Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET) signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123456
SUJET: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
   17/10/13 à 22:55 #40534
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Suite à un lien posté par Gilles Fernandez sur le cas d'Emma Woods, j'ouvre un sujet car c'est assez intéressant.

les anglophones peuvent prendre connaissance du cas en détails à la page suivante :
www.ufoalienabductee.com/

En gros il s'agit d'une femme qui pense avoir vécu plusieurs événements étranges dans sa vie et que son thérapeute finit par envoyer chez le Dr Jacobs, spécialiste reconnu des enlèvements.
Ce dernier va alors mener une longue série de séances d'hypnose avec Emma afin de l'aider à "retrouver" au mieux ses souvenirs....
malheureusement pour elle, l'expérience va progressivement dériver vers une relation de pouvoir et d'abus digne des pires gourous de secte.

Ce qui est génial c'est que les séances ont été retranscrites et même parfois enregistrées... Et on peut lire / écouter les passages sur le site et donc se faire son propre avis (même s'il existe déjà des avis de qualité sur la question, notamment celui-ci : www.ufoalienabductee.com/speculative-rea...-of-david-jacobs.pdf


---------------------------------------------------
Après lecture des données importantes, voici mon propre avis sur ce cas :


Commentaires concernant le cas d'Emma Wood en tant que sujet d'expérience du Dr Jacobs pour ses recherches sur les "aliens abductees"

91 sessions d'hypnose... de plusieurs heures ont été menées par le Dr Jacobs. Ce fait un très étrange... en tant que psy et thérapeute spécialisé en hypnose, je n'arrive pas a imaginer comment on peut trouver du contenu à un tel nombre de séances... Une thérapie brève par hypnose peut durer une dizaine de séances. Une thérapie comportementale 15-20 séances... mais 91? C'est donc pour le moins curieux... surtout vu la durée des séances... Je pense que les hypnothérapeutes font des séances de moins d'une heure pour la majorité d'entre eux.

1 )Avant d'aller voir en détail le contenu de ces séances, j'ai été lire le site du docteur Jacobs. Voici quelques remarques :

www.ufoabduction.com/hypnosis1.htm

concernant la partie 1 : avantage et inconvénients. Je trouve le texte très orienté... tout le discours est basé sur la croyance que les abductions existent réellement mais bon ils ont l'honnêteté de bien informer sur les risques.

Partie 2 : choisir un investigator :
"The investigator and/or hypnotist should be well versed in the patterns of UFO abductions in order to pursue to investigation correctly, helping the subject explore his or her memories smoothly and systematically. Investigators or hypnotists with a personal agenda (New Age, Spiritual, Transformational, "Doom and Gloom,") should be avoided, unless this is precisely what you are looking for."
l'ironie c'est qu'ils sont exactement pareils.... ils partent du principe que ça existe et on le sent bien. Ils sont tout aussi biaisés qu'un thérapeute new age.
partie 3 contamination :
ils remarquent qu'il faut éviter d'être influencé par d'autres sources d'infos dés qu'on commence le travail... C'est absurde. Le sujet a déjà ses croyances et sa culture et n'a aucun moyen de s'en décaler... ce conseil est une illusion et la contamination est inévitable

2 ) maintenant concernant les séances en elles mêmes :

tout d'abord quelques infos :
Il existe deux visions de l'hypnose à la base. Une vision étatiste qui postule que l'hypnose est un état particulier. Et une vision non étatiste qui postule que l'hypnose est un phénomène de psychologie sociale, une sorte de jeu de rôle lors duquel le patient rentrerait plus ou moins fort dans la peau du personnage qu'il croit jouer. Actuellement , on est +- tous d'accord pour dire que le partie non étatiste, et donc sociale, est vraie. Le sujet "joue le jeu", il se plonge dans ce que propose le thérapeute avec un laché prise important. Le résultat est un mélange de quelqu'un qui écoute une histoire avec quelqu'un qui fait une sorte de rêve éveillé. L'imagination fonctionne donc d'une manière un peu "automatique" ou spontanée, comme quand on est à moitié endormi et que l'esprit s'égare sans qu'on contrôle rationnellement ce vers quoi il se dirige.

L'hypnothérapeute a reçu une formation intensive sur l'usage du langage, des suggestions, de l'imagination. Il sait en principe parfaitement quand il suggère quelque chose (ça fait partie des stratégies thérapeutiques) et quand il permet juste au sujet d'exprimer ce qu'il ressent ou ce qu'il pense. Le problème, c'est que dés qu'on veut "orienter" l'imagination vers des souvenirs, il est déjà impossible de ne pas influencer le sujet puisqu'on lui sert de guide. Quand on travaille sur un souvenir traumatique, on ne cherche pas à retrouver une réalité. Juste à replonger la personne dans le souvenir qu'elle reconstitue (la mémoire n'est pas un disque dur, chaque accès aux données est une reconstruction, le souvenir se modifie donc à chaque accès). On aide essentiellement la personne à modifier son souvenir pour qu'il perde son caractère traumatique. C'est assez simple car la mémoire s'y prete bien. Par contre, quand on veut retrouver un souvenir oublié, on se retrouve dans l'obligation de suggérer des choses, et donc le sujet va reconstituer son souvenir, de 1. Et de 2, le sujet va tenter de combler les vides là ou ils existent si on insiste... Son cerveau va finir par combler le vide comme il peut... en inventant quelque chose de cohérent à partir de ce qu'il connait (le vécu, la culture,...). Il est impossible de retrouver un souvenir sans le polluer. Comme quand on récupère une arme a feu sans gants... on contamine systématiquement l'évidence... la différence étant qu'avec l'hypnose, il n'existe pas de gants... on ne peut que foutre ses sales mains sur les pièces à convictions, et personne ne peut prévoir les effets. L'hypnose a d'ailleurs perdu depuis longtemps valeur de preuve dans les tribunaux partout dans le monde civilisé. Et la majeur partie des hypnothérapeutes diplomés en psychologie diront aux clients que l'hypnose ne peut servir à retrouver un souvenir oublié avec efficacité.

une dernière remarque sur le coté social de l'hypnose. Les thérapeutes actuels sont souvent peu directifs, très axés sur les valeurs et le respect du système de pensée de la personne. Ils s'appuyent sur la vision de la personne pour l'aider... Ce qui est bien différent d'essayer d'imposer sa propre vision au sujet (même pour son bien). Lorsqu'un thérapeute est autoritaire, directif, et tente d'influencer le sujet pour obtenir ce qu'il veut, on retrouve le même type de relations qu'on peut observer au niveau des gourous de sectes... Ils utilisent d'ailleurs souvent leur autoritatisme et leur position de "celui qui sait" pour influencer et faire douter leurs adeptes afin de les soumettre... A ce niveau, on peut citer Freud qui a, avant d'utiliser les associations libres en psychanalyse, utilisé l'hypnose. C'était l'époque de sa première "croyance" qui consistait dans le fait que les troubles psychologiques étaient souvent liés à des abus sexuels infantiles... Et il a donc utilisé l'hypnose pour "retrouver" ses abus... avec grand succès ... heureusement il a finit par se rendre compte qu'il en trouvait un peu trop et que c'était louche... il a alors abandonné l'hypnose , voyant la suggestion comme quelque chose de négatif. En gros : quand on cherche et qu'on insiste, avec autorité et directivité, on pousse le patient à répondre à cette demande (ce qui rejoins le coté phénomène psychosocial de l'hypnose).

Maintenant, revenons aux séances en questions

globalement, l'hypnose qui est pratiquée répond aux caractéristiques suivantes :
- très directive
- les phrases utilisées induisent les réponses sans cesse, d'une manière qui est de plus en plus marquée au fil des séances (on dirrait plus que Jacobs "explique" à son sujet ce qu'il a vécu... pas qu'il lui demande ce qu'elle a vécu)
- les questions qui sont bien formulées (qui n'induisent rien) sont presque toujours suivies ou précédées d'autres phrases qui induisent ce que le sujet va pouvoir répondre à la question
- progressivement, on peut observer que le Jacobs construit une "histoire" de manière de plus en plus directive. Il manipule le sujet afin de créer de la confusion et d'avoir son acquiessement par rapport aux théories que Jacobs chercher à prouver
- Jacobs semble obséder par les activités sexuelles et perverses des aliens. Il suggère donc de manière de plus en plus flagrante que "l'histoire" perverse, violente, abusive qu'il invente concernant les aliens est une réalité que Emma a vécue.
- il laisse de moins en moins de possibilités au fil du temps à Emma de parler d'autre chose, de ne pas accepter les suggestions, ...

Conclusions :

Globalement, le travail du Dr Jacobs s'apparente à une tentative progressive d'assujetir Emma Woods aux fantasmes du docteur sur les aliens. Fantasmes qu'il va habilement valider et rendre réel en abusant de toutes les ficelles de l'hypnose et de la suggestion pour forcer Emma a revivre une histoire violente, pleine d'abus, de paranormal, de sexe et de désespoir. Ses discours sur l'hypnose et les recommandations qu'il fait sur son site montre qu'il est tout a fait conscients des risques et des dangers, ce qui le rend encore plus coupable de ce rapport qu'il entretien avec Emma qui s'apparente au lavage de cerveau qu'on trouve dans les pires sectes. Le Dr Jacobs a violé de manière flagrante et indiscutable toutes les règles éthiques qu'on peut trouver dans l'hypnose ou la thérapie. Et les bandes audios et compte rendus dont j'ai pris connaissance ne laissent aucun doute la dessus. Ce type devrait être trainé devant les tribunaux pour ce qu'il a fait...
Concernant Emma Woods, difficile de savoir comment aurait été sa vie sans ces abus répétés perpétrés par le dr Jacobs. Je pense qu'elle fut, comme beaucoup de victimes de sectes, faible et influencable à cette époque et qu'elle a "joué le jeu" du Dr Jacobs comme certains ont joué le jeu des nombreux gourous pédophiles, abuseurs et autre.... Ce n'est pas uniquement lié à l'hypnose, c'est aussi, et surtout, lié à la relation entre Jacobs et Emma... Si Emma n'avait pas été dans une position de faiblesse et de perdition, le Dr Jacobs ne serait sans doute pas arrivé à ses fins aussi longtemps... On peut néanmoins être heureux de constater qu'elle a pu sortir de cette relation de soumission et d'abus. Et il me parrait clair que Jacobs , bien qu'il était peut être très incompétent dans la pratique de l'hypnose, avait bien conscience de la gravité
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 09:47 #40543
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Je partage ton opinion à ce sujet... Je ne pense pas que l'hypnose soit un moyen de retrouver des abductions (mot pour signifier enlèvements par des extra-terrestres...).

J'ai un peu du mal aussi avec l'idée des abductions... Et pour moi, l'hypnose n'a rien de "magique", il s'agit d'un état de presque veille mais sans abolition de la conscience... Mais cela dit, cela me pose quelques questions. Toi qui a une pratique de l'hypnose pourrait sans doute y répondre :

- certaines personnes seraient susceptibles d'être hypnostisables et pas d'autres... Peut-on imaginer que les personnes hypnotisables soient plus "malléables" par d'autres que celles qui ne le sont pas ? De fait, il serait plus aisé, pour quelqu'un d'un peu manipulateur, de générer ce qu'il a envie d'y trouver ?

- je trouve qu'il y a dans l'hypnose une certaine passivité. Se laisser hypnotiser, c'est accorder de donner à l'hypnotiseur un crédit de "guide". Est-ce que cette relative passivité ne générerait pas une espèce de mauvaise conscience d'être passif et développerait du coup plus facilement des états de malaises par réaction ?

- la question des abductions : on retrouve dans les divers récits un fond commun. Ou alors, effectivement, les personnes ont vécu la même expérience ou alors, il y aurait dans notre inconscient un fond qui nous soit commun qu'il suffirait d'activer pour voir des récits parfois assez similaires apparaitre. Genre dès qu'on commence a jouer avec certaines peurs, on verrait apparaître les mêmes réactions chez les uns et les autres.
 
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 10:48 #40546
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Thomas : je réponds à l'envers

concernant le fond commun :

on peut en effet dire que les cultures présentent des points communs au niveau mythe, légendes etc... normal on vit tous dans le même monde et on a le même cerveau, donc on essaye de trouver du sens aux mêmes questions et les réponses ne sont pas infinies...
et ça se remarque dans certains témoignages qui sont très anthropomorphiques. Il faudrait avoir beaucoup de naïveté pour croire certains de ces témoignages...

concernant l'hypnose :

1) tout le monde peut être hypnotisé, il suffit d'accepter de participer. Il existe donc 3 exceptions : les gens ayant une pathologie psychiatrique grave genre schizophrénie, certains sujets avec un retard mental important (et encore) et les gens qui ne veulent pas être hypnotisés.

faire de l'hypnose c'est comme faire de la relaxation ou de la méditation... c'est rien de magique, donc aucune raison de penser qu'une personne ne peut pas le faire... Tous mes clients arrivent à entrer dans l'état d'hypnose à la première séance, facilement. Suffit d'écouter.

Concernant la passivité. Oui, c'est une sorte de jeu de rôle social. tu acceptes de te laisser guide par quelqu'un (car la relation thérapeutique est bien établie et tu lui fais confiance). Se faisant, tu te laisses guider et ton attention devient très centralisée sur ce qu'on travaille. On oublie un peu le reste (comme quand on joue de la musique par exemple). Mais on établit toujours la relation avant de faire de l'hypnose, donc ce n'est jamais mal vécu par les gens. Sache aussi que la passivité n'est présente que dans un premier temps car, en général, plus tard dans la séance, on va confier des tâches au patient, lui demander d'imaginer quelque chose, d'être à l'écoute de ses sentiments, d'imaginer comment résoudre un problème, ou comment trouver la force en lui pour avancer... L'hypnose n'est plus directive , la mode actuelle consiste à être le moins directif possible et le plus humaniste. On évite donc d'être autoritaire ou d'imposer. C'est vraiment une forme de soutien, d'encouragement, avec des exercices cognitifs avec l'imagination. Mais il est vrai que les hypnothérapeutes n'ont pas toujours été comme ça, et ils étaient plus directifs avant. Il faut bien comprendre que l'hypnose c'est un outil, un apprentissage du fonctionnement humain... mais le contenu des séances, ça dépend du thérapeute et de son approche... On peut donc faire de l'hypnose de pleins de manières différentes... A la manière psychanalytique par exemple... ou encore à la manière des TCC (hypnose cognitive). L'hypnose c'est l'étude des moyens pour arriver dans un état modifié de consciences et l'étude des moyens pour utiliser le langage, la suggestion, l'imagination... mais on apprend pas quoi faire avec ces moyens... ça on l'apprend ailleurs, dans notre approche thérapeutique. L'hypnose n'est pas une thérapie, mais un outil... Et c'est très rare que les gens développent un malaise après l'hypnose, mais ça peut arriver. J'ai le cas 2-3 fois par an. Surtout par rapport à des traumas.

plus d'infos dans mon article sur le blog inné et acquis : ineakis.blogspot.fr/2013/01/lhypnose-aujourdhui.html
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 10:53 #40547
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
pour ceux qui veulent en savoir plus sur les faux souvenirs et thérapies des mémoires retrouvées, je mentionne également les excellents articles de Brigitte Axelrad de l'OZ :
www.axelrad.fr/site3wp/

Voici aussi un dossier qu'elle a réalisé pour l'OZ :
www.zetetique.fr/index.php/dossiers/287-personnalite-multiple

Faux souvenirs et personnalité multiple
Le phénomène de personnalité multiple
Le trouble de personnalité multiple
La fabrication de Sybil
Au-delà de Sybil et des souvenirs d'inceste
Les origines théoriques de la personnalité multiple
Le rôle des féministes

A lire :)
 
Dernière édition: 21/10/13 à 01:02 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 11:10 #40549
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Jerem écrit:
Et c'est très rare que les gens développent un malaise après l'hypnose, mais ça peut arriver. J'ai le cas 2-3 fois par an. Surtout par rapport à des traumas.

Quand je parlais de mailaise, c'était plus dans le sens de sensation de malaise, pas forcément de malaises physiques, mais j'imagine qu'effectivement cela doit arriver dans les termes que tu évoques.

Et pour faire le lien avec les abductions, ma question était plus dans le sens : est-ce que dans ce cadre de relative passivité, il ne pourrait pas y avoir de créations de malaise en réaction à cette "soumission" ? Ce qui pourrait aussi, d'une certaine manière, expliquer ces souvenirs (ou faux-souvenirs) plein de malaises...

D'autant que pour les personnes qui sont dans la démarches initiale de s'interroger sur des possibles enlèvements extra-terrestres, on est quand même sur peut-être un profil un peu particulier...
 
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 11:15 #40550
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
oui. Disons que déjà quand tu acceptes de travailler sur des souvenirs d'abduction, c'est déjà très orienté et assez cassegeule
un thérapeute de la page hypnose sur facebook vient d'ailleurs de me dire qu'il a une fois répondu à ce genre de demande et qu'il l'a bien regretté car il avait l'impression que tout ce qu'il faisait confortait la personne dans un délire sur les aliens qui paraissait peu cohérent...

Et oui, avec un type comme Jacobs qui oriente et qui est directif, je suis convaincu que les sujets doivent sentir un malaise voir pire... et qu'ils se retrouvent coincés entre leur vécu et la pression de l'hypnotiseur... Ce qui peut aggraver j'imagine les faux souvenirs car la personne ne vit pas un état de détente mais un état d'angoisse
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 12:26 #40552
NewtonAtHome
Contributeur extraordinaire !
Messages: 746
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Salut Jerem,

Les "abductees" n'ont pas tous besoin de séances d'hypnose pour se rappeler des détails de leur "enlèvement". John Mack a beaucoup travaillé sur le sujet. Pour lui, les témoins n'ont pas besoin de se faire hypnotiser profondément pour commencer à parler. J.Mack n'était pas non plus d'accord avec Jacobs ou Hopkins qui considéraient que les enlèvements par les aliens étaient physiquement réels.

Quand on lit la littérature sur le sujet, on se rend compte que les témoins (hypnotisés ou pas) racontent tous exactement le même script.

Bien que psychique, cette expérience semble définitivement "réelle"...

Cordialement,

Julien
 
Dernière édition: 18/10/13 à 12:43 Par NewtonAtHome.
Le sujet a été verrouillé.
   18/10/13 à 12:46 #40553
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
oui biensur je ne voulais pas sous entendre que tous les témoignages sont crées par hypnose. même sur Jacobs a clairement contribué à crée le cas Emma Woods par ses suggestions
Je dois encore lire les infos sur John Mack mais c'est sur ma liste de choses à faire :)
 
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   20/10/13 à 16:53 #40623
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
je rajoute, après discussion avec Brigitte Axelrad, que son dossier www.zetetique.fr/index.php/dossiers/287-...ite-multiple?start=4
donne des précisions également sur le travail et John Mack et les critiques éventuelles qu'on peut faire le concernant.

on y trouve d'ailleurs certaines pistes explicatives (paralysies du sommeil notamment)

Elle m'a donné le lien suivant aussi (INREES) : www.inrees.com/articles/John-E-Mack-Portrait/
qui est une présentation de Mack et de son travail
 
Dernière édition: 20/10/13 à 16:58 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   20/10/13 à 19:41 #40626
Gilles Fernandez
Super contributeur !
Messages: 176
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Je me permets d'ajouter (en plus des liens tout à fait intéressants fournis par B. Axelrad) qu'il est vraiment intéressant de lire les liens fournis dans les liens -sic- du site d'Emma Woods. Je n'en ai pas terminé la lecture...
Citons, par exemple, et en ligne :
Steven E. Clark & Elizabeth Loftus, The Construction of Space Alien Abduction Memories.
www.michaelsheiser.com/UFOReligions/The%...ction%20Memories.pdf
Je ne commente pas, histoire de me pas (éventuellement) en biaiser la lecture.

Cordialement,

Gilles.
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123456
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK