Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Episode PodcastScience : l'évolution est elle une science? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1
SUJET: Episode PodcastScience : l'évolution est elle une science?
   10/04/14 à 16:13 #43247
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Episode PodcastScience : l'évolution est elle une science?
www.podcastscience.fm/dossiers/2014/01/1...st-elle-une-science/

épisode audio très intéressant + retranscription par écrit


voila le début :

Nous avons posé ces questions que plus personne n’ose poser. Pourquoi ce domaine – plus que d’autres – est-il sujet à des attaques permanentes et à des récupérations de toutes sortes? Et d’abord, qu’est-ce que l’évolution? Est-une science?
Discussion de haute tenue avec Pierre Kerner - chercheur en génétique évolutive, maître de conférences en biologie des organismes à Paris VII et auteur de l’excellent blog Strange Stuff and Funky Things - et pour poser des questions: Laurent, alias Xochipilli, auteur de l’excellent blog Le Webinet des Curiosités.




Alan : On va consacrer la première partie de cette discussion à poser quelques bases, histoire d’être sûrs qu’on parle bien tous de la même chose. Pierre c’est à toi que va incomber la délicate tâche de tenter de nous définir ce qu’est l’évolution.

Pierre : A l’instar de la gravité, de la rondeur de notre planète terre, ou encore du fait que la croûte terrestre est divisée en diverses plaques mobiles, l’évolution est avant tout un phénomène observable. L’évolution, c’est définissable comme le phénomène de transformation des espèces au cours du temps. L’évolution comme phénomène s’oppose à l’idée que les espèces soient fixes. Cela aurait été un autre phénomène observable, comme le fait que la terre soit plate, que les masses ne s’attirent pas ou encore que la croûte terrestre soit unie. Ces représentations naturelles ont été infirmées par de nombreuses observations contradictoires (directes ou indirectes). On a observé que les masses s’attiraient, on a observé que la terre n’était pas plate, on a observé que la croûte terrestre n’était pas unie mais formée de plaques, on a observé de multiples manières que les espèces se transforment. Par contre, comme pour les précédents phénomènes, ce n’est pas parce qu’on est en mesure de l’observer, qu’on a compris comment ça marche. Pour ça, il nous faut une théorie, un cadre explicatif cohérent, qui va nous permettre de donner une explication du mécanisme à l’origine du phénomène.

Alan : Et puis, la question du débat de ce soir, en fait, c’est est-ce que c’est une science, l’évolution telle que tu viens de la définir ?

Pierre : Alors la question c’est est-ce que c’est une science et peut être l’opposer à est-ce que c’est un dogme.

Alan : Exactement.

Pierre : En effet, si on considérait l’évolution ou la sélection naturelle comme une vérité incontestable, on devrait l’appeler un dogme, une doctrine. Maintenant, est-ce que c’est une science ? Le problème avec cette question, c’est qu’il faut distinguer les différents sens du mot évolution ! Si on le prend comme le fait que les espèces se transforment, ce serait un peu bizarre de l’appeler ‘science’. C’est un peu comme si je disais que la rondeur de la terre est une science, que la séparation de la croûte en plaques est une science… Là, ce dont on parle en fait, ce sont des faits observables. Bien entendu, on peut les étudier avec une démarche scientifique et tester leur véracité. L’autre sens du mot évolution, c’est le mécanisme à l’origine de la transformation des espèces. Là, on a affaire à une véritable théorie scientifique, au même titre que la théorie de la gravité, ou la théorie de la tectonique des plaques. Ces théories doivent répondre à différents critères pour être reconnues comme scientifiques et non dogmatiques. L’un de ces critères, c’est la réfutabilité.

Alan : Là, je vais passer 2 minutes la parole à David , mais en disant une minute.
Est- ce qu’en une minute tu peux confirmer la réfutabilité, c’est un des moyens de définir ce qu’est une science, enfin de définir une chose comme science.

David : C’est une question intéressante le fait de définir ce qu’est une science, il y a tout un tas de critères et de moyens de le définir, qui sont tous très intéressants, il y a accès la chose autour des paradigmes, et il y a en effet le critère de Popper qui est la falsificabilité d’une science.

Pierre : Si je peux intervenir juste une seconde pour te terme de falsificabilité c’est un anglicisme, même Popper qui connaissait le français a préféré réfutabilité à falsificabilité, parce que dans le terme falsificabilité en fait, on a l’impression qu’il y a une volonté de cacher quelque chose alors que réfutabilité, il n’y a pas de valeurs associées avec le faire que quelque chose est réfutable ou non. Petit grain de sel, David à toi.
.............
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK