Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
critique de la zététique signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...45678910...14
SUJET: critique de la zététique
   21/08/12 à 09:51 #30847
Wooden Ali
Super contributeur !
Messages: 251
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:critique de la zététique
Salut NEMROD34,

La thèse de scepticosceptique est qu'il existe une connaissance (la vraie, plus importante que toute autre) qui ne peut s'acquérir que par une démarche personnelle et se transmettre de gourou/maître/initié vers un disciple qui a une confiance absolue, non critique envers son enseignement.
C'est évidemment faux ! Il en existe une autre, objective et infiniment plus puissante, celle que nous donne l'approche scientifique du réel. Elle se transmet facilement (enfin, pas toujours !) et possède une puissance incomparable avec la première pour faire des prédictions fiables sur ce réel, pour le maîtriser ou en atténuer les rigueurs.

La première est la source de toutes les dérives de l'Humanité. La mesure de la vérité des allégations du gourou/maître/initié ne repose que sur une seule chose : la confiance. Elle dépend uniquement de la relation personnelle qui combine sujétion et soumission d'un individu envers un autre. C'est en dire l’extrême fragilité. C'est la méthode des dictateurs, tyrans et autres créateurs de sectes. Cette relation date de l'aurore de l'humanité et l'a maintenue dans l'ignorance pendant des millénaires. Elle est à la base de la création des religions. Son bilan est si largement négatif qu'on peut s'étonner qu'encore aujourd'hui, certains égarés puissent la défendre.

Le plus drôle, c'est qu'il le font en tapant leur promotion de l'obscurantisme sur leur ordinateur, qu'il prennent volontiers l'avion pour aller subir le bourrage de crâne de leur gourou, que, gravement malade, ils s'adressent à la médecine scientifique pour les guérir ou les soulager. Toutes inventions qui n'auraient pas vu le jour en appliquant leur ridicule "méthode".

On peut admettre qu'un enfant ait cette attitude velléitaire qui préfère rêver à travailler ou apprendre. C'est si tentant de devenir Superman par la simple action de sa pensée ! Chez un adulte, c'est carrément inquiétant.
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 10:27 #30848
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:critique de la zététique
Wooden Ali : tu as bien raison... Malheureusement, quand tu dis que c'est admissible chez un enfant mais pas un adulte, je pense que c'est au mieux idéaliste... La pensée rationnaliste et le scepticisme restent, il me semble, des modes de pensées minoritaires dans un monde qui est encore largement dominé par ce que tu décris comme étant une cause des dérives de l'humanité :)

Shadok : tu fais erreur concernant la psychologie. La psychologie est une science et il y a énormément de recherches scientifiques de qualité publiées tous les mois dans les nombreuses revues professionnelles de ce champ. Et pas uniquement en psychologie sociale qui ne constitue qu'une partie parmis d'autres. Ce qui n'est pas scientifique c'est le travail sur le terrain, les applications au niveau psychothérapie, les innombrables articles journalistiques dont nous sommes bombardés à longueur d'année,... Là il y a beaucoup à redire mais tu peux ouvrir des périodiques de psychologie sociale, neuropsychologie, criminologie, psychologie du travail, psychologie clinique, sexologie, psychologie cognitive, psychologie du développement, psychophysiologie, psychopathologie,.... Tu peux aller trouver énormément de publications scientifiques dans ces domaines, sans passer par la psychanalyse qui a , c'est vrai, pollué une partie de la psychologie, mais qui n'est plus très présente au niveau mondial dans la recherche. Bien sur la recherche en psychologie rencontre des difficultés de part son objet, mais je t'assure qu'elle est tout a fait scientifique et publie chaque mois de nombreuses études avec des protocoles de grande qualité. Ce qui arrive dans le grand public est tellement déformé, sélectionné et vulgarisé qu'on finit par croire que la psychologie est une sorte de discipline un peu bidon et constituée en grosse partie de lieux communs, c'est totalement faux, le blabla psy qu'on lit dans les médias ne correspond pas du tout à la recherche de notre champ.
Voila j'en fais pas tout une histoire mais je tiens à défendre la psycho qui est souvent abusivement victime de critiques ou de stéréotypes :)
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 10:33 #30849
scepticosceptique
Contributeur fréquent
Messages: 53
Personne n'est hors ligne
 Re:critique de la zététique
C'est ton exemple ! Ne le reproche pas aux autres ! alors M.Shadok, j'ai posé un CONSTAT, or à preuve du contraire une constatation n'est pas un reproche, si? Franchement quand on se dit scientifique on fait au moins l'effort de la rigueur pour atteindre l'exactitude dans la mesure du possible. Dire que quelqu'un qui parle fort, par exemple, est agressif, n'a pas de sens même si couramment l'amalgame est fait. Donc de la vigilance s'il vous plaît, n'est-ce pas sensé être la marque de fabrique de la zététique? On perd beaucoup de temps à faire des "rectifications" que vous devriez maîtriser (même si ça peut arriver, là c'est à répétition).

La psycho, beaucoup moins (Freud et al. y sont d'ailleurs pour beaucoup), sauf en psycho-sociale ou l'on peut, justement, faire du double aveugle sur des populations aléatoires et importantes, ce qui a permis de faire de très gros progrès dans ce domaine (il s'agit bien là de la compréhension de ce que nous sommes, non ?). Non justement, ce que tu décris ne concerne que l'AVOIR, il n'est absolument pas question de l'ÊTRE.

Ok, donc tu critiques l'objet de l'étude, pas la méthode Je critiques les deux. Le paranormal rentre dans le domaine de l'Être et ce n'est pas avec une méthode de l'Avoir que vous pourrez y accéder, c'est un peu comme si tu voulais ouvrir une porte avec une clef inadaptée.

peux tu me donner un exemple d'une information qui ferait avancer ta compréhension de ce que tu es exactement ? Il doit y a voir un malentendu, tu veux plutôt dire: un exemple qui ferait avancer TA compréhension de ce que Tu es exactement, ce l' scientifique qui a du mal avec l'être, pas moi. J'en ai déjà parlé : que le scientifique précise qui utilise la raison et pour quoi faire et déjà il fera une grande avancée.
l'hypothèse matérialiste ( = le corps est nécessaire et suffisant à l'existence de l'esprit )Non, hypothèse fausse, après faut aussi que tu précises le mot esprit.

MAIS, yquemener, sais-tu pourquoi dans mon exemple de l'atome je n'ai pas précisé le mot "grec"?
Yquemener, tu te retrouves 2000 ans plutôt et tu entends le concept de l'atome.
Il se trouve que les grecs ne sont pas les seuls à avoir proposé un modèle de l'atome, il y a aussi le système Vaisheshika en Inde. Or, et je m'en doutais, tu as opté pour l'option grec, mais voyons ce que cela donne avec l'option indienne. Plus d'info ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaisheshika
On retrouve la même démarche de raisonnement mais pas le même but, si on suppose que les grecs discutaient juste par curiosité en parlant de la matière pour la comprendre, tandis que l'indien découvre le fonctionnement de la matière par la connaissance qu'il fait de lui-même; du coup le dialogue donnerait ceci:
- Scepticosceptique à l'indien : "ce que vous dîtes de l'atome au regard des moyens qui sont les vôtres est très juste, toutefois à quoi ça sert concrètement?"
- L'indien : "à rien. Car le but est la connaissance de soi, et de cette connaissance en résulte la compréhension du monde dont l'atome est le matériau le plus petit."L'existence de l' ātman, dont le manas est un instrument, est perçue dans la conscience de soi, alors que l'on dit « Je » individuellement, et qu'elle est inférée comme source des opérations de connaissance3. [si là on frise pas avec le paranormal]
- Scepticosceptique: "ah oui ça me parle. Bon merci mais je préfère vérifier par moi-même."
Je récapitule pour éviter des confusions: du côté grec on parle de la matière par la matière; alors que l'indien parle de matière comme résultante de l'être: L'Être suprême contrôle les atomes et leur infinies combinaisons en catégories différentes et, ce faisant, contrôle également le karma2. La connaissance ésotérique permet l'accès à la connaissance exotérique sans avoir fait science.

NEMROD34 pour le coup ce que tu dis est très intéressant, et ça montre aussi qu'il existe un fort agrégat de croyance au sein de la communauté scientifique.
Oui mais il peut la refaire, n'importe qui peut la refaire et tout le monde a le même résultat C'est totalement faux! Dire qu'un physicien est capable de vérifier un protocole d'un biologiste faut arrêter de délirer. C'est comme dire qu'un cuisinier est capable de vérifier le travail d'un électricien: ils ne font pas la même chose et n'ont pas les mêmes connaissances (tu confonds avec homme politique qui peut aller dans n'importe quel ministère même s'il n'y connait rien car il ne fait que de la gestion!). De plus pour vérifier une info, encore faut-il avoir un certain NIVEAU donc ce n'est pas tout le monde qui peut vérifier mais un bien un petit cercle de spécialistes qui de surcroît ont le matériel à disposition. Pour le coup tous les autres sont bien obligés de "croire" les découvertes que le petit groupe leur pond. Pour anecdote, il a fallu un expert en médecine légale pour démontrer l'incompétence et la faute professionnel d'un autre médecin légal car il n'avait pas suivi le protocole, tu crois qu'un physicien peut s'improviser médecin légal, alors qu'il n'y connait rien? Si c'est le cas je vais demander à mon boucher de me faire une paire de chaussure!!!!!!

c'est comme ça qu'on construit la connaissance commune, qu'on fait de la science.
Considérer que la connaissance universelle est propre au domaine scientifique est surtout un gage de vanité. Cette connaissance existe aussi dans le monde ésotérique, ce sont les mêmes histoires paranormales à travers le monde et les principes qui sont derrières sont aussi connus mais par une poignée de spécialiste, tout comme en science classique. Et la communication existe entre eux, même s'ils préfèrent rester discrets. Par exemple, la magie vient du "mot" donc du son et comme par hasard toutes les religions, traditions ésotériques, parlent du "son primordial", peu importe le nom qu'il lui donne.

Ta connaissance est limité à toi même, et peut-être même fausse puisqu'invérifiable et irréfutable, et surtout tu es à la fois le sujet de l'expérience, l'observateur, et celui qui doit en tirer des conclusion, aucune objectivité. Prouve-le! Ce sont là des croyance subjectives jsutement, croire qu'un individu ne "pourrait pas" faire preuve d'objectivité s'il est tout seul! Alors que fais-tu de ceux qui sont en avance sur leur temps, ces génies qui sont des incompris, est-ce pour autant des fous? N'ont-ils pas au contraire démontré qu'il n'avait besoin que d'eux-mêmes pour faire des découvertes importantes? En tout cas vous n'avez aucune confiance en vous-même ce qui vous rend totalement dépendant des autres: du coup comment fait-in si personne n'a suffisamment de génie pour avancer? On fait quoi? Dire que l'expérience personnelle n'a aucun sens.
Alors oui il est vrai, que lorsque vous faites des statistiques vous prenez n'importe qui pour répondre à des questions souvent "débile" et de là vous en tirez tout un tas de conclusions stupides.

Tu dis que mon expérience n'est pas vérifiable? Bien sûr que si, pour celui qui s'en donne la peine et là on revient à la notion d'implication et d'effort personnel; croire que ce qu'on vit est unique c'est des foutaises. Comment devient-on physicien? Par un long travail d'apprentissage…

Wooden ali a écrit:
qui ne peut s'acquérir que par une démarche personnelle et se transmettre de gourou/maître/initié vers un disciple qui a une confiance absolue, non critique envers son enseignement.
C'est évidemment faux !
Bravo, tu fais dans la calomnie, et le mensonge. Je suppose que c'est le vrai visage de la zététique, car si tu avais pris la peine plus haut de lire, au lieu de porter des jugements de valeurs gratuits et stupides, tu te serais aperçus que j'ai dis que le maître teste l'élève et vice vers tout au long de l'apprentissage, de sorte que si l'élève perçoit une limite il va voir ailleurs.
Et après tu pars sur cette source falsifiée pour raconter tes élucubrations personnelles délirantes dans un monologue invraiemblable: humm y a t'il beaucoup de zététicien qui se reconnaissent dans ta démarche? Si c'est le cas la science peut avoir peur.

Décidément, le premier principe du zététicien: la mauvaise foi, le mensonge et l'interprétation erronée ; belles marques de fabrique. Sur ce Tchao! Vous avez raison les autres ont tort: bravo l'esprit critique!

La lassitude est plus de mon côté je pense.
 
Dernière édition: 21/08/12 à 10:36 Par .
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 11:31 #30850
Wooden Ali
Super contributeur !
Messages: 251
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:critique de la zététique
scepticosceptique a écrit :
tu te serais aperçus que j'ai dis que le maître teste l'élève et vice vers tout au long de l'apprentissage, de sorte que si l'élève perçoit une limite il va voir ailleurs.
Comment le teste-t-il ? Comment détecte-t-il une limite ? Sur des données objectives ou sur l'impression qu'on se fout de sa gueule ? tout est dans le verbe, rien dans les faits. Une sorte de discussion de comptoir avec de la sauce autour. Tout ce que tu proposes est l'établissement d'une relation personnelle, pas l'élaboration d'un savoir.

humm y a t'il beaucoup de zététicien qui se reconnaissent dans ta démarche? Si c'est le cas la science peut avoir peur.
Tu as tous les éléments pour répondre à la première question.
Pour ce qui est de la Science, tu n'es pas pratiquant, j'en ai l'impression. Moi si, et je maintiens que ta démarche est une impasse. Elle ne peut aboutir qu'à l'illusion d'un accomplissement personnel que personne d'autre ne constate. Le vide, quoi ?

Après il y a des lois dans le "monde spirituel" comme celle du retour de bâton: une action entraîne une réaction de force et d'intensité égale, donc plus le type est conscient plus ça fait mal s'il demande une connerie; et la loi d'harmonie: pour accéder à la source faut être en harmonie avec elle, c'est par exemple un voyant qui a un vrai don au départ, et le fait de le monnayer perd la "vue", car un voile se pose à ce moment là, c'est pourquoi je mentionnais que le pratiquant doit respecter sa pratique et ne pas la galvauder pour satisfaire son orgueil. D'après vous pourquoi le premier enseignement en science ésotérique est justement le respect du secret?
Celui qui est capable d'écrire cette logorrhée nouillageuse peut-il aussi se plaindre qu'un autre puisse " raconter tes élucubrations personnelles délirantes dans un monologue invraiemblable" sic

Mais enfin, si tu es content de toi, c'est bien le principal, non ? Laisse donc le Monde dans ses errements et occupe-toi exclusivement de toi. Il y a du travail !
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 11:31 #30851
npatrois
Faut pas croire, faut savoir.
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1010
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:critique de la zététique
scepticosceptique écrit:

Evidemment le scientifique ignore cela puisqu'il n'y entend rien en spiritualité, et tant mieux comme ça il n'est pas près non plus de voir la poule aux œufs d'or arriver.


Il vaut mieux lire ça qu’être aveugle.
 
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.
-+- Cavanna, François -+-
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 11:53 #30852
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:critique de la zététique
Pour résumer vite fait, ce forum est un espace public proposé par l'OZ, ce qui veut dire que n'importe qui peut y participer librement, comme tu as pu le remarquer. Et donc tes interlocuteurs ne sont, pour la plupart, ni des zététiciens ni des scientifiques, même si ça n'enlève rien à leurs compétences. Donc baver sur la zététique et les méthodes scientifiques à travers chaque intervention est un raccourci totalement ridicule. Quelqu'un d'aussi malin que toi aurait du le deviner.

scepticosceptique écrit:

c'est comme ça qu'on construit la connaissance commune, qu'on fait de la science.
Considérer que la connaissance universelle est propre au domaine scientifique est surtout un gage de vanité. Cette connaissance existe aussi dans le monde ésotérique, ce sont les mêmes histoires paranormales à travers le monde et les principes qui sont derrières sont aussi connus mais par une poignée de spécialiste, tout comme en science classique. Et la communication existe entre eux, même s'ils préfèrent rester discrets. Par exemple, la magie vient du "mot" donc du son et comme par hasard toutes les religions, traditions ésotériques, parlent du "son primordial", peu importe le nom qu'il lui donne.

Moi j'attend que tu nous éclaires sur tes connaissances en sciences ésotériques. As tu une démonstration à nous faire ? Ou un dossier à nous partager ? Offre nous l'occasion de prendre connaissance des méthodes que les gens comme toi utilisent, ça donnera un sens à tes interventions...

Merci d'avance :o)
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 13:12 #30853
scepticosceptique
Contributeur fréquent
Messages: 53
Personne n'est hors ligne
 Re:critique de la zététique
Pour résumer vite fait dommage que cela soit du "vite fait" sinon tu n'aurais pas écrit la suite de la même façon.
Et donc tes interlocuteurs ne sont, pour la plupart, ni des zététiciens ni des scientifiques, même si ça n'enlève rien à leurs compétences. voyons voir ce que nous dit plus haut Wooden Ali : Pour ce qui est de la Science, tu n'es pas pratiquant, j'en ai l'impression. Moi si, et je maintiens que ta démarche est une impasse.
Oups ça coince on dirait!

Alors oui Bobby ce forum est un espace public proposé par l'OZ cela ne doit pas empêcher les participants d'être adulte et responsable dans leurs propos, et d'appliquer les règles basiques qui permettent à une discussion d'avoir lieu sans dommage! A partir du moment ou on INVENTE des propos pour en tirer je ne sais quels conclusions fallacieuses, alors forcément faire croire qu'on peut exprimer un avis "objectif" est une belle illusion. Discuter c'est comme jouer à un jeu, il y a des règles et les participants s'engagent à les respecter.

Tu as sans doute raison Bobby, les intervenant ne sont peut-être pas zététicien ou scientifique, ce qui expliquent qu'ils ne mettent pas en pratique les principes de base (malgré qu'il n' y a pas besoin de l'être pour appliquer le bon sens comme:"ne pas prêter à son interlocuteur des propos qu'il n'a pas tenu"), ou alors (puisqu'ils n'ont pas dit le contraire n'ont plus) ils dévaluent eux-mêmes la démarche scientifique s'il se disent en être, car tous mes interlocuteurs ici défendent cette démarche et cela serait très paradoxal qu'aucun d'entre eux ne la mette en pratique: ce qui discréditerait toutes leurs interventions.

Moi j'attend que tu nous éclaires sur tes connaissances en sciences ésotériques. bah oui mais dans quelle atmosphère, la même que précédemment? Hors de question.

Je suis venu pour apporter un avis critique de la zététique, et au fil du temps je me rend compte que ma présence n'est pas nécessaire car les zététiciens le font eux-mêmes. Je vais prendre un exemple, celui d'un zététicien reconnu ici en la personne de Richard Monvoisin. En parcourant le forum, je suis tombé sur un article écrit par lui dans lequel il se défend "d'attaques" menées par le GEIMI http://www.zetetique.fr/images/stories/..._these_Monvoisin.pdf.
On peut, en autre, y lire ceci:
Si vous n'êtes pas rigoureux dans vos critiques, ça va être difficile de débattre scientifiquement. La citation exacte est…
Un peu de rigueur, sacrebleu ! J'ai écrit :
Et oui, tout comme moi. Alors ce serait d'autant plus grave si mes interlocuteurs sont zététiciens car ils feraient précisément à leur interlocuteur (moi ici) exactement ce dont s'est plein Richard Monvoisin.

Ma conclusion est que le meilleur "destructeur" de la zététique, est le zététicien lui-même lorsqu'il manque de rigueur dans l'absence d'application de règles élémentaires tel que le respect.

Enfin, il est fort possible aussi comme tu me le fais entrevoir Bobby, que cet espace de discussion, ne se prête finalement pas pour entamer un débat de fond, ce qui rendrait inutile ma démarche initiale.
 
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 13:27 #30854
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:critique de la zététique
Les personnes sur ce forum ne sont pas des zététiciens... Qui est zététicien... très peu de gens en fait? quelques dizaines dans le monde? pas bcps plus... La majorité des membres de ce forum sont des sceptiques, certains ayant une formation scientifique. Cela ne nous empêchera donc pas de répondre à tes commentaires qui n'ont rien avoir avec la zététique mais critiquent l'épistémologie scientifique contemporaine. On peut donc tout a fait répondre à ta croisade contre l'épistémologie scientifique, sans pour autant représenter la zététique.
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 13:49 #30856
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:critique de la zététique
scepticosceptique écrit:
Pour résumer vite fait dommage que cela soit du "vite fait" sinon tu n'aurais pas écrit la suite de la même façon.
Et donc tes interlocuteurs ne sont, pour la plupart, ni des zététiciens ni des scientifiques, même si ça n'enlève rien à leurs compétences. voyons voir ce que nous dit plus haut Wooden Ali : Pour ce qui est de la Science, tu n'es pas pratiquant, j'en ai l'impression. Moi si, et je maintiens que ta démarche est une impasse.
Oups ça coince on dirait!

J'ai précisé "pour la plupart", veux tu une définition ?


Moi j'attend que tu nous éclaires sur tes connaissances en sciences ésotériques. bah oui mais dans quelle atmosphère, la même que précédemment? Hors de question.
C'est sûrement paranormal mais je ne m'attendais pas à une autre réponse... Comme les dizaines d'autres qui sont passés avant toi.

Tu critiques les méthodes et les techniques utilisées par la zététique, que tu ne maîtrises visiblement pas, sans proposer la moindre alternative. C'est un peu facile... Nous n'avions pas besoin de toi pour savoir que la perfection n'est pas de ce monde et que la zététique est toute aussi perfectible. Mais qu'en est il des méthodes "ésotériques" ?

Ne fais pas le timide... Donne nous juste un procédé, une technique, un truc qui nous permettrait d'être plus "éclairé". J'imagine que tu as un don, c'est lequel ?
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   21/08/12 à 13:54 #30857
NEMROD34
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1492
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:critique de la zététique
C'est totalement faux! Dire qu'un physicien est capable de vérifier un protocole d'un biologiste faut arrêter de délirer.

On ne parle pas de vérifier mais de refaire l'expérience (et il parrait qu'on t'invente des propos...), tu lis ce qu'on te répond ? Tu comprends ce qu'on te répond ? Parce que même moi je peux suivre un protocole avec les instrument et tout le reste ...

Mais je pense que c'est inutile, je pensais que tu ne voulais pas comprendre des choses simples, là je me dit que la bonne hypothèse c'est plutôt tu ne peux pas.

C'est comme dire qu'un cuisinier est capable de vérifier le travail d'un électricien.

Si l'électricien explique au cuisinier comment marche les instrument, comment s'en servir, quoi faire avec, et quelle mesure prendre, pourquoi le cuisinier ne pourrait pas ?
Parce ce que j'ai dit c'est que tout le monde peut refaire l'expérience et en constater les résultat, je n'ai pas parlé de vérifications du protocole je pensais sous-entendu que c'était déjà fait.
On parle de refaire l'expérience pas de la valider ou l'invalider, là effectivement ça sera aux pairs de le faire, et c'est bien ce qui importe : même les autres biologistes peuvent faire l'expérience et constater le résultat, s'il il le faut signaler des erreurs dans le protocole.
Tes expériences n'ont rien de ça, c'est interne et accéssible seulement à la personne, la "connaissance" acquise n'est ni vérifiée, ni validée, ni partagée.

Considérer que la connaissance universelle est propre au domaine scientifique est surtout un gage de vanité. Cette connaissance existe aussi dans le monde ésotérique
Non le spirituel c'est personnel, et ce n'est pas de la connaissance mais de la croyance.
Ta connaissance est limité à toi même, et peut-être même fausse puisqu'invérifiable et irréfutable, et surtout tu es à la fois le sujet de l'expérience, l'observateur, et celui qui doit en tirer des conclusion, aucune objectivité.
Prouve-le!

C'est simple personne n'observe en même temps que toi, personne ne vérifie, personne ne valide, personne ne constate.
Parce que c'est inobservable, invalidable et irréfutable, et donc il n'y a rien à constater.
Même en refaisant l'expérience on aura une personne avec le même problème que toi, personne d'extérieur le peut observer, vérifier, constater. Ce n'est pas objectif mais par définition subjectif.
Ce sont là des croyance subjectives jsutement, croire qu'un individu ne "pourrait pas" faire preuve d'objectivité s'il est tout seul!
tu devrais apprendre le français:
Épistémique[modifier]
L'objectivité caractérise la validité d'une connaissance ou d'une représentation se rapportant à un objet. Elle dépend, d'une part, de ce que l'on entend par objet et, de l'autre, des règles normatives propres au domaine considéré.
En sciences, ces règles constituent la méthodologie scientifique, qui est propre à chaque discipline.
L'objectivité au sens épistémique n'est pas synonyme de vérité, quoi que l'usage ait tendance à les confondre. Elle est davantage un "indice de confiance" ou de "qualité" des connaissances et des représentations. En effet, une théorie scientifique peut être objective sans être vraie. C'est le cas, par exemple, de la théorie du Phlogistique (chimie), de la théorie de la Transmission des caractères acquis (biologie), de la théorie de l'Éther (physique). Il s'agissait de théories objectives au sens où elles s'appuyaient sur un ensemble de faits d'observation et/ou d'expériences, étaient consistantes avec les connaissances théoriques de leur temps, et jouissaient de la reconnaissance de la communauté scientifique.
Depuis Kant, on définit l'objectivité comme ce qui est valable universellement, c'est-à-dire pour tous les esprits, indépendamment de l'époque et du lieu, et par opposition à ce qui ne vaut que pour un seul ou pour un groupe. L'objectivité se trouve ainsi opposée au relativisme. À partir des années 1960, cependant, certains ont abandonné l'exigence d'une stricte universalité tout en conservant celle d'un consensus au sein de la communauté (scientifique, culturelle, ...), délimitant ainsi des sphères indépendantes d'application du concept. Loin de l'acception formelle ou méthodologique qui a marqué la période dite néopositiviste, on tend aujourd'hui - par exemple au sein du courant constructiviste - à privilégier une conception nettement intersubjective.
En ce qui concerne son fondement normatif, l'objectivité épistémique repose en dernière instance sur l'altérité de l'objet vis-à-vis du sujet, ainsi que sur la rationalité des sujets. Cette rationalité et cette altérité, laquelle s'exprime par exemple en termes de résistance ou d'indépendance à l'égard de la volonté, sont peut-être à chercher du côté de l'action.
fr.wikipedia.org/wiki/Objectivit%C3%A9


Tu dis que mon expérience n'est pas vérifiable? Bien sûr que si, pour celui qui s'en donne la peine et là on revient à la notion d'implication et d'effort personnel; croire que ce qu'on vit est unique c'est des foutaises.
Admettons que quelqu'un "vérifie" on obtient quoi ? Deux personnes qui ont une expérience inobservable, invalidable et irréfutable, et donc il n'y a rien à constater...
Un million c'est la même chose, et même jusqu'à l'infini.



Ecoute puisque tu n'es pas là pour discuter, débattre, puisque tu es là pour évangéliser, puisque tout le monde s'en fout, puisque tu ne lis pas ce qu'on te répond, et puisque tu es las.
Et si tu retourné dans ton hashram ou je sais pas quoi ?
D'autant plus que tu as déjà annoncé ton départ et t'es toujours là ...
 
Dernière édition: 21/08/12 à 13:59 Par NEMROD34.
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...45678910...14
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK