Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Des déchets radioactifs dans les objets ? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345
SUJET: Des déchets radioactifs dans les objets ?
   17/01/10 à 20:47 #4006
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
Le sujet concernent surtout les déchets radioactifs dans les biens de consommation et les matériaux de construction.

Nous savons qu'il existe des matériaux naturellement radioactif, mais la préoccupation est de savoir si la Cogema n'a pas trouvé LA solution pour se débarrasser en douce de ses encombrants déchets radioactifs.

Je n'ai pas le temps de faire des recherches (semaine de boulot chargée), mais je serais curieux de savoir quelles types d'objets sont concernés, et si des élément radioactif sont bien sciemment incorporés comme le sous-entend l'article. Tout ça est peut être inutilement alarmiste, mais dans le doute...
 
Dernière édition: 17/01/10 à 20:48 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   17/01/10 à 20:52 #4007
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re: Des déchets radioactifs dans les objets ?
npatrois écrit:
Le titre du fil et la phrase introductive de Bobby parlent d’objets de la vie courante, pas d’autre chose.

Oui, mais quand tu lis l'arrêté officiel, cité par yquemener dès le deuxième post, on comprend immédiatement (sauf mauvaise foi de khmer vert) qu'il s'agit bien de réglementer l'usage de radioéléments quand ils sont indispensables dans la fonction de l'objet. Donc le titre du fil, et d'ailleurs l'article dont Bobby s'était inspiré sont du sensationnalisme.
Je répète : aiguilles lumineuses, détecteurs de fumée, ou objets professionnels (comme les aiguilles pour la gammagraphie des soudures).
Rien de nouveau sous le soleil, si ce n'est une réglementation plus explicite, et l'obligation de justifier l'utilisation du radioélément, à la fois sur le plan de la sécurité, de la fonction, de l'économie et de la société.
Donc une amélioration de la situation antérieure.


Ensuite le fil a dérivé sur l'utilisation de radioéléments, dont les produits de fission des centrales dans des matériaux (routes, construction...). Ce que, encore une fois, n'envisage pas l'arrêté en question, puisqu'il faut, pour obtenir la dérogation, démontrer qu'on ne peut pas faire aussi bien avec des éléments froids. Donc si on veut introduire des déchets de fission dans des enrobés de route, il faut maintenant (grâce à cet arrêté) démontrer que cela présente un avantage technique inaccessible avec des gravillons non radio-actifs. Il va falloir se lever de bon matin ! Donc de facto, c'est bien interdit !

René
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   17/01/10 à 22:03 #4011
Shadok
Super contributeur !
Messages: 308
Personne n'est hors ligne
Sexe: Masculin Date anniversaire: 08/08
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
saxncat écrit:
Shadok écrit:

L'uranium appauvri n'est pas nocif : son rayonnement alpha (très peu nocif), est extrêmement faible, de l'ordre du négligeable, puisqu'il est arrêté par... 0.008 mm d'uranium : exit « le syndrome du Golf » du à l'irradiation (je suis prêt à dormir avec une grosse bille d'uranium appauvri sous mon oreiller si vous voulez : le risque que je prends est proche de celui du suicide par homéopathie.


Nuance l'uranium appauvri n'est pas nocif du fait de sa radioactivité qui est normalement plus faible que celle de l'uranium brut (sinon pourquoi enrichir ?).

Mais en tant que métal lourd (très lourd), son absorption n'est certainement pas sans risque pour l'organisme.


+1 !

Pinailleur, va ;)
 
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
The Invisible Pink Unicorn (IPU) is paradoxically both invisible and pink.
Le sujet a été verrouillé.
   17/01/10 à 22:04 #4012
ltp
Contributeur important
Messages: 95
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
npatrois écrit:
Il me semble que le plutonium est bien toxique.
À faible dose oui, si c'est ce que vous sous-entendez... Le carbone 14 aussi, et ça pullule dans votre corps.



Il ne s’agit pas de peur irrationnelle, mais politique et économique. Je me demande pour quelle raison on veut nous faire bouffer des déchets radioactifs.
Je sais que la radioactivité est naturelle, mais la digitale aussi, et je sais aussi que c’est une question de dose.

Les raisons ont déjà été données par les uns et les autres. Dire non au nucléaire par principe rejoint décidément ce que je disais sur le ton de l'humour : vous pensez donc que tout ce qui est radioactif est mauvais/mal ?

Heureusement que les inventeur de l'IRM ont eu la bonne idée de l'appeler IRM et pas IRMN, comme elle aurait dû s'appeler... Ça aurait fait un flop ! ;)


Sauf que si c’est interdit, c’est interdit, et ça devient vite plus dur de jouer avec les limites, qu’on soit industriel ou homme politique.

Réfléchissez juste deux seconde... Là... Chassez les mauvaises pensés de votre esprit et réfléchissez... Je suis un méchant politique ou un méchant industriel qui veut larguer son plutonium dans des biens de consommation (humour)... Je le fait... Y a-t-il un organisme pour vérifier l'activité de mes produits ? Bien sûr que non... Un glandu se rend compte que c'est assez radioactif... "Radioactivité naturelle mon bon monsieur !". Maintenant, si le tout est encadré par une loi, cela deviendra, au contraire, moins facile de passer outre. En plus, cela permettrait d'éclaircir le flou juridique concernant les détecteurs de fumées par exemple (autorisé à la vente, mais contenant des éléments radioactifs).
À contrario, interdisons la vente de produits ayant une activité radioactive... On retourne immédiatement à l'âge de pierre sans passer par la case départ (on ne touche pas 20 000F !).

Encore une fois, et comme vient de le rappeler René, l'arrêté se fout de votre casserole. Il s'agit bien de produits dans lesquels l'élément radioactif est nécessaire pour ses propriétés physico-chimiques (i.e. aucun autre élément à notre connaissance ne permet d'obtenir ces propriétés nécessaire dans ce produit).

@estula : merci pour le lien. Je précisais que l'info était partisane pour évité de faire jaser si on avait lu que j'avais obtenu l'info directement dans une centrale. Néanmoins, avec le texte, c'est clair pour tout le monde.
 
Le sujet a été verrouillé.
   10/02/10 à 17:50 #4901
npatrois
Faut pas croire, faut savoir.
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1010
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
Je remonte le fil suite à l’article de Siné hebdo sur le sujet.
Le texte de l’arrêté ne me rassure toujours pas. Certes il est demandé des justifications, mais elles me semblent insuffisantes. Des avantages pour quoi, pour qui ? J’aurais préféré un texte plus restrictif, qui interdit tout court sauf là où c’est vraiment nécessaire, et pas seulement avantageux.
Plutôt que de publier la liste des produits concernés sur un site internet, pourquoi ne pas l’afficher sur le produit vendu comme avec les OGM ?
 
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.
-+- Cavanna, François -+-
Le sujet a été verrouillé.
   10/02/10 à 19:20 #4905
Shadok
Super contributeur !
Messages: 308
Personne n'est hors ligne
Sexe: Masculin Date anniversaire: 08/08
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
npatrois écrit:
Je remonte le fil suite à l’article de Siné hebdo sur le sujet.
Le texte de l’arrêté ne me rassure toujours pas. Certes il est demandé des justifications, mais elles me semblent insuffisantes. Des avantages pour quoi, pour qui ? J’aurais préféré un texte plus restrictif, qui interdit tout court sauf là où c’est vraiment nécessaire, et pas seulement avantageux.
Plutôt que de publier la liste des produits concernés sur un site internet, pourquoi ne pas l’afficher sur le produit vendu comme avec les OGM ?


Rassure-toi, tu n'en trouvera pas dans ton supermarché ;)

Shadok
 
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
The Invisible Pink Unicorn (IPU) is paradoxically both invisible and pink.
Le sujet a été verrouillé.
   12/02/10 à 10:02 #4991
jroche
Contributeur extraordinaire !
Messages: 617
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 12/01
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
saxncat écrit:
Nuance l'uranium appauvri n'est pas nocif du fait de sa radioactivité qui est normalement plus faible que celle de l'uranium brut (sinon pourquoi enrichir ?).
Mais en tant que métal lourd (très lourd), son absorption n'est certainement pas sans risque pour l'organisme.
Il y a quand même (de mémoire, je n'ai pas de source sous la main) un sérieux enjeu sanitaire avec les obus de perforation en uranium appauvri (guerre du Golfe par exemple). Ce métal a été choisi pour ses propriétés physiques, densité en particulier, et parce qu'il est bien moins cher et plus facile à usiner que le tungstène, mais la radioactivité reste assez présente pour poser problème. L'U238 est quand même radioactif, même si beaucoup moins que l'U235 que l'on enlève (pas complètement d'ailleurs) en appauvrissant.

à+
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/02/10 à 18:27 #5028
Shadok
Super contributeur !
Messages: 308
Personne n'est hors ligne
Sexe: Masculin Date anniversaire: 08/08
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
Bonsoir, jroche


jroche écrit:
saxncat écrit:
Nuance l'uranium appauvri n'est pas nocif du fait de sa radioactivité qui est normalement plus faible que celle de l'uranium brut (sinon pourquoi enrichir ?).
Mais en tant que métal lourd (très lourd), son absorption n'est certainement pas sans risque pour l'organisme.
Il y a quand même (de mémoire, je n'ai pas de source sous la main) un sérieux enjeu sanitaire avec les obus de perforation en uranium appauvri (guerre du Golfe par exemple). Ce métal a été choisi pour ses propriétés physiques, densité en particulier, et parce qu'il est bien moins cher et plus facile à usiner que le tungstène, mais la radioactivité reste assez présente pour poser problème. L'U238 est quand même radioactif, même si beaucoup moins que l'U235 que l'on enlève (pas complètement d'ailleurs) en appauvrissant.

à+


Le cycle de l'uranium est, dans le fond, assez simple.

L'uranium appauvri est composé à 99,99% d'U₂₃₈ de traces d'U₂₃₅, absolument négligeables et de U₂₃₄ (0,0056%). Ce dernier est totalement stable est est obtenu par dégradation très lente de l'U₂₃₈, qui ne fissionne pas, comme le U₂₃₅. Il finira par se transformer très lentement (comme l'atteste les pourcentages, sa demie-vie étant de 4,4688×109 années, soit à peu de chose près l'origine de la Terre) en U₂₃₄.

Par contre, l'U₂₃₈, est fertile. C'est dire que lorsqu'il est bombardé de neutrons rapides (rarissime naturellement, mais exploitables dans des réacteurs spécifiques), il va émettre un rayonnement β et se transformer en neptunium₂₃₉, fissile, de rayonnement lui aussi de type β qui conduira à du plutonium₂₃₉ (très prisé des militaires et qui aurait put être produit pas Super-Phoenix, en faisant un réacteur quasi autonome et très économique en ressources naturelle, mais bon, passons, ce fût un enjeu politique).


En résumé, naturellement, l'uranium appauvri — composé essentiellement d'U₂₃₈ —, n'est pas radioactif, — en tous cas bien moins que la terre de votre jardin qui contient, en moyenne, 4g/m³ d'uranium naturel.

En résumé, la radioactivité quasiment nulle de l'uranium appauvri n'est pas suffisante pour pouvoir expliquer des problèmes de santé liés aux rayonnements et donc pas d'enjeu sanitaire à le manipuler.

Ceci peut paraître péremptoire, désolé, mais ça l'est. Si quelqu'un a des éléments qui me contredisent, je suis preneur, car je suis prêt à passer le reste de mes nuits avec une plaque d'uranium appauvri sous m'en oreiller sans que cela ne m'empêche de dormir...

Par contre, c'est un métal lourd qui est, en tant que tel, bien plus toxique en cas d'ingestion*.

À moins qu'une grosse bêtise ait été faite pendant la guerre du golfe et qu'on ait soumis des soldat à de l'uranium enrichi (ce qui m'étonnerait, vu la différence de prix. Nombre de quille de bateaux récents sont lestée à l'U₂₃₈, son principal intérêt étant sa densité et son faible coût.

(À moins que les cuistots aient confondu le fromage rapé et l'uranium rapé pour le gratin de macaroni : je ne peux rien en dire, je n'y était pas ;) )

Le reste n'est que légendes urbaines (et peut-être politiques pour obtenir des pensions pour les militaire du golfe).

Bonne soirée

Shadok

(*) Il n'en va pas de même des sels de plutonium, qui eux sont chimiquement hautement toxiques entrainant un décès par mort chimique, bien avant que la radioactivité n'ait pu faire de dégâts...
 
Dernière édition: 12/02/10 à 18:35 Par .
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
The Invisible Pink Unicorn (IPU) is paradoxically both invisible and pink.
Le sujet a été verrouillé.
   12/02/10 à 18:56 #5034
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
Salut Shadok,

Effectivement l'U238 n'est pas radioactif, et donc l'Uranium appauvri ne l'est quasiment pas.
Je crois avoir lu que le problème est la toxicité chimique, et spécifiquement dans le cas des munitions qui ont été utilisées. Le problème viendrait de la dissémination dans l'air de poussières d'uranium lors des impacts et non pas de la manipulation des munitions avant le tir.
Je ne sais pas si cela est spécifique de l'uranium ou un problème lié aux poussières métalliques en général.

Mais en tous les cas rien à voir avec la radioactivité.

René
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   12/02/10 à 19:21 #5035
Shadok
Super contributeur !
Messages: 308
Personne n'est hors ligne
Sexe: Masculin Date anniversaire: 08/08
 Re:Des déchets radioactifs dans les objets ?
estula écrit:
Salut Shadok,

Effectivement l'U238 n'est pas radioactif, et donc l'Uranium appauvri ne l'est quasiment pas.
Je crois avoir lu que le problème est la toxicité chimique, et spécifiquement dans le cas des munitions qui ont été utilisées. Le problème viendrait de la dissémination dans l'air de poussières d'uranium lors des impacts et non pas de la manipulation des munitions avant le tir.
Je ne sais pas si cela est spécifique de l'uranium ou un problème lié aux poussières métalliques en général.

Mais en tous les cas rien à voir avec la radioactivité.

René


L'explication me paraît parfaitement plausible... mais on devrait avoir le même type de problème avec le plomb, alors...

Pour ce qui est de sels de plutonium, je suis certain de mon coup : ils sont hautement toxiques. Je vais tâcher de voir ce qu'il en est de l'uranium, mais je ne crois pas me souvenir d'une toxicité chimique particulière (puisque les enfants qui « mangent » le sable en Camarge (hautement chargé en uranium naturel) ne risquent pas grand rien... enfin ça dépend quand même de la quantité... à partir d'une tonne peut-être que le sable lui-même pose problème ;) )

À peluche,

Shadok
 
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
The Invisible Pink Unicorn (IPU) is paradoxically both invisible and pink.
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK