Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678...14
SUJET: Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
   13/07/10 à 21:05 #12709
Le pnume
Contributeur extraordinaire !
Messages: 411
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Nantes Date anniversaire: 11/08
 Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Une proposition de lecture pour ceux qui veulent méditer sur l'être et la conscience pendant les vacances.

"Une critique du modèle matérialiste.
L'origine du vivant
"

par Michel Lefeuvre & Michel Troublé
www.philothema.com/auteurs.htm

D'abord l'introduction:

Quelle est la nature de l'homme, qu'est-ce que la pensée. Qu'est-ce que la conscience, cet état d'existence qui nous fait participer au monde ?

Les matérialistes pensent que les hommes, et plus généralement tous les êtres vivants, ne sont que des machines aussi prodigieuses que peuvent être leur structure et leur capacité à réagir aux situations les plus imprévues. Issues de rencontres aléatoires entre des éléments physiques ordonnés à des degrés différents, ces machines répondent d'une façon plus ou moins déterministe aux sollicitations d'un environnement généralement hostile qui ne peut que les dégrader. En tant que machines, ces hommes ne sont donc ni plus ni moins importants que les gouttes de pluie qui viennent s'écraser sur le sol. Leurs actions se réduisent aux agitations d'une matière parfaitement amorale car indifférente à toute valeur qui implique une finalité n'ayant pas sa place dans le cadre du modèle matérialiste. Leurs joies, leurs souffrances, n'ont strictement aucun sens, il n'est nul besoin de s'en préoccuper. Quant à leurs pensées que ces matérialistes regardent avec une conscience qu'ils ne peuvent ignorer attendu que c'est par elle qu'ils perçoivent un monde autrement fermé sur lui-même, elles ne sont au mieux que des épiphénomènes, le monde matériel étant pour eux causalement clos.

Quant aux spiritualistes, certainement aussi importants en nombre et en qualité que les matérialistes, ils sont au contraire intimement convaincus que l'homme est autre chose qu'un simple assemblage d'éléments matériels aussi complexes soient-ils ; les êtres vivants, dans toute leur diversité, ne peuvent pas être pour eux le fruit de rencontres aléatoires. Pour ces spiritualistes qui ne nient pas pour autant la réalité matérielle même dans ses manifestations les plus ordonnées, être n'est pas un vain mot. Ils ‘savent’ – sans avoir appris – qu'au bout de leurs pensées, là où s'arrête tout discours, il est un domaine d'esprit, dont ils participent, qui n'appartient pas à cette Matière dans laquelle ils sont immergés et qui, au mieux, ne peut être qu'ordonnée mais certainement pas organisée comme l'est le vivant.

Et les protagonistes sont toujours dos-à-dos, l'extraordinaire croissance du nombre d'objets techniques de plus en plus complexes, disponibles à la consommation, creusant encore un peu plus tous les jours le fossé qui les sépare. Avec cependant quelques ponts jetés de-ci de-là par certains penseurs matérialistes qui soutiennent, assez paradoxalement d'ailleurs car étant eux-mêmes parties intégrantes d'une Matière qui ne peut être qu'amorale dans ses choix – un être vivant n'est pas plus précieux qu'un rocher qui éclate sous l'effet du gel –, une éthique strictement humaniste, où l'art, la compassion et l'amour du prochain sont leurs thèmes favoris...

Le problème est posé:

Cependant, il y a peut-être une façon d'éclairer ce débat plus que bimillénaire et toujours d'actualité, c'est de reprendre avec attention l'analyse des mécanismes physiques qui permettent aux êtres vivants, pour agir, de prendre connaissance des propriétés des éléments qui constituent l'univers dans lequel ils sont plongés et avec lesquels ils entrent sans cesse en interaction.
En voulant résoudre, dans le cadre de nos recherches, la question de l'intégrité d'un robot d'exploration terrestre devant se déplacer d'une façon autonome dans un environnement hostile capable de le détruire, ne serait-ce qu'à cause des heurts possibles avec des obstacles rencontrés sur son parcours, nous avons été aussitôt confronté à la problématique du choix qui accompagnait l'acquisition de toute ‘connaissance’ que le robot pouvait avoir sur le monde ; cette ‘connaissance’ élémentaire, hors sujet, étant pour le robot à la source de toute action possible comme celle de changer brusquement de direction afin d’éviter un rocher détecté par son système de perception (caméra vidéo, par exemple). Et à ce niveau élémentaire où il n'était pourtant pas encore question de système vivant, mais simplement d'un robot d'exploration percevant, mesurant, mécaniquement le monde, nous avons alors découvert que la ‘souveraineté’ de la Matière, dans le pouvoir qu'on lui prête de toujours se manifester sous forme d'événements différenciés, non-ambigus, de l'espace-temps – ce que toujours nous observons –, posait déjà un problème majeur.

Après ils développent...

Le livre est disponible au format doc sur le site
www.philothema.com/index.html

Je ne peux qu'en conseiller la lecture aux matérialistes de tout crin et ils sont nombreux ici, ça les rendra ptet un peu moin con va décolorer leurs oeillères, grand bien leur fasse !


Après cette flèche du Parthe, je m'enfuis couardement tel un vil hittite.
Bonnes vacances
 
Le sujet a été verrouillé.
   13/07/10 à 21:21 #12711
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, un être vivant n'est et ne reste qu'un assemblage judicieux de carbone, d'oxygène, d'azote, d'hydrogène et de quelques autres traces.

Plutôt que de se faire des nœuds au cerveau à chercher autre chose, on ferait mieux de s'émerveiller sans arrêt qu'un tel assemblage ait été capable d'écrire l'Odyssée, et un autre de composer le Requiem K626.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   13/07/10 à 22:21 #12712
Christoff
Contributeur fréquent
Messages: 59
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Euh... s'émerveiller, ça fait partie de l'équation matérialiste ça ?

Quels sont l'origine, les fondements et la finalité de l'émerveillement, d'un point de vue matérialiste ?

Peut-on en trouver des traces atomiques quelque part ?

Ou bien une résonance dans le carbone, qui entrerait en phase avec un Requiem quelconque peut-être ?

Je réclame une dose supplémentaire d'oxygène et d'azote...
 
Dernière édition: 14/07/10 à 10:54 Par Christoff.
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 00:48 #12715
Tazman
Guillaume d'Occam, quel rasoir !
Contributeur extraordinaire !
Messages: 456
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Montréal, Québec
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Salut les aminches,

Christoff écrit:
Euh... s'émerveiller, ça fait partie de l'équation matérialiste ça ?

Quelles sont l'origine, les fondements et la finalité de l'émerveillement, d'un point de vue matérialiste ?

Peut-on en trouver des traces atomiques quelque part ?

Ou bien une résonance dans le carbone, qui entrerait en phase avec un Requiem quelconque peut-être ?

Je réclame une dose supplémentaire d'oxygène et d'azote...


Tiens Christoff, essaie un bon pétard avec ça et tu l'auras, ta dose supplémentaire d'oxygène, mais même si l'azote fait défaut, l'effet est garanti !

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.



http://imgur.com/q2J9N.png

{;O)}

Mais pour répondre, sérieux, pour moi, le fait d'être matérialiste ne signifie que «pas de vie après la vie»; en quoi le fait d'être matérialiste serait-il incompatible avec avoir des qualités «humaines» telles la compassion, l'imagination, la faculté de contemplation et d'émerveillement, aimer la musique, les femmes, les hommes ou les autres, la volonté de survivre, tant qu'à y être, pourquoi pas ?

Ça n'interdit même pas une vie «spirituelle» : d'où viens-je, où vais-je, qu'est-ce que je fouts dans cette galère ? Je me pose ces questions tout les jours, surtout depuis ma presque-mort en août 2008 - et... non... je n'ai pas vécu d'expérience de mort imminente (EMI). N'empêche que le médecin dit que je ne voulais pas mourir, selon lui, parce que je me suis réveillé après 20 minutes d'arrêt cardiaque ! Heureusement qu'il y avait du monde près de moi pour me «pomper» et me masser le coeur et me donner la respiration artificielle !

@ le Pnume :

On se passerait de «ça les rendra ptet un peu moin con »... on reste dans le domaine des points de vue : je ne peux pas démontrer que j'ai raison et tu ne le peux pas plus que moi, de ton point de vue ! alors... bon vent.

Taz.
 
Guillaume d'Occam, quel rasoir !(;-))
«On rit, mais c'est pas drole !!!»
Professeur Mandibule, La Ribouledingue, troupe clounesque

«Imagine there's no countries...
...
And no religions too...» John Lennon
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 02:33 #12719
Cajypart
Super contributeur !
Messages: 310
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: France Date anniversaire: 03/06
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Le pnume écrit:

Perso, j'aime bien la version de Susheela Raman:


Pour le reste...
Ben faudrait les développements parce que là à part "les rationalistes sont inférieurs aux spiritualistes", y a pas beaucoup de matière...
 
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 08:11 #12725
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Christoff écrit:
Euh... s'émerveiller, ça fait partie de l'équation matérialiste ça ?



Bien sûr.

Toi tu ne trouve pas extraordinaire, merveilleux, fantastique et tous les adjectifs que tu veux que
- l'univers puisse être décrit par quelques équations simples
- la vie se développe à partir de quelques molécules aussi simples

Ça serait moins extraordinaire si c'était une création divine.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 08:17 #12726
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Et si Taz était mort en août 2008... qu'est-ce qui en serait modifié aujourd'hui ?
Il ne participerait pas à ce forum, c'est sûr et ne me ferait pas rire de bon coeur certains jours... mais je n'en aurais absolument pas conscience, n'étant membre que depuis mars 2010...
La vie de ses proches, très proches, aurait sans doute été modifiée... mais sans rien remettre d'essentiel en cause dans l'agencement de "la marche du monde"...
L'être humain n'existerait pas... la terre tournerait quand même autour de son soleil... et il n'y aurait personne pour imaginer et imposer des siècles durant une autre version !!!!
Matérialistes ou "spiritualistes"... nous nous demandons bien tous pourquoi nous sommes au lieu de ne pas être...
Je sombre dans des abîmes de rélexion... alors que nous fêtons aujourd'hui la chute de la Bastille, symbole de l'arbitraire royal et la prise de pouvoir des bourgeois argentés sur les aristocrates en difficultés financières... après une série de récoltes catastrophiques dues, peut-être bien, aux éruptions d'un volcan islandais il y a plus de deux siècles... soit un soupir à l'échelle du "temps" qui n'existe pas selon certains physiciens...
En résumé : l'Absurde...
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 08:55 #12728
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
Christoff écrit:


Ou bien une résonance dans le carbone, qui entrerait en phase avec un Requiem quelconque peut-être ?



D'ailleurs le Requiem lui-même n'est qu'un assemblage de sons, arrangé de façon plus ou moins consonnante ou dissonante.
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 09:21 #12729
BÉZAMAT
Contributeur extraordinaire !
Messages: 770
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
@Zet : "lors que nous fêtons aujourd'hui la chute de la Bastille, symbole de l'arbitraire royal et la prise de pouvoir des bourgeois argentés sur les aristocrates en difficultés financières..."

De mémoire, je crois que les trois dernières années précédant la Révolution ont été très pluvieuses et que le grain pourrissait dans les moulins, d'où l'augmentation importante des matières premières. Et c'est les boulangères qui sont descendues les premières dans les rues pour manifester leur mécontentement.

"Ça serait moins extraordinaire si c'était une création divine."

Et bien justement non, ce qui est divin est de la même simplicité.

Re-zet : "Et si Taz était mort en août 2008... qu'est-ce qui en serait modifié aujourd'hui ?'

Un homme qui meurt est une bibliothèque qui brûle.
Amha, l'âme-esprit de Tazman comme le tien convergeront vers la transmigration des âmes et habiteront une nouvelle enveloppe corporelle sans avoir le souvenir de la précédente.
Il est quand même curieux qu'il (Taz) n'ai pas fait de NDE, moi oui. Je jure que là où j'étais, vu que je me voyais partir, je me sentais particulièrement bien, sans douleur physique. De toute façon, il y avait le comité d'accueil prêt à surgir en cas de passage.

@Calypart : "les rationalistes sont INFÉRIEURS aux spiritualistes"

C'est exagéré. Mais c'est vous, rationalistes qui vous sentez en retrait. Le doute des croyants n'est-il pas une tentative de rationalisme, donc de rapprochement?

@Christoff : "Quelles sont l'origine, les fondements et la finalité de l'émerveillement, d'un point de vue matérialiste ?"

Oh ça va, le merveilleux n'est pas qu'une succession d'équations mathématiques, c'est un ensemble de codes d'accès aux multiples mondes subtils.
Votre cerveau ne doit pas être fait comme le nôtre, c'est incroyable ça...
++
 
Le sujet a été verrouillé.
   14/07/10 à 09:33 #12730
saxncat
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1575
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: 33
 Re:Origine du vivant - une critique du modèle matérialiste
BÉZAMAT écrit:


Bla bla bla

Délire mystique



Ah on t'attendait pour élever le débat
 

La terre porte deux sortes d'hommes, des hommes intelligents sans religion et des hommes religieux sans intelligence. - [Abu’l Ala al Ma’arri]

Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678...14
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK