Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1234
SUJET: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
   12/07/13 à 00:00 #38851
anty28
Contributeur extraordinaire !
Messages: 354
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin ineakis Lieu: Paris Date anniversaire: 28/04
 Re: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Il faudrait explorer la connexion HPI/Asperger, les Aspies sont souvent très crédules paraît-il.
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/07/13 à 10:15 #38852
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
difficile à explorer à mon avis vu que le syndrome d'Asperger est difficile à définir et se confond +- avec le diagnostique d'autisme.
La majeur partie des autistes ne parlent pas et ne parleront jamais, mais sont très différentes les uns des autres...
Aspeger disparait d'ailleurs dans le prochain dsm car cette catégorie n'a jamais vraiment trouvé beaucoup de validité. Elle se fondra dans une autre catégorie plus large.
www.slate.com/articles/health_and_scienc...r_s_and_pdd_nos.html
un bon article sur les implications de ces changements...

Je pense qu'il vaudrait mieux avoir une vision basée sur des facteurs multiples :
- une intelligence différente de la moyenne crée des différences d'apprentissage, de perception, de maturité
- ces différences augmentent fortement la tendance du sujet à souffrir du rejet, d'incompréhension, et de ne pas "rentrer dans le moule de la moyenne"
- quelqu'un qui est différent sur ces points fondamentaux et qui se sent différent, qui en souffre, aura une probabilité bien plus élevée que la moyenne de développer certaines caractéristiques dont vous parlez. Etre sensible par exemple s'explique facilement avec ce raisonnement. Pour la crédulité, je ne sais pas si c'est un lien avéré scientifiquement.
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   12/07/13 à 10:45 #38854
Jean Doute
«Pénétrons méthodiquement la raison des choses.»
Contributeur extraordinaire !
Messages: 885
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu:  de Pénétration méthodique de la raison des choses Date anniversaire: 21/12
 Re: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Salut,

Thomas2:
Tiens ?!! C'est marrant ce sujet, je me suis fait la réflexion il n'y a pas longtemps que sur ce forum, il y avaient quelques QI bien élevés...
Ce fil a un Haut Potentiel d'Incertitude...
Et avant d'explorer la connexion HPI/Asperger", faudrait je pense se poser quelques questions ...
Comment on mesure le dégrée de crédulité / scepticisme ? Ya des indicateurs fiable ? Par ce que le QI c'est déjà pas la panacée mais la mesure de la crédulité ou scepticisme ... C'est étalonné comment ? Avec des sujets de discutions spécifique ? On mesure çà dans la rue ou sur le web ? Verse-t-on dans la psychopathologie rien qu'en se posant la question ? Ce fil est-il concerné (en un mot svp) ?

Yqmener:
Aujourd'hui, ma définition de l'intelligence chez les humains est plutôt la capacité à fournir des analyses correctes.
Oui,je pense aussi cela," la capacité à fournir des analyses correctes" sur son environnement et j'ajouterais aussi la capacité à fournir une réponse pour s'y adapter. Deux aspects, bien différent, certains s'adaptent par hasard, d'autres non, soit ils modifient directement l’environnement, soit c'est leurs représentations de l’environnement qui est modifié. Là, la boucle est bouclée...

Savez-vous que le rêve de nombreux HQI est de ne plus penser ?
Tu m'étonne pas, je ne sais pas si je suis HQI, mais j'ai trop d'idée à la minute, çà oblige à les compulsées régulièrement, les triées, réaliser les meilleures possibles... çà oblige à les évaluées toutes sans jamais faire vraiment une croix sur certaine. Conséquence,le catalogue grossis, la vie raccourcis, la densité devient importante,par où commencer: apprendre à faire le deuil de certaines ?Pourquoi elles ? En coucher d'autres sur le papier...etc... Yoga ? Méditation ? La solution ?
Soyons Zen... pas facile!
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/07/13 à 10:52 #38855
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Cela dit, j'ai eu, il y a très peu une discussion avec une amie disait qu'elle était bouffée par le doute. Je lui répondu, avec une gentille petite pointe d'ironie, que c'était classique du syndrome du surdoué. Elle m'a répondu qu'elle n'était pas surdouée, que ça se saurait... Je lui ai dit que je n'avais absolument aucun doute sur le fait qu'elle le soit (quelqu'un avec pleins de talents...).

Je lui ai dis que le doute était presque une constituante naturelle chez les surdoués, que malheureusement, on était obligé de composer avec cela toute sa vie.

Du coup, elle s'est renseignée un peu sur ces questions (et évidemment qu'elle est surdouée (en plus d'être d'une beauté renversante... Et oui, on n'est pas obligé d'être ou con, ou beau...)).

Elle m'a expliqué qu'elle rencontrait un psy depuis des années sur cette question du doute, mais que là, cela donnait clairement un autre regard sur cette question (au-delà même de l'histoire personnelle et psy de chacun). Qu'elle était même un peu désolée que le psy n'ait pas été capable de détecter et de prendre en compte cet aspect. Et que le doute étant un point presque incontournable du surdoué, il fallait apprendre à faire avec ça.

Tout ça pour dire que sur cette question, trouver la bonne grille de réflexion et de compréhension n'est pas forcément facile. Que les psy ont souvent tendance à faire du psy (racontez-moi votre enfance...), que les autres sont un peu émerveillés par le terme "surdoué" et que du coup, les problèmes liés à la surdouance passent un peu pour des problèmes de riches.
 
Dernière édition: 12/07/13 à 11:40 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   12/07/13 à 12:08 #38856
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Le grand danger, comme je l'ai dit plus haut, c'est de se figer soi même dans une identité stéréotypée qui donne une explication à ce qu'on vit
C'est très dangereux
Dans le monde, c'est en grande partie ce qui mène à l'extrémisme et au terrorisme
Au niveau individuel, ça amène toute une série de troubles

exemples :
tu dis les choses suivantes :

- le doute est une constituante chez les surdoués
- on est obligé de faire avec toute sa vie
- il faut apprendre à faire avec, le psy n'y pigeait rien

ces 3 phrases sont des croyances, partiellement vrai mais aussi très caricaturales

Le danger d'avoir ce type de croyances associées à une catégorie "surdoué"
C'est qu'on se fige soi même dans une case

En psychothérapie, on rencontre énormément de gens qui vivent une incertitude / un doute constant
Nombre d'entre eux croient qu'il faut faire avec toute sa vie et que les psy ne savent pas aider :)
Et la majorité d'entre eux ne sont PAS surdoués

un surdoué c'est juste quelqu'un qui a quelques points de Q.I de plus qu'une personne plus intelligente que la moyenne...

Ca a des impacts, mais il ne faut pas en faire une classe de gens à part
sinon tu obtiens des sujets qui se figent eux même dans des problèmes en croyant qu'ils sont "normaux" et "inchangeables"
ce qui est faux

les problèmes des surdoués, que tu cites bien, sont liés à des processus cognitifs (qui sont peut être un peu différent chez les surdoués comparés aux autres, mais pas tant que ça comparé à toutes les variabilités qui existent entre individus)
Ces processus, on peut les travailler, les améliorer, apprendre à bien les gérer
le doute et l'incertitude ça se travaille en thérapie
et que la personne soit surdouée ou pas n'y change rien du tout

C'est comme pour un enfant qui a été traumatisé et qui de l'anxiété, comparé à une personne anxieuse qui n'a vécu aucun trauma
ok, le premier sera peut être un peu plus difficile à traiter
mais globalement, le problème est le même, et l'évolution possible +- la même aussi

Tout ça pour dire, méfiez vous de vous construire une identité qui inclut des troubles ou des difficultés expliquées par "être surdoué"
Le risque et de vous priver après du changement qui est possible, ou de vous isolez vous même de par votre croyance en votre appartenance à un groupe particulier
Comme je l'ai dit, c'est la même chose qu'avec les extrémistes religieux ou le terrorisme (dans une autre mesure hein)

Et c'est ce que je reproche à Mensa et autres groupes pour surdoués
Le risque de convaincre les gens qu'ils font vraiment différents et de nuire à leur sentiment d'intégration et d'appartenance à la communauté.

L'identité mériterait un sujet à part mais il y a une chose qui me parait importante :
Ce qui est vraiment moi
de manière immuable
et unique (pas partagée par la moyenne des gens)
et bien c'est ..........très peu de chose

La majeur partie de l'identité, ce qui fait que je crois être moi et unique
ce sont des choses variables, des croyances, des illusions, des choses qui évoluent, des choses supposées stables mais qui ne le sont pas, etc...
Et en fin de compte, même les gens qui se croient très différents sont pour la grande majeure partie de l'identité semblable à n'importe qui
 
Dernière édition: 12/07/13 à 12:09 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   12/07/13 à 19:54 #38860
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Jerem, déjà, en ce qui concerne la surdouance, je n'en parle jamais... C'est l'anonymat du web qui fait que j'en parle.

C'est un sujet très délicat à aborder avec autrui, parce qu'on peut vite passer pour le prétentieux de service... Et ce qui est vrai pour autrui est aussi vrai pour soi : éviter de se prendre la grosse tête... Y a pas de raisons...

Après pour ce qui concerne des traits de personnalité qui sont un peu des constantes au sein d'un public cible, je pense que c'est plutôt bien d'être informé et conscient que ce que l'on peut vivre soi est aussi vécu de façon relativement similaire par d'autres dans le même cas. Cela aide à se comprendre un peu... et cela peut dédramatiser un peu...

Sur la question du doute, cela n'enlève en rien la travail qu'il peut être nécessaire de réaliser mais surtout cela permet dans ce cas de ne pas émettre un mauvais diagnostique.

Après pas question d'en faire une religion (Mensa, j'ai jeté une fois un oeil mais je n'aime pas trop le côté clivage). Et de même, chaque difficulté qui est rencontré par un surdoué n'est pas que liée à la surdouance mais bien aussi à ce qui a trait à sa personne, ou à son histoire ou à des choix malheureux ou heureux qu'il/elle à fait dans sa vie.
 
Le sujet a été verrouillé.
   13/07/13 à 00:00 #38861
NewtonAtHome
Contributeur extraordinaire !
Messages: 746
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
rouzejp écrit:
Bonjour,
Je suis très concerné par les HPI (Hauts Potentiels Intellectuels), mais je vous rassure pas comme caste élitiste ;). Je ne suis pas, hélas, surpris de voir le nombre de gens donc réputés intelligents qui croient en des tas de "machins" (la guérison par les pierres par ex) où qui courent les gourous classiques ou modernes (les Coach).
J'ai eu l'occasion aussi (il y a très longtemps) d’infiltrer pour mes besoins d'informations une secte/religion (les mormons EJCSDJ) et là aussi plein de gens instruits et très intelligents (l'un n'implique pas l'autre :) ).
Pourquoi ?
La réponse est simple à mon avis (mais j'aimerai tant connaître le votre) : Un haut QI est souvent terriblement anxiogène et aussi souvent liè à une hypersensibilité. Donc les solutions "clef en main" des charlatans de toutes sortes permettent de ne pas penser, de se laisser aller. Il est très dur de se trouver avec une compréhension vive de l'univers, de la vie de la mort... L'immensité des espaces infinis... donne le vertige et donc une envie folle de fermer les neurones et de se laisser porter par des croyances.
Savez-vous que le rêve de nombreux HQI est de ne plus penser ?


Au départ, les HPI sont capables de voir que la science actuelle n'est pas en mesure d'expliquer notre réalité. D'où leur tendance à vouloir sortir des sentiers battus. Il y a bien sûr un grand risque de se retrouver du coté des charlatans. Effectivement. Mais pas pour les plus doués. Ces derniers acceptent aussi le fait que pour essayer de comprendre la nature profonde de notre réalité, nous devons mettre de coté le gros bon sens et accepter des faits contre-intuitifs. Jetez donc un coup d'oeil du coté de la PQ ou de la biologie moléculaire, de la relativité...ou du principe de non-localité...

Donc rien d'étonnant quand un Michio Kaku accepte l'existence des ovnis ou qu'un Pauli accepte de considérer que les phénomènes paranormaux peuvent s'expliquer par des considération psycho-physiques ou qu'un C.Jung envisage l'existence d'un Inconscient collectif ou qu'un David Bohm voit notre univers comme un hologramme ou qu'un Planck suppose l'unicité de la matière et de la conscience ou qu'un Pribam envisage la mémoire et la conscience en dehors du cerveau ou qu'un Sheldrake juge que la télékinésie est réelle ou qu'un Laszló envisage l'existence des champs akashiques...

Bien sûr, il faut toujours faire attention où on met les pieds. Mais ce que vous appelez crédulité est dû à un désir très profond d'envisager des pistes pour essayer de comprendre la nature profonde de notre monde.

Je préfère pour ma part un HQI ouvert ou même illuminé à un pseudo-sceptique borné et engoncé dans ses certitudes réconfortantes souvent fort simplistes.

La science a toujours avancé grâce au premier.

Et jamais grâce au dernier.

Cordialement,

Julien
 
Dernière édition: 13/07/13 à 00:15 Par NewtonAtHome.
Le sujet a été verrouillé.
   13/07/13 à 00:27 #38862
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Hello,
je peux comprendre ta vision
bien que je suis assez mal à l'aise de lire le nom d'un charlatan comme Sheldrake à coté de Bohm, Plank ou...Jung (admettons, je connais tes idées sur lui mais j'en suis moins convaincu).
Sheldrake c'est quand même un type qui prétend qu'on peut diminuer le crime dans une ville en ayant un groupe de méditation qui influence tous les citoyens par la pensée... ou encore qui prétend qu'on peut léviter avec son esprit.... je veux bien être ouvert, mais n'est il pas considéré par un charlatan par la casi totalité des scientifiques qui l'ont exclu de toute publication sérieuse depuis de longues années?
Je suis pas spécialiste de sa biographie mais je pense qu'il y a des limites à l'ouverture d'esprit ... Les idées de Sheldrake relève de la pensée magique et sont très farfelues par rapport à tout ce qui est connu au niveau de la science... Je veux bien être ouvert mais lui il me semble un peu trop farfelu quand même :p

il mériterait un sujet à part lui avec ses théories et expérienceS....
 
Dernière édition: 13/07/13 à 00:30 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/13 à 08:24 #38865
rouzejp
Contributeur fréquent
Messages: 41
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin rouzejp le blog éclectique Lieu: Goutevernisse (Sud Toulousain) Date anniversaire: 19/03
 Re:Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
Tout d'abord, je suis heureux d'avoir abordé un sujet qui suscite l’intérêt ;)

Je suis moi aussi persuadé qu'il existe sur ce site un bon nombre d'HPI.

Au fil de la discussion je me fais la réflexion que le titre initial n'est pas le plus judicieux, sans doute aurait-il été préférable de le formuler : "Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ou si incrédules ?". En effet si un certain nombre trouvent une béquille rassurante dans les croyances divers et variées d'autres sont des sceptiques viscéraux (en ce qui me concerne je suis passé d'une adolescence crédule à un a priori sceptique presque extrême). Je dis souvent comme une boutade que après avoir voulu entrer dans les ordres je suis entré dans le désordre ;).

Assez souvent forte intelligence(s) engendre forte angoisse ceci explique peut-être cela...

Bien sur qu'il ne faut pas singulariser les HPI, ne surtout pas les enfermer dans une "caste", ils sont équivalents (je préfère ce terme qui signifie "même valeur" à celui d'égalité) aux autres. Le problème c'est que soit ils sont singularisés par les gens et médias comme singes savants pour certains et pour d'autres, là uniquement par les gens, systématiquement suspects.

Plus l'intelligence est élevée souvent plus le champ des possibles le devient et l'on retombe sur cette angoisse des espaces infinis.
Ensuite dans la dichotomie crédule/incrédule intervient aussi je pense les formes d'intelligences, une tendance analytique fera sans doute moins tomber du côté crédulité qu'une imaginativité débridée.

Il n'y a rien de plus dangereux que d'avoir des certitudes, il n'y a rien de plus douloureux que le doute absolu. Entre ces extrêmes c'est sans doute le vécu, les expériences de la vie qui feront la bascule en plus des spécificités intellectuelles. Les pseudos sciences, les religions apportent des solutions "clefs en mains" réduisant l'immensité des chemins à une autoroute balisée si ce n'est éclairée.

A noter aussi que les créateurs (pas toujours conscients) de "créduleries" comme les sectes ou religions sont assez souvent des HPI (par ex. L RON HUBBARD avec la dianétique-> la scientologie). Les "de bonne foi" ont sans doute résolus leurs angoisses et doutes par la création de !leur! réponse et sa diffusion peur peu qu'ils soient charismatiques. L'arrosé devient arroseur...
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/13 à 09:47 #38866
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Pourquoi les hauts QI sont-ils si crédules ?
en effet
Juste une petite remarque : Je pense qu'on confond trop souvent "beau discours, rationalité, bonne carrière, ... avec le Q.I". Comme je l'ai expliqué plus haut, le Q.I n'est qu'un potentiel, et il peut être utilisé ou pas.
Quand j'étais ado, les gens trouvaient souvent que j'étais très intelligent. Pourtant j'étais pas très bon à l'école. Je parlais beaucoup mieux que les autres et j'avais une analyse très en avance.
J'ai fais plus tard un test de Q.I, et j'ai un Q.I tout a fait normal. Même pas un bon Q.I :)
Alors que je connais des gens qui ont un Q.I 130+ mais qu'on prend pour des nuls
Il y a aussi une question de personnalité
Certains types de personnalité sont en général considéré comme plus intelligents alors qu'ils ne le sont pas. C'est plus une question d'image que de réalité parfois
un très haut Q.I, comme tu le dis, qui est pas du tout rationnel, très fort dans l'émotionnel, et qui ne sait pas gérer ça pourrait très bien passer pour quelqu'un d'encore plus bête que ce qu'il n'est...
Cela illustre le problème de la notion de Q.I. Scientifiquement , cette notion est peu valide, peu observable et tout simplement imaginaire (en partie).
Et, comme d'autres l'ont dit plus haut, certains pensent que l'intelligence c'est l'adaptation, d'autre que l'intelligence c'est la résolution de problème...
On ferait mieux d'abandonner cette notion de Q.I sauf pour évaluer des pathologies (c'était son but à la base).
Et de parler de compétences : adaptation, logico-math, verbal, attentionnel etc...:)

Sinon je te rejoins sur le fait que certains gourous de secte sont des gens très intelligents parti à la dérive. Par angoisse....Ou parce ce qu'ils ont crée des systèmes très ingénieux pour abuser des autres :)

Il serait intéressant de voir si la distribution des types de personnalité varie avec le niveau de Q.I d'ailleurs. A ma connaissance il n'existait pas d'étude sur ce sujet il y a quelques années... Depuis ça a peut être changé mais bon...
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1234
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK