Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Preuve que les ET ne peuvent pas nous visiter? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 1...89101112131415
SUJET: Preuve que les ET ne peuvent pas nous visiter?
   12/03/10 à 17:29 #6239
JojoLapin
Contributeur fréquent
Messages: 51
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Preuve que les ET ne peuvent pas nous visiter?
Branquignol, je vois plusieurs hiatus :
- Les formes précellulaires on dû être abondantes, dans leur biotope. Si ce biotope est la mer, on devrait trouver des amalgames, des couches géologiques s'y rapportant. Si ce biotope est volcanique, ces formes devraient toujours exister. Je ne vois pas d'autre biotope crédible dispo...
- Le vrai, gros et gras hiatus c'est que, pour moi, LUCA est bien plus tardif que l'apparition des cellules. Sa forme est manifestement très aboutie, extrêmement stable, ce qui marque une relativement longue évolution. Je m'étonne qu'il n'y aie pas de descendances de formes cellulaires plus anciennes/archaïques.
 
Le sujet a été verrouillé.
   12/03/10 à 17:49 #6242
 Re:Preuve que les ET ne peuvent pas nous visiter?
Bonjour Jojolapin.

Vous répétez ici me semble-t-il les mêmes questionnements qu'avant, sous une formulation légèrement similaire. Mais soit.

- Le vrai, gros et gras hiatus c'est que, pour moi, LUCA est bien plus tardif que l'apparition des cellules. Sa forme est manifestement très aboutie, extrêmement stable, ce qui marque une relativement longue évolution. Je m'étonne qu'il n'y aie pas de descendances de formes cellulaires plus anciennes/archaïques.

Il faut bien garder en tête que LUCA est plus tardif que l'apparition des cellules, pour TOUS les gens bien conscients des implications cladistes de LUCA. Ce par simple principe cladiste justement, du moment que les virus sont exclus à défaut de mieux de la réflexion phylogénique, leurs combinaisons de caractères par conséquent généralement non considérées dans cette quête du LUCA. Ce n'est donc un vrai problème pour personne vu que LUCA est le dernier ancêtre commun à tous les représentants actuels du vivant, qui sont tous des cellules avec un code génétique universel, modulo quelques petites nuances et particularismes près. LUCA n'est a priori pas un objet positionnable en argument pro vie arrivée de l'espace...

Par ailleurs, la forme de LUCA n'est ni très aboutie ni inaboutie, elle est à reconstituer et déduire phylogiquement, puisqu'elle est hypothétique : LUCA est le noeud à la racine du taxon du vivant actuel. Hypothétiquement, il est donc l'ancêtre et la forme ancestrale la plus RÉCENTE de tous les organismes cellulaires modernes. Si on garde bien en tête ce que symbolise LUCA, en gras, je ne vois donc pas en quoi sa structure partiellement déduite poserait un problème quelconque.

- Les formes précellulaires on dû être abondantes, dans leur biotope. Si ce biotope est la mer, on devrait trouver des amalgames, des couches géologiques s'y rapportant. Si ce biotope est volcanique, ces formes devraient toujours exister. Je ne vois pas d'autre biotope crédible dispo...
Le terme composite biotope mer au temps des pré-cellulaires, n'est pas bien adéquat. Milieu liquide si vous voulez, ou étendues d'eau, voire soupe primitive pour reprendre une formule connue, ou sous énergie et substrat volcanique, mais << biotope mer << n'est pas significatif ici, encore moins s'il vous fait déduire qu'on devrait trouver des amalgames de cette pré-vie en couches géologiques. On n'a pas à trouver des objets de compositions chimiques archaïques, pas obligatoirement. On ne peut que se féliciter si un jour elles sont trouvées.
Mais si par amalgames, vous pensez à amalgames fossiles, je vous rappelle que la fossilisation n'est en quelque sorte que le remplacement de la matière organique par une minéralisation non organique, ce en conservant - au pire - la forme et architecture générale de l'organisme. Au mieux des éléments internes plus précis.
Du coup, je me demande si vous avez vraiment réfléchi au fait que ces pré-cellulaires ou pré-organismes, dans un monde à ARN p.e. voire après ou avant, n'avaient déjà pas nécessairement de forme : si leur structure était avant tout une composition chimique particulière, on ne peut guère espérer de fossilisation de cela...

Je m'étonne qu'il n'y aie pas de descendances de formes cellulaires plus anciennes/archaïques.
C'est votre liberté. Mais encore une fois, vous vous étonnez de choses qui sont coutumières. Et il y a plus d'éléments susceptibles de justifier ce qui vous étonne, que l'inverse.

Si ce biotope est volcanique, ces formes devraient toujours exister.
Devraient ? Mais pourquoi cela ?
Pourquoi des formes archaïques, volcaniques ou pas, devraient encore exister des millions voire milliards d'années après sous leur même forme ancestrale ?
Là il manque une donnée vous invitant à cette proposition, que je n'ai pas dû saisir.
 
Dernière édition: 13/03/10 à 04:11 Par .
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 1...89101112131415
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK