité et d'AMM (si l'on reste dans une optique purement commerciale).

je pense que c'est faux. L'effet placebo c'est justement une guérison non spécifique à la méthode. Mais c'est une guérison quand même ou une amélioration.

Ce qui est important c'est que l'effet placébo est là peut importe la méthode, donc pas besoin d'homéopathie pour justifier l'utilisation de cet effet. Et qu'il aide à supporter la pathologie plutôt qu'à "soigner" littéralement. Par ailleurs l'effet placébo, par rapport à l'ensemble de l'effet contextuel, est assez faible tout de même. -> Bêtise
 
Dernière édition: 22/10/13 à 11:27 Par Pandora.
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 11:19 #40681
JulieB
Contributeur récent
Messages: 26
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
Pandora écrit:
Par ailleurs l'effet placébo, par rapport à l'ensemble de l'effet contextuel, est assez faible tout de même.

J'aurais dit le contraire ;)
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 11:26 #40682
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Homéo: lettre ouverte d'un médecin à la ministre de la santé
J'aurais dit le contraire ;)

Oui complétement ! C'est plus proche de 50/50...
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...3456789...11
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK