Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12
SUJET: Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
   29/07/13 à 13:51 #39080
Hugo
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
 
Dernière édition: 29/07/13 à 13:51 Par Hugo.
Le sujet a été verrouillé.
   10/08/13 à 11:27 #39315
sananda
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1533
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Allemagne Date anniversaire: 01/03
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Merci.
Je m'étais très souvent posé la question. Existe t-il également des études qui prennent en compte l'humeur, le comportement, l'activité sexuelle ?
 
"Heureux les ignorants car s'ils cherchent ils trouveront. Quant à ceux qui croient tout savoir, en ne cherchant plus, ils se complaisent dans leur ignorance"
Le sujet a été verrouillé.
   10/08/13 à 17:25 #39323
Tazman
Guillaume d'Occam, quel rasoir !
Contributeur extraordinaire !
Messages: 456
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Montréal, Québec
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Salut Sananda,

sananda écrit:
Merci.
Je m'étais très souvent posé la question. Existe t-il également des études qui prennent en compte l'humeur, le comportement, l'activité sexuelle ?


L'article www.pseudo-sciences.org/spip.php?article60 semble une bonne synthèse et il y a une quantité de références à la fin qui, peut-être, pourront «emplir ta dent creuse» ou combler ta faim.

À+

Tazman
 
Guillaume d'Occam, quel rasoir !(;-))
«On rit, mais c'est pas drole !!!»
Professeur Mandibule, La Ribouledingue, troupe clounesque

«Imagine there's no countries...
...
And no religions too...» John Lennon
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   10/08/13 à 19:44 #39326
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Il faudrait que ces résultats soient confirmés par d'autres équipes car le nombre de participants et le protocole fait débat.

Attention à ne pas prendre n'importe quelle étude comme une certitude tant qu'elle n'a pas été reproduite, surtout quand c'est un résultat hors contexte.

Pour plus d'infos :
www.futura-sciences.com/magazines/sante/...s-pleine-lune-48061/
 
Dernière édition: 10/08/13 à 19:48 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   11/08/13 à 09:23 #39333
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Personnellement, la pleine lune elle me gêne surtout pour dormir avec les volets ouverts :-)
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   13/08/13 à 13:39 #39352
Hugo
Contributeur récent
Messages: 29
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Bien sur les cobayes dormaient dans une pièce obscure et silencieuse.
Étant donné que le protocole n'a pas été conçu pour étudier l'influence de la lune, il se pourrait qu' il y ai un biais moins évident auquel les auteurs n'ont pas pensé. Cependant ils n'en ont pas trouvé et le sérieux de l’étude et des résultats ne semblent pas être mis en cause ici.

Après tout peut être que notre horloge circadienne ne dépend pas uniquement du soleil, mais aussi de la lune.
 
Le sujet a été verrouillé.
   13/08/13 à 15:55 #39354
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Bonjour !

Je pense que le principal possible biais de l'étude est clairement la taille de l'échantillon : 33 personnes. Avec les nombreux problèmes que cela engendre : Personnes âgées, personnes jeunes, hommes, femmes. Les auteurs de l'étude ont donc divisé l'échantillon (déjà petit) en différents groupes (+/- 10-15 personnes). Ces groupes ne sont pas distribués de manière homogène, il est donc possible que ça soit l'âge (ou le sexe) qui influe sur les cycles de sommeils plutôt que la lune. Les auteurs reconnaissent d'ailleurs ce biais, d'autant plus que d'autres études ont montrées que ces paramètres jouaient sur le sommeil !

"It is well known that with age, melatonin levels decrease, and more recently our and others’ data indicate that premenopausal women have higher melatonin amplitudes than young men [7], older men, and postmenopausal women [8], which may have biased our findings related to lunar class."

A prendre avec des pincettes... D'autant que cette étude reste une correlation et n'explique donc pas le phénomène, et les correlations on peut en faire beaucoup en étant significatif sans que ça prenne beaucoup de sens. Également je n'ai vu nulle part dans l'article si les "cobayes" dormait leur 64 nuits d'affilées dans le labo ou dispersées... Ce qui pourrait également apporter un autre biais.
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/11/13 à 14:54 #40909
Abdu
Contributeur important
Messages: 133
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
La taille d'un échantillon n'est pas un biais à proprement parler.
Au pire, une taille d'échantillon trop faible fait courir le risque de ne pas pouvoir conclure, mais elle ne devrait pas biaiser la conclusion.

La dernière hypothèse évoquée dans le dernier article est séduisante.

Les expérience "hors du temps" solaire ont montré qu'il fallait beaucoup de temps pour que le cycle de 24 h dérive. On sait comment l'horloge interne se calibre à la lumière solaire.
En principe, les données recueillies lors de ces expériences pourraient abonder ou pas les résultats récemment obtenus et peut-être ébaucher un modèle de dérive de cette horloge lunaire si elle existe. Ou même mettre en évidence sa stabilité…
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/11/13 à 15:24 #40910
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
La taille d'un échantillon n'est pas un biais à proprement parler.
Au pire, une taille d'échantillon trop faible fait courir le risque de ne pas pouvoir conclure, mais elle ne devrait pas biaiser la conclusion.


Un petit échantillon augmente la possibilité d'obtenir des faux-positifs, donc si on tire une conclusion à partir de cela, elle peut-être erronée. Par ailleurs l'échantillon étant petit, cela induit des biais possibles dû au sexe des individus (comme le reconnais l'auteur !) si il y a plus de femme dans un groupe que dans un autre par exemple (répartition inhomogène).
Un petit échantillon est tout a fait valable en statistique si l'hypothèse posée au départ a de très forte chance d'être vraie. (edit : ce qui est rarement le cas en science ou c'est normalement du 50:50)
Un grand échantillon n'est pas forcément toujours utile également, car on trouvera un effet même si il n y en pas vraiment (loi des grands nombres).
 
Dernière édition: 05/11/13 à 15:25 Par Pandora.
Le sujet a été verrouillé.
   07/11/13 à 03:28 #40928
Abdu
Contributeur important
Messages: 133
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Etude sur l'influence de la lune sur le sommeil
Pandora écrit:
La taille d'un échantillon n'est pas un biais à proprement parler.
Au pire, une taille d'échantillon trop faible fait courir le risque de ne pas pouvoir conclure, mais elle ne devrait pas biaiser la conclusion.


Un petit échantillon augmente la possibilité d'obtenir des faux-positifs, donc si on tire une conclusion à partir de cela, elle peut-être erronée.

Je dis ça de mémoire, il y a longtemps que je n'ai pas pratiqué. Mais quand on analyse les résultats, on sait exactement quelle est leur valeur statistique en terme de "risque que la conclusion tirée soit fausse".
Si on effectue ce test, alors on connait la fiabilité de la réponse.
Un échantillon d'une trentaine d'individus c'est largement suffisant. S'il y a 50% d'homme et de femme, c'est suffisant aussi pour observer s'il existe une différence entre ces deux catégories.
Je ne crois pas que cette étude pêche sur la significativité de ses résultats (si le travail a été bien fait bien entendu). Par contre, sa représentativité est en cause. A savoir, comment étendre les conclusions tirées à l'intérieur du cadre de l'expérience à ce qui se passe de façon pus général.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK