Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
hypnose clinique : pratique et enseignement, Jérémy Royaux signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123
SUJET: hypnose clinique : pratique et enseignement, Jérémy Royaux
   14/04/12 à 03:03 #28715
dom..
Super contributeur !
Messages: 228
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:hypnose clinique : pratique et enseignement vu de l'intérieur..
bonjour,
J'interviens dans la discussion comme patient du domaine psy et en même temps comme sceptique amateur.

Depuis l'enfance j'ai souffert de timidité maladive, d'angoisses, dépressions, crises de panique.

J'ai connu antidépresseurs, anxiolytiques, psychanalyse (pendant trois ans), thérapies comportementales et cognitives, thérapie d'acceptation et d'engagement.

Parler d'un seul cas isolé n'a pas de valeur, mais j'ai pu corréler mon vécu avec de la littérature grand public ou professionnelle existant sur la question.

Les médicaments sont une bonne "béquille" mais ne résolvent pas les problèmes.

La psychanalyse a comme intérêt d'avoir une personne à qui parler. Mais parler dans le vide pendant longtemps ça peut devenir très pénible (j'ai fait ça trois années durant une heure par semaine). Quand ça va mieux on peut s'imaginer qu'il s'est passé quelque chose de mystérieux (parce qu'inconnu, le patient n'a aucune prise sur la chose) au niveau de son inconscient freudien (mais pourquoi pas au niveau de ses chakras, de son ki, de son karma, de son aura ou n'importe quelle autre fadaise) ce qui m'a fait dire parfois par imitation snob de stars de la télé "j'ai fais une psychanalyse, je vais mieux". Sauf que quand on fait des rechutes pires qu'avant, on n'y comprend rien. Parler à quelqu'un qui est incapable de vous aider (non, le psychanalyste ne s'intéresse pas aux "symptômes", bouh les vilains trucs), autant parler à son chien, l'écoute est autant sincère (je l'ai fait souvent, ça fait du bien aussi). Mais ce qu'on veut comme patient c'est comprendre et guérir.
Je me suis par la suite beaucoup posé de questions sur la psychanalyse en lisant "le livre noir de la psychanalyse" et "le crépuscule d'une idole" de Michel Onfray.

Quand j'ai fait appel à un psychiatre comportementaliste, au bout de cinq séances espacées d'un mois j'ai pu éradiquer mes crises de panique, arrêter le traitement d'anxiolytiques et antidépresseurs que m'avait prescrit mon généraliste, arrêter l'état dépressif, être moins angoissé, plus confiant pour l'avenir.
J'ai un jour dit à ce psychiatre que je ne comprenais pas la séparation des domaines psy et de la philosophie. Il m'a parlé d'Epictète et autres philosophes qui sont les lointains inspirateurs des TCC, et de la prise en main personnelle de tout ça par le patient. J'ai choisit de le quitter et de poursuivre seul ma quête de mieux être. A l'époque j'avais trouvé un livre de TCC grand public "vaincre la dépression" de David Burns, avec le quel j'avais déjà commencé à travailler seul avant d'aller voir ce psychiatre. Depuis j'ai trouvé "TCC pour les nuls" qui est pas mal non plus. Bref avec les TCC le patient peux faire passer seul des angoisses ou autres symtômes en appliquant les méthodes apprises et en comprenant ce qui ce passe (on est loin du mystère de l'inconscient), et aussi en remontant au causes plus profondes sub-conscientes.

On ne peux pas parler dans mon cas de guérison complète, mais je n'est plus fait de dépression et surtout plus de crises de paniques (quelle horreur!!! une séance de torture chez les SS ça fait peut-être moins souffrir, sur une échelle de douleur de 1 à 10 je dirais que ça doit avoisiner les 12). Il restait cependant un fond anxieux par moment, et des questionnements encore sur les causes de tout ça.

Par la suite j'ai approfondit mes recherches y compris en étudiant des livres destinés aux professionnels. Ma femme en voyant ces livres ma demandé un jour si je voulais devenir psychiatre. Je lui est répondu que oui, avec un seul patient, moi-même :)
Par la suite je me suis intéressé à la thérapie des schémas de Jeffrey Young, sur le plan traitement ç'est une variente des TCC, mais ses tests et recherches des causes de problèmes sont spécialement intéressant. Grâce à cela j'ai compris au niveau de l'origine de mes problèmes l'interaction entre mon tempérament (prédispositions "génétiques") et les relations avec mes parents.
Puis la thérapie d'acceptation et d'engagement de Steven Hayes. D'inspitation TCC, pleine conscience (utilisation des bienfait de la méditation) et de théories propres. Elle permet d'accepter et bien gérer ses émotions.

Bref, les psychothérapies progressent toujours avec des points de vue différents (le psychisme humain est un continent si vaste à explorer). Malgré toutes mes recherches je n'ai pas exploré des thérapies validées comme la thérapie familiale par exemple. La thérapie systémique que vous pratiquez Jeremy n'est-ce pas la même chose?
 
Dernière édition: 14/04/12 à 15:26 Par dom...
j'aime jouer aux kaplas.
Le sujet a été verrouillé.
   15/04/12 à 09:11 #28723
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 hypnose clinique : pratique et enseignement, Jérémy Royaux
merci de ce témoignage intéressant
beaucoup de gens vivent ce genre de parcours... Passant par des thérapies qui cherchent des causes pour arriver à des thérapies brèves et basées sur le changement comme les TCC. On peut vraiment aller mieux sans pour autant faire de longues thérapies.

Pour ta question : La thérapie systémique (et familiale) nait à Palo Alto avec un groupe de recherche sur la communication dirigé par Gregory Bateson.
Les chercheurs présents fondent peu après le MRI qui continuera à étudier l'application en thérapie de la vision systémique
Cela donnera naissance à 2 courants systémiques.
- la thérapie systémique (qui travaille avec toute la famille, pendant de longues durées)
- la thérapie systémique brève, ou thérapie brève, qui a une vision systémique mais travaille avec un individu isolé pendant une courte période (une dizaine de séances) et uniquement à diminuer les symptômes.
Ces 2 groupes existent encore aujourd'hui, je fais partie du deuxième groupe (Les gens qui ont créés la thérapie systémique brève ont étudié la pratique de Milton Erickson qui a beaucoup collaboré avec eux et se sont basé en grande partie sur sa pratique de la thérapie).

On peut faire une dernière distinction : certains psychanalystes ont récupéré la thérapie systémique pour la mettre à leur sauce, ils travaillent avec les familles mais avec des idées freudiennes :)p en général ils parlent de "thérapie familiale" et n'utilisent plus le mot "systémique".

pour ceux que ça intéresse, voici un très bon résumé de l'histoire des thérapies systémiques :
www.ecologielibidinale.org/fr/biblio/mie...torique_PaloAlto.pdf

voila ;)

Jérémy Royaux
 
Dernière édition: 07/10/15 à 00:12 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   15/04/12 à 20:59 #28737
dom..
Super contributeur !
Messages: 228
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:hypnose clinique : pratique et enseignement vu de l'intérieur..
Merci pour les infos,
je vois que les mélanges sont plus complexes que je ne le pensais.

Autrefois avec la psychanalyse j'avais une vision de "tout s'est joué inconsciemment dans le passé" et maintenant c'est "tout se joue ici et maintenant dans ma conscience"
 
j'aime jouer aux kaplas.
Le sujet a été verrouillé.
   04/11/13 à 17:05 #40901
estelledouceur
Nouveau venu
Messages: 1
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 hypnose
Bonjour ! Je me joins à la discussion pour vous donner l'adresse d'un bon plan, à savoir une séance d'hypnose gratuite de très bonne qualité que j'ai téléchargé et que je continue à écouter régulièrement. Voici le lien : www.winnerman-productions.com/affiliatio...p?id=30&group=10
Bonne détente à vous
Estelle
 
Le sujet a été verrouillé.
   04/11/13 à 21:03 #40907
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: hypnose
hello
merci pour cette "pub" ^^ lol.
la séance est un bon exemple d'introduction en effet, bien que j'ai quelques doutes sur vos motivations lorsque vous venez la poster , merci
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   24/11/13 à 23:52 #41174
NewtonAtHome
Contributeur extraordinaire !
Messages: 746
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: hypnose
Salut Jerem,

Que penses-tu de ceci ?

www.radio-canada.ca/regions/estrie/2012/...ose-tourne-mal.shtml



Cette histoire me paraît invraisemblable... Peut-on vraiment rester bloqué cinq heures dans un état hypnotique ?

Cordialement,

Julien
 
Dernière édition: 25/11/13 à 00:26 Par NewtonAtHome.
Le sujet a été verrouillé.
   25/11/13 à 10:08 #41175
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:hypnose clinique : pratique et enseignement vu de l'intérieur..
Intéressante cette vidéo, je ne savais pas qu'il existait des effets secondaires à l'hypnose de foire.
Merde, 20 ans et 14 heures de formation, il est inconscient.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   25/11/13 à 11:11 #41177
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:hypnose clinique : pratique et enseignement vu de l'intérieur..
l'hypnose de spectacle est encore assez à la mode :/ c'est assez pénible je trouve et ça donne pleins de fausses croyances

les problèmes sont malgré tout très rare.... mais ils existent...

l'explication est assez simple : l'hypnose n'a rien de magique mais fait appel à la capacité des gens à se projeter dans un rôle... c'est une sorte de jeu de rôle au fond (mais dont tout est fait pour que le rôliste oublie lui même qu'il joue un rôle, c'est ce qu'on appelle la dissociation)

lors de ce jeu de rôle...il n'y a aucun risque pour la majorité des gens
mais on peut tomber sur des "cas particuliers"...
il y a des gens qui sont troublés, ou qui peuvent avoir une maladie mentale ou un trouble important... et on peut tomber au hasard sur ceux là, puis avoir des résultats imprévisibles...
n'oublions pas qu'il existe un pourcentage non négligeable de gens dans la population qui ont une maladie mentale ou un trouble important... je n'ai pas de chiffres mais c'est certainement 10-15% de la population....

pour ma part je n'ai jamais vu quelqu'un qui ne sait pas se réveiller... je n'y crois pas vraiment. Et je fais de l'hypnose 3 jours par semaines depuis des années... Car on ne dort pas ! Parler de réveil c'est juste une métaphore... rien de plus... la personne écoute et applique ce qu'on lui dit pendant l'hypnose... donc à la fin on lui dit qu'elle peut ouvrir les yeux, c'est tout.

pour le reste, difficile d'en dire plus sans voir ce que l'hypnotiseur a dit aux gens car tout est là... peut être a t'il dit à certains un truc du genre vous n'arriverez pas à vous réveiller... ou quelque chose comme ça... et les plus suggestibles, ceux qui rentrent le mieux dans le jeu de rôle, et bien l'ont appliqué ...

en gros un mauvais hypnotiseur donne souvent de mauvaises instructions... et donc quand la personne les suit à la lettre, ça peut donner des résultats imprévus :)

mais a moins de tomber sur quelqu'un qui a une maladie psychiatrique, il n'y aura aucune conséquences graves, c'est juste temporaire...

les seules personnes qui peuvent être fort perturbées après sont des malades mentaux ou quelqu'un qui a un stress post traumatique... tous les autres ne risquent rien franchement
 
Dernière édition: 25/11/13 à 11:12 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   25/11/13 à 11:38 #41178
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:hypnose clinique : pratique et enseignement, Jérémy Royaux
Il y a t'il un moyen de savoir par soi-même si on est réceptif à l'hypnose ?
 
Dernière édition: 07/10/15 à 00:09 Par Jerem.
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
   25/11/13 à 20:36 #41186
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 hypnose clinique : pratique et enseignement, Jérémy Royaux
tout le monde est un minimum réceptif... j'ai rencontré que 4 personnes en 5 ans avec qui j'ai pas su faire de l'hypnose...
après être réceptif et arriver à un résultat thérapeutique c'est différent
mais disons que si tu veux un exemple de séance d'hypnose je peux t'envoyer un mp3 qui te montrera un exemple de séance qui ressemble très fort à ce qu'on fait en cabinet... il suffit de l'écouter :) contacte moi sur facebook ou mail et je te donnerai un lien pour télécharger

Jérémy Royaux
www.therapie-systemique-breve.be
 
Dernière édition: 07/10/15 à 00:12 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK