Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique » signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...56789101112
SUJET: Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
   22/01/11 à 13:18 #18624
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Ovale écrit:
Et moi je répète qu'il y a un problème de logique :
continuum de variations entre les couleurs => couleur rouge, verte ,...
continuum de variations "?" entre les groupes humains => ?
Il n'y a pas de mot ? : alors pourquoi ça devient le mot "race" ?


L'analogie est d'autant plus amusante que, bien qu'il y ait une infinité (ou presque, à la constante de Plank près) de couleurs dans l'arc-en-ciel, il y une autre infinité, encore plus grande, de couleurs qui ne sont pas dans l'arc-en-ciel.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   25/01/11 à 17:06 #18851
Henri Manguy
Contributeur important
Messages: 84
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Bonjour.

Réponse à Bobby.
« Comme je l'ai dit plus haut, l'académie française accepte de définir le terme "race" pour décrire une spécificité ethnologique, même si scientifiquement il n'a aucune valeur. Je ne vois pas où est le problème ? »


Ben non, moi non plus. Il me semble que nous disons la même chose, non ? Je n’ai pas employé les termes « spécificité ethnologique » mais je suppose que je dois y comprendre la même chose que lorsque je dis « différences physico-anatomiques ». Admettons en tout cas que le terme « race » n’ait scientifiquement aucune valeur (pour ce qui concerne les hommes) dans la mesure où le concept renvoie à une fabrication de main humaine. Mais il a tout de même une cohérence par le fait que cette fabrication utilise un mécanisme qui est semblable dans son fonctionnement à celui de l’évolution naturelle à partir de mutations aléatoires. Tu dis ne pas comprendre où je veux en venir. Est-ce à propos du parallèle que je fais avec les anciennes espèces humaines aujourd’hui disparues ? Eh bien si un ancêtre commun a donné naissance à plusieurs espèces grâce à certaines conditions d’isolement des groupes initiaux, on peut très bien penser que l’espèce homo sapiens aurait pu à son tour donner naissance à plusieurs nouvelles espèces si autant de groupes s’étaient trouvés isolés les uns des autres pendant le temps nécessaire. Cela ne s’est pas fait, certes, mais ce n’est pas incohérent ni anti-scientifique d’imaginer l’hypothèse. On peut donc imaginer que nous serions actuellement dans la situation de trois grandes espèces humaines qui se distingueraient notamment par leur couleur de peau. C’est une fiction mais rien n’empêche de se placer par la pensée dans ce genre de situation. J’imagine alors que certains diraient : « telle espèce humaine est supérieure aux autres », et que d’autres combattraient cette opinion. Est-ce qu’ils auraient raison, dans leur combat tout à fait légitime, de prétendre alors que « le concept d’espèce humaine » n’est pas scientifique ? Est-ce que ce serait une bonne manière de s’occuper du problème du « spécisme », comme certains croient qu’une bonne manière de s’occuper du problème du racisme est de dire que « le concept de race humaine » n’est pas scientifique ? Je dis qu’il est sans doute vrai que le concept de race humaine n’est pas scientifique, mais que ce n’est pas la bonne manière de s’occuper du problème du racisme en s’appuyant là-dessus. C’est juste là que je veux en venir. C’est juste cela que je n’ai pas arrêté de répéter depuis le début de ce fil.


Réponse à Curieux.
« Qui, au contraire de ce que tu prétends, ne donnent pas la même chose que la nature. Les races chihuahua ou boxer p.e. auraient bien peu de chances de survivre longtemps dans la nature ni d'avoir été variétés sauvages résultant de sélection naturelle. »


Je ne suis pas du tout irrité, si ce n’est seulement par le fait que ce fil commence à durer un peu beaucoup trop et que je m’y escrime à préciser ma pensée en la reformulant de toutes les manières possibles et que je constate à chaque fois que vous me comprenez de travers. Mais c’est pas grave. C’est un bon exercice et je m’y soumets volontiers.
Donc, je n’ai pas du tout prétendu que les procédés de main d’homme donnent la même chose que la nature. J’ai dit qu’ils utilisent le même mécanisme et qu’en cela on ne peut pas les opposer pour disqualifier l’usage du mot « race » dans le cas des productions naturelles. Plus précisément, ce n’est pas là-dessus qu’il faut se baser pour le disqualifier, et je fais mienne la position de Bertrand Jordan qui préfère ne pas utiliser le mot à cause de ses connotations négatives. Mais il n’affirme pas catégoriquement que le concept n’est pas scientifique. Bien au contraire, il nuance cette position. Mais je sais que beaucoup n’aiment pas les nuances et voudraient que tout soit bien carré.

« Les deux fuites cumulées révèlent ce qui te tient à coeur : la division de notre espèce en races, et rien d'autre. »

Si c’est ce que tu veux croire à mon sujet et si c’est cette croyance qui te fait interpréter ce que j’écris dans un certain sens, c’est sans toute peine perdue que d’essayer de te détromper. Si tu n’as pas encore réussi à comprendre que ce qui me tient à cœur c’est que la lutte contre le racisme n’a pas à se préoccuper de ce que dit ou non la science sur la question des races, je pourrai écrire encore 200 pages pour dire la même chose que tu continueras à ne pas le comprendre. Je pense, oui, que les scientifiques qui affirment l’inexistence des races humaines ont tort d’être aussi catégoriques, et je pense que cet argument – parce que trop catégorique justement – ne fera pas reculer d’un pouce le racisme.

Réponse à Wooden ali
« Je ne m'offusque pas quand on classe les individus selon leurs groupes sanguins, ni quand on les sélectionne selon leurs capacités propres (intellectuelles ou physiques) pour un but en relation avec leurs capacités.
Classer les gens par la couleur de leur peau ne sert à rien dans aucun domaine autre que ceux qui ne sentent pas bon. »


Tu ne t’offusques pas quand on classe ou sélectionne les individus pour un but en relation avec leurs capacités, mais moi oui. Je ne vois pas de quel droit on devrait m’assigner un but en relation avec telle ou telle de mes capacités. Mes buts, c’est moi qui en décide et je ne permettrai à personne de me dire « vous avez telles capacités et vous devez donc les mettre au service de la société de telle manière ». Je me fiche des capacités prétendues de telle ou telle « race » et je ne les « classe » certainement pas par leur couleur de peau dans le sens où tu les classes selon leurs capacités. Quand je soutiens que les couleurs de peau (entre autres) sont corrélées à des grands groupes de populations et qu’elles sont liées à l’évolution humaine et à la manière dont l’homme s’est répandu par vagues successives à travers le monde, je ne fais certainement pas un classement qui « sert à quelque chose », si tant est qu’il s’agisse d’un classement.

« pour toi, pour des raisons de moins en moins mystérieuses, l'important est que les races existent. »

De moins en moins mystérieuses ? Ah ! bon. Dans ce cas, dévoile-les moi puisque tu sembles me connaître mieux que je ne me connais moi-même.

Réponse à Ovale.
« Et moi je répète qu'il y a un problème de logique :
continuum de variations entre les couleurs => couleur rouge, verte ,...
continuum de variations "?" entre les groupes humains => ?
Il n'y a pas de mot ? : alors pourquoi ça devient le mot "race" ?
»

Tu as raison, il y a un manque de cohérence. J’aurais dû écrire : « continuum de variations entre les radiations lumineuses -> couleur rouge, verte… ». Là c’est plus cohérent. En tout cas, il n’y a toujours pas de problème de logique.
 
Le sujet a été verrouillé.
   25/01/11 à 17:26 #18852
Tiel
Super contributeur !
Messages: 253
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Henri Manguy écrit:
Je dis qu’il est sans doute vrai que le concept de race humaine n’est pas scientifique, mais que ce n’est pas la bonne manière de s’occuper du problème du racisme en s’appuyant là-dessus.
Ah il y a finalement deux gouttes de pipi qui on jaillit il était temps! Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Il ne reste plus qu'à confirmer que le classement de l’espèce humaine en différentes «races» n’est pas taxonomiquement pertinent et accessoirement que le fait que la diversité intragroupe dépassant la diversité intergroupe, ait été bien compris.
 
Dernière édition: 25/01/11 à 17:27 Par Tiel.
Le sujet a été verrouillé.
   25/01/11 à 18:11 #18854
Curieux
Contributeur important
Messages: 147
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Henri Manguy écrit:
Je ne suis pas du tout irrité, si ce n’est seulement par le fait que ce fil commence à durer un peu beaucoup trop et que je m’y escrime à préciser ma pensée en la reformulant de toutes les manières possibles et que je constate à chaque fois que vous me comprenez de travers. Mais c’est pas grave. C’est un bon exercice et je m’y soumets volontiers.
Donc, je n’ai pas du tout prétendu que les procédés de main d’homme donnent la même chose que la nature. J’ai dit qu’ils utilisent le même mécanisme et qu’en cela on ne peut pas les opposer pour disqualifier l’usage du mot « race » dans le cas des productions naturelles. Plus précisément, ce n’est pas là-dessus qu’il faut se baser pour le disqualifier, et je fais mienne la position de Bertrand Jordan qui préfère ne pas utiliser le mot à cause de ses connotations négatives. Mais il n’affirme pas catégoriquement que le concept n’est pas scientifique. Bien au contraire, il nuance cette position. Mais je sais que beaucoup n’aiment pas les nuances et voudraient que tout soit bien carré.

Euh... Est-ce le premier avril aujourd'hui ?

Mais il n’affirme pas catégoriquement que le concept n’est pas scientifique
Il est maître de ses affirmations comme de ses informations et omissions. Il n'affirme pas non plus que le concept de beauté sauvage ne le soit pas. Devrais-je me résoudre à croire qu'il le pense mais n'a pas osé l'écrire catégoriquement ? Ou me plier à ce que je crois ou suppose qu'il pense, déduit par ce qu'il n'a pas écrit catégoriquement ?

Je laisse à B. Jordan se dépatouiller avec les « oui, mais non, mais pourtant » de son discours. Qui sont plus des hésitations sur le vocabulaire que des nuances. C'est sa manière à lui de présenter et formuler les choses. C'est son droit, et je pense qu'il assume très bien que son dernier livre soit l'objet d'interprétations dans tous les sens.

« Les deux fuites cumulées révèlent ce qui te tient à coeur : la division de notre espèce en races, et rien d'autre. »
Si c’est ce que tu veux croire à mon sujet et si c’est cette croyance qui te fait interpréter ce que j’écris dans un certain sens, c’est sans toute peine perdue que d’essayer de te détromper. Si tu n’as pas encore réussi à comprendre que ce qui me tient à cœur c’est que la lutte contre le racisme n’a pas à se préoccuper de ce que dit ou non la science sur la question des races, je pourrai écrire encore 200 pages pour dire la même chose que tu continueras à ne pas le comprendre. Je pense, oui, que les scientifiques qui affirment l’inexistence des races humaines ont tort d’être aussi catégoriques, et je pense que cet argument – parce que trop catégorique justement – ne fera pas reculer d’un pouce le racisme.

Il y a longtemps que je ne crois plus rien chez les gens.

Mais je n'ai jamais écrit que les races humaines et les divisions raciales n'existent pas. Elles existent !
Elles existent dans la tête de pas mal d'individus qui prennent un prototype idéalisé et le remplissent de gens caractérisés, assignés à ce prototype. Tous les prototypes de leur choix, différents selon le racialiste, qui ne correspondent en fait jamais à aucun de ces individus assignés à lui. Comme déjà dit, les races humaines existent autant que l'art abstrait, que la dangerosité d'une automobile ou que la beauté du diable.
Je ne confonds pas groupes et regroupements, toute la nuance est là. Ces gens qui veulent faire dériver les populations en groupes naturels se buteront à la réfutation de cette simplification d'une réalité par les données, bien plus complexes et fines, des tracés et traces génétiques recombinées.

Donc, je n’ai pas du tout prétendu que les procédés de main d’homme donnent la même chose que la nature. J’ai dit qu’ils utilisent le même mécanisme et qu’en cela on ne peut pas les opposer pour disqualifier l’usage du mot « race » dans le cas des productions naturelles.
Si, on peut.
Et on n'a même pas besoin de ces procédés subtilement différents - aux résultats plus ou moins utilitaires, parfois exubérants -, qu'une pression sélective contextuelle ne permettrait pas de fixer -, pour qualifier d'a-scientifique autant l'assimilation races issues de procédés d'élevage en populations humaines ou regroupements, ni pour qualifier d'a-biogénétique une raciation que la génétique ne confirme pas, que tu n'as pas été fichu de décliner en 40 messages.
Ni les procédés ni les artifices de maintien ni les résultantes ne sont les mêmes entre les populations humaines et les variétés obtenus entre autres par endogamies successives et exclusion de caractères prédéfinis et voulus, leur maintien, sauf on regarde cela avec un rouleau compresseur écrasant toute finesse sous son passage.

Ici j'aimerais conclure avec toi en te demandant si tu as bien compris le sens que véhicule la question des races ou divisions raciales humaines comme objet scientifique, ou pas. Là est toute la question:
... est-ce que les sciences sont un ensemble de méthodes et connaissances avec comme point commun l'ambition de mieux comprendre et décrire la réalité - du moins ce que l'on peut penser approcher de cette réalité - même si elle est complexe, et avec le plus de précision descriptive possible ?
... ou alors une manière de la simplifier par des compromis, des raccourcis, des traits hachés et bruts, des regroupements artificiels et des assimilations grossiers ? Pour ce qui me concerne, j'ai déjà apporté ma réponse à cette question - sans pour autant sombrer dans un scientisme béat. Tu es libre de ta réponse, c'est ta vie.

Je dis qu’il est sans doute vrai que le concept de race humaine n’est pas scientifique, mais que ce n’est pas la bonne manière de s’occuper du problème du racisme en s’appuyant là-dessus.
M'en fous du problème du racisme dans cette discussion - complètement.
T'agripper maintenant à cette branche, c'est prendre tous tes interlocuteurs pour des cons. Tu es K.O. Henri. Depuis le début de cette discussion, certains ont déjà - et je le pense aussi - proposé que divisions raciales ou pas n'est sans doute pas une manière des plus efficaces de combattre le racisme. Le texte qui fait l'objet du démarrage de cette page de discussions, premier post, le propose aussi en prologue.

C'est te dire si je trouve maladroit et idiot de repartir maintenant là-dedans après tous ces échanges où tu défendais en toute apparence le bien-fondé de la raciation et/ou du terme race pour cette raciation... que tu as parfois décrite en négroïdes, etc. ce qui prête à sourire, comme entités biogénétiques scientifiquement valables pour décrire la situation de notre espèce [ou d'espèces sauvages serai-je tenté d'ajouter].

Tu sembles changer d'avis au fil des discussions ? Soit.
Et certains interlocuteurs seront ravis que tu le fasses ? Tant mieux pour eux.
Pas moi. Je serais plus satisfait si tu avais montré plus de signes de cohérence dans ton discours, quelle que soit ta position.
 
Dernière édition: 25/01/11 à 19:21 Par Curieux.
Le sujet a été verrouillé.
   29/01/11 à 00:13 #18921
Henri Manguy
Contributeur important
Messages: 84
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Réponse à Curieux

« M'en fous du problème du racisme dans cette discussion - complètement.
T'agripper maintenant à cette branche, c'est prendre tous tes interlocuteurs pour des cons. »


Désolé, mais si j’ai lancé cette discussion c’est bien parce que j’estimais que la manière de combattre le racisme en disant « les racistes ont tort puisque la science nous dit que les races n’existent pas » est idiote. Dire que je « m’agrippe à cette branche » alors que c’est le fil conducteur de tout mon propos c’est montrer que tu me lis de travers, ou plutôt à travers une vision préconçue du genre de mec que peut être quelqu’un qui pense cela. Comme tous ceux qui sont intervenus dans ce débat, tu présupposes que je pourrais bien être une espèce de « raciste qui s’ignore », et le ton général de vos interventions montre bien que c’est ce soupçon qui les détermine, bien plus que le souci d’une argumentation sur les races.
Tu dis : « Depuis le début de cette discussion, certains ont déjà - et je le pense aussi - proposé que divisions raciales ou pas n'est sans doute pas une manière des plus efficaces de combattre le racisme. Le texte qui fait l'objet du démarrage de cette page de discussions, premier post, le propose aussi en prologue. » Sauf que c’est moi qui le rappelle tout le temps, et que si le texte cité en début le dit en effet, c’est pour ajouter tout de suite que « Nous avons pourtant fait le choix de nous attaquer objectivement à ces points relativement difficiles à faire intégrer, plutôt qu’en raisonnements éthiques et “moralineux” contre les racismes. La raison en est simple: il n’existe pas de bon argument contre les racismes pluriels. On ne lutte pas arguments objectivés à l’appui contre un sentiment souvent profondément engrammé et/ou nourri de mauvaises justifications théoriques, de stupidité, de ressentiment, de haine, de préjugés et d’ignorance. » Eh bien moi je pense au contraire que c’est bien l’éthique et la morale, mais aussi la politique et la justice, et si nécessaire la répression, qui peuvent lutter contre le racisme, et que la science n’a rien à faire là-dedans. J’ai défendu le bien fondé de l’existence de races humaines parce que, oui, je pense qu’il y a des races humaines, avec des guillemets si tu veux, mais aussi parce que je crois que si « la science » prétend le contraire, et même si elle a raison, le racisme s’en fout de ce que la science peut bien raconter. Et même, - et c’est sans doute le plus grave - il peut très bien le reprendre à son avantage. « Ah ! bon, dit le raciste, le vrai, le raciste militant d’un certain parti, la science dit que les races n’existent pas et que ceux qui parlent de races sont racistes ? Mais alors tout le monde est raciste puisque tout le monde parle de races. Donc inutile de nous accuser, nous sommes juste racistes comme toute le monde ! » Et voilà, le tour est joué. Tu crois vraiment que parce que quelques savants auront prétendu, voire même démontré, que les races n’existent pas, cela va être adopté, intégré par le monde entier ?

Tu t’en fous du problème du racisme dans cette discussion ? Alors de quoi parles-tu ? De science ? Je n’ai pourtant pas l’impression que ce soit exactement ce que tu fais. Justement à cause de ce ton cassant et quelque peu méprisant que tu emploies, ces petites piques que je préfère ne pas relever. Il ne me semble pas que parler de science nécessite d’utiliser ce ton, qui est aussi celui de nombre d’entre vous, et je ne l’ai pas constaté que dans ce fil. C’est plutôt le ton qu’on rencontre dans les débats politiques et c’est ce qui me laisse penser que tes propos sont sous-tendus par une idéologie plus que par l’intérêt purement intellectuel et scientifique. Quelle idéologie, vas-tu me demander ? Eh bien j’hésite entre te révéler tout de suite le fond de ma pensée ou jouer avec toi le même jeu du soupçon qui semble tant vous amuser.

Allez ! Ce n’est pas mon genre de jouer à ce jeu-là. Cette assurance dans la certitude, cet énervement péremptoire et presque systématique dans l’argumentation, ce ton condescendant et volontiers excédé, comme si l’on s’adressait à un débile mental… Ce sont là les marques du scientisme, cette religion de la science. Cela peut sembler paradoxal de trouver cette idéologie dans un forum qui se dit zététique, mais en y réfléchissant ça ne l’est pas tant que ça. Car si le scientisme a fort heureusement délaissé les labos, ou s’il s’y fait plus discret, en revanche il a trouvé une place où se développer plus à l’aise dans ces associations qui se constituent autour de la science, et notamment dans celles qui se donnent pour but de traquer charlatans, gourous et autres adeptes du paranormal. J’ai moi-même fait partie d’une association de ce type, et j’y ai collaboré avec enthousiasme, jusqu’à ce que, le fondateur (quelqu’un d’honnête et dénué de cette maladie) ayant laissé sa place, elle commença à glisser dans ce travers insupportable. Je l’ai quittée, car il est à peu près aussi impossible de discuter avec des scientistes qu’avec des adeptes du paranormal. La vraie science n’est pas là. Ni ici.

K-O, vraiment ? Tu rigoles ! Si tu parles comme ça c’est que tu considères qu’une discussion est comme un match de boxe où il s’agit de mettre à terre l’adversaire. C’est bien la preuve que pour toi ce n’est pas une discussion scientifique.
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/01/11 à 14:48 #18925
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Henri Manguy écrit:
[b]J’ai défendu le bien fondé de l’existence de races humaines parce que, oui, je pense qu’il y a des races humaines, avec des guillemets si tu veux, mais aussi parce que je crois que si « la science » prétend le contraire, et même si elle a raison, le racisme s’en fout de ce que la science peut bien raconter. Et même, - et c’est sans doute le plus grave - il peut très bien le reprendre à son avantage. « Ah ! bon, dit le raciste, le vrai, le raciste militant d’un certain parti, la science dit que les races n’existent pas et que ceux qui parlent de races sont racistes ? Mais alors tout le monde est raciste puisque tout le monde parle de races. Donc inutile de nous accuser, nous sommes juste racistes comme toute le monde ! » Et voilà, le tour est joué. Tu crois vraiment que parce que quelques savants auront prétendu, voire même démontré, que les races n’existent pas, cela va être adopté, intégré par le monde entier ?

Je ne comprend plus très bien...

Le sujet est : "Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »", nous ne parlons pas des sensibilités de chacun. En dehors du fait que les races n'existent pas scientifiquement parlant, tout le reste n'est que littérature, chacun est libre de classer les Hommes, les bananes, ou les horodateurs en "races". On peut difficilement remettre en question un avis personnel, le votre en l’occurrence.

De plus on peut très bien admettre que quelqu'un défende l’existence de "races" humaines sans être xénophobe, et je pense que personne ne remet en cause cette possibilité.

C'est moi ou le sujet devient de plus en plus confus ?
 
Dernière édition: 29/01/11 à 14:48 Par Bobby.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   29/01/11 à 16:39 #18926
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Bobby écrit:

C'est moi ou le sujet devient de plus en plus confus ?


Le sujet a été confus depuis le début avec les races qui n'existent pas mais que quand même on peut dire qu'elles existent avec des guillemets et que la science n'a rien à voir là-dedans et que surtout ce n'est pas être raciste que de parler de parler de races et que le racisme existerait même s'il n'y avait pas de races qui de toutes façons n'existent pas mais qu'il y en a quand même quelque chose qu'on peut appeler race même si ça n'en est pas
 
Dernière édition: 29/01/11 à 16:41 Par saxncat.

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   02/02/11 à 20:39 #19004
Curieux
Contributeur important
Messages: 147
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Je te passe tous les attributs - notamment de scientiste et de zététicien - dont tu m'as affublé. Ils ne m'affectent en rien. Ils me font simplement comprendre que tu ne ferais pas fortune en ouvrant un cabinet de voyance ou de psychologie...

Henri Manguy :
Sauf que c’est moi qui le rappelle tout le temps, et que si le texte cité en début le dit en effet, c’est pour ajouter tout de suite que « Nous avons pourtant fait le choix de nous attaquer objectivement à ces points relativement difficiles à faire intégrer, plutôt qu’en raisonnements éthiques et “moralineux” contre les racismes. La raison en est simple: il n’existe pas de bon argument contre les racismes pluriels. On ne lutte pas arguments objectivés à l’appui contre un sentiment souvent profondément engrammé et/ou nourri de mauvaises justifications théoriques, de stupidité, de ressentiment, de haine, de préjugés et d’ignorance. »
Eh bien moi je pense au contraire que c’est bien l’éthique et la morale, mais aussi la politique et la justice, et si nécessaire la répression, qui peuvent lutter contre le racisme, et que la science n’a rien à faire là-dedans. J’ai défendu le bien fondé de l’existence de races humaines parce que, oui, je pense qu’il y a des races humaines, avec des guillemets si tu veux, mais aussi parce que je crois que si « la science » prétend le contraire, et même si elle a raison, le racisme s’en fout de ce que la science peut bien raconter.

Pourquoi au contraire ? Puisque tu ne fais que reformuler ce que le texte que tu cites dit au paragraphe suivant ? :
Les sciences ayant bien peu de portée contre les convictions dogmatiques et les valeurs subjectives, il faut par conséquent se défendre contre celles-ci non pas par de bons ou mauvais arguments scientifiques, mais civiques et éthiques, avec fermeté , - notamment en légiférant -, contre les actes racistes, l'incitation à la haine raciale, et contre toute forme de discrimination. Pour nous, il est clair que la lutte contre les racismes est des plus légitimes, et qu'il est utile de comprendre le pourquoi du racisme - si endémique à l'humanité : c'est protéger l'autre et soi-même contre l'autre et soi-même, nous protéger contre nous-mêmes.

Tu as tenté de t'agripper à toutes les perches possibles durant tes interventions, et ici tu innoves en disant "Au contraire, moi je pense que" ... et tu poursuis en reformulant la même chose que ce qui est écrit dans le texte que tu crois réfuter ou contredire. Que dire sinon "bravo !" ?

En revanche, je suis plutôt d'accord avec toi sur ces indirectes et insinuations comme quoi tu serais au fond un raciste, car c'est assez désobligeant. Je compatis avec toi. Vous êtes pas mal de gens à "voir" des races sans être plus racistes que le commun des mortels, et je comprends très bien que tu ces insinuations t'indisposent - puisque ton objectif est l'antiracisme en défendant la raciologie... Méthode qui a dû faire ses preuves, j'en doute pas.
Néanmoins, tu abuses en me faisant le reproche. Je n'ai pas insinué cela, tu dois me confondre avec un autre.
 
Dernière édition: 03/02/11 à 05:58 Par Curieux.
Le sujet a été verrouillé.
   21/02/11 à 17:52 #19962
Henri Manguy
Contributeur important
Messages: 84
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
Bon, il faut quand même que je trouve le temps de répondre à ce que tu dis. Arrête donc de prétendre que je "tente de m'agripper à toutes les perches possibles". Ce que j'ai dit dans toutes mes interventions, je l'ai dit dès le départ. J'ai notamment répondu au paragraphe que tu cites par ceci : "Nous sommes bien d’accord là-dessus. Par conséquent, je me demande pourquoi il faudrait, pour lutter contre le racisme, en passer par des arguments scientifiques sur l’existence ou non des races. La réponse par oui ou par non à cette question ne fera pas avancer d’un pouce la lutte contre le racisme." C'est au contraire les auteurs de ce texte qui se contredisent en commençant par dire "il n’existe pas de bon argument contre les racismes pluriels. On ne lutte pas arguments objectivés à l’appui contre un sentiment souvent profondément engrammé et/ou nourri de mauvaises justifications théoriques, de stupidité, de ressentiment, de haine, de préjugés et d’ignorance." et en continuant par "on va le faire quand même parce que nananère." Toutes mes interventions dans le fil de la discussion n'ont fait que reprendre sous une forme ou sous une autre tout ce que j'avais déjà dit dans mon premier post.
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/02/11 à 18:05 #19963
Curieux
Contributeur important
Messages: 147
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Réfutation de l’article Le Racisme « scientifique »
C'est au contraire les auteurs de ce texte qui se contredisent en commençant par dire "il n’existe pas de bon argument contre les racismes pluriels. On ne lutte pas arguments objectivés à l’appui contre un sentiment souvent profondément engrammé et/ou nourri de mauvaises justifications théoriques, de stupidité, de ressentiment, de haine, de préjugés et d’ignorance." et en continuant par "on va le faire quand même parce que nananère."
Pas vraiment. Ils ne disent pas ceci "on va le faire quand même parce que nananère"
Ils continuent par ceci : "On se limitera, dans cette page ni philosophique ni éthique, à l’incursion d’une certaine forme de racisme dans les sciences ; car après avoir utilisé du [...]".

Et ils s'attaquent avant tout à la non validité de la raciologie et des corrélations transformées en causalités. Maintenant, si pour toi la raciologie (ou raciation) est du racisme, ce sont tes propres contradictions que tu relèves.
 
Dernière édition: 21/02/11 à 18:08 Par Curieux.
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...56789101112
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK