Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
AFIS, démarche scientifique et communication signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12
SUJET: AFIS, démarche scientifique et communication
   03/09/13 à 17:56 #39820
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 AFIS, démarche scientifique et communication
Je vous conseille vivement la lecture de cet article de Nicolas Gauvrit (AFIS) sur SHAM : blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/...afis-nicolas-gauvrit
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   03/09/13 à 18:23 #39821
Mulder
Nouveau venu
Messages: 17
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Merci Nikoteen, exactement le genre de truc qui je cherchait !

PS: La bd, c'est 'Hark, a vagrant' : www.harkavagrant.com/?id=316
 
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 11:06 #39832
Fanch
Sapience n'entre point en âme malivole
Contributeur extraordinaire !
Messages: 531
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Il y a un sujet pour lequel je ne compte pas sur l'AFIS pour être convenablement informé c'est le nucléaire. Ils disent éviter les positionnements idéologiques mais ils vont plus loin que ça, ils adoptent les postures technocratiques des acteurs du nucléaires.
On ne les verra jamais critiquer l'IRSN qui dénie l'étude italienne sur l'augmentation des cancers en Corse ni évoquer la contamination des mineurs nigérians qui bossent pour Areva
 
« Selon le mage Salomon, Sapience n'entre point en âme malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l'âme. »

Rabelais, Pantagruel Chapitre 8
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 12:00 #39840
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Fanch écrit:
Il y a un sujet pour lequel je ne compte pas sur l'AFIS pour être convenablement informé c'est le nucléaire. Ils disent éviter les positionnements idéologiques mais ils vont plus loin que ça, ils adoptent les postures technocratiques des acteurs du nucléaires.
Je suis (et reste) politiquement contre l'énergie nucléaire et s'il m'arrive effectivement d'être agacé par certains propos de l'AFIS, je dois reconnaître qu'ils arrivent en général à faire la part des choses. J'ai été plutôt déçu par le chapitre sur le nucléaire dans le livre de Broch et Charpak, mais pas parce que l'argumentaire était mauvais : il était simplement, à mon sens, à côté de la plaque (idem pour les OGM, d'ailleurs) parce qu'à mon sens le problème est beaucoup plus politique que scientifique (je me fous de savoir qu'il existe de la radioactivité naturelle inoffensive, pour résumer).
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 12:59 #39842
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Salut,

Le fait est que l'AFIS rationalise juste le débat. Après la science n'a pas toujours moralement raison. C'est un fait (actuel) scientifique que les OGMs où que le nucléaire représente des phénomènes de pollutions vraiment mineurs par rapport à d'autres. Après est-ce sont de bons moyens pour ce que l'on veut faire de notre monde, c'est politique/social, la science à sa limite (même si elle a aussi son mot à dire, c'est une conseillère). Mais ce qui est énervant (à mon sens) c'est de voir les mêmes ramassis d'âneries racontés sur les OGMs ou autres, pour donner une sorte de légitimité scientifique à n'importe quel argument. Pourquoi ne pas simplement dire la vérité et assumer un opinion sain et dénué de mensonges ? Dans ces débat ou l'on viole régulièrement la science et les principes scientifiques, ou l'on accuse les scientifiques d'être pro-OGM ou pro-nucléaire sous prétexte que leurs études ne sont pas en accord avec l'opposition, cela devient impossible d'avoir la moindre conversation constructive, de faire la part des choses.
 
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 15:04 #39848
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Effectivement, le vrai problème est là et je soutiens l'AFIS alors que je suis plutôt contre les OGM et le nucléaire. Je reconnais qu'on a échoué à montrer le danger des OGM et que le nombre réel de victimes dues à l'énergie nucléaire n'est pas comparable avec celui des victimes de l'énergie hydro-électrique, par exemple. Et puis que l'énergie nucléaire est, au quotidien, beaucoup plus « propre ». Mais quid des déchets ? Quid du vieillissement des centrales et des risques associés ? À titre personnel, je n'aimerais pas vivre à proximité d'une centrale et je ne le souhaite à personne. Ce sont quelques raisons qui me font douter de la pertinence de cette énergie. Pour les OGM, c'est plutôt la main-mise de grosses sociétés (sur les semences, notamment) et le brevetage du vivant qui m'inquiètent. 'fin bref, les explications de l'ADFI, que je ne conteste pas, n'ont pas modifié mon point de vue.
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 16:02 #39853
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Fanch écrit:
On ne les verra jamais critiquer l'IRSN qui dénie l'étude italienne sur l'augmentation des cancers en Corse ni évoquer la contamination des mineurs nigérians qui bossent pour ArevaY a un endroit où on peut lire des infos un peu complète sur les cancers en Corse ? J'ai pas encore changé d'avis sur le nucléaire cette année et on est déjà en septembre...
 
Dernière édition: 04/09/13 à 16:02 Par yquemener.
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 18:58 #39867
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
yquemener écrit:
J'ai pas encore changé d'avis sur le nucléaire cette année et on est déjà en septembre...
Argh, où est le bouton « like » ? :)
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   04/09/13 à 20:17 #39870
Fanch
Sapience n'entre point en âme malivole
Contributeur extraordinaire !
Messages: 531
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
Y a un endroit où on peut lire des infos un peu complète sur les cancers en Corse ? J'ai pas encore changé d'avis sur le nucléaire cette année et on est déjà en septembre...
L'étude est disponible ici
www.corse.fr/attachment/428669/
Mais s'il te faut des problèmes sanitaires pour changer d'avis sur le nucléaire lorgne aussi du coté du Japon :/
 
« Selon le mage Salomon, Sapience n'entre point en âme malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l'âme. »

Rabelais, Pantagruel Chapitre 8
Le sujet a été verrouillé.
   05/09/13 à 09:29 #39879
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:AFIS, démarche scientifique et communication
En fait je m'intéresse à la Corse car j'aime bien parler, quand on évoque les statistiques, d'un effet pervers qui me semblait bien établi sur la Corse et Tchernobyl, et je veux me mettre à jour si je racontais des conneries : Le nuage est passé sur la Corse, la population l'a su, a su que ça pouvait déclencher des problèmes de thyroïde, et donc la conséquence a été que les cancers ont été diagnostiqué en général plus tôt. Les cancers de la thyroïde guérissent dans 99% des cas si on les soigne avant qu'ils soient trop avancés. Le résultat contre-intuitif a été que le nuage de Tchernobyl aurait fait augmenter l'incidence des cancers de la thyroïde mais du fait du meilleur diagnostic, aurait diminué sa mortalité.

Je la lirai en détails, mais à première vue, cette étude parle bien d'incidence et non de mortalité et fait l'hypothèse que si il y a une différence de pratique amenant à des diagnostiques différents, cette différence est généralisée et durable (alors qu'il me semble logique de supposer qu'elle était liée au nuage et localisée aux endroits les plus touchés)

Mais s'il te faut des problèmes sanitaires pour changer d'avis sur le nucléaire lorgne aussi du coté du Japon :/Au passafe, j'habite à Tokyo :)

Il me semblait qu'il était un peu tôt pour avoir des études sanitaires fiables, non ? Sur Fukushima, la statistique "marrante" c'est que a priori pas mal de gens pensent que l'évacuation aura fait plus de morts que la radioactivité n'en fera (mais qu'elle était quand même nécessaire et que la direction du vent a été un GROS coup de bol) et qu'à ce jour, le barrage qui a cédé lors du tremblement de terre de Sendai a fait à peu près autant de morts, mais qu'on n'a toujours pas de moratoire sur l'énergie hydraulique (qui a pourtant un très lourd passif en vies humaines, y compris en France)...
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK