Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Psychanalisme vs zététisme signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123
SUJET: Psychanalisme vs zététisme
   29/07/14 à 00:14 #44087
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Psychanalisme vs zététisme
Quelques chiffres documentés ici :
www.psychiatrie-und-ethik.de/wpinfcfr/wp...eDelaMaisonFreud.pdf

Dans les années 1950, un tiers des diplômés de Harvard s’allongeaient sur le divan, parce que c’était la mode, même quand leurs disciplines n’avaient aucun rapport avec la psychopathologie (hormis les raisons personnelles). Mais au début du 21e siècle, il n’en restait plus un seul, sauf dans les départements de littérature, pour s’étendre sur le sofa. Certes, les mythes freudiens imprégnaient encore un peu la culture américaine, le cerveau malléable des journalistes et les disciplines herméneutiques ou artistiques. Cependant, dans les départements universitaires de psychiatrie et de psychologie, de formation des thérapeutes et des cliniciens, et dans les publications savantes, le freudisme était traité comme une momie desséchée (« desiccated and dead »). En 2007, l’American Psychoanalytic Association s’émut d’une « crise existentielle », et diligenta une expertise des enseignements dans 150 des institutions publiques et privées les plus prestigieuses de la nation. Il s’avéra que, sur les 1175 cours mentionnant encore la psychanalyse (dont 40 à Harvard), plus de 86 % étaient offerts en dehors des départements consacrés à la psychologie, et qu’aucun n’était plus inscrit au programme des écoles de médecine.
C'est possible d'avoir des exemple d'études récentes d'Harvard sur la psychanalyse ?
 
Dernière édition: 29/07/14 à 00:46 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/14 à 09:28 #44088
Sabrina
Contributeur récent
Messages: 23
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Roubaix
 Re:Psychanalisme vs zététisme
Oui, bien sûr. Il suffit d'aller sur le site d'Harvard et de chercher sur google. J'ai cru voir qu'il y avait également des liens même sur ce forum. En étudiant le maximum de documents récents (qui traitent donc également des études anciennes), je suis sûre que cela enrichit en éléments de réflexion. Cela ne peut pas être aussi simple que Jerem (et d'autres ici) le prétendent, lorsque l'on se penche vraiment sur la question. S'il s'agit de prendre des éléments éparses, non exhaustifs et intentionnellement choisis, je ne crois pas en la justesse du raisonnement. Vaut-il mieux encore se taire par prudence.

Après, je fais une parenthèse sur "les psy" : j'ai connu des personnes qui avaient eu "la chance" de côtoyer des "psy" de trop près, à ceci près qu'il n'y avait pas de courant privilégié, ils étaient manifestement de différentes obédiences. Ces personnes là en sont arrivées à ne plus pouvoir côtoyer un seul "psy", c'était devenu viscéral. Et chaque fois qu'ils en côtoyaient un ou en entendaient un parler, cette répulsion empirait.

Tout ça pour dire que si le fond du débat, c'est de défendre sa chapelle (sa théorie ou sa subjectivité), tout ça déguisé par une forme pseudo-scientifique ou pseudo-intellectuelle, c'est assez limité et par définition une pente à la subjectivité : il y a des "psy" très mauvais de partout. Il y en a même qui sont des criminels.

J'ajouterai une chose (un exemple) concernant la disjonction que je fais entre la psychanalyse et les psychanalystes : La psychanalyse n'a jamais prétendu tout guérir, ni par exemple guérir l'autisme. Les psychanalystes, pour un grand nombre, le croient. Ils pensent qu'avec une théorie, on peut guérir de tout, peut-être même de la mort. Ils confondent l'idéal de "lignes de code théorique" et ce qui est réellement faisable, tout en prétendant le contraire. Ce qui est intéressant, c'est d'en extirper les raisons qui font qu'une matière "neutre" comme la psychanalyse puisse donner des gens parfois extrêmement dangereux comme certains psychanalystes, ou bien comme d'autres "psy" de courants théoriques différents. Cette déviance ne peut pas être propre aux psychanalystes, et encore moins à la psychanalyse.
 
Dernière édition: 29/07/14 à 09:50 Par Sabrina.
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/14 à 10:02 #44089
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Psychanalisme vs zététisme
mouais
la psychanalySE c'est Freud, Lacan et quelques autres maîtres...
eux même étant coupables de nombreuses dérives
les autres psychanalystes ne font que suivre le mouvement

il n'y a pas de psychanalyse neutre qui serait exempte de toutes ces dérives

est ce que tu vois des critiques envers les dérives de la systémique? Tu peux chercher, tu ne trouveras casi rien

pareil pour les TCCs, les psychanalystes leur reproche de faire du dressage, ce qui est ridicule quand on sait ce qu'est une TCC, et à part ça, pas de problème non plus

en cherchant on trouvera quelques critiques mais ça reste très limité
la systémique par exemple pensait que la schizophrénie était crée par les double binds dans la relation mère enfant, mais ils ont abandonné cette idée par la suite

par contre si on regarde les erreurs théoriques dans la psychanalyse ou ses dérives pratiques
j'ai même pas le temps d'écrire la liste ici tellement elle est longue

chaque années les grands psychanalystes français se ridiculisent un peu plus en affirmant des choses fausses et pseudoscientifiques publiquement. Notamment de manière criminelle, comme quand ils prétendent qu'on peut guérir l'autisme car c'est juste une question d'envie de parler, et la faute de la mère en général, niant par la même les connaissances neurologiques et génétiques sur la question... A combien de famille d'autistes la psychanalyse a t'elle nuit? Le nombre est important...

ils sont les seuls à faire cela ...

en cherchant on peut trouver du positif dans n'importe quelle approche y compris celles qu'on a jeté à la poubelle... Ce n'est pas cela qui va les réhabiliter pour autant


A quoi pourrait bien servir la psychanalyse aujourd'hui?
Sa théorie est souvent fausse et dépassée
sa pratique ne produit pas de bons résultats

à la limite pour les gens qui veulent payer très cher pour faire une réflexion philosophique sur eux même, là je pense que ça peut être bien

ou ceux qui ont juste besoin de parler, pas besoin d'être aidés (passer un deuil non pathologique par exemple) ...

Ca représente quoi? 2% des patients?
 
Dernière édition: 29/07/14 à 10:09 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/14 à 11:39 #44091
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Psychanalisme vs zététisme
Sabrina écrit:
Oui, bien sûr. Il suffit d'aller sur le site d'Harvard et de chercher sur google. J'ai cru voir qu'il y avait également des liens même sur ce forum. En étudiant le maximum de documents récents (qui traitent donc également des études anciennes), je suis sûre que cela enrichit en éléments de réflexion. Cela ne peut pas être aussi simple que Jerem (et d'autres ici) le prétendent, lorsque l'on se penche vraiment sur la question. S'il s'agit de prendre des éléments éparses, non exhaustifs et intentionnellement choisis, je ne crois pas en la justesse du raisonnement. Vaut-il mieux encore se taire par prudence.
Quand quelqu'un demande un exemple pour étayer un argument ce serait sympa de ne pas lui demander d'aller chercher par lui-même... Et évidement tout ce qu'on avance c'est de la merde.

Encore une conversation à sens unique. Bon courage Jerem :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   29/07/14 à 12:51 #44094
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Psychanalisme vs zététisme
je le redis, Sabrina, c'est à toi de nous montrer que la psychanalyse vaut quelque chose vu que le consensus scientifique est très négatif à son égard

pour ma part il m'importe peu de te convaincre... Et j'ai lu pas mal d'études sur la psychanalyse
il y a effectivement quelques études positives, comme dans toute discipline, mais rien qui suffit à montrer que la psychanalyse mérite d'être utilisée

pour info on peut facilement trouver des études positives sur la télépathie, la télékinésie, la précognition, l'acupuncture, le reiki et que sais je encore... C'est pas pour autant que toutes ces disciplines ont vraiment une efficacité prouvée

ce qui importe c'est ce que disent la majorité des études, pas d'un sélectionner une par ci par là qui est positive
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   02/08/14 à 11:13 #44121
Sabrina
Contributeur récent
Messages: 23
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Roubaix
 Re:Psychanalisme vs zététisme
J'ai déjà expliqué pas mal de choses, je ne reviendrai pas dessus. Pour ma part, j'ai eu ce que je cherchais en venant ici.

Pour la psychanalyse, je reviens sur la disjonction que j'effectue d'avec les psychanalystes. D'ailleurs, je note les 2 fois où vous avez utilisé le mot "maître", c'est intéressant. Rien ne prouve aujourd'hui que la psychanalyse est intrinsèquement bancale mais, en effet, il y a beaucoup trop d'éléments pour dire que les psychanalystes sont bancals. Je soutiens fortement ce dernier point de vue. Ce que j'ai constaté concernant les psychanalystes, au delà de leurs prétentions abjectes à croire pouvoir tout expliquer et tout guérir, et donc se mettre dans la position que Lacan appelait de "canaille", c'est tout de même qu'ils forment une sorte d'élite qui se coopte elle-même d'après des critères de structure et de ressemblance de symptômes. Ils appellent ça "la passe" chez les lacaniens. Si vous sortez du champ du tolérable, vous ne répondez plus ni aux critères théoriques, ni d'identification du groupe : on ne veut pas de vous comme énième représentant du groupe. Et c'est là que je me suis délectée en observant une des plus belles escroqueries de la pensée : le "mea culpa". Soit l'art et la manière de prendre acte de la critique, de se rehausser en l'intégrant dans son discours, sans que quoi que se soit ne change. Un peu comme le délire psychotique où, je cite un psychanalyse, le psychotique se fait penser ses pensées.

Je continue à croire que la psychanalyse reste une des théories descriptives du psychisme humain les plus exhaustives, mais plus le temps passe, et plus je pense que les psychanalystes devraient être interdits de parole, voire d'exercice.

C'était pour mettre du relief sur ce que j'entendais par "disjonction"."
 
Dernière édition: 02/08/14 à 11:15 Par Sabrina.
Le sujet a été verrouillé.
   02/08/14 à 19:00 #44122
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Psychanalisme vs zététisme
ok...

cela étant dit, si la théorie analytique décrit effectivement de manière exhaustive, elle n'est pas "vraie" pour autant

regarde par exemple ce qu'on sait en neuroscience de la mémoire et des processus inconscients (les fonctions supérieures, les cognitions)

et compare au modèle psychanalytique de l'inconscient... La différence est énorme et une partie importante de ce fondement de la théorie freudienne est faux ou n'a jamais été démontré par la science (alors qu'on a démontré les modèles actuels)

toutes ces histoires de refoulement, de lapsus, de sublimation, déplacement, c'est en partie faux et ce sont juste des "croyances"

si la psychanalyse était un tant soi peu scientifique, elle adapterait ses modèles en fonction des connaissances scientifiques... cela résoudrait en grande partie les problèmes de cette approche. Malheureusement les psychanalystes préfèrent se référer aux discours des maîtres de manière dogmatique bien qu'il y aie des tentatives d'évolution comme la neuropsychanalyse (assez mal vue par certains psychanalystes)

puis concernant le maitre Français, Lacan, aucune personne saine d'esprit et informée de ce qu'il faisait ne pourrait l'encenser comme le font les psychanalystes

Lacan était un gourou et un escroc, il faisait payer des fortunes aux analysés, parfois pour 5 minutes de consultation incompréhensible et est devenu riche sur le dos de ses patients

à la fin il n'avait d'ailleurs plus aucun patient mais 100% d'analystes en formation

même s'il a pu écrire certaines choses intéressantes, cela suffit à le discréditer d'emblée

enfin, je ne sais pas si vous connaissez les théories de psychologie cognitive mais j'ai vraiment du mal à comprendre comment on peut dire que la psychanalyse est exhaustive en connaissant la psychologie scientifique
le "psychisme" humain est décrit de manière très primitive par la psychanalyse
ils n'ont aucune idée du fonctionnement de la mémoire, de l'attention, de la neurologie, etc... Et on le voit dans leurs modèles
les modèles de psychologie scientifique sont bien plus précis et valides et permettent de décrire le fonctionnement de n'importe quel patient bien plus efficacement que la psychanalyse. Avec encore une autre différence, ces modèles sont tous validés et donc correspondent à la réalité. Pas de trucs faux ou invalidés, aucun, zero... Alors que la psychanalyse est bourrée d'erreur et d'affirmations dogmatiques fausses
 
Dernière édition: 02/08/14 à 19:01 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK