Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12
SUJET: Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
*
   18/08/10 à 00:02 #14298
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
Bonjour,

Je vais être long, je suis désolé... Je fais toujours trop long...

Je suis magicien.

... j'ai animé un cocktail donné par un laboratoire (Boiron- Homéopathie) suite à un formation destinée aux pharmaciens.

Bien sûr, ce sont des hommes de sciences, moi, petit saltimbanque, je n'étais que de la m..., j'ai bien senti le mépris, merci.

Toujours est-il qu'à un moment, je m'approche d'un groupe, et commence ma prestation par un portefeuille que j'ouvre, et dont s'échappent des flammes (un classique pour les magiciens). Je referme le portefeuille, l'ouvre de nouveau, il semble normal, j'y prend une carte et commence un tour.
Très grossièrement (mais pourquoi prendre des pincettes ? Je ne suis que le "bouffon"), un pharmacien (qui venait de donner une conférence lors de la formation) m'interromps et s'adresse à ses amis. "Ne vous laissez pas impressionné, c'est très facile. En fait, il n'y a jamais eu de feu... c'est de l'hypnose...". Un peu surpris, je pense à de l'humour devant une explication aussi grotesque venant d'un "homme de science", et je précise : "mais vous avez senti la chaleur, non ?". Et la, la gifle : "écoutez, jeune homme, ne nous prenez pas pour plus con que nous sommes... L'hypnose touche tous les sens, j'en connais certainement plus que vous sur le sujet, même si je n'ai pas votre don..." Et le reste du groupe de ricaner et d'approuver véhémentement...

J'ai rangé ma carte, et je suis passé, piteux, au groupe suivant.

Il faut savoir qu'en fait le portefeuille est truqué, de manière très ingénieuse, et que le principe est le même que quand vous allumez un briquet... Tout simplement (mais encore faut-il savoir présenter ce tour, ce qui est un autre sujet).

Depuis ce jour-là, le côté "scientifique" de l'homéo, hein... Guignols prétentieux et compagnie. Qu'un de ses éminent représentant croit à de l'hypnose avec une chose aussi triviale qu'un portefeuille truqué, à tout jamais, dans mon esprit, la "crédibilité" scientifique de l'homéo est partie aux oubliettes... Aveuglement et auto-persuasion, point.

Il nous arrive souvent, à nous, magiciens, de "tromper" (pour de rire, bien sûr, et on le dit... on n'est pas des escrocs... ou sinon on n'est pas magicien) des gens 100 fois supérieurs à nous intellectuellement, et 100.000 fois plus savants...

Montaigne disait : "Le paysan est trop sot pour raisonner faux", c'est un peu ce qui se passe avec les "scientifiques". De plus, joue le fait qu'ils font de leur savoir une universalité, mais être le plus brillant du monde en physique quantique n'empêche pas de se "faire avoir" par un joueur de bonneteau, tout simplement parce que la sphère de la physique quantique n'inclue pas la complexité de cette tricherie (qui va bien plus loin que de simples "passes" de manipulations de carte, même si il faut pouvoir exécuter celles-ci à la perfection) et appliquer ce type de raisonnement de physicien à cette tricherie, c'est se planter obligatoirement et aller droit dans le mur, comme mon pharmacien et son "hypnose". C'est comme si moi j'avançais que la physique quantique m'est tout à fait accessible parce que je peux, devant tes yeux, changer un roi de pique en as de coeur. Ce serait présomptueux et un tantinet imbécile...

Hors, les "scientifiques" font souvent cette erreur, et c'est pour cela que tu retrouves de grands noms qui accréditent des expériences de torsion "psy" de métaux en labo alors qu'il s'agit de simple trucs d'illusionniste, que tu retrouves de grands noms de la science dans les sectes, que Chasles s'est fait entuber grave par Vrain-Lucas, alors que c'était un esprit extrémement brillant...

L'illusionnisme m'a appris ça, à travers bien des désillusion : il n'y pas de truc.. Il y a DES trucs, complexes, emboités les uns dans les autres, recouvrant plusieurs domaines (la manipulation, l'astuce, l'entrainement, la psychologie, parfois les maths, la présentation, l'art de la comédie, le timing, le costume, etc., etc., etc...) pour aboutir à un tour PROFESSIONNEL, loin du "tour de Tonton Marcel à la communion de Jean-Louis que Tonton il te dit le truc tu sais le faire tous de suite...".
Et j'applique ce raisonnement, entre autre, à la science. Ce n'est pas parce que je suis curieux et que j'essaie de comprendre, en quelques articles, ce qu'est la mécanique quantique, que j'ai COMPRIS véritablement ce qu'est la mécanique quantique... Je n'ai appris que des NOTIONS qui me permettent de voir l'étendue de mes lacunes dans ces domaines... Comme je suis curieux et que j'aime à apprendre, par exemple, je sais que l'image que nous avons du chat de Shrodinger (pu tain, je saurai jamais comment ça s'écrit..) est une vulgarisation destinée à me faire juste appréhender ce domaine.. Le "zozo", lui, foncera tête baissé : "ça y est, je SAIS : l'information modifie l'expérience... c'est POUR CELA que si il y a des sceptique, la table tourne pas..". Généralisation hâtive et imbécile.. D'autant plus que...

.. le sceptique argue perpétuellement de la "fermeture" d'esprit du sceptique, alors que c'est lui qui est particulièrement fermé : à un événement, il accole une possibilité fantasque, en déniant toutes les autres, parce que cette possibilité le conforte dans ses croyances... Il est incapable de comprendre cette phrase : "en l'état actuelle des science, ON NE SAIT PAS". c'est inadmissible pour lui : on ne PEUT PAS admettre ne pas savoir.. C'est trop compliqué à intégrer... C'est ce que j'appelle l'effet "vent puéril".

Ce que j'appelle le "vent puéril" ? "Dis, papa, d'où viens le vent ? - et ben vois-tu, mon fils, pour commencer, il faut comprendre que l'air nous entoure est invisible, et est plus léger quand il est chaud, et la terre.. -nan ! là, tu m'emmerde, c'est compliqué, c'est pas ça que je veux savoir ! Moi, ce que je veux que tu me dises, c'est : c'est qui qui souffle, point : tu me réponds, Dieu, le grand esprit, mon âme, les extra-terrestre si tu veux, et puis voila, la question est réglée... "

Ainsi va le "zozo" : en 1800, il voit des flammèches (que son imagination grossira) sur un cimetière : la science ne sait pas ce que sait, c'est évident : ce sont les "âmes" des morts. On n'a pas défini "âme" (c'est trop compliqué et c'est chiant, l'âme, ça existe, point, c'est un postulat) et.. on a la réponse facile et compréhensible sans se creuser le ciboulot (et en plus c'est trop "bingo" : "ouf ! Je vais pas véritablement crever, y'a.. quelque chose après !")

Le scepticisme a besoin de scientifiques, de philosophes, d'illusionnistes, de journalistes et de policiers (ah ! le thème essentiel et souvent la base de 99 % des zozoterie : le TÉMOIGNAGE ! Ce que peuvent nous apprendre là dessus les journalistes et les policiers, hein...)

Alors, non, il n'est pas nécessaire d'être scientifique pour être zététicien... Chacun, lucide et objectif, avec son expérience et se méfiant de soi-même, peut apporter sa pierre à l'édifice d'une connaissance tendant vers le réel et ne se contentant pas de fuites un peu lâche du style "eh ! Mais c'est Dieu (ou les esprits ou les ondes psychokinésiques ou l'influence des astres etc.) , c't'affaire ! Dieu (ou les esprits ou les ondes psychokinésiques ou l'influence des astres etc.) peut tout, et pis voila !" Nous, avant d'admettre ça, on veut : "Ok, le raisonnement se tient, mais prouvez l'existence de la base de votre raisonnement, c'est à dire Dieu (ou les esprits ou les ondes psychokinésiques ou l'influence des astres etc.) parce que pour l'instant, ça marche aussi avec le pére Noël et les Télétubbies, votre histoire...

La zététique, c'est aussi accepter les limites de sa connaissance et ne point présager de celle-ci... ce que nul croyant n'aura jamais l'humilité de faire. Le "zozo" refuse, par faiblesse, pas fainéantise, par peur, la complexité, et veux réduire un monde compliqué à des solutions simplistes... Ses.. "solutions" sont pourtant bien pauvres, tant sur le point factuel que sur le point imaginatif.. Qu'est-ce qu'un individu qui défend coûte que coûte de vague prédiction sur une vision élémentaire du ciel, à côté de, par exemple.. ça : video.kamaz.fr/l-univers-connu-v12192.html Ils trouvent extraordinaire de sortir de vague prédiction alambiqué en partant d'une position erronée d'une planète ? Je trouve ça minable et enfantin à côté de la simple évocation des distances expliquées dans la vidéo...

Non, nul besoin d'être scientifique pour être sceptique... Il faut juste tenter d'être le plus lucide possible, et n'avoir pas la lâcheté de fuir.. "Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie " disait le Blaise.. je ne suis pas sûr qu'il ne parlait pas de l'étendue de la connaissance globale (et ici, tu vois,nous rejoignons la philosophie..) ; moi, cette immensité, je l'ai intégrée, elle ne m'effraie plus, elle m'émerveille... et pourtant, pourtant.. je ne suis pas un scientifique, je ne suis qu'un modeste magicien sans grand talent (à peu prés du niveau de Jean-Pierre Girard, c'est te dire... :) ).
 
Dernière édition: 18/08/10 à 00:18 Par .
Le sujet a été verrouillé.
   18/08/10 à 08:19 #14305
zetterie
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1029
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Entre Alpes et Provence Date anniversaire: 24/06
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
Lancelot écrit:
... Shrodinger [i](pu tain, je saurai jamais comment ça s'écrit..)...
Schrödinger, Erwin de son prénom... est dans le Petit Larousse... seconde partie.

... "en l'état actuelle des science, ON NE SAIT PAS"
Voilà une phrase que j'aime beaucoup...


... La zététique, c'est aussi accepter les limites de sa connaissance et ne point présager de celle-ci...
Il suffit de lire un peu l'histoire des sciences pour s'en convaincre...
Quand je constate le nombre de "révolutions" scientifiques que nous avons connu, les réactions, pas toujours belles à voir, des cercles scientifiques à chaque conception nouvelle... je me dis que les scientifiques sont vraiment des humains comme les autres et que chacun d'entre nous a bien besoin de travailler sur lui-même pour ne rater aucune marche de la connaissance...

(°_°)
 
La faiblesse humaine est d'avoir
Des curiosités d'apprendre
Ce qu'on ne voudrait pas savoir.
Molière (Sosie)
Le sujet a été verrouillé.
   26/08/10 à 12:20 #14562
Tilleul
Contributeur fréquent
Messages: 70
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
Il ne faut pas confondre le fait de s'autoproclamer scientifique et avoir un raisonnement et une approche scientifique.

En ce qui nous concerne, le zététitien se doit d'analyser les phénomènes non expliqués de manière empirique pour vérifier
- dans quel mesure ils sont réellement observable (l'observation implique une collecte de données suivant un protocole bien établis et ce pour éviter les biais)
- S'ils peuvent être expliqué par un modèle théorique (qui n'est qu'une approche du réel) et reproduit via des expérimentations.

Il va de soi que certains champs nécessitent des spécialisations et un budget de recherche conséquent. Je suis incapable par exemple de vérifier les risques sanitaire des ogm par la transgenèse par exemple. Je peux par contre me baser sur la littérature scientifique mais ce ne sera que relayer le travail d'autres chercheurs.

Par contre, tester en double aveugle les vertus du power bracelet holographique d'équilibre enchanté +2 serait tout à fait à la portée de n'importe quel zétetitien, pour autant que sa méthode d'expérimentation soit valable.

Donc en conclusion, tout dépendra de la complexité du sujet étudié et du champs de connaissance du zétètitien. A noter qu'on peut très bien valider ou infirmer un phénomène observé sans pouvoir pour autant l'expliquer par un modèle théorique.
 
Le sujet a été verrouillé.
   09/09/10 à 21:01 #15103
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
Lancelot écrit:
Hors, les "scientifiques" font souvent cette erreur,
Or.
Conjonction de coordination. Alors que "hors" est une préposition de lieu.

Comme je suis curieux et que j'aime à apprendre, par exemple, je sais que l'image que nous avons du chat de Schrödinger est une vulgarisation destinée à me faire juste appréhender ce domaine.
Faux, c'est un apologue narquois, composé comme ceux de Zénon d'Elée, pour se foutre respectueusement de la gueule et des postulats des majoritaires. Iceux majoritaires et hégémoniques étaient, et sont encore tellement arrogants et suffisants qu'il ne sont toujours pas aperçus qu'Erwin se payait leur tête. La faute professionnelle pratiquée et enseignée par Niels Bohr, et toujours enseignée depuis, consiste à mettre l'observateur macroscopique au centre de l'image microphysique, alors qu'au moins cinq ordres de grandeurs les séparent. Du coup, ils en venaient à se persuader que le dispositif expérimental ne s'était pas aperçu de la désintégration tant que l'expérimentateur, etc...


.. le NON-sceptique argue perpétuellement de la "fermeture" d'esprit du sceptique, alors que c'est lui qui est particulièrement fermé : à un événement, il accole une possibilité fantasque, en déniant toutes les autres, parce que cette possibilité le conforte dans ses croyances... Il est incapable de comprendre cette phrase : "en l'état actuelle des science, ON NE SAIT PAS". c'est inadmissible pour lui : on ne PEUT PAS admettre ne pas savoir.. C'est trop compliqué à intégrer... C'est ce que j'appelle l'effet "vent puéril".


My two cents....
 
Le sujet a été verrouillé.
   09/09/10 à 21:17 #15104
zapa
Super contributeur !
Messages: 207
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
JC_L écrit:
Faux, c'est un apologue narquois, composé comme ceux de Zénon d'Elée, pour se foutre respectueusement de la gueule et des postulats des majoritaires. Iceux majoritaires et hégémoniques étaient, et sont encore tellement arrogants et suffisants qu'il ne sont toujours pas aperçus qu'Erwin se payait leur tête. La faute professionnelle pratiquée et enseignée par Niels Bohr, et toujours enseignée depuis, consiste à mettre l'observateur macroscopique au centre de l'image microphysique, alors qu'au moins cinq ordres de grandeurs les séparent. Du coup, ils en venaient à se persuader que le dispositif expérimental ne s'était pas aperçu de la désintégration tant que l'expérimentateur, etc...


¿como dices?

Y a t-il moyen de faire un peu de vulgarisation sur ce passage?
 
Dieu est mort, Nietzsche est mort, moi ça va.
Le sujet a été verrouillé.
   09/09/10 à 21:30 #15105
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
zapa écrit:
JC_L écrit:
Faux, c'est un apologue narquois, composé comme ceux de Zénon d'Elée, pour se foutre respectueusement de la gueule et des postulats des majoritaires. Iceux majoritaires et hégémoniques étaient, et sont encore tellement arrogants et suffisants qu'il ne sont toujours pas aperçus qu'Erwin se payait leur tête. La faute professionnelle pratiquée et enseignée par Niels Bohr, et toujours enseignée depuis, consiste à mettre l'observateur macroscopique au centre de l'image microphysique, alors qu'au moins cinq ordres de grandeurs les séparent. Du coup, ils en venaient à se persuader que le dispositif expérimental ne s'était pas aperçu de la désintégration tant que l'expérimentateur, etc. etc...


¿como dices?

Y a t-il moyen de faire un peu de vulgarisation sur ce passage?

Redicon, con, con !
deonto-ethics.org/mediawiki/index.php?ti...e_ou_poltergeist_%3F
deonto-ethics.org/mediawiki/index.php?ti...tique_pr%C3%A9alable
deonto-famille.org/citoyens/debattre/index.php?topic=48.0
 
Le sujet a été verrouillé.
   10/09/10 à 01:12 #15106
KOH
Contributeur extraordinaire !
Messages: 545
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
Lancelot écrit:
Bonjour,

Je vais être long, je suis désolé... Je fais toujours trop long...

Je suis magicien.

... j'ai animé un cocktail donné par un laboratoire (Boiron- Homéopathie) suite à un formation destinée aux pharmaciens.

Bien sûr, ce sont des hommes de sciences, moi, petit saltimbanque, je n'étais que de la m..., j'ai bien senti le mépris, merci.

Les pharmaciens ? Des hommes de science ? Tu veux rire, j'espère !

Avant qu'on me tombe dessus, je précise : il y en a certainement quelques uns, dans le tas, qui s'intéressent à la science, mais en gros, la pharmacie c'est d'abord une histoire de boutiquiers, certes un peu spécialisés, mais quand même des boutiquiers... Il suffit de regarder tout ce qui se vend, dans une pharmacie... Et puis s'ils étaient si scientifiques que ça, ils éviteraient les cocktails de chez Boiron... A se demander si leur spécialité n'est pas surtout le compromis...
 
Le sujet a été verrouillé.
   10/09/10 à 08:50 #15107
dom.
Contributeur fréquent
Messages: 66
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
Il faut bien savoir ou on va et distinguer la science et la technique.
les scientifiques, ce sont les théoriciens, les chercheurs.
Les techniciens appliquent ce qui a été découvert et théorisé par la science.
Les médecins, pharmaciens, infirmiers, etc... sont des techniciens, ce ne sont pas des scientifiques. Un professeur en médecine, que ce soit en chirurgie ou en pharmacie par exemple, est enseignant et aussi scientifique puisqu'il participe à la recherche.

Sinon, lancelot, une manifestation qui tourne autour de la vente de pseudo-médicaments (l'homéopathie) c'est la même chose que le marché aux fétiches de Lomé (avec des singes séchés et autre grigris): c'est de la pseudoscience pour tromper les crédules et faire gagner de l'argent aux marchants d'illusion. Franchement je préfère les spectacles de magie, c'est plus spectaculaire et au moins c'est honnête, on sait à quoi s'en tenir.
 
Dernière édition: 10/09/10 à 10:09 Par dom..
Le sujet a été verrouillé.
   13/09/10 à 22:08 #15189
 Re:Pas besoin d’être un scientifique pour rejoindre l’Observatoire
dom. écrit:
Il faut bien savoir ou on va et distinguer la science et la technique.
les scientifiques, ce sont les théoriciens, les chercheurs.
Les techniciens appliquent ce qui a été découvert et théorisé par la science.
Les médecins, pharmaciens, infirmiers, etc... sont des techniciens, ce ne sont pas des scientifiques. Un professeur en médecine, que ce soit en chirurgie ou en pharmacie par exemple, est enseignant et aussi scientifique puisqu'il participe à la recherche.

Je ne suis pas convaincu par ces divisions "technicien versus scientifique". L'explication que tu fournis plus haut est celle du chercheur, pas tant celle d'un [esprit] scientifique. Un chercheur qui n'a plus de crédits ne cherche plus grand chose, mais reste scientifique (s'il l'était). De même pour un agronome ou un jardinier qui cherche de nlles variétés d'agrumes dans son potager: sa démarche est scientifique, rien ne lui retire ce qualificatif de scientifique. C'est à votre bon coeur finalement.

Le mot "scientifique" n'est qu'un générique, qu'il vaut mieux banaliser et élargir selon la méthodologie ou démarche employée, plutôt que selon la corporation.
 
Dernière édition: 13/09/10 à 22:11 Par .
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK