Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
AFIS et environnement signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678...12
SUJET: AFIS et environnement
   12/04/14 à 01:20 #43270
factsory
Nouveau venu
Messages: 6
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 AFIS et environnement
Bonjour,

J'imagine que vous connaissez tous l'AFIS et sa publication Sciences & Pseudo Sciences. Ses articles sur les pseudo-sciences sont souvent intéressants. Mais l'AFIS parle aussi d'environnement. Et c'est là, à mon avis, que ça se gâte.

Sur le réchauffement climatique, l'AFIS a donné la part belle aux négateurs du réchauffement climatique (ici, ici ou ici par exemple). On y trouve aussi un compte-rendu peu critique du livre d'Allègre, etc. Mais il existe aussi quelques articles allant dans l'autre sens (par exemple celui-ci).
En janvier 2014, l'AFIS critiquait encore le fait que le GIEC « évalue les solutions envisageables pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ou atténuer de toute autre manière les changements climatiques », au prétexte que cela relèverait de la politique. Je ne vois pas ce qu'il y a de politique à ce que des scientifiques évaluent des solutions. Évaluer des solutions ce n'est pas faire un choix, c'est identifier leurs avantages et inconvénients en vertu desquelles il sera possible de faire un choix politique éclairé.

Bizarrement, sur les OGM, l'AFIS semble avoir moins de difficulté à mélanger politique et science. C'est l'AFIS qui en 2007 a mis en ligne une pétition s'opposant au moratoire sur le maïs Bt. Or l'approbation d'un OGM en particulier ne relève pas seulement de la science mais aussi du choix politique.

On retrouve aussi l'AFIS dans un texte dont un passage semble minimiser l'effet des CFC sur la couche d'ozone.

L'AFIS contribue également à une désinformation sur l'utilisation du DDT dans la campagne contre le paludisme. Elle prétend que l'insecticide n'a plus été utilisé dans la lutte contre le paludisme à cause de la pression d'écologistes, entraînant des millions de morts (on peut trouver de tels articles ici, ici ou très récemment ici). Le dernier article est une mine d'or de sophismes. Rien que l'image d'illustration est un bon exemple d'effet impact. C'est cet article qui m'a motivé à me plonger dans le sujet et à écrire un article sur le sujet (cette vile publicité peut être retirée si elle est jugée inadéquate).

Je pourrais encore citer d'autres articles sur ces thèmes-là ou d'autres. Ils me hérissent le poil, je trouve qu'ils manquent étonnamment de sens critique, qu'ils recourent à des sophismes (pour certains éculés). Et je me pose alors cette question : les mêmes biais existent-t-ils dans leurs articles sur les pseudo-sciences, mais y suis-je moins sensible à cause du biais de confirmation ?

Faîtes-vous le même constat à propos d'un traitement biaisé de l'actualité environnementale par l'AFIS ? Si oui comment l'expliquez-vous ? Si non, en quoi me trompe-je ? :)
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/04/14 à 08:55 #43271
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: AFIS et environnement
Je partage tout-à-fait ton point de vue sur l'AFIS qui a le culot d'appeler sa publication "sciences et pseudo sciences".
Ton article donne bien le ton qui est celui de l'AFIS...


Au moins en ce qui concerne les OGM, certains responsables de l'AFIS ont des brevets chez les fabriquants d'OGM :

Patent Family
Document Number Assignee Inventors Issue/Pub Date
GB9720481 ZENECA LTD Nov 1997
CA2295966 ZENECA LTD KUNTZ MARCEL Apr 1999
AU9177998 ZENECA LTD KUNTZ MARCEL Apr 1999
EP1017819 ZENECA LIMITED KUNTZ, Marcel, Universite Joseph Fourier Jul 2000
US6437221 Syngenta Limited Marcel Kuntz Aug 2002
AU754135 SYNGENTA LTD KUNTZ MARCEL Nov 2002
Find more patents similar to this oneFind more patents similar to Gene promoter sequences and uses thereof
Find more patents owned by this AssigneeFind patents owned by ZENECA LTD


ça c'est un beau brevet de Marcel Kuntz chez Syngenta (mais il n'est pas le seul...).

Et là un article du Monde :

Le rationalisme, au risque du biais "anti-écolo"
LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 20.09.2012 à 15h30 • Mis à jour le 20.09.2012 à 17h05 |
Par Stéphane Foucart


En France, le courant rationaliste - opposé au relativisme incarné par le sociologue Bruno Latour - est principalement représenté par deux associations : l'Union rationaliste (UR) et l'Association française pour l'information scientifique (AFIS). Très proches, les deux structures ont longtemps partagé la même adresse, rue de l'Ecole-Polytechnique à Paris, et ont en commun bon nombre de membres.

Présidée par le physicien Edouard Brézin, la première va au-delà de son credo - "faire connaître dans le grand public l'esprit et les méthodes de la science" - en s'engageant en faveur de la laïcité, considérée comme une conséquence naturelle du rationalisme. L'AFIS, de son côté, présidée par le biologiste Louis-Marie Houdebine, édite sa propre revue, Science & pseudo-sciences, et s'engage spécifiquement à mettre en lumière l'irrationalisme des médecines parallèles, de l'astrologie, de la numérologie, de l'archéologie fantastique, des multiples manifestations dites paranormales, etc.


L'AFIS n'hésite pas à critiquer vertement les médias ou les personnalités qui diffusent des informations en flagrant décalage avec l'état des connaissances scientifiques, sur les sujets à l'interface entre la science et la société. Ce qui ne va pas sans heurts.


L'association a ainsi été, à plusieurs reprises, au centre de vives polémiques au cours de ces dernières années. Y compris en son sein. Le médecin Marcel-Francis Kahn a ainsi quitté en 2008, avec fracas, le comité scientifique de l'association, peu après que celle-ci eut organisé un colloque sur les biotechnologies au Sénat. "Ce qui m'intéressait à l'AFIS, c'était de lutter contre les paramédecines, raconte-t-il. Mais l'association est devenue une sorte de lobby pro-OGM. J'ai demandé à Louis-Marie Houdebine et Marcel Kuntz [biologiste, directeur de recherche au CNRS et membre du comité de parrainage de l'AFIS] de déclarer leurs liens d'intérêts avec Monsanto et ses filiales. Cela a été refusé, de même qu'a été refusée la publication dans Science & pseudo-sciences de mon courrier demandant officiellement que soient déclarés ces possibles conflits d'intérêts." Selon Jean-Paul Krivine, rédacteur en chef de la revue, "les accusations portées contre certains des animateurs de l'association sur leurs liens avec Monsanto sont fausses et n'ont jamais été étayées de la part de ceux qui les propagent".

VIVES CRITIQUES

Le biologiste Pierre-Henri Gouyon (Muséum national d'histoire naturelle) critique lui aussi la posture de l'association, "systématiquement favorable aux OGM et systématiquement opposée à l'écologie". "Il suffit de se rendre sur le site Internet de l'Office américain des brevets pour se rendre compte que certains des membres de l'AFIS les plus engagés à défendre les OGM ont déposé des brevets avec des entreprises de biotechnologies", ajoute M. Gouyon.

La posture antiécologie de l'AFIS a été également critiquée, en 2010, par des climatologues qui reprochaient à l'association d'avoir renvoyé dos à dos les sciences du climat et les arguments climatosceptiques, dans la foulée de la parution de plusieurs livres remettant en cause la réalité ou les causes du réchauffement. Fait rare, la présidence de l'association soeur, l'Union rationaliste, a protesté officiellement contre le numéro de juillet 2010 de Science & pseudo-sciences consacré au climat.

M. Krivine, de son côté, rappelle que les vues divergentes exprimées sur la question climatique ne sont pas exceptionnelles et que des détracteurs des OGM ont également vu s'ouvrir à eux les colonnes de Science & pseudo-sciences...

Reste que les entorses faites à la science sont plus férocement dénoncées quand elles sont le fait des écologistes. "Je n'ai jamais compris pourquoi l'AFIS s'intéressait si peu à l'affaire de l'amiante, par exemple", confie ainsi M. Kahn. A quoi M. Krivine répond que les manipulations de la science sont tout autant traitées lorsqu'elles sont le fait de l'industrie. Il faudrait tenter de le mesurer... scientifiquement.



Je ne sais pas si tu l'as un peu lu, mais il y a eu un débat sur le fil là :
www.zetetique.fr/index.php/forum/26-crit...nalisme-scientifique

Les questions autour de l'AFIS commencent à partir de la page 18...
 
Dernière édition: 13/04/14 à 21:03 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   12/04/14 à 09:56 #43272
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:AFIS et environnement
L'AFIS est une association scientiste. La science expérimentale (comme les OGM) est pour eux la meilleure solution à tous les problèmes, qu'ils soient culturels, sociétaux, philosophiques, etc...

Selon la définition, le terme de "foi" ne s'applique pas dans le domaine expérimental, mais nous avons tous les ingrédients d'une religion.

Quelques extraits :
sciencescitoyennes.org/tag/scientisme/

Recette de l'AFIS :
Tout d’abord prenez un argument scientiste de base. Par exemple: il existe une vraie science qui dit la vraie vérité – celle des scientistes (ceux qui font de la science une religion) – et tout le reste n’est qu’une vaste farce. Par « tout le reste » il faut surtout comprendre les actions et dires des associations de citoyens, des associations indépendantes des milieux industriels, des démarches de sciences citoyennes, participatives, etc. Cet argument vous permet de poser vos personnages : la pauvre ‘science’ maltraitée par les méchantes associations et ses lobbies hyper-puissants.

Ensuite ajoutez une bonne dose d’apitoiement injustifié et grotesque (« le savoir scientifique est devenu inaudible » ; « les données scientifiques sont travesties » par la rhétorique des associations citoyennes ; les médias donnent la parole à part égale aux scientifiques et aux citoyens ; …) ainsi qu’une pincée de solennité absurde (« La situation économique de la France {…} est grave » ; il faut « relancer la recherche en France » – celle ci étant prétendument bloquée par les associations citoyennes et le principe de précaution ; …). Pour un goût plus solennel encore, n’hésitez pas à détourner un texte de Platon : c’est toujours du meilleur effet.

Enfin faites infuser le tout dans une myriade de renvois à d’autres blogs scientistes (au choix : Science et Pseudo-science, l’Union des rationalistes, Sham and Science, le blog de M. Kuntz, etc. ) et le tour est joué ! Votre article scientiste est prêt, bonne indigestion.

C'est un secret pour personne, c'est même étrange que peu de monde le dénonce dans le milieu sceptique.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   13/04/14 à 23:03 #43280
factsory
Nouveau venu
Messages: 6
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: AFIS et environnement
Thomas 2 écrit:
Au moins en ce qui concerne les OGM, certains responsables de l'AFIS ont des brevets chez les fabriquants d'OGM
Certes mais ça n'explique pas vraiment le positionnement général de l'association. Il n'y a pas que Kuntz et Houdebine à l'AFIS. Pourquoi les autres suivent-ils ?

Bobby a écrit:
Enfin faites infuser le tout dans une myriade de renvois à d’autres blogs scientistes (au choix : Science et Pseudo-science, l’Union des rationalistes, Sham and Science, le blog de M. Kuntz, etc. ) et le tour est joué ! Votre article scientiste est prêt, bonne indigestion.
Je ne mettrais pas tout le monde dans le même panier. Pour Sham and Science, il ne nie absolument pas le réchauffement climatique, je me souviens d'un article récent sur le sujet. L'union rationaliste a des blogs ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/04/14 à 14:22 #43284
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: AFIS et environnement
factsory écrit:

Certes mais ça n'explique pas vraiment le positionnement général de l'association. Il n'y a pas que Kuntz et Houdebine à l'AFIS. Pourquoi les autres suivent-ils ?


Il y a sans doutes pleins de raisons à ça...

Déjà, parce que l'AFIS est repéré sur un positionnement qui est le leur et, du coup, les personnes qui s'y inscrivent partagent ce postionnement. Et là, on est dans un positionnement TRES pro-industrie, très libéralisme à tout crin...

Peut-être aussi, comme cela se fait aux Etats-Unis, que les grandes entreprises mettent des moyens pour contrer les thèses qui touchent au réchauffement climatique, dans les médias et sur le Net... Rien ne nous dit que ce soit effectivement le cas, mais rien n'empêche de se poser des questions non plus...

Et peut-être aussi qu'il y a pour l'AFIS un point de vue clairement anti-écolo... et que tout bois peut faire feu pour faire fermer leur claque-merde à ces ...£3!/?µ... de cultivateurs de chèvres...
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/04/14 à 17:50 #43285
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:AFIS et environnement
En janvier 2014, l'AFIS critiquait encore le fait que le GIEC « évalue les solutions envisageables pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ou atténuer de toute autre manière les changements climatiques », au prétexte que cela relèverait de la politique. Je ne vois pas ce qu'il y a de politique à ce que des scientifiques évaluent des solutions. Évaluer des solutions ce n'est pas faire un choix, c'est identifier leurs avantages et inconvénients en vertu desquelles il sera possible de faire un choix politique éclairé.

Ce que critique l'AFIS ce n'est pas que des solutions soient envisagées, c'est que certains essayent de justifier leur position en politique de cette manière (cité de l'article) : "Ainsi, par exemple, ceux qui affirment la nécessité d’en finir avec le progrès ou l’urgence d’adopter une économie de la décroissance, et qui prétendent que leurs choix ne sont que la simple traduction politique de l’expertise scientifique, commettent une imposture.". Autrement dit qu'ils empêchent tout débats politiques car tout serait justifié par la science et toutes positions contraires intenables. Pire encore, du coup c'est à la science d'endosser ce choix politique qu'elle n'a même pas demandée !
Mais imaginez un instant que l'on applique le même principe aux OGMs, alors dans ce cas on devrait les autoriser partout, car la décision est aujourd'hui politique plus qu'autre chose. Mais on ne le fait pas, car démocratiquement et idéologiquement les gens ne sont pas d'accord (en France par exemple). Donc vous ne pouvez pas reprocher cette position à l'AFIS qui est purement rationnelle pour le coup, à moins de dire que tout débat politique sur le réchauffement climatique est caduc car la science a tranchée. Si vous admettez cela, alors il n y a plus aucune raison d'interdire un paquet de pratiques car "la science a tranchée" et c'est la porte ouverte à beaucoup de dérives, au scientisme que vous ne semblez pas apprécier, c'est très paradoxal comme argumentation.
L'AFIS a une position claire sur de nombreux sujet : séparation de la science et de la politique. Cela passe simplement par l'arrêt de l'utilisation (souvent détournée) de faits scientifiques (souvent inventés ou déformés) pour justifier des positions politiques (des fois écolos, des fois anti-écolo, plus souvent écolo je suis d'accord) qui seraient difficiles à assumer sans ce viol permanent de la science. Certaines associations (Robin des Toits, par exemple où autres association de "science citoyenne" qui n'a de science que le nom) n'existe que sur la méconnaissance et l'utilisation politiques de faits scientifiques faux, et c'est ce que dénonce l'AFIS en général. Nicolas Gauvrit l'a expliqué à de nombreuses reprises vis à vis des récentes attaques sur l'AFIS.

C'est la même chose pour les OGMs, ce qui est reproché par l'AFIS c'est l'utilisation de faits scientifiques faux et erronés par les politiques. Aucun politique ne dira "je ne veux pas d'OGMs parce que le bio sera le patrimoine français, et que notre culture unique doit rayonner etc...", mais plus souvent "je ne veux pas des OGMs parce que Séralini a montré que c'était toxique (...)." Ou combine (au mieux) les deux aspects. Donc il y a mensonge scientifique et ça énerve les scientifiques qui sont à l'AFIS (ça m'énerve aussi).

Pour le DTT (l'article récent en tout cas, je n'ai pas vu tout les autres) il ne faut pas perdre de vue la question de départ : "Le DDT aurait-il donc disparu de l’arsenal de lutte contre le paludisme, uniquement victime de son inefficacité croissante due à l’apparition de générations de moustiques résistantes à l’insecticide ?"
Aurait-il disparu UNIQUEMENT" de par sa perte d'efficacité ? Comme l'affirme Foucard. Il est évident que non, cette étude regroupe l'analyse de 75 cas de résurgence de Malaria (www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3458906/?report=classic) une des principale cause avancée est le manque de moyens financiers (remplacement du DDT par des insecticides plus chers) ainsi que de nombreux mouvements de populations dû aux conflits liés au bloc soviétique. Le mécanisme de résistance bien que présent, n'est pas la cause principale. Repris de l'article : "Suggested causes of resurgence fell into all three of the general categories. These categories – which were not mutually exclusive – included weakening of the malaria control programme (68/75 = 91%), increases in the intrinsic potential for malaria transmission (44/75 = 59%), and technical problems including drug and insecticide resistance (24/75 = 32%). Subcategories of each are described below.

Only 45 of the 273 (16%) suggested causes for resurgence events identified by the review were classified by reviewers as presenting in-depth qualitative or quantitative analysis to support the assertion. Of these 45 suggested causes, 27 (60%) implicated weakening of malaria programmes, 15 (33%) increases in malaria potential, and 3 (9%) technical problems such as resistance."

Après il est clair que l'AFIS s'emballe en accablant les lobbies écolos, c'est plutôt une conjonctions d'évènements. Mais la première assertion (le DTT a disparu uniquement à cause des résistance) est faux.

Du reste l'AFIS est une association de bénévoles, donc comme toute association de bénévoles elle est constituée de gens avec des idéaux forts. Les idéaux sont les premières cause de déformation de la réalité (il n y a qu'à voir le nombre d'associations diverses et variées qui racontent régulièrement n'importe quoi du côté écolo également). Alors certes on attendrais plus de rigueur de l'AFIS sur tous les sujets, mais elle n'a pas non plus l'engagement d'une organisation payée par l'Etat donc peut se permettre d'être moins neutre sur certains points ou la science est régulièrement malmenée. Dans ce genre de domaine il faut recouper les informations, ça n'a rien de neuf. Cela reste une source d'information fiable sur de nombreux points.

Peut-être aussi, comme cela se fait aux Etats-Unis, que les grandes entreprises mettent des moyens pour contrer les thèses qui touchent au réchauffement climatique, dans les médias et sur le Net... Rien ne nous dit que ce soit effectivement le cas, mais rien n'empêche de se poser des questions non plus...

Il faut arrêter d'exagérer, à aucun moment l'AFIS ne remet en cause le réchauffement anthropique ni les chiffres avancés par le GIEC... Certes ils donnent la voix à des climato-sceptiques dans un cadre d'interview, mais ça ne fait pas une vérité mondiale, c'est le point de vue d'un guguss.
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/04/14 à 18:48 #43287
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS et environnement
Pandora,

Ta réponse c'est quasi un copié-collé d'un texte de Gauvrit... et tu m'excuseras, mais c'est un beau ramassis de sottises...


Ce que critique l'AFIS ce n'est pas que des solutions soient envisagées, c'est que certains essayent de justifier leur position en politique de cette manière (cité de l'article) : "Ainsi, par exemple, ceux qui affirment la nécessité d’en finir avec le progrès ou l’urgence d’adopter une économie de la décroissance, et qui prétendent que leurs choix ne sont que la simple traduction politique de l’expertise scientifique, commettent une imposture.". Autrement dit qu'ils empêchent tout débats politiques car tout serait justifié par la science et toutes positions contraires intenables. Pire encore, du coup c'est à la science d'endosser ce choix politique qu'elle n'a même pas demandée !


Oh, la Sainte Science !!!
C'est marrant, dans leur critique de la politique, ils omettent TRES sciemment d'y mettre la politique économique des grands groupes... auxquels certains sont très liés.


L'AFIS a une position claire sur de nombreux sujet : séparation de la science et de la politique.

Mais alors surtout pas séparation de la science et des industriels...

Et puis, surtout pas séparation de la science et des bénéfices... De près ou de loin gravitent autour de l'AFIS des organismes aux noms divers, qui en cherchant un peu, sont directement lié à du lobbying.

Alors, Pandora, tu m'excuseras, mais lire un article à la gloire du DDT rédigé par un organisme lié au groupe producteur, ça m'interpelle très fortement au niveau objectivité scientifique...



Alors certes on attendrais plus de rigueur de l'AFIS sur tous les sujets, mais elle n'a pas non plus l'engagement d'une organisation payée par l'Etat donc peut se permettre d'être moins neutre sur certains points ou la science est régulièrement malmenée.

Certes, elle n'a pas les moyens d'un organisme d'état, mais c'est quand même aussi l'AFIS qui a fait du lobbying à l'assemblée pour l'arrêt d'un moratoire sur le maïs BT.

Et ça pose deux questions :

- l'AFIS a les moyens d'arriver jusqu'à l'Assemblée pour faire du lobbying... Et ben, c'est loin d'être donné à tout le monde... Comment ils y arrivent jusqu'à l'Assemblée eux ?

- pour une association qui refuse de faire de la politique, on peut difficilement faire plus politique qu'aller faire du lobbying à l'assemblée.

Le "pas de politique" à l'AFIS, c'est pas de politique pour les autres, mais nous surtout on ne s'en prive pas. Faites surtout ce que je dis, et pas ce que je fais.
 
Dernière édition: 14/04/14 à 22:15 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   15/04/14 à 09:30 #43291
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:AFIS et environnement
Ta réponse c'est quasi un copié-collé d'un texte de Gauvrit... et tu m'excuseras, mais c'est un beau ramassis de sottises...

C'est un copié collé c'est pour ça qu'il est entre guillemets...

Mais alors surtout pas séparation de la science et des industriels...

Et puis, surtout pas séparation de la science et des bénéfices... De près ou de loin gravitent autour de l'AFIS des organismes aux noms divers, qui en cherchant un peu, sont directement lié à du lobbying.

Alors, Pandora, tu m'excuseras, mais lire un article à la gloire du DDT rédigé par un organisme lié au groupe producteur, ça m'interpelle très fortement au niveau objectivité scientifique...


C'est toujours la même chose : lobbying machin, lobbying ceci. Évidemment ça ne marche que dans le sens qui t'arrange, quand ça pourrait venir des industriels (ça reste à prouver ici, car je n'y crois pas une seconde, ils ont bien peu de moyens pour des lobbyistes financés par l'industrie!) c'est intolérable, quand ça vient de mouvements verts c'est normal. Logique à deux vitesses.

Certes, elle n'a pas les moyens d'un organisme d'état, mais c'est quand même aussi l'AFIS qui a fait du lobbying à l'assemblée pour l'arrêt d'un moratoire sur le maïs BT.

Et ça pose deux questions :

- l'AFIS a les moyens d'arriver jusqu'à l'Assemblée pour faire du lobbying... Et ben, c'est loin d'être donné à tout le monde... Comment ils y arrivent jusqu'à l'Assemblée eux ?

- pour une association qui refuse de faire de la politique, on peut difficilement faire plus politique qu'aller faire du lobbying à l'assemblée.

Le "pas de politique" à l'AFIS, c'est pas de politique pour les autres, mais nous surtout on ne s'en prive pas. Faites surtout ce que je dis, et pas ce que je fais.


Mais ce n'est pas ça le message. L'AFIS n'est PAS un organisme scientifique d'Etat, c'est quand même assez clair non, c'est une ASSOCIATION indépendante de bénévoles. Elle ne fait que critiquer certaines choses, comme le font de nombreuses associations (c'est souvent le but d'une association au final) et on y adhère ou non. Ce n'est PAS un parti politique, ce n'est PAS un labo de recherche. Si on tolère des assos complètement à côté de la plaque comme Robin des toits et autres saloperies qu'on retrouve au HCB (tiens qui parle de lobbying sans rire ?) en temps que "conseillers citoyens" alors je ne vois pas pourquoi on fait un flan pour l'AFIS qui ne siège nulle part !
Après si une pétition c'est du lobbying pour vous... Si ça vient d'une majorité de scientifiques qui veulent se faire entendre pourquoi pas, ce n'est pas pour autant que ça sera entendu (si l'on écoutait les scientifiques en France ça ce saurait, il y aurait des OGMs !). Et il faut voir le ridicule de ce moratoire qui est imposture scientifiques totale dans le sens ou une fois de plus, on essaye de le justifier sur des bases de toxicité non démontrée plutôt qu'une position éthique assumée. Une fois de plus on fait mentir la science. Et ça, ça énerve l'AFIS. Pourquoi est-ce si dur à comprendre...?
 
Le sujet a été verrouillé.
   15/04/14 à 10:42 #43292
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS et environnement
Pandora écrit:
C'est toujours la même chose : lobbying machin, lobbying ceci.

Oui, c'est toujours la même chose... C'en est malheureux... Surtout quand on se présente comme étant Scientifiquement objectif et pourfendeur des viles Pseudo-sciences...


Et ton propos illustre parfaitement ce que je disais du combat de l'AFIS contre les "saloperies" (je reprends ton terme) d'écolos.

C'est bien là qu'il est le problème. Il s'agit d'un combat idéologique, et très vaguement scientifique... Le but c'est juste d'écraser cette "vermine" (ce terme là est de moi...).
C'est tout sauf de l'objectivité scientifique et ça l'est encore moins quand on sait les liens entre industriels et membres de l'AFIS.

D'ailleurs, dans ton propos, tu n'arrêtes pas de mettre dos-à-dos AFIS et écolos. Elle est où l'objectivité hors militantisme ?


L'AFIS n'est PAS un organisme scientifique d'Etat, c'est quand même assez clair non, c'est une ASSOCIATION indépendante de bénévoles.

Oui, je l'ai bien rappelé qu'il ne s'agissait pas d'un organisme d'état, mais ça me doucement rigoler quand tu parles d'association indépendante... Indépendante de qui ? De Industriels ?
 
Dernière édition: 15/04/14 à 10:44 Par Thomas 2.
Le sujet a été verrouillé.
   15/04/14 à 13:47 #43294
aatea
Contributeur important
Messages: 132
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS et environnement
bonjour pandora

une simple question, pourquoi discutes tu encore avec ces fanatiques?
le dernier message de thomas et un bon exemple, il a déformé ton texte pour qu'il soit caricaturale, toujours cette technique d'épouvantail.
Il y a un tel formatique des adeptes de marchands de peurs qu'il ne peut y avoir de discussion avec eux .

cordialement
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678...12
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK