Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
sceptiques à la dérive et dérives zététiques signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678...26
SUJET: sceptiques à la dérive et dérives zététiques
   21/11/12 à 22:09 #33029
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Salut à tous,

Tout d'abord, je précise que le titre est une boutade, je n'ai pas l'intention de démolir la zététique... Après 220 messages postés sur ce forum, ça serait tordu, car j'apprécie cette communauté ;)

J'avais envie de demander votre avis sur une chose :

Quelles sont les erreurs, les problèmes ou les difficultés des courants sceptiques, zététiques et des gens qui s'y rattachent?
Je pose ma question au sens large : elle concerne aussi bien les méthodes que les réactions des gens, la psychologie des sceptiques et leur vision du monde, leurs activités dans la société, leurs médias etc etc...


Je me suis dit que, défendant l'esprit critique, nous pouvions aussi réfléchir sur nous mêmes, et que ça fait pas de mal de temps à autre.

Je vous demande tout spécialement d'éviter les propos déplacés et de faire preuve de retenue dans ce sujet qui peut vite dériver car je voudrais qu'il reste sérieux et respectueux.

Je précise aussi que ce sujet n'a rien avoir avec le petit conflit modéré ces derniers jours et je vous propose d'éviter de faire référence à cet événement afin d'éviter toute dérive.

J'ai moi même quelques idées de réponses que je posterai bientôt.

Merci à tous et au plaisir de lire votre avis sur la question.
 
Dernière édition: 21/11/12 à 22:12 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 02:07 #33033
shisha
Contributeur extraordinaire !
Messages: 392
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Salut

à mes yeux :

- Difficultés à ceux que les autres personnes, remettent en cause leurs propres croyances.
- Dans les fofos, de manière générale on peut constater des batailles d'égo, ou bien des batailles du "je veux absolument avoir raison", et les fofos sceptiques ne sont pas égalements épargnés.
- Il m'arrive de trainer dans des tchats de forums "zozo" avec des personnes que je trouve sympathiques => mais face aux dires de ces personnes, parfois/souvent je me tais. Labas je travaille entre autre le fait de ne pas vouloir convaincre. (bon parfois il m'arrive de faire de la pub pour des sites tel que l'OZ ou les SDQ ^^).
- J'aime bien dans les fofo sceptiques, la raison, le mental sont bien présent et cela permet de réaliser des échanges pertinents et constructifs. Mais parfois je trouve que c'est un peu chiant de parler uniquement avec sa tête ^^ Mon idée est un peu flou, dsl de ne pas trop clair. Un peu plus de cœur et de simplicité ne ferait pas de mal je pense : (c'est juste un ressenti de ma part).

ma vision du monde :
- par rapport à l'univers : Je ne sais pas si notre univers est un univers parmi tant d'autres, et/ou parmi d'autres plans... => aucunes idées. Le début, l'infini, chose qui existe, chokapik, "survie de l'inerte?" sont des notions qui continent à me laisser perplexes.
- par rapport à la mort : Je ne sais pas non plus ce qu'il y a après la fin de vie d'un terrien, tout en restant conscient que pour la majorité des scientifiques, il est probable qu'il y ait le néant. Mais si c'est le cas, le néant, la mort c'est pas trop grave vu qu'on ne serait plus là pour en prendre conscience ^^. Une citation zozo que j’approuve : "la mort n'est pas triste, ce qu'il y a de triste c'est que les gens ne vivent pas pleinement leurs vies."
- par rapport à la société actuelle, une petite question : Malgré les guerres et autres boucheries, la vie humaine est + ou - sacralisée (exemple des lois où il est interdit de tuer), va t-on un jour sacraliser la vie des autres espèces ?.
 
Dernière édition: 22/11/12 à 02:16 Par shisha.
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 07:09 #33035
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Jerem écrit:
Quelles sont les erreurs, les problèmes ou les difficultés des courants sceptiques, zététiques et des gens qui s'y rattachent?
Je pose ma question au sens large : elle concerne aussi bien les méthodes que les réactions des gens, la psychologie des sceptiques et leur vision du monde, leurs activités dans la société, leurs médias etc etc...

Pas assez de financement public ! ^_^

Je ne connais pas plusieurs courants sceptiques, tu penses à quelque chose de particulier ?

Les méthodes : elles sont bonnes et raisonnables à mon sens. On peut débattre de l'utilité des prix comme celui de James Randi pour toute personne faisant preuve d'un phénomène paranormal. Personnellement je trouve ça positif mais je comprends qu'on puisse le critiquer.

Les réactions des gens : pour avoir rencontré et assisté à des réunions de l'OZ, je dois dire que j'ai vu un exemple du comportement que j'aimerais voir le plus répandu chez les sceptique. Le mot clef, je pense, c'est d'être gentil, tout en restant honnête. L'attitude "Je serais surpris que ton truc marche, mais ce serait trop con de passer à coté d'un phénomène inexpliqué, faisons une expérience carrée." est à mon avis la plus valide.

la psychologie des sceptiques et leur vision du monde : Je n'étais pas au courant qu'il y avait une psychologie sceptique ni même une vision du monde! Il faut dire aussi que je ne suis pas trop venu aux réunions de l'illuminati ces derniers jours... ;-)

leurs activités dans la société, leurs médias : mesurées et adéquates. Il ne faut pas oublier que les forums qu'on fréquente ne sont pas particulièrement représentatifs. Pour pas mal de monde, quand on présente la zététique, on présente juste des règles de bon sens. Le principe selon lequel un domaine n'est pas plus crédible que les preuves qu'il avance, la majorité l'accepte.
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 09:36 #33037
NEMROD34
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1492
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Problème principal: être un être humain, d'où l'intérêt d'avoir de bons protocoles.
 
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 11:23 #33040
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
yquemener écrit:
Je ne connais pas plusieurs courants sceptiques, tu penses à quelque chose de particulier ?
Même en zététique il y a des approches plus ou moins agnostique. Par exemple je me sens beaucoup plus proche d'un Truzzi que d'un Broch. Un sceptique borné est pire qu'un croyant...
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 18:13 #33057
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Merci de vos réponses.
Shisha : ton commentaire est clair. Je te rejoins sur le fait que c'est souvent une bataille d'égo et parfois dogmatique et fermé. Le forum OZ me semble relativement épargné à ce niveau mais c'est pas toujours le cas.

Yque : Par la psychologie des sceptiques, j'entendais leur manière de réagir, leur personnalité, leurs croyances... Ils ne sont pas du tout représentatif de la population générale.

Je te rejoins aussi sur un point en particulier : Il me parait vraiment important d'être pédagogique... Cela veut dire être gentil et tolérant, essayer de comprendre la vision du monde de l'autre et pas de lui asséner des vérités scientifiques dans la tronche alors qu'il n'est pas prêt à les entendre. Ce coté pédagogique est difficile. Personnellement j'ai souvent du mal à ne pas m'énerver quand les gens me sortent des raisonnements tordus et je dois faire d'énormes efforts pour expliquer le fonctionnement des croyances sans être paternaliste et trop critique vis à vis d'eux.

Je rajouterai une chose : parfois je trouve que certains débats se braquent et rentrent dans du scepticisme extrémiste. Souvent entre deux sceptiques qui chacun défendent leur point de vue avec arrogance.

Une explication à cela (c'est juste mon interprétation personnelle). C'est qu'on finit par avoir l'habitude de parler avec des gens qui ne comprennent pas grand chose à nos raisonnements... Ce qui amène un certain énervement et à prendre un peu les gens pour des cons... C'est bien sur une erreur mais je reconnais que ça m'arrive et que ça demande des efforts de compréhension de l'autre et d'empathie et d'humilité.
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 20:03 #33066
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Question très intéressante, à laquelle je veux bien apporter ma petite pierre.

Il y a deux difficultés majeures que je vois, mais qui ne sont sûrement pas les seules.

1. Arriver à gérer/limiter les freins liés à ses propres croyances de sceptique.

Nous ne le dirons jamais assez : il faut se méfier des croyances des autres, parce qu'elles agissent comme un filtre dans leur perception du réel, mais il faut surtout se méfier de nos propres croyances. Elles agissent également comme un filtre.

Un exemple concret : lors de l'expérience de radiesthésie que nous avons menée à Argenton sur Creuse en 2007, au début du premier essai, le radiesthésiste s'approche d'une cloche en papier sous laquelle il doit déterminer la présence ou l'absence d'un objet. Quand il arrive à proximité, celle-ci se déplace très légèrement et le radiesthésiste déclare en nous regardant : "psychokinèse". Nous sommes 3 dans la salle : le radiesthésiste, un assesseur tenant de la radiesthésie et un deuxième assesseur (moi). Nous avions tous les trois les yeux rivés sur la cloche en papier et je suis le seul à ne pas l'avoir vu bouger. Pourtant, je suis absolument convaincu qu'elle avait effectivement bougé (notamment parce que toutes les autres ont bougé après celle-ci, elles étaient trop légères et les déplacements du radiesthésistes créaient un courant d'air suffisant pour les déplacer, ce qui nous a obligé à adapter notre protocole).

Quand nous mettons en place une expérience, aussi simple soit-elle, notre croyance peut nous jouer des tours, et il est très difficile de s'en prémunir. Accepter que nous ne sommes pas exempts de croyances, les identifier et les assumer (sans forcément les revendiquer) me semble être une première étape pour faire du bon boulot.


2. Arriver à faire comprendre aux autres qu'on s'intéresse sincèrement aux phénomènes.

Comment peut-on s'intéresser aux ovnis quand on est convaincu que les ET n'ont jamais mis les pieds (ou les pattes, ou ce que vous voulez) sur la Terre ? Et comment le faire dans le respect des convictions contraires ? Et avec sérieux ? Et bienveillance ?

Nous essayons de faire tout cela, et nos amis/connaissances/familles/contacts ont bien du mal à le comprendre. Ce positionnement va tellement à l'encontre de tout ce qui fait notre société (compétition, polémique, sensationnel, etc.) que les gens ont énormément de mal à admettre qu'il puisse être le nôtre. La croyance (pensez aux curés), la subjectivité (pensez aux chanteurs engagés) ou les réactions émotionnelles (dont le public est friand, pensez aux émissions de téléréalité) sont respectées, médiatisées, etc. Un discours rationnel, désaffectivé, posé, est beaucoup moins passionnant. Même du point de vue de la recherche scientifique, nous sommes à contre-courant : comment comprendre ces gens qui ne publient QUE des résultats d'expérience négatifs ?

Une seule explication à ce positionnement qui est le nôtre : nous sommes des passionnés. Et pas seulement des férus de mécanismes socio-psychologiques, des systèmes expliquant l'adhésion à des thèses plus ou moins farfelues, de l'épistémologie, de la philosophie, des biais de perception, etc. Nous sommes d'authentiques passionnés des phénomènes sur lesquelles nous essayons de travailler. Il est très difficile de faire comprendre cela aux autres.

nikoteen.
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 21:24 #33076
NEMROD34
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1492
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Comment peut-on s'intéresser aux ovnis quand on est convaincu que les ET n'ont jamais mis les pieds (ou les pattes, ou ce que vous voulez) sur la Terre ?
je peux répondre à ça:
- Parce que O.V.N.I est un acronyme qui veut dire Objet Volant Non Identifié, et que c'est bien le cas sur le moment pour le témoin.
- Parce que si l'hypothèse extraterrestre est dominante ce n'est pas la seule.
- Parce qu'il y a pleins de choses à apprendre et notamment en observant ceux qui s'y intéressent.

Il n'est pas zététique d'associer ovni et zitis systématiquement, il y a la théorie GAïa, les intra-terrestres, les reptiliens issue de dinosaures ayant évolués dans le secret, les blacks projects, l'intelligence hors de tout qu'on ne peut comprendre mais qui nous manipule, le psi, les fantômes et ovnis = même combat, les chats, les plasmoïdes, les pigeons mhd et les méprises. ;-)
 
Dernière édition: 22/11/12 à 21:29 Par NEMROD34.
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 21:32 #33077
nikoteen
Administrateur
Messages: 972
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 30/07
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Ce n'était pas une vraie question :) Juste une illustration du type de questions que les gens se posent à notre sujet...
 
"La nature, lorsqu'elle s'égare, produit beaucoup d'imbéciles,quelques rares génies, mais aucun surhomme."
-- C. Navis, fr.sci.zetetique, Août 2009
Le sujet a été verrouillé.
   22/11/12 à 21:39 #33078
NEMROD34
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1492
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:sceptiques à la dérive et dérives zététiques
Bon, ben je vais ranger mon texte sur les chanteurs engagés alors ...
 
Dernière édition: 22/11/12 à 22:33 Par NEMROD34.
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678...26
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK