Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
L'irrationalité contemporaine. signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...3839404142434445
SUJET: L'irrationalité contemporaine.
   27/06/10 à 05:06 #11787
Cajypart
Super contributeur !
Messages: 310
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: France Date anniversaire: 03/06
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Voter, c'est légitimer notre soumission à un ordre territorial.
Je ne vois pas pourquoi, rationnellement, je devrais me soumettre à la volonté d'une majorité isolée selon un critère géographique.

Voter devrait être obligatoire en France. point barre.
La seule chose qui me ferait voter, c'est effectivement l'usage de la force.


Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
 
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 05:19 #11788
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Si on commence à obliger les gens à voter (sous la contrainte ?) c'est mal barré pour le droit... d'abstention notamment ; qui doit rester un droit et aussi une manière d'exprimer son mécontentement.

En Belgique, le vote est je crois fortement incité sous peine d'amende. C'est une quasi exception. Et c'est aussi une monarchie. Je ne pense pas que les autres pays aient de leçons à prendre sur la Belgique de ce point de vue.
Obliger à être citoyen, ca sonne un peu comme obliger à être un bon bougre. C'est assez déplaisant.
 
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 05:42 #11789
Cajypart
Super contributeur !
Messages: 310
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: France Date anniversaire: 03/06
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Obliger à être citoyen, ca sonne un peu comme obliger à être un bon bougre. C'est assez déplaisant.
Faut-il voir dans cette phrase une allusion à la sodomie? (non-consentie)
Bougre:(de "bulgare") Terme employé pour désigner les hérétiques albigeois, cathares et bulgares ; il prendra progressivement le sens d'homosexuel jusqu'au début du XIXe siècle.
 
Dernière édition: 27/06/10 à 05:48 Par Cajypart.
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 08:11 #11794
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Je suppose que pour les hérétiques on disait mauvais bougres et pas bons bougres non ?
Merci pour l'étymologie. Je ne m'étais jamais penchée sur la question.
Vu également que bigre est une interjection dérivée !!!
J'ignorais également totalement la connotation sexuelle de bougre...
J'en apprends des choses sur mes vieux jours...
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 12:39 #11806
Croustimiel
Contributeur important
Messages: 117
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:L'irrationalité contemporaine.
BÉZAMAT écrit:

Voter devrait être obligatoire en France. point barre.


Le vote obligatoire est (ou était)la marque d'un certain nombre de dictatures, notamment en Amérique du Sud.
On voit donc, encore une fois, que l'élection nationale d'un "chef" et la démocratie sont deux choses distinctes.

D’ailleurs, je crois qu’on se trompe quand on dit que l’abstentionnisme n’est pas un avis. Je crois que c’est un avis, le plus fort et le plus explosif qui soit. C’est un avis plus subversif que le vote blanc. Sinon, comment comprendre que les politiques s’en inquiètent ? Comment comprendre qu’on enseigne aux enfants, dés le plus jeune âge, qu’être un bon citoyen se réduit à aller voter une fois tous les 5 ans (c’est l’unique but de la matière « ECJS ») ?



Edit : rendre le vote obligatoir c'est dire qu'il y a adéquation entre l'individu et le citoyen, et que ces deux casquettes ne peuvent absolument pas s'alterner ou se refuser. C'est grave il me semble.
 
Dernière édition: 27/06/10 à 12:41 Par Croustimiel.
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 14:19 #11811
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Personnellement je préfère le vote nul à l'abstention. Malheureusement il n'apparaît pas distinctement dans les résultats alors que le pourcentage des abstentions est bien suivi...
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 15:49 #11826
scarlatine
Contributeur récent
Messages: 22
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Date anniversaire: 02/05
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Sinon, comment comprendre que les politiques s’en inquiètent ? Comment comprendre qu’on enseigne aux enfants, dés le plus jeune âge, qu’être un bon citoyen se réduit à aller voter une fois tous les 5 ans

Joue aussi le faite que l'on remarque que plus une démocratie est ancienne plus le désintéressement de la population pour le vote est grande. On en as un exemple frappant dans les anciens pays du bloc de l'est qui pour leur premières élections libres on connue des participations record et qui aujourd'hui se retrouve avec une abstention assez élevée.

Hors au delà d'un certain pourcentage on estime que la population, dans sa diversités d'opinion, n'est pas représentée dans le vote et que donc seule les désidératas d'une minorités serons prit en compte.
exemple: dans certain états des états-unis la population pauvre ne votais pas et du coup se retrouvais avec des politiques dont les projets étaient surtout conçues pour les classe aisées.

On se retrouve donc avec une population très mécontente, et vus que la France est un pays où on as tendances à certains "débordements" quand est pas content^^, il est plutôt normale que les politiques s'en inquiètes.

Il y à aussi la peur que, par désintéressement, le peuple abandonne certain de ses pouvoirs entre d'autres mains, sa c'est déjà vus et c'est jamais bon signe.

(c’est l’unique but de la matière « ECJS »)
Ha tien moi j'avais aussi nous enseigner qu'il faillais arrêter de cracher dans les couloirs et de taguer le collège...Faut croire qu'ils se sont diversifié^^
 
Dieu a dit :
"tu aimeras ton prochain comme toi-même"
c’est vrai. Mais Dieu ou pas, j’ai horreur qu’on me tutoie, et puis je préfère moi-même, c’est pas de ma faute.
P.Desproges
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 20:15 #11843
Croustimiel
Contributeur important
Messages: 117
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:L'irrationalité contemporaine.
scarlatine écrit:

Joue aussi le faite que l'on remarque que plus une démocratie est ancienne plus le désintéressement de la population pour le vote est grande. [...]
Hors au delà d'un certain pourcentage on estime que la population, dans sa diversités d'opinion, n'est pas représentée dans le vote et que donc seule les désidératas d'une minorités serons prit en compte.


Je crois que la position classique chez les abstentionistes est de dire que, peu importe la façon dont on vote, ce sont toujours les désidératas d'une minorité qui seront pris en compte.
Cela dit, l'abstentionisme n'est pas "un vote comme un autre", il est plus fort, et plus risqué en effet.



Il y à aussi la peur que, par désintéressement, le peuple abandonne certain de ses pouvoirs entre d'autres mains, sa c'est déjà vus et c'est jamais bon signe.


Je ne comprends pas à quoi vous faites référence ?
 
Dernière édition: 27/06/10 à 20:17 Par Croustimiel.
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 21:44 #11853
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Le droit de vote est le seul acte concret qu'un citoyen peut exercer dans sa vie, et dans un pays démocratique.
Partout ailleurs, tout est truqué à la solde de roitelets qui empochent le pognon pour leur face de rat, au détriment du peuple.
Estimons-nous heureux d'être dans des sociétés pacifiées, et avec le ventre plein, sinon le fora de l'OZ n'existerait jamais, et ses dirigeants emmenés en prison comme opposants et subversifs de la pensée.
Une religion unique sur la planète est en marche : celle de la démonie de l'économie. Le sacro saint fric comme faux dieu, démiurge. Le temps des illusions.
++
 
Le sujet a été verrouillé.
   27/06/10 à 22:22 #11861
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:L'irrationalité contemporaine.
Salut à tous,

Il me semble que le gros problème de l'abstention est qu'on ne fait pas la différence entre ceux qui ne sont pas venus car ils sont allés à la plage (pèche, chasse, cinéma...) et ceux qui n'ont pas trouvé satisfaction dans les choix qui étaient proposés.
Or en France, le bulletin blanc est comptabilisé avec les nuls (genre profession de foi à la place du bulletin, ou plusieurs bulletins différents), donc non pris en compte dans le résultat, et non pas comme un suffrage exprimé.
Je pense que le votre blanc a une réelle signification (de mécontentement du choix proposé) et qu'il devrait être pris en compte. Mais parfois, il y aurait peut-être des surprises.

René
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...3839404142434445
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK