Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12
SUJET: Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
   05/06/11 à 10:58 #24323
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
Notre civilisation n'a jamais été aussi dépendante d'une ressource, et elle ne s'est jamais mise à manquer aussi brutalement que ce qui risque d'arriver (quoique... on dit que les Mayas et le bois...). Les prévisions sont très difficiles et ce serait mentir que de dire que l'on sait ce qui va arriver ou qu'on peut le prévoir. Tout au plus peut-on mettre en avant les incohérences de certaines théories.

Personnellement, je trouve pas mal de sources crédibles soutenir la théorie du peak oil. Le PDG de Total considère que sa boite ne produira jamais plus de pétrole que sa production actuelle par exemple.
www.environmentalleader.com/2009/02/17/t...pproach-of-peak-oil/

À la base de la théorie du peak oil il y a une constatation statistique simple : les courbes de production des puits de pétrole ont une forme presque carrée : ils atteignent rapidement leur maximum de production et le maintiennent jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent, presque immédiatement. L'addition de telles courbes, de durées, hauteurs et dates de découverte différentes donne une courbe en cloche.

Certains pensent que la dureté de la chute sera atténuée par une pression économique énorme mise sur la recherche scientifique et technique pour exploiter des gisements difficiles. Cependant, on peut critiquer plusieurs choses dans cette analyse :

- On en est déjà à ce point. En fait, il se peut tout à fait que ces avancées technologiques aient permis de maintenir la croissance de production au delà du peak oil "naturel", prédit autrefois autour de l'an 2000.

- Même le pétrole difficile à exploiter est en plus faible quantité que ce dont on aura besoin

La grande incertitude aujourd'hui est l'état des réserves des pays de l'OPEC. Beaucoup de gens pensent qu'ils surestiment leurs réserves mais ne l'admettront que quand leur production baissera. C'est à dire quand on sera dans la courbe descendante.

Mon pronostic est que cette crise à venir affaiblira considérablement notre civilisation ainsi que toutes les civilisations dépendant fortement du pétrole (toutes ?). Dans l'histoire, un tel moment de faiblesse est souvent celui dans lequel une civilisation ennemie en profite pour l'annexer. Cependant je ne vois pas quel pays pourrait sortir avantagé d'un tel manque de pétrole. Marasme mondial, petite baisse du commerce international, mais aussi grande occasion d'enfin développer des transports électriques, construction de centrales nucléaires, charbon, gaz, hydroélectrique et solaires (on aura sûrement besoin de tout ça, hélas)

Certains misent sur le biofuel. Pourquoi pas ? J'ai l'impression que ça pose des problèmes de surface cultivable mais j'ai vu des contre-arguments à ça. Je ne connais pas assez pour développer...
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/06/11 à 11:04 #24324
Ovale
Super contributeur !
Messages: 167
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 22/02
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
neniu écrit:
Mais là tout de suite, j'ai l'impression que je dois me préparer à un événement de la magnitude de l'effondrement de l'est, mais sans ouest pour venir sauver la mise.


Même si ce n'est pas sûr, c'est une hypothèse qui peut raisonnablement être évoquée. Alors c'est aux Hommes d'aujourd'hui de trouver les moyens de faire mentir ce scénario.

Pour moi (mais ce n'est qu'une opinion), le modèle économique actuel est arrivé à une impasse équivalente à celle dans laquelle le communisme est arrivé mais pour des raisons complètement différentes ; ici c'est la limitation des ressources naturelles (énergies, matières premières) qui sera l'élément déclencheur.
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/06/11 à 11:22 #24326
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
yquemener écrit:
Notre civilisation n'a jamais été aussi dépendante d'une ressource, et elle ne s'est jamais mise à manquer aussi brutalement que ce qui risque d'arriver (quoique... on dit que les Mayas et le bois...). Les prévisions sont très difficiles et ce serait mentir que de dire que l'on sait ce qui va arriver ou qu'on peut le prévoir. Tout au plus peut-on mettre en avant les incohérences de certaines théories.

Personnellement, je trouve pas mal de sources crédibles soutenir la théorie du peak oil. Le PDG de Total considère que sa boite ne produira jamais plus de pétrole que sa production actuelle par exemple.
www.environmentalleader.com/2009/02/17/t...pproach-of-peak-oil/



Ça c'est peut-être juste un bon moyen de nous prévenir qu'il ne baissera pas ses prix.



Mon pronostic est que cette crise à venir affaiblira considérablement notre civilisation ainsi que toutes les civilisations dépendant fortement du pétrole (toutes ?). Dans l'histoire, un tel moment de faiblesse est souvent celui dans lequel une civilisation ennemie en profite pour l'annexer. Cependant je ne vois pas quel pays pourrait sortir avantagé d'un tel manque de pétrole. Marasme mondial, petite baisse du commerce international, mais aussi grande occasion d'enfin développer des transports électriques, construction de centrales nucléaires, charbon, gaz, hydroélectrique et solaires (on aura sûrement besoin de tout ça, hélas)



Si on en a le temps, on pourrait peut-être aussi penser à une réorganisation sociale moins énergivore.



Certains misent sur le biofuel. Pourquoi pas ? J'ai l'impression que ça pose des problèmes de surface cultivable mais j'ai vu des contre-arguments à ça. Je ne connais pas assez pour développer...


Moi non plus, mais entre manger ou prendre la voiture, le choix est difficile :-)
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   05/06/11 à 12:08 #24330
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
Les micro-algues sont cultivées dans des photobioréacteurs tubulaires, pas de soucis pour vos assiettes :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   05/06/11 à 13:12 #24332
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
saxncat écrit:
Si on en a le temps, on pourrait peut-être aussi penser à une réorganisation sociale moins énergivore.
Oui, mais les gains que l'on peut faire ne seront peut-être pas suffisants. Il faut toujours se chauffer en hiver, il faut toujours faire marcher les machines agricoles, les frigos, les fours, les machines à laver, de nombreuses usines de première nécessité si on souhaite éviter une catastrophe sanitaire.

Moi non plus, mais entre manger ou prendre la voiture, le choix est difficile :-)Les machines agricoles, les bâteaux de pêche, les ambulances, les pompiers, les militaires et la police, les camions amenant la bouffe à une région touchée par la sécheresse, tout ça rendent les choix moins évident. Ce ne sont pas seulement les déplacements individuels qui sont en jeu.

Bobby écrit:
Les micro-algues sont cultivées dans des photobioréacteurs tubulaires, pas de soucis pour vos assiettes :o)
Sur les micro-algues, je me pose des questions. Tout ce que j'ai vu laisse supposer qu'il s'agit d'un bon moyen de stockage de l'énergie electrique nécessaire à leur production, mais pas d'une source d'énergie. En tant que source d'énergie, ça a forcément un rendement inférieur par m² à un panneau solaire moyen. Fait peu connu : la photosynthèse est un processus qui a un rendement très bas !
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/06/11 à 13:25 #24333
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
yquemener écrit:
Fait peu connu : la photosynthèse est un processus qui a un rendement très bas !

Peut-être parce que la photosynthèse n'est pas avant tout un processus de production d'énergie.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   14/06/11 à 15:57 #24526
neniu
Contributeur récent
Messages: 26
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
Excellent "Dessous des cartes" de Arte sur le sujet:
www.dailymotion.com/video/xgftns_vers-le-pic-petrolier_news
Jean-Christophe Victor semble penser qu'on y est.
"Ses conséquence seront nombreuses, partout et étalées dans le temps."
J'adore son ton détaché pour nous présenter les conséquences de l'événement qui marquera ce siècle.
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/06/11 à 00:35 #24537
hydulphe
Contributeur important
Messages: 104
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 22/06
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
Bonjour à tous, ça faisait longtemps...

"dis papy, c'est quoi du plastique ?"
c'est la question que pourrait me poser mon arrière-petit-enfant à mon petit-fils, si un jour j'en ai un...
... ne pas oublier que le pétrole est aussi nécessaire pour la fabrication de nombreux matériaux.
Sans pétrole, pas de plastiques, pas de résines de synthèse, pas (ou peu) de solvants, pas d'encre d'imprimerie, une chimie organique manquant de nombre de ses matières de base, etc...
C'est un peu caricatural, mais contrairement à de nombreux autres matériaux (métaux, terres rares), le pétrole ne se recycle pas.

Cela fait plus de 100 ans que nous en brûlons, et il semble évident qu'il sera bientôt grand temps de conserver ce qu'il reste pour tous les usages cités plus haut.

Mais notre système économique ne permet pas une telle prévoyance.
Quel autre système le pourrait ? Je n'en sais rien.

Hydulphe
 
La naïveté grotesque des enfants fait peine à voir, surtout si l'on veut bien la comparer à la maturité sereine qui caractérise les adultes. Par exemple, l'enfant croit au Père Noël. L'adulte non. L'adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.(Pierre Desproges)
Le sujet a été verrouillé.
   15/06/11 à 08:43 #24538
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
hydulphe écrit:

Cela fait plus de 100 ans que nous en brûlons, et il semble évident qu'il sera bientôt grand temps de conserver ce qu'il reste pour tous les usages cités plus haut.


Sauf que les usages cités plus haut, avec un peu d'imagination on doit pouvoir les remplir avec autre chose que du pétrole. Le bois par exemple est aussi un bon pourvoyeur de molécules organiques. Les déchets aussi.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   15/06/11 à 13:55 #24544
Poulpeman
Contributeur extraordinaire !
Messages: 548
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Paris Date anniversaire: 08/05
 Re:Peak Oil: The Oil Drum et l'ASPO sont-ils des zozos ?
Salut à tous,

Je me permets d’apporter mon (modeste) point de vue.

Comme le dirai un spécialiste mondial de l’énergie (Jeff Rubin* pour ceux que ça intéresse), la question n’est pas de savoir s’il reste du pétrole ou non sur terre, mais combien nous sommes prêts à payer pour l’utiliser. La majorité des ressources « faciles » (puits du Moyen-Orient, forages offshore) se tarissent depuis maintenant des années, nous obligeant à aller chercher du pétrole beaucoup moins rentable comme dans les bitumes de l’Alberta. Bref, le pétrole est de plus en plus dur à exploiter, et donc de plus en plus cher.
La conséquence, c’est le ralentissement de la mondialisation. Le commerce international étant basé sur le pétrole pas cher, celui-ci va reculer au fur et à mesure que le prix du baril augmente. En fait ça a déjà commencé. Par exemple, les Etats-Unis ont arrêté d’importer leur acier de Chine pour finalement le produire sur place car l’augmentation du prix du transport (conjointement à l’élévation du prix de la main d’œuvre chinoise) à rendu l’import moins rentable que la production locale. Ce phénomène s’entendra au fur et à mesure de l’augmentation du prix du baril, et on en reviendra progressivement à un commerce plus local.
On pourrait penser trouver des moyens de pallier à ce problème. Mais personnellement, je ne pense pas qu’aucune technologie énergétique alternative ne sera assez mûre à temps pour compenser suffisamment cette récession de la globalisation.

@ Neniu :
Si ce ne sont pas des zozos, alors comment se fait-il qu'on ne soit pas en train de se préparer frénétiquement à encaisser la pire et plus longue récession que l'occident ait connue ?
Un des problèmes majeurs de l’économie moderne, c’est son obsession pour la rentabilité à court terme. Les grands acteurs économique ne sont pas des zozos, c’est juste que toute leur attention est focalisée sur les chiffres du prochain trimestre. Du coup, même si bien des organismes ont vu le problème que représentait la raréfaction du pétrole bon marché, ceux qui pourraient réorienter les efforts technologiques restent relativement sourds à ces conseils.

@ Yquemener :
Certains pensent que la dureté de la chute sera atténuée par une pression économique énorme mise sur la recherche scientifique et technique pour exploiter des gisements difficiles. Cependant, on peut critiquer plusieurs choses dans cette analyse :
- On en est déjà à ce point. En fait, il se peut tout à fait que ces avancées technologiques aient permis de maintenir la croissance de production au delà du peak oil "naturel", prédit autrefois autour de l'an 2000.

C’est exact. On en est à exploiter un pétrole bitumeux de rentabilité énergétique 3/1 parce que nos bons vieux puits d’Arabie Saoudite de rentabilité 50 à 100/1 sont presque à sec.

- Même le pétrole difficile à exploiter est en plus faible quantité que ce dont on aura besoin
Et il sera surtout beaucoup plus cher :)

Certains misent sur le biofuel. Pourquoi pas ? J'ai l'impression que ça pose des problèmes de surface cultivable mais j'ai vu des contre-arguments à ça. Je ne connais pas assez pour développer...
Je n’y crois pas trop. Ca semble guère plus rentable. Car avant de produire des carburants bio, il faut cultiver des plantes pour les produire. Et pour produire ces plantes, il faut employer beaucoup d’engins agricoles, ainsi que des fertilisant et des pesticides dont la production dépend de l’industrie pétrolière. Du coup, produire des biofuel revient en grande partie à convertir du pétrole en biofuel. Et en plus ça a un sérieux impact sur le prix des denrées alimentaires : les céréales utilisées pour la production du biofuel ne sont plus disponible pour le marché alimentaire, ce qui provoque une baisse de l’offre et une hausse des prix.
Amha, ce n’est pas la meilleure option.

Cordialement,

Poulpeman
 
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK