Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Nouveau venu signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1
SUJET: Nouveau venu
   29/03/11 à 12:12 #21291
Sarkhil
Contributeur extraordinaire !
Messages: 697
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Chantilly Date anniversaire: 08/04
 Nouveau venu
Bonjour à tous,

Je suis nouveau venu sur ce forum que j’ai découvert par mes recherches personnelles sur le paranormal.

Je ne suis ni un sceptique, ni un Pyrhonniste, ni croyant (religieux ou ésotérique), ni agnostique, ni un matérialiste, ni un spiritualiste.

Mais alors où je me situe ?

Je vais tenter de l’expliquer par une scène de crime.

Il est difficile de prouver un crime sans flagrant délit. Un crime n’est ni répétable, ni quantifiable, ni mesurable. Pourtant, en se basant sur un faisceau de témoignages et d’indices, les juges aboutissent généralement à une présomption puis à une conviction ; fort heureusement jamais à une certitude, car même en science dure, la certitude est une croyance, donc un dogme, donc un danger pour les esprits critiques que nous sommes tous (enfin je l’espère).

L’histoire nous montre que d’innombrables certitudes ont été balayées ou modifiées par de nouvelles découvertes, qui elles-mêmes seront balayées par d’autres. A contrario, des incertitudes comme : « Qu’est-ce que le soleil ? » on eut droit à des explications irrationnelles avant de trouver une explication scientifique.

Et c’est là le nœud de mon problème… Pourquoi aucun des phénomènes non rationnels actuels n’aurait d’explication rationnelle nouvelle ? Croire cela est en soit déjà une croyance, donc un danger pour la pensée rationnelle. La science se serait-elle arrêtée au 20eme siècle au point qu’elle n’aurait plus rien à apprendre hormis son propre dogme?

Je ne dirai donc jamais : « je crois » ou « je ne crois pas », ni même « je doute ou je suis sceptique » mais : « je m’interroge pour comprendre et voir si le faisceau d’éléments à charge ou à décharge fait plutôt pencher la balance dans le sens de… »

Mais encore faut-il s’y intéresser sérieusement, de manière non superficielle et en rejetant tous les aprioris qu’ils soient scientifiques ou ésotériques. Et c’est là où je diverge du scepticisme pur et dur. Car l’accumulation de témoignages, expériences (au sens quotidien du terme) me penchent à spéculer qu’il se cache probablement des explications rationnelles inédites derrière certains phénomènes hors norme.

Autre indice troublant : j’ai énormément de mal à croire que les milliers de témoins, sujets, expérimentateurs, acteurs du paranormal soient absolument tous des mystificateurs, des crédules ou des influencés.

Ce qui me choque souvent chez beaucoup de sceptiques c’est le manque d’objectivité et de recul découlant de convictions préétablies. Ils cherchent le jugement à charge au lieu de jauger à charge et à décharge. Un raisonnement scientifique nécessite des constats objectifs et non des conjectures préétablies qui vont à coup sûr fausser l’expérimentation, l’enquête ou la mise à l’épreuve.
Je vois trop souvent une démarche prétendument sceptique balayer d’un revers tout tentative d’analyse ou de débat objectif par divers artifices comme :

- La négation pure et simple, ce qui évite de se poser des questions et encore moins de chercher la vérité.

- Le dénigrement méprisant et/ou cynique (on tourne le sujet en dérision) ce qui exclut toute confrontation sérieuse en ridiculisant le contradicteur afin de le décrédibiliser.

- La contre-démonstration par la démystification ; qui ne démystifie rien, au contraire cela mystifie tout aussi bien dans l’autre sens. Avec ce genre de démonstration, on pourrait, par exemple, démontrer l’inexistence du vent qui pousse les bateaux en prouvant par la pseudo-démystification qu’il suffit de souffler sur une feuille pour qu’elle se déplace tout aussi bien.

- La contre-démonstration pseudo-scientifique d’un effet en postulant une théorie explicative ad-hoc et en démontrant que celle-ci ne marche pas (et pour cause vu que la théorie ad-hoc à toutes les chances d’être fausse). Par exemple, je postule que les magnétiseurs magnétisent donc que c’est de l’énergie électromagnétique. Je ne détecte rien sur mon détecteur électromagnétique, j’en conclus que c’est de la foutaise sans remettre en question mon hypothèse de départ.

- La contre-démonstration par le cas particulier (on prend un cas de charlatanerie et on en fait une généralité). C’est bien évidemment un non-sens scientifique et avec un tel raisonnement on pourrait ainsi mettre la physique nucléaire à la poubelle rien que par la mystification de la fusion froide.

- L’application de critères de validité des sciences dures plaquées aux phénomènes paranormaux. Or, les phénomènes paranormaux, passant presque toujours par l’humain, entrent logiquement dans le champ des sciences humaines. Il suffit donc de considérer arbitrairement qu’elles n’en font pas partie. Si on appliquait de tels critères rigoristes pour la médecine et la pharmacopée, celles-ci se verraient immédiatement catalogués dans le domaine des sciences occultes et charlatanesques.

Pourtant, avant je résonnais exactement comme précédemment. Ne m’y étant pas intéressé au-delà des rumeurs discréditantes, comme la majorité des gens, je n’avais pas encore pris conscience de l’ampleur, ni la réalité des phénomènes. Jusqu'à ce que je commence à discuter avec des amis qui se sont mis à me rapporter des phénomènes récurrents vécus par eux mêmes et par d'autres qui défient le sens commun.

Là, je me suis retrouvé devant deux portes :

- La porte bleue : mes amis me mentent.
- La porte rouge : ils ne me mentent pas.

J’ai la faiblesse d’avoir des amis qui ont beaucoup de défauts, mais pas celui de la mystification (sinon ce ne serait pas des amis). Et j’ai eu la bêtise/sagesse (rayez la mention inutile) d’entrouvrir la porte rouge et de m’y intéresser sérieusement et objectivement, progressivement débarrassé de mes aprioris.

Or, plus j’ouvre des portes, plus certaines (pas toutes) deviennent rouges et plus j’ai l’intime intuition que les phénomènes paranormaux cachent une réalité scientifique non établie pour lesquels il serait bon qu’on s’y attèle plus sérieusement en s’y donnant de réels moyens.
Je parle ici de moyens à l’échelon national universitaire. Notamment comme cela se passe dans les autres pays ; qui nous regardent goguenards, comme si nous Français en étions encore au moyen-âge dans ce domaine.

Contrairement à nous les Français, certains pays n’en sont même plus à se poser la question de : « Est-ce bien raisonnable, ne va-t-on pas se ridiculiser ?», ni au stade suivant du : « Est-ce que ça marche ? » mais ont depuis longtemps axé leurs recherches sur le « Comment ça marche ? ».

Il faut dire que nous ne sommes pas aidés non plus par la carence sémantique qui infeste depuis longtemps l’univers paranormal, laissant libre place aux termes occulto-mystico-religieux ou faussement scientifiques (énergie, magnétisme, etc…) et décrédibilisant ainsi toute tentative d’étude sérieuse dans ce domaine. De surcroit, l’abus de terminologie ad-hoc induit très souvent les chercheurs sur de fausses pistes de recherche (cf. plus haut, la contre-démonstration pseudo-scientifique).

Pourtant, plus j’avance dans le sujet, plus les preuves du crime qui jonchent le sol apparaissent sous mes pieds : barreurs de feu utilisés efficacement à distance par les hôpitaux sur des nourrissons (où est l’effet placebo ?), EMI de Pam Reynolds (dans son cas comme dans d’autres, l’effet de perception persistant dans le coma ou d’hallucinations ne sont plus scientifiquement acceptables), astrologie… Ah tenez! Très bon contre-exemple, car pour le coup, l’astrologie ne m’a pas apporté le moindre début d’indice de preuve de son efficience. Au contraire, faites un test en lisant le thème astral d’un autre signe que le vôtre, vous verrez ça colle tout aussi bien à soi-même (effet Barnum garanti).

Bref ce n’est pas parce que certains aspects du paranormal sont de la mystification qu’il faut en déduire que tout le paranormal est à mettre à la poubelle.

D’ailleurs, heureusement qu’à l’antiquité on n’a pas mis le soleil à la poubelle sous prétexte qu’il n’avait pas d’explication scientifique à sa présence… sinon où serait-on ?
 
Dernière édition: 29/03/11 à 13:33 Par Sarkhil.
Le sujet a été verrouillé.
   29/03/11 à 14:03 #21296
Michel Mipoivre
Mustélidé forestier
Contributeur extraordinaire !
Messages: 480
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Ici Date anniversaire: 21/02
 Re:Nouveau venu
aie ma tête !

Bienvenue à toi

mais, de grâce, évite les gros pavé, même si c'est plein de choses intéressantes comme ici (bien que je te trouve relativement caricatural, les clichés sont grossis mais bien réels)
 
Qui ne saute pas n'est pas un mustélidé forestier !!
Le sujet a été verrouillé.
   29/03/11 à 14:14 #21297
Sarkhil
Contributeur extraordinaire !
Messages: 697
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Chantilly Date anniversaire: 08/04
 Re:Nouveau venu
Désolé pour le pavé mais je ne vois pas trop comment j'aurai pu expliquer mon cheminement en une phrase sans tomber encore plus dans le caricatural que tu dénoncais.

Ceci dit, je dois avouer que pour démontrer certaines choses que beaucoup ne percoivent pas, il faut parfois leur mettre une loupe sous les yeux, quitte à grossir un peu les traits.
 
Dernière édition: 29/03/11 à 14:21 Par Sarkhil.
Le sujet a été verrouillé.
   29/03/11 à 14:48 #21300
Michel Mipoivre
Mustélidé forestier
Contributeur extraordinaire !
Messages: 480
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Ici Date anniversaire: 21/02
 Re:Nouveau venu
Sarkhil écrit:

Ceci dit, je dois avouer que pour démontrer certaines choses que beaucoup ne percoivent pas, il faut parfois leur mettre une loupe sous les yeux, quitte à grossir un peu les traits.

Tu prêches un converti
 
Qui ne saute pas n'est pas un mustélidé forestier !!
Le sujet a été verrouillé.
   29/03/11 à 20:52 #21315
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Nouveau venu
Bienvenue Sarkhil.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK