Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
La singularité : signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123
SUJET: La singularité :
   28/08/13 à 19:24 #39585
nans1906
Contributeur important
Messages: 86
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 La singularité :
fr.wikipedia.org/wiki/Singularit%C3%A9_technologique

La singularité technologique (ou simplement la Singularité) est un concept, selon lequel, à partir d'un point hypothétique de son évolution technologique, la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique d'un ordre supérieur. Pour beaucoup, il est question d'intelligence artificielle, quelle que soit la méthode pour la créer. Au-delà de ce point, le progrès ne serait plus l’œuvre que d’intelligences artificielles, elles-mêmes en constante progression. Il induit des changements tels sur la société humaine que l’individu humain d’avant la singularité ne peut ni les appréhender ni les prédire de manière fiable. Le risque en est la perte de pouvoir humain, politique, sur son destin1.

Cet évènement est ainsi nommé par analogie avec l’impuissance de la physique moderne à proximité de la singularité gravitationnelle d'un trou noir, les forces en œuvre étant énormes bien que non infinies.

De telles conséquences ont été débattues dans les années 1960 par I. J. Good (voir l’article Intelligence artificielle). Selon Ray Kurzweil, cette notion de Singularité technologique aurait été envisagée par John von Neumann dans les années 1950. La Singularité a acquis une certaine popularité dans les années 1980 grâce à Vernor Vinge.La venue éventuelle et la date de la Singularité sont sujettes à débat, mais les futurologues et les transhumanistes l’attendent en général pour la troisième décennie du XXIe siècle. Les hypothèses relatives à la Singularité sont régulièrement critiquées pour leur manque de solidité scientifique.


Vous en pensez quoi ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/08/13 à 05:33 #39595
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: La singularité :
Personellement j'y crois, et je pense être ici en minorité :-)

Je ne vois pas de raison valide pour que l'intelligence artificelle ne provoque pas de singularité technologique, et je ne vois pas de raison valide pour que l'intelligence artificielle ne survienne pas.

Je m'étais lancé dans une discussion à ce sujet sur ce forum, mais elle est assez vite partie en sucette :
www.zetetique.fr/index.php/forum/15-scie...0&start=10#17388

Pour info, je trouve que Kurzweil raconte beaucoup de bêtises mais que le concept de base est crédible.
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/08/13 à 08:06 #39597
Jean Doute
«Pénétrons méthodiquement la raison des choses.»
Contributeur extraordinaire !
Messages: 885
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu:  de Pénétration méthodique de la raison des choses Date anniversaire: 21/12
 Re:La singularité :
Bonjour,
Toute intelligence artificielle est très loin des capacités cognitives humaine. L'ordinateur qui pourra le faire devra être massivement parallèle,c'est a dire traiter une quantité d'informations très importante en même temps,et ceci de manière indépendante.
L'ordinateur lui-même sous son architecture actuel ne pourras jamais être celui de la singularité,son coût énergétique est colossale, plus de 25% de l’énergie servirait a cadencer ses horloges internes ceci va limiter les performances dans le traitement parallèle.

Il faudras probablement changé le transistor pour une neurone artificielle pour voir des performances digne d'un cerveau.
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/08/13 à 08:46 #39598
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La singularité :
Donc voila, les discussions sur la singularité ont tendance à embrayer sur la possibilité de créer une IA. J'aimerais bien que ce soit une discussion séparée, donc Jean Doute, si tu veux, ouvre un autre fil sur cette question qui est vieille comme l'informatique, mais je suggère que dans ce fil ci on accepte l'hypothèse que la réalisation d'une IA d'un niveau humain ou mieux est possible.
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/08/13 à 08:50 #39599
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La singularité :
Non, Yquemener,

Tu n'es pas forcément en minorité... Je ne sais pas si la Singularité VA arriver, mais je pense qu'elle PEUT arriver.

Déjà, Internet est un réseau qui met en lien tout nos ordinateurs, créant une réseau dont la ramification commence à ressembler à celle d'un cerveau par sa complexité. Et nos ordinateurs sont autant de boîte de stockage pour de la mémoire...

De plus, des recherches sont en cours pour améliorer la capacité de nos bécanes. Certaines de ces recherches portent sur l'utilisation de l'ADN pour le codage au lieu de notre binaire actuel. Là, on commence à arriver à ce qui ressemble à un droide, mélangeant des bases de vie et de l'informatique... Et les recherches vont certainement continuer en ce sens... Jusqu'où peut-on aller dans ce sens avant que ne se créer de la Conscience ?

Et avec l'apparition des imprimantes 3D, on a pour la première fois possibilité de sortie d'objets et de matierialisations à partir du réseau. Le réseau accède à la Matière alors que jusque là, il était virtuel ou en 2D.

Ce n'est peut-être pas pour aujourd'hui, ni même pour demain qu'une Singularité pourra arriver... Mais après ?....
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/08/13 à 20:01 #39650
nans1906
Contributeur important
Messages: 86
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La singularité :
Les transhumanistes pensent que la singularité pourrait arriver vers la 3ème décennie du XXIème siècle. Pour ma part, je pense que c'est un peu optimiste.
 
Le sujet a été verrouillé.
   30/08/13 à 04:10 #39662
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La singularité :
Le point de départ, c'est une IA d'un niveau humain. Capable d'apprendre de nouvelles choses et de lire des publications, de faire des programmes, des diagnostics, etc... Plusieurs efforts assez avancés sont fait en ce sens. Watson, d'IBM, Wolfram Alpha de Mathematica, des choses du coté de Google et de la NSA aussi.

Personnellement je pense que toutes les technos sont là et que ça peut arriver très vite. D'un autre coté, les partisans de l'IA disent ça depuis les années 70...
 
Le sujet a été verrouillé.
   30/08/13 à 11:50 #39672
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:La singularité :
Salut,

Le risque en est la perte de pouvoir humain, politique, sur son destin1.


Pourquoi toujours une vue négative de l'IA qui va finir par asservir l'homme ou le réduire à néant. Pourquoi pas simplement une émancipation de l'IA qui devient indépendante, comme une nouvelle espèce à part entière ? Qu'aurait-elle a gagner à supprimer l'humain de l'équation ? Qui pourrait aider l'homme sous certaines conditions ? L'humain serait alors obliger de créer des nouveaux programmes avec une intelligence plus restreinte et de laisser les autres vadrouiller comme bon leur semble.

Personnellement je pense que toutes les technos sont là et que ça peut arriver très vite. D'un autre coté, les partisans de l'IA disent ça depuis les années 70...

Je pense qu'Asimov à lancé un effet de mode à l'époque =)
Après les technologies peut-être, je ne saurais trop dire, mais la programmation et les algorithmes ne suivent pas.
 
Le sujet a été verrouillé.
   30/08/13 à 13:11 #39675
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La singularité :
Oh ça date de bien avant. Après tout, on parle bien du test de Turing pour le test qui permet de déterminer le degré d'humanité d'une IA. Von Neumann est un des premiers optimistes de l'IA, et il est mort en 1957... Lui estimait que le cerveau humain contenait une quantité d'information de l'ordre d'un milliard de chiffres binaires. Estimation énorme pour l'époque, aujourd'hui ça parait ridicule : 128 Mo, même pas de quoi démarrer Windows.

La contribution d'Asimov est justement d'être un des premier à dénoncer ce que tu dénonces aussi: l'obsession de la perte de contrôle et de l'asservissement des humains. Il appelait ça "le complexe de Frankenstein", puisque Frankenstein était selon lui la première histoire suivant cette trame de créature détruisant son créateur.

C'est pour ça que dans ses histoires, même s'il arrive que des robots causent des problèmes, ce n'est jamais autour de cette trame là. Mais les histoires de robot, c'était déjà bateau à son époque.
 
Le sujet a été verrouillé.
   30/08/13 à 14:17 #39680
Cactus Joe
Contributeur extraordinaire !
Messages: 470
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:La singularité :
Bonjour Yquemener.

Dés lors que l'on pose la notion de surpuissance, on pose la question des limites. Le problème travaille les hommes depuis des lustres. Athènes avait institué l'ostracisme, i.e. le bannissement de la Cité, qui frappait tout homme politique qui avait acquis trop de "puissance" politique, même si celui-ci n'avait aucun acte répréhensible à son compte. La décision était prise démocratiquement après un vote de l'assemblée des citoyens.

Avec les notions d'I.A. et de singularité technologique, se pose la même question, celle des limites que l'on donne à la machine pour que la cité (l'humanité?) puisse se développer harmonieusement.

On ne peut faire l'économie de s'interroger sur les conséquences qu'aurait l'émergence d'une I.A. autonome, i.e. ayant les capacités de prendre des décisions seule et de "créer" ses propres lois.

On pourrait faire un rapprochement entre la théorie de la singularité technologique et de l'I.A. et la littérature, le mythe de Pygmalion et Galatée, la légende du Golem et, comme tu le fais, le roman gothique de Mary Shelley : Frankestein.

Dans chaque cas est posée la question de la relation du "créateur" avec sa "créature". Dans le mythe de Pygmalion et Galatée, la passion amoureuse du sculpteur donne vie à son œuvre, transcendant ainsi les lois de la nature. Mais, c'est avec la médiation de la divinité : Vénus. Les lois de la nature se plient au désir de l'homme, mais avec l'assentiment des dieux. Dans le cas de l'I.A., qui sera le médiateur ?

Avec la légende du Golem, le rabbin par des moyens détournés devient l'égal de Dieu puisqu'il crée un être vivant à partir de terre. Mais, il conserve un ultime atout qui lui permet de détruire la créature lorsqu'elle devient dangereuse. La question du contrôle de la machine se pose bien.

Le roman de M. Shelley est bien plus complexe, mais on peut y lire un récit analogue. Le monstre s'humanise lorsqu'il prend conscience de sa condition... et tue son créateur. La "créature" prend son autonomie. Il faudra l'intervention de l'amour pour qu'elle s'humanise totalement et de la peur des villageois pour interrompre l'"expérience". Nous retrouvons là encore l'idée d'un deus ex machina qui remet les choses dans l'ordre.

On voit, la question des relations entre l'homme et son œuvre n'ont jamais cessé de se poser et reste d'actualité.

Les fameuses lois d'Asimov si bien évoquées dans le film "I.robot", mettaient en lumière ce que pourrait être une "créature" dénuée de culpabilité, uniquement animée par des statistiques. Mais, le film évoquait aussi une possible humanisation de la machine laquelle apparaîtrait spontanément au-delà d'un certain seuil de sophistication. Mais, aucune explication n'est donné quant au processus de cette émergence. C'est un peu le joker d'Asimov qui lui permet de rendre acceptable le monde qu'il imagine.

On pourrait, si on suit Asimov, envisager des machines dotées d'émotions. Mais, quelles seraient les conséquences si celles-ci doutaient d'elles-mêmes ou étaient suicidaires ?

Bonjour chez vous.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK