Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Les psychanalystes signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...4567891011
SUJET: Les psychanalystes
*
   10/11/14 à 16:50 #44577
pacemil
Super contributeur !
Messages: 160
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
dom.. écrit:
Olivier Lautréamont,
Vous me faites penser a ces astrologue qui s'acharnent a dire que leur discipline est une science et qui occultent de leur vie les merveilles de l'astronomie et de l'astrophysique.

En dehors de Freud, de Lacan, Cyrulnyk, Miller et autres blabablateurs diplomes mais neanmoins a cote de la plaque (sauf assez malin pour se faire de l'argent sur le dos de la souffrance humaine) il existe de nombreux diplomes utiles a l'etre humain dans le domaine de la psychologie, chercheurs, cliniciens, therapeutes, moins occupes a etre mediatiques et de leur porte-monnaie.
Je vais citer de tete quelques noms seulement, je ne les connais pas tous:
Albert Ellis, Aaron beck, Milton Erikson, Gregory Bateson, Jon Kabat-Zinn, jeffrey Young, Steven Hayes, Jacques Van Rillaer, Jeean Cottraux...

Pour des écrits accessibles et pédagogiques, mêlant théorie et pratique, Paul Watzlawick a pas mal de publication en livre de poche: Changement, Le langage du changement, L'invention de la réalité, La réalité de la réalité, Comment réussir à échouer, Faites vous-mêmes votre malheur, ..

Constructivisme, systémie, rétroaction, métacommunication, double contrainte, asymétrie cérébrale, etc.

Le tout utilisé en thérapie brève : action rapide sur les troubles plutôt qu'analyse sans fin des raisons.

PS: c'est quoi l'icone Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
associée au fil ?
 
Dernière édition: 10/11/14 à 16:56 Par pacemil.
Le sujet a été verrouillé.
   11/11/14 à 14:43 #44585
JIB
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
Le problème de la psychanalyse ne réside pas tellement dans l'analyse des raisons. Il réside dans le fait que cette analyse repose sur des théories dépassées et sur le fait qu'ils pensent que le problème disparaîtra une fois la cause profonde (bien souvent il n'y en a pas vraiment) identifiée.
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/11/14 à 13:00 #44610
pacemil
Super contributeur !
Messages: 160
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
JIB écrit:
Le problème de la psychanalyse ne réside pas tellement dans l'analyse des raisons. Il réside dans le fait que cette analyse repose sur des théories dépassées et sur le fait qu'ils pensent que le problème disparaîtra une fois la cause profonde (bien souvent il n'y en a pas vraiment) identifiée.
Bonjour JIB

Même si la "cause" n'est pas unique et aussi profonde que la psychanalyse payée à l'heure veut le faire croire, une grande majorité de troubles a quand même une cause non biologique, non ?

Le traitement de l'effet (par injonctions comportementales ou tâches thérapeutiques) plutot que le traitement de la cause (dans un domaine médical, quand même) date des années 60 et son ignorance par ce clan obtus de la psychanalyse est quand même une spécificité française, non ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/11/14 à 15:15 #44613
JIB
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
En fait, dans la majorité des affections psychiatriques, il y a à mon sens un consensus actuellement pour dire que la biologie a tendance à prédisposer et que l'environnement (familles, expériences de vie etc.) joue un rôle de déclencheur. L'origine biologique est très souvent sous-estimée par les psychologues quand elle n'est pas complètement écartée ; je pense qu'il s'agit là d'une grossière erreur (en partie lié au fait que les psychologues adorent la mentalisation).
Un exemple frappant à ce sujet est bien entendu l'autisme. Certains psychanalyses pensent que l'autisme est une structure de personnalité qui s'est développée sous l'action d'une mère pathogène. La plupart des spécialistes actuels (non-psychanalystes) s'accordent sur l'importance de l'origine génétique de ce handicap.

Il est vrai de dire que les thérapies comportementales (ce qui signifie aussi travailler sur les émotions et les cognitions et pas que sur les comportements au sens strict) s'attachent à traiter le trouble ou les problèmes qui ont été identifiés et non pas une hypothétique cause inconsciente.

La psychanalyse est encore très puissante en France et en Argentine. Dans une moindre mesure, la Belgique francophone est aussi touchée. Au delà de l'aspect qui concerne le nombre de psychanalystes formés, il y a bien entendu tout ce qui s'est diffusé dans le monde des psychologues et dans la population générale. Pour donner un exemple, tout le monde parle du refoulement (c'est d'ailleurs un terme utilisé par de nombreux psychologues non-psychanalystes) sans savoir que ce concept est hautement contestable.
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/11/14 à 20:37 #44619
pacemil
Super contributeur !
Messages: 160
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
JIB écrit:
En fait, dans la majorité des affections psychiatriques, il y a à mon sens un consensus actuellement pour dire que la biologie a tendance à prédisposer et que l'environnement (familles, expériences de vie etc.) joue un rôle de déclencheur.
Là, je ne serai pas aussi catégorique, tu as des sources sur ce consensus ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   13/11/14 à 13:42 #44638
JIB
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
Pour plus d'informations, je t'invite à regarder l'explication de Franck Ramus sur l'origine des troubles mentaux. Tu peux visionner la conférence à partir de 4 minutes 30. colpsypreuves.sciencesconf.org/

Tu peux aussi consulter le livre "Les nouveaux psys : Ce que l'on sait aujourd'hui de l'esprit humain", dirigé par Catherine Meyer qui donne pas mal d'informations sur la part du biologique et sur la part de l'environnement dans le fonctionnement psychologique normal et pathologique.

Sinon, je ne dispose évidemment pas d'une source claire qui dirait qu'il y a un consensus sur ce sujet. Néanmoins, il me semble que les recherches sur l'autisme, la dépression, les troubles anxieux, les phobies, les syndromes de stress post-traumatiques, la schizophrénie et j'en passe vont toutes dans ce sens.
 
Le sujet a été verrouillé.
   13/11/14 à 14:09 #44639
JIB
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
Je tiens aussi à préciser que mon intervention s'inscrivait dans un contexte dans lequel je soulignais le peu d'intérêt des psychologues pour les causes biologiques des troubles qu'ils traitent.
Il me semble clair que la biologie joue un rôle protecteur ou prédisposant (quand ce n'est pas un rôle causal comme dans le cas de l'autisme par exemple). Ce n'est pas pour autant que les facteurs psycho-sociaux ne jouent aucun rôle, bien au contraire.
Voici un très bon article sur le sujet rédigé par Franck Ramus. www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1546
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/11/14 à 12:01 #44647
mind-lame
Contributeur récent
Messages: 22
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
Oui effectivement la psychanalyse est très puissante en France et peu de gens remettent en doute cette fumisterie, à croire que les gens n'ont aucun esprit critique. Après peut-être qu'ils ne connaissent que le sommet de l'iceberg, je ne connais pas le contenu des cours de philosophie des classe de terminal en France en ce qui concerne la personne de Freud et de ses théories. Mais cela doit être tout de même croustillant, malgré tout je pense que les lycéens ne doivent pas le remettre en cause. Tout ce que je sais c'est que l'inconscient freudien est un thème central.
Je ne sais pas comment cela se passe en Belgique pour le lycée ou ce qui y correspond.

Après viennent les études universitaires, et je crois que la le thème est abordé en profondeur dans les cursus de psychologie et de philosophie. Et là toujours rien.
Je pense que beaucoup d'étudiants prennent les contenues de ces cours pour parole d'évangile, ils ne font preuve d'aucun esprit critique.

D'autant qu'ils sont omniprésent dans les média sans que cela ne dérange personne, hormis quelques esprits critique, ils ont leurs émissions pour certains, d'autres sont invité à donner leurs expertises sur tout et n’importe quoi. Par contre je ne vois pas beaucoup de vrai psychologue à la télévision. Mais je ne fais qu'enfoncer des portes ouvertes.

D'ailleurs il suffit de voir comment à été traité l'histoire de Timothée, un adolescent qui est sans cesse depuis trois ans redirigé vers des IME au désarrois de sa mère qui veut qu'il soit inclus scolairement comme le veut la loi. Là les média en font peu de cas et prennent fait en cause pour la MDPH et le collège.

Je suis moi même soupçonné d'avoir le syndrome d'Asperger, et j'en ai bavé avec les psys, ma mère aussi par la même occasion.

Ce qui me laisse toujours pantois c'est que les gens n’émettent aucun doute sur les idée farfelus de Monsieur Freud.

Dans mon loisir, qui est le jeu de rôle et que je ne pratique quasiment plus, je suis abasourdi par l'ignorance et le manque d'esprit critique à l'égard de cette pseudoscience.

Je ne sais pas si j'ai le droit de vous donner quelques extraits que j'ai trouvé dans un manuel et dans une revue amateur en ligne.
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/11/14 à 12:37 #44648
JIB
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
Il y a en effet un certain consensus social qui joue pour défendre les concepts psychanalytiques. Je pense d'ailleurs qu'un autre problème vient de l'exception culturelle française qui se voit comme assiégée par le monde anglo-saxon. Les TCC et les critiques de Freud sont vus comme des éléments de l'impérialisme capitaliste.

Il n'y a pas en Belgique francophone de cours de philosophie en école secondaire. Freud n'est donc pas abordé ce qui à mon avis contribue au fait que la psychanalyse est malgré tout moins puissante qu'en France.

J'ai moi-même un master en psychologie clinique. Les idées psychanalytiques y étaient présentées comme étant valides et ne faisaient pas l'objet d'une quelconque réflexion critique. J'étais pour ma part assez sceptique mais il a fallu que je termine mes études et que je me renseigne par moi-même pour me rendre compte de l'ampleur du problème.

Si tu as des extraits intéressants, c'est toujours sympa pour alimenter la discussion.;)
 
Le sujet a été verrouillé.
   16/11/14 à 01:20 #44670
mind-lame
Contributeur récent
Messages: 22
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les psychanalystes
Avez-vous reçu mon message privé JIB ?
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...4567891011
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK