Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Retour sur une thèse farfelue signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1234567
SUJET: Retour sur une thèse farfelue
   27/03/11 à 22:51 #21262
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:Retour sur une thèse farfelue
Bonsoir,

Ah bon, il y a du thimesoral dans les vaccins monodoses contre la grippe ? Et contre l'hépatite B ?
Il faudrait peut-être arrêter de délirer en comparant l'exposition au mercure éventuellement contenu dans des vaccins (actuellement dans des monodoses, il n'y en a quasiment plus) et des expositions professionnelles à fortes doses.
Il est faux et assassin de d'objecter un hypothétique risque sur un composant absent d'un vaccin en envoyant de manière certaine à la mort un nombre (pas forcément immense mais non nul) de personnes qui de ce fait refuseront la vaccination.

Sur l'autisme, je répète, étude épidémiologique facile à faire. Pourquoi n'a-t-elle jamais été faite ?
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   29/03/11 à 01:15 #21283
zézétosceptique
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Retour sur une thèse farfelue
Ah bon, il y a du thimesoral dans les vaccins monodoses contre la grippe ? Et contre l'hépatite B ?

Bon, je reprends la liste de l'Afssaps, qui contrairement à moi, ne ment jamais.


Pour l'hépatite B :
ENGERIX B 10 µg/0.5 ml
HBVAX DNA 5µg/0.5ml

Pour la grippe :
VAXIGRIP ENFANT (0.25 ml)
FLUARIX (0.5 ml)
IMMUGRIP (0.5 ml)
INFLUVAC (0.5 ml)
MUTAGRIP (0.5 ml)
VAXIGRIP (0.5 ml)

(cette liste concerne les uniquement les vaccins étant utilisés au cours de la première année de vie, (avec doses de thimérosal et les différentes injections, actualisée fin 2009)

Il faudrait peut-être arrêter de délirer en comparant l'exposition au mercure éventuellement contenu dans des vaccins (actuellement dans des monodoses, il n'y en a quasiment plus) et des expositions professionnelles à fortes doses.

Qu'est-ce qu'une "forte dose"? Les normes des autorités sanitaires sont constamment révisées à la baisse, en raison d'études sérieuses qui montrent que des effets sont constatables à des doses inférieures à la norme...

Une dose de vaccin contient 25 µg, et si on s'en tient à cette liste, les nouveaux-nés peuvent recevoir 5 doses en 7 mois, soit 125µg de thimérosal. Il est très difficile de juger de l'importance de cette dose dans la mesure où personne ne vérifie les doses de mercure déjà présentes dans le corps du bébé de par l'exposition maternelle (amalgames, notamment) et où les prédispositions génétiques à la "sensibilité" aux métaux lourds supposées ne sont jamais dépistées avant un vaccin.

Pour rappel, les normes actuelles concernant le mercure inorganique (jugé le moins toxique, soit moins toxique que le méthylmercure et le thimérosal) sont :

OMS
Concentration maximale de mercure dans l’eau potable : 1 µg/l
Norme de l’EPA (Environmental Protection Agency) :
Concentration maximum sans risque pour les cellules vivantes : 0,1 µg/l
Concentration maximum en vapeur de mercure dans les locaux publics : 1 µg/m3

*Un amalgame avec une surface de 0.4 cm2 peut libérer jusqu’à 15 µg Hg/jour par usure mécanique, évaporation et dilution dans la salive [Gross & Harrison 1989]. Concernant la valeur moyenne relarguée dans la bouche de porteurs d’amalgames, la valeur basse serait d’environ 2 µg par jour et la valeur haute de 27µg par jour certains individus pouvant présenter des valeurs supérieures à 100 µg/jour [ATSDR & Registry 1999]. L’OMS retient une fourchette de [3-17] µg/jour et une valeur moyenne de 10µg/jour [OMS1991].


J'ai cité de nombreuses études montrant des effets à des expositions non professionnelles, mais tu n'as lu que celles concernant les expositions professionnelles, en objectant qu'il s'agissait d'expositions professionnelles...si tu voulais me contredire efficacement, tu ferais mieux de lire les études que j'ai cité sur les effets de faibles doses de mercure sur les neurones par exemple, et les démonter tranquillement.

Il est faux et assassin de d'objecter un hypothétique risque sur un composant absent d'un vaccin en envoyant de manière certaine à la mort un nombre (pas forcément immense mais non nul) de personnes qui de ce fait refuseront la vaccination.

Tu m'as démasquée, mon but secret est d'envoyer un maximum de gens à la morgue, et ce le plus vite possible.

Tu dis toi-même qu'aujourd'hui de nombreux vaccins ne contiennent plus de thimérosal. J'estime que faire courir un risque (qui au fil des années et des études s'avère bien moins faible que ce que l'on imaginais), pour satisfaire le "principe de précaution" (hépatite B, grippe) ou une économie de moyens (amalgames au mercure) n'est pas satisfaisant. Ce qui est satisfaisant, c'est de se donner tout le mal possible pour améliorer la qualité des soins, plutôt que de continuer à utiliser un produit qui est aussi dangereux que remplaçable.

Je ne parle pas de suppression des vaccins. Je parle de suppression du thimérosal des vaccins, et du mercure de tous les produits dans lesquels il n'est pas indispensable (à ma connaissance, tous). Je ne suis pas certaine que cela implique beaucoup de morts, mais tu peux essayer de me prouver le contraire si tu le veux.

Sur l'autisme, je répète, étude épidémiologique facile à faire. Pourquoi n'a-t-elle jamais été faite ?
Le plus dur c'est surtout de produire une étude épidémiologique dont les résultats te parviennes!...j'ai cité des études expérimentales et épidémiologiques à ce sujet. En réalité, le problème est surtout qu'il en existe plusieurs, et qu'elles sont contradictoires. Dans ces conditions, et en attendant que nos braves scientifiques tranchent, il y a deux options possibles :

-l'option dites "estula" qui consiste à continuer comme avant en se disant que même s'il y a des "dommages collatéraux", ça sera toujours mieux que de faire peser des soupçons sur un vaccin indipensable.

-l'option dite "zézétosceptique" qui consiste à éliminer partout où on le peut les éléments reconnus très toxiques, à ne pas vacciner massivement des populations qui ne sont pas à risque avec un vaccin potentiellement à risque, pour ne pas faire basculer le rapport bénéfice/risque, et, si on a pas de solution de rechange, la trouver prendra toujours moins de temps que d'attendre qu'estula et zézétosceptique soient d'accord sur la toxicité du mercure!
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/03/11 à 09:34 #21286
Michel Mipoivre
Mustélidé forestier
Contributeur extraordinaire !
Messages: 480
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Ici Date anniversaire: 21/02
 Re:Retour sur une thèse farfelue
zézétosceptique écrit:

J'estime effectivement qu'il est très cynique et irresponsable de promouvoir des pratiques alors qu'on a entre les mains des études qui pointent de gros risques, en croisant les doigts pour que le pourcentage de la population qui pourrait être touché par cette pratique reste inférieur à un certain seuil (dont j'aimerais connaitre la valeur s'il existe) et en minimisant l'incidence des problèmes jusqu'au dernier moment...

Dans tous les cas, il va falloir me prouver qu'on "sauve des milliers de vie" avec le mercure et qu'aucun vaccin contenant du mercure (ex certains vaccins hépatite B, vaccin contre la grippe A...) n'a été inoculé suite à une surestimation aberrante des risques réels encourus par la population.

Ni le vaccin contre l'hépatite B ni le vaccin contre la grippe A n'ont fait courir de grands risques à la population vaccinée, contrairement a ce que tout le monde clame.
Il n'y a pas de lien significatif entre le vaccin de l'hépatite B et la SEP notamment.
 
Qui ne saute pas n'est pas un mustélidé forestier !!
Le sujet a été verrouillé.
   30/03/11 à 00:17 #21324
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:Retour sur une thèse farfelue
Salut zézétosceptique,

Je vais sur le site de l'AFSSAPS et je prends au hasard un des vaccins que tu cites
Fluarix
Voici la composition indiquée
Que contient FLUARIX ?

La substance active est:

Virus de la grippe* (fragmenté, inactivé) des souches suivantes:

A/California/7/2009 (H1N1) - souche dérivée utilisée NYMC X-181 .................................. 15 microgrammes HA**

A/Perth/16/2009 (H3N2) - souche analogue utilisée NYMC X-187 dérivée de A/Victoria/210/2009 15 microgrammes HA**

B/Brisbane/60/2008 ................................................................................................... 15 microgrammes HA**

Pour une dose de 0,5 ml.

*Cultivé sur œufs embryonnés de poules provenant d'élevages sains.

**Hémagglutinine.

Ce vaccin est conforme aux recommandations de l'OMS (dans l'Hémisphère Nord) et à la décision de l'Union Européenne pour la saison 2010/2011.

Les autres composants sont: du chlorure de sodium, du phosphate disodique dodécahydraté, du phoshate monopotassique, du chlorure de potassium, du chlorure de magnésium hexahydraté, de l'hydrogénosuccinate d'alpha tocophéryle, du polysorbate 80, de l'octoxinol 10 et de l'eau pour préparations injectables.

Où vois-tu du mercure ???

Un autre exemple
Engerix B

Que contient ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie ?

La substance active est:

l'antigène de surface de l'hépatite B1, 2 ................................................................................. 10 microgrammes

Pour une dose de 0,5 ml.

1adsorbé sur de l'hydroxyde d'aluminium hydraté. Total: 0,25 milligrammes Al3+.

2produit sur cellules de levures (Saccharomyces cerevisiae) par la technique de l'ADN recombinant.

Les autres composants sont: le chlorure de sodium, le phosphate disodique dihydraté, le phosphate monosodique dihydraté et l'eau pour préparations injectables.


Idem, merci de m'indiquer où tu vois du thiomersal là dedans ???

Si tu lis aussi bien les publi que tu cites que les notices de l'AFSSAPS, cela ne m'étonne pas que tu vois du mercure partout et que ça te foutte des boutons !!!
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   30/03/11 à 10:19 #21329
Dizangremel
Super contributeur !
Messages: 285
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Gamaches (80) Date anniversaire: 27/06
 Re:Retour sur une thèse farfelue
Salut.

"Utilisés depuis les années 1800, les amalgames sont un mélange de différents types de mercure, un type que le corps absorbe différemment, avec de l’argent, du cuivre et de l’étain pour le durcir."

Si c'est très toxique, depuis le temps on aurait pu s'en rendre compte ?

" Le gouvernement américain a déclaré que les plombages en argent contiennent trop peu de mercure pour mettre en danger les millions d’individus qui en ont, y compris les jeunes enfants, et que seules les personnes allergiques au mercure doivent les éviter "

"Les meilleurs preuves scientifiques disponibles confirment la conclusion que les patients avec des plombages au mercure ne courent aucun risque d’effets secondaires associés au mercure" dit le Dr Susan Runner de la FDA."

Pour les vaccins plus de thimésoral depuis 2001.

Hier soir, sur Arte , vie de Louis Pasteur, à cette époque bénie des Dieux, un enfant sur deux touchés par la diphtérie en mourrait ...

Stop vaccins de suite " beaucoup trop dangereux " où on continue ? Rapport bénéfices/Risques favorable où non ?

Si les risques sont réels, il doit y avoir une augmentation de la morbi/mortalité. C'est le contraire.

Parmi les publications, certaines ne tiennent pas la route, un exemple au passage : la ciclosporine ( médicament anti-rejet ) contre le SIDA
résultat : Flop ! etc . Les résultats doivent être reproductibles, sans biais ...

L'exemple de M Poivre sur l'hépatite B : on trouvait une relation de causalité uniquement en France ? Finalement pas d'explosion de SEP, aucune chez les enfants vaccinés. Dossier vide et tant mieux, ce qui n'a pas empêché des "activistes " d'insulter des experts indépendant dont un leur a répondu : que voulez-vous que l'on vous disent puisque l'on a rien trouvé...
Halte à la foire d'empoigne !

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
 
"la superstition est l'art de se mettre en règle avec les coïncidences" ( Jean Cocteau )
Le sujet a été verrouillé.
   30/03/11 à 23:29 #21350
zézétosceptique
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Retour sur une thèse farfelue
je mets le lien du tableau que j'ai lu, qui est très clair quant aux doses de thimérosal. L'actualisation date de décembre 2009, soit il y a moins d'un an et demi, ce qui me paraissait raisonnablement récent...
Dans tous les cas, selon ce document, en décembre 2009 ces vaccins en contenaient encore. A moins que l'afssaps ne mette pas correctement à jour ses documents.
afssaps-thimérosal

Pour les vaccins plus de thimésoral depuis 2001
C'est faux.
l'OMS disait encore en 2006 :
"Un troisième groupe de vaccins contient du thiomersal ajouté à des concentrations variables (10 à 50 μg par dose) comme conservateur afin de prévenir toute contamination par des micro-organismes lorsqu’ils sont présentés en flacons multidoses. Parmi eux figurent le vaccin antidiphtérique, antitétanique, anticoquelucheux (DTC), les anatoxines diphtériques et tétaniques (DT), l’anatoxine tétanique (AT), le vaccin anti-hépatite B, le vaccin anti-Haemophilus influenzae de type b (Hib) et les vaccins antigrippaux."
oms-thimérosal

Si tu lis aussi bien les publi que tu cites que les notices de l'AFSSAPS, cela ne m'étonne pas que tu vois du mercure partout et que ça te foutte des boutons !
J'aimerais vraiment t'insulter, mais je n'en ferai rien.

"Utilisés depuis les années 1800, les amalgames sont un mélange de différents types de mercure, un type que le corps absorbe différemment, avec de l’argent, du cuivre et de l’étain pour le durcir."
l’amalgame est composé de 50% de mercure élémentaire, absorbé par le corps en tant que mercure élémentaire. Cette phrase est bizarre, j'imagine que c'est un problème de traduction?

Si c'est très toxique, depuis le temps on aurait pu s'en rendre compte ?
"On" c'est qui? Parce qu'on s'en est rendu compte. Il y a un certain nombre d'associations de dentistes, de malades, de scientifiques qui le disent depuis des années. Pourquoi ton dentiste rougit quand tu lui demande ce qu'il y a dans ta bouche? Parce que le mercure est un métal toxique notoire et que une certaine éthique voudrait que tu sois un minimum informé de ce qu'on te cale dans la bouche..le dentiste n'en fait rien car il est mal à l'aise. Et les autorités sanitaires aussi sont mal à l'aise, tant et si bien qu'elles vont faire retirer le mercure du marché européen pour des raisons environnementale...à savoir : le mercure est très toxique pour les arbres et l'eau, et aussi les petits poissons, mais pas pour ceux qui en ont plusieurs grammes dans la bouche, qui boivent l'eau et mangent les poissons.

"Le gouvernement américain a déclaré que les plombages en argent contiennent trop peu de mercure pour mettre en danger les millions d’individus qui en ont, y compris les jeunes enfants, et que seules les personnes allergiques au mercure doivent les éviter "
Super! George Bush* et Roselyne Bachelot pensent comme toi. Ça tombe bien parce que ce sont vraiment des cautions scientifiques de premier ordre.
*le contenu de cette déclaration (non cité donc j'en déduis que c'est charlatans-truc?) me fait penser qu'elle date plutôt de G.W. Bush, car le gouvernement américain, qui comporte assez peu de spécialistes en matière de toxicologie, se contente bien souvent de répéter ce que disent les autorités sanitaires (en l'occurrence la FDA), or:
"Après avoir clamé pendant des décennies que les amalgames ne présentaient aucun danger pour la santé, la puissante FDA américaine (Food and Drug Administration, l’équivalent de agences françaises Afssaps – produits de santé - et Afssa – alimentation -) a reconnu, le 3 juin 2008, que le mercure dentaire présentait des risques pour le cerveau en développement du fœtus et du jeune enfant.
Elle émet désormais un avertissement sur son site visant les femmes enceintes et les enfants :
"Dental amalgams contain mercury, which may have neurotoxic effects on the nervous systems of developing children and fetuses"
L’Agence précise que les amalgames laissent échapper des vapeurs de mercure lors de leur pose ou de leur dépose, et pendant la mastication.
La FDA prévient : "Pregnant women and persons who may have a health condition that makes them more sensitive to mercury exposure, including individuals with existing high levels of mercury bioburden, should not avoid seeking dental care, but should discuss options with their health practitioner"

Association NAMD

Il y a en moyenne 1 gramme de mercure par amalgame, soit 1 000 000 µg dans un amalgame neuf, et 50% en moins 10 ans plus tard...soit 500 000 µg dans la nature...
(rappel des normes :
Concentration maximale de mercure dans l’eau potable : 1 µg/l
Concentration maximum sans risque pour les cellules vivantes : 0,1 µg/l
Concentration maximum en vapeur de mercure dans les locaux publics : 1 µg/m3)

Pour le reste, vous me fatiguez. Je ne suis pas anti-vaccin. Je n'ai jamais remis en cause les résultats des vaccins, et je n'ai pas non plus envie de revenir à ces temps anciens où on mourait du tétanos par milliers.
 
Dernière édition: 30/03/11 à 23:32 Par zézétosceptique.
Le sujet a été verrouillé.
   31/03/11 à 11:12 #21354
Michel Mipoivre
Mustélidé forestier
Contributeur extraordinaire !
Messages: 480
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Ici Date anniversaire: 21/02
 Re:Retour sur une thèse farfelue
comme tous bon naïf leurré par l'ignoblaffreux lobby pharmaceutique, je vais chercher mes informations médicales auprès de l'OMS

Et là, la mini-phobie du thiomersal en prend pour son grade.
Quelle est la recommandation du GACVS relative à l'innocuité des vaccins renfermant du thiomersal?

Après examen des données épidémiologiques et du profil pharmacocynétique actuels du thiomersal, le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale a conclu qu’on ne dispose à l’heure actuelle d’aucune preuve de toxicité due au mercure chez le nourrisson, l’enfant ou l’adulte exposé au thiomersal présent dans les vaccins. Il a également conclu qu’il n’y a aucune raison de modifier pour des raisons de sécurité les pratiques actuelles de vaccination au moyen de vaccins contenant du thiomersal. La sécurité des vaccins renfermant du thiomersal est examinée à intervalles réguliers. En attendant, les données disponibles justifient la recommandation selon laquelle la politique vaccinale actuelle de l’OMS relative aux vaccins contenant du thiomersal ne doit pas être modifiée.


Le thiomersal est-il identique au méthyl-mercure?

Non, il existe plusieurs formes de mercure présentes dans l’environnement, mais le méthyl-mercure est le composé organique de loin le plus courant. Le principal danger du méthyl-mercure est sa capacité à s’accumuler dans l’organisme et à y demeurer longtemps. L’exposition à ce composé naturel et ses effets toxiques chez l’homme ont été bien étudiés. Comme la plupart des être humains sont exposés au mercure sous une forme ou sous une autre, l’OMS et certaines autorités nationales de réglementation ont défini des seuils d’exposition au mercure sans danger dont les valeurs sont essentiellement le reflet de l’exposition au méthyl-mercure. Le thiomersal contient une forme de mercure différente à savoir de l’éthyl-mercure qui ne s’accumule pas et qui est métabolisé et éliminé de l’organisme beaucoup plus rapidement que le méthyl mercure.

Peut-on débarrasser les vaccins du thiomersal?

Toute modification de la formulation d’un vaccin homologué, y compris des modifications apportées à la teneur en thiomersal, peut avoir des effets sur la qualité, l’innocuité et l’efficacité des vaccins et il est probable que des essais complémentaires seront nécessaires avant que le produit ainsi reformulé puisse être homologué. Le fait de remplacer le thiomersal par un agent d’inactivation et/ou un conservateur différent pendant le processus de fabrication et/ou dans le produit final, nécessitera un nouveau processus d’homologation accompagné d’une série d’essais précliniques et cliniques afin de garantir la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin. Pour les vaccins utilisés en préparations multidoses, le thiomersal offre une meilleure protection contre la contamination que les autres conservateurs tel le 2-phénoxy-éthanol.


morceaux choisis, le lien complet ici
 
Qui ne saute pas n'est pas un mustélidé forestier !!
Le sujet a été verrouillé.
   31/03/11 à 16:41 #21363
Dizangremel
Super contributeur !
Messages: 285
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Gamaches (80) Date anniversaire: 27/06
 Re:Retour sur une thèse farfelue
Suite de Mpoivre, il y a cela à la fin :

"Pourquoi certains pays retirent-ils le thiomersal s'il n'y a aucun risque?

Certaines autorités nationales de santé publique s’efforcent de remplacer les vaccins contenant le thiomersal par mesure de précaution. Rien ne permet actuellement de penser qu’il existe une toxicité due au mercure présent dans les vaccins. Il n’existe que quelques produits de remplacement efficaces et sans danger qui aient été testés. La capacité de production actuelle de ces vaccins est limitée et insuffisante pour couvrir les besoins mondiaux."

Par mesure de précaution !

Les oeufs provoquent des allergies, il faut donc immédiatement les supprimer par mesure ...

Les arbres tombent quelquefois sur les humains ...etc. Un peu de sang froid, que diable, mais on est jamais trop prudent ...-:)

Mais l'O M S, c'est pareil que Georges Bush, non ?

A propos de la FDA et amalgames, cela a été révisé en Août 2010, mais bon sûrement aucun intérêt.

A propos du " on " , cela suppose de savoir qu'il existe des médecins épidémiologistes , inspecteurs de la Santé publique et tout un tas d'organismes forcément Officiels et tous plus incompétents les uns que les autres, et à l' échelle Mondiale en plus, qui racontent n'importe quoi ? -:)

Sinon ,il y a un complot , parce que :

"Un chercheur du Medical College de Georgie, USA, affirme que les amalgames dentaires ont fait la preuve de leur innocuité et de leur efficacité depuis des années, bien qu’une controverse infondée soit toujours d’actualité.

Les dentistes ont utilisé les plombages, un mélange de mercure avec au moins un autre métal, dans les amalgames pendant plus de 200 ans. Les amalgames ne contiennent pas assez de mercure pour causer les problèmes de santé potentiels associés à des doses plus importantes, déclare le Dr Rod Mackert, professeur de matériaux dentaires au MCG School of Dentistry Department of Oral Rehabilitation.

La dose fait le poison" dit-il, citant le médecin suisse du 16° siècle qu’était Paracelse. Une personne aurait besoin entre 265 et 310 plombages d’amalgames avant que de faibles symptômes de toxicité au mercure se fassent ressentir. Une personne avec sept plombages, ce qui est la moyenne, absorbe seulement environ un microgramme de mercure par jour. Sachant qu’environ six microgrammes sont absorbés chaque jour avec la nourriture, l’eau et l’air, selon l’Agence de Protection de L’Environnement.

Pour créer un amalgame de plombage, le mercure liquide se dissout et réagit avec une poudre d’argent, d’étain et de cuivre, formant un composé qui ne contient pas de mercure sous forme libre. "Les activistes anti-amalgames disent que le mercure est absorbé dans la poudre de métal, comme de l’eau dans une éponge, et peut s’échapper du plombage, mais ce n’est pas vrai du tout" affirme le Dr. Mackert. En fait, le taux d’évaporation du mercure des amalgames est un million de fois plus faible qu’à partir de mercure pur "

Et , du 1/01/2010

" Les plombages dentaires les plus anciens contiennent une forme de mercure qui n’est pas susceptible d’être toxique.

Une étude, publiée dans le journal Chemical Research in Toxicology [1] sur la chimie de surface des plombages dentaires de couleur argentée à base de mercure, suggère que les formes superficielles de mercure pourraient être moins toxiques que ce qu’on croyait.

Dans cette étude, Graham George et ses collègues notent que les plombages à base de mercure, aussi appelés amalgames, ont été utilisé par les dentistes pour réparer les dents pendant plus d’un siècle. Ces dernières années, leur utilisation est devenue controversée évoquant des problèmes à cause de l’exposition supposée au mercure toxique.

Cependant, le mercure peut potentiellement exister sous différentes formes chimiques, chacune avec un niveau de toxicité différent. Avant ce compte-rendu, on en savait peu sur les modifications des formes chimiques du mercure dans les plombages avec le temps.

En utilisant une technique spéciale par rayons-X, les scientifiques ont analysé la surface de plombages en métal fraîchement préparés, et les ont comparés avec la surface de plombages plus vieux (d’environ 20 ans) provenant d’une clinique dentaire.

Les amalgames tous neufs contenaient du mercure métallique, qui peut être toxique. Cependant, les vieux amalgames contenaient une forme de mercure, appelée sulfate bétâ-mercurique ou metacinabre, qui est peu susceptible d’être toxique dans le corps. Les scientifiques ont trouvé que les surfaces de plombages dentaires semblaient perdre jusqu’à 95% de leur mercure avec le temps.

La perte de mercure potentiellement toxique des amalgames pourrait être due à l’évaporation, à l’exposition à certains types de produits d’hygiène dentaire, à l’exposition à certains aliments ou à d’autres facteurs. L’évaporation lente sur une période de temps relativement longue fait que les niveaux de mercure étaient trop faibles pour causer quelque dommage au corps. "


C'est désolant mais voilà ...


Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
 
"la superstition est l'art de se mettre en règle avec les coïncidences" ( Jean Cocteau )
Le sujet a été verrouillé.
   31/03/11 à 23:20 #21373
estula
Contributeur extraordinaire !
Messages: 752
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Aquitaine Date anniversaire: 19/02
 Re:Retour sur une thèse farfelue
Salut Zézé

Tu devrais vraiment lire les documents de l'AFSSAPS. Tu aurais alors compris que le thiomersal est encore utilisé dans les vaccins multidoses
Ces propriétés sont particulièrement utiles dans le cadre de campagnes de vaccination où des conditionnements multidoses sont utilisés et où les doses ne sont pas administrées de façon immédiate et simultanée à plusieurs patients.
Et comme je te l'avais indiqué précédemment, les vaccins couramment utilisés en France sont des monodoses, sans thiomersal.

Donc il me semble que tu souffres plus d'une phobie au mercure, que d'une intoxication !
 
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. (André Gide, Journal)
Le sujet a été verrouillé.
   02/04/11 à 04:14 #21395
zézétosceptique
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Retour sur une thèse farfelue
les amalgames dentaires ont fait la preuve de leur innocuité et de leur efficacité
c'est complètement faux. Il n'y a eu aucune AMM avant la commercialisation.
Depuis, des études qui sont reconnues par l'ensemble des autorités montrent que non seulement le mercure s'échappe des amalgames, mais qu'il se disperse dans tout l'organisme et s'y accumule. Il a causé des dommages sur les reins des animaux. Il a aussi été montré que 0.02µg de mercure étaient extrêmement neurotoxiques in vitro. Cela prouve au moins que l'innocuité reste à prouver.
Les oeufs provoquent des allergies, il faut donc immédiatement les supprimer par mesure
Le mercure est réellement dangereux, c'est notoire, la comparaison est ridicule.
A propos du " on " , cela suppose de savoir qu'il existe des médecins épidémiologistes , inspecteurs de la Santé publique et tout un tas d'organismes forcément Officiels et tous plus incompétents les uns que les autres, et à l' échelle Mondiale en plus, qui racontent n'importe quoi ? -:)
Je n'ai aucune affinité pour la théorie du complot, mais je me méfie des conclusions des autorités sanitaires, notamment quand je constate que deux études menées au même moment par la suède et la France sur des périodes identiques donnent des résultats diamétralement opposés, la constitution du jury influant manifestement sur le choix des études et sur les conclusions. Cette méfiance prend ses racines dans l'histoire récente et contemporaine. Si vous estimez que les autorités sanitaires sont fiables à 100%, c'est que vous êtes naïfs.
La dose fait le poison
Tout bon toxicologue du XXIeme siècle sait que c'est totalement faux.On a constaté sur des cobayes humains à Tchernobyl, que de faibles doses qui s'accumulent ont des effets importants. Concernant le mercure, il a été montré et admis qu'il existe à dose équivalente une très grand variété de sensibilités. Les DJA ne prennent pas en cause l'exposition répétée à de petites doses sur le très long terme, et ne tiennent pas non plus compte des synergies entre toxiques. Elles sont totalement inopérantes et arbitraires.
Les activistes anti-amalgames disent que le mercure est absorbé dans la poudre de métal, comme de l’eau dans une éponge, et peut s’échapper du plombage, mais ce n’est pas vrai du tout" affirme le Dr. Mackert. En fait, le taux d’évaporation du mercure des amalgames est un million de fois plus faible qu’à partir de mercure pur "
Une étude qui n'est pas contestée à montré qu'au bout de 10 ans, un amalgame a perdu 40 à 50% de son mercure (soit en moyenne pour un amalgame 500000µg disparus).
le taux d’évaporation du mercure des amalgames est un million de fois plus faible qu’à partir de mercure pur
Evidemment, tout ne s'échappe pas d'un coup, c'est bien de petites doses répétées (3 à 27µg par jour par amalgame) dont il s'agit. Sauf en cas de fraisage dans l’amalgame pour un soin dentaire, ce qui peut libérer beaucoup de mercure, surtout si le dentiste est inconscient.
une forme de mercure qui n’est pas susceptible d’être toxique
C'est bien mystérieux...si tu as plus d'infos je suis preneuse.
J'ai toujours entendu que les amalgames étaient composés de 50% de mercure élémentaire. S'il n'est pas dangereux, c'est étrange qu'il soit traité comme un produit hautement toxique avant la pose, ou lorsqu'il est retiré de la bouche.
Les scientifiques ont trouvé que les surfaces de plombages dentaires semblaient perdre jusqu’à 95% de leur mercure avec le temps.
La perte de mercure potentiellement toxique des amalgames pourrait être due à l’évaporation, à l’exposition à certains types de produits d’hygiène dentaire, à l’exposition à certains aliments ou à d’autres facteurs. L’évaporation lente sur une période de temps relativement longue fait que les niveaux de mercure étaient trop faibles pour causer quelque dommage au corps. "

De nombreux scientifiques mettent en doute la pertinence d'une dose acceptable pour le mercure. De fait, celle-ci baisse de jour en jour, et personne ne peut prouver qu'elle existe réellement. Les quantités de mercure trouvées dans la salive dépassent les doses limites appliquées à l'eau potable...à part pour les gens qui crachent systématiquement, je ne vois pas pourquoi les doses limites seraient différentes.
C'est désolant mais voilà
c'est sur
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1234567
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK