Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET) signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123456
SUJET: Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
   22/10/13 à 20:25 #40698
Gilles Fernandez
Super contributeur !
Messages: 176
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Julien :Le point le plus important ici est de savois si tous les abductés de J. E. Mack ont bien commencé à parler de leur "abduction(s)" après les séances d'hypnose ? L'as-tu bien vérifié ? Si c'est le cas, à quel moment exactement ont-ils commencé à parler d'une abduction ?

C'est une question pour le plaisir de poser des questions mais de ne jamais rien proposer ? J'y ai déjà "répondu" dans le cadre de ce forum. Je me cite : il est bien clair pour moi, comme pour d'autres psychologues, qu'il y a bien un événement "princeps", mais celui-ci serait d'ordre "neuropsychologique" (événement + ou - traumatisant de nature hypnopompique/hypnagogique - sleep paralysis - par exemple)
Pourrais-tu nous préciser en quoi consiste exactement cette "variabilité" inter-groupe marquée versus une plus grand homogénéité intra-groupe chez les patients de "thérapeutes" différents" ? Chez Mack, ce serait la passion de l'écologie et de la planète. Qu'en est-il pour les autres "thérapeutes" comme Hopkins, Jacobs ou Streiber ? Comment cette différence a-t-elle été mesurée ? J'aimerais stp avoir une desciption moins vague des "tendances à la mode" chez les autres ainsi qu'un aperçu sur la méthodologie statistique utilisée pour établir ce constat.

Tu n'as qu'à lire la littérature consacrée dont je ferai un compte rendu. Si tu es incapable de constater que chez Mack, sa thématique et son intérêt marqué pour l'écologie de la planète est assez massif dans la narratif de ses patients ou les enfants témoins d'un événement au Zimbawé, et que cela pose un certain nombre de questions de l'ordre d'une suggestion/suggestibilité opérées du fait de la méthodologie choisie, je n'y peux rien, mais je le développerai dans mon ouvrage à venir.

Pourrais-tu stp nous donner des exemples concrets et les différences qui font ressortir cette forte hétérogénéité ?

Je ne peux pas lire Terry Matheson pour toi. Mais j'en causerai assurément dans mon prochain ouvrage.

Pourrais-tu stp nous dire un peu plus sur cette "position bien plus nuancée" et nous dire en quoi elles ne seraient pas d'accord ? Pourrais-tu nous dire comment ses dames expliquent chacun des patterns ? C'est je crois le bon fil pour faire "une revue de la question".

Idem. Je comprends que tu n'aies pas lu la littérature consacrée et "ses dames", comme tu dis. D'où l'intérêt et la forte motivation à rédiger un ouvrage en langue Française. C'est justement en cours.

++

Gilles
 
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 20:43 #40699
Gilles Fernandez
Super contributeur !
Messages: 176
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Je vois que tu as édité ton texte pendant que je répondais.
Est-ce que toutes les expériences ont lieu pendant la nuit et le sommeil ?
Bien sûr que non, mais pour un événement prétendu "day time", ou un événement princeps de jour, qui pourrait être une des sources amenant un patient à rencontrer ce genre de thérapeutes, il y a toute une série de pistes. C'est à nouveau une vision naïve que de dire ou de croire que les psychologues expliquent les abductions par des troubles du sommeil UNIQUEMENT. Les pistes sont bien plus diverses et complexes que cette vision naïve ou caricaturale et elles prennent en compte les modalités diurne ou nocturne. Par exemple, le missing time (caractéristique d'un potentiel abducté AVANT même de subir une thérapie selon certains - comme Jacobs et son questionnaire -) est une caractéristique qui peut intervenir lors de longs trajets en voiture, mais également lors de situations connexes que je développerai... Invoquer la variable ET pour rendre compte du missing time (par exemple) et suffisante pour conclure que la personne présente tous les symptômes (ou l'un des 4) d'un abducté est une chose qui regarde ces thérapeutes, mais j'ai une tout autre vision et le sentiment (qui sera appuyé) qu'il s'agit ici d'une mécanique auto-réalisatrice (de leur part) ;)

Gilles.
 
Dernière édition: 22/10/13 à 20:49 Par Gilles Fernandez.
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 22:00 #40702
NewtonAtHome
Contributeur extraordinaire !
Messages: 746
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Gilles Fernandez écrit:
Julien :Le point le plus important ici est de savois si tous les abductés de J. E. Mack ont bien commencé à parler de leur "abduction(s)" après les séances d'hypnose ? L'as-tu bien vérifié ? Si c'est le cas, à quel moment exactement ont-ils commencé à parler d'une abduction ?

C'est une question pour le plaisir de poser des questions mais de ne jamais rien proposer ? J'y ai déjà "répondu" dans le cadre de ce forum. Je me cite : il est bien clair pour moi, comme pour d'autres psychologues, qu'il y a bien un événement "princeps", mais celui-ci serait d'ordre "neuropsychologique" (événement + ou - traumatisant de nature hypnopompique/hypnagogique - sleep paralysis - par exemple)


Merci pour tes généralités non étayées. J'en conclus que tu n'as aucune réponse sérieuse à apporter à ce point important: Tous les témoins ne rapportent pas leur "abduction" après une ou des séances d'hypnoses.

Pourrais-tu nous préciser en quoi consiste exactement cette "variabilité" inter-groupe marquée versus une plus grand homogénéité intra-groupe chez les patients de "thérapeutes" différents" ? Chez Mack, ce serait la passion de l'écologie et de la planète. Qu'en est-il pour les autres "thérapeutes" comme Hopkins, Jacobs ou Streiber ? Comment cette différence a-t-elle été mesurée ? J'aimerais stp avoir une desciption moins vague des "tendances à la mode" chez les autres ainsi qu'un aperçu sur la méthodologie statistique utilisée pour établir ce constat.

Tu n'as qu'à lire la littérature consacrée dont je ferai un compte rendu. Si tu es incapable de constater que chez Mack, sa thématique et son intérêt marqué pour l'écologie de la planète est assez massif dans la narratif de ses patients ou les enfants témoins d'un événement au Zimbawé, et que cela pose un certain nombre de questions de l'ordre d'une suggestion/suggestibilité opérées du fait de la méthodologie choisie, je n'y peux rien, mais je le développerai dans mon ouvrage à venir.

Ce n'est pas une réponse acceptable puisque c'est toi qui fait cette affirmation. C'est toi qui avances ce point. Tu nous demandes donc de croire sur parole qu'il y a une hétérogénéité inter-groupes sans que tu nous dises en quoi elle serait pertinente.

Encore des généralités et je pourrais même dire que rien n'est étayé dans ce que tu as proposé plus haut.


Pourrais-tu stp nous donner des exemples concrets et les différences qui font ressortir cette forte hétérogénéité ?
Je ne peux pas lire Terry Matheson pour toi. Mais j'en causerai assurément dans mon prochain ouvrage.


Encore une fois c'est toi qui défends ce point. C'est à toi d'étayer tes affirmations. Je te rappelle que c'est toi qui a amené ce "constat". Encore une fois, rien de très fouillé.

Tu nous demandes (encore) de te croire sur parole.

Pourrais-tu stp nous dire un peu plus sur cette "position bien plus nuancée" et nous dire en quoi elles ne seraient pas d'accord ? Pourrais-tu nous dire comment ses dames expliquent chacun des patterns ? C'est je crois le bon fil pour faire "une revue de la question".

Idem. Je comprends que tu n'aies pas lu la littérature consacrée et "ses dames", comme tu dis. D'où l'intérêt et la forte motivation à rédiger un ouvrage en langue Française. C'est justement en cours.


C'est encore toi qui avances ces points. C'est donc à toi de les défendre. Tu ne mets absolument rien de concret sur la table. Tu n'es tout simplement pas capable de casser ces "patterns récurrents".

Bien sûr que non, mais pour un événement prétendu "day time", ou un événement princeps de jour, qui pourrait être une des sources amenant un patient à rencontrer ce genre de thérapeutes, il y a toute une série de pistes. C'est à nouveau une vision naïve que de dire ou de croire que les psychologues expliquent les abductions par des troubles du sommeil UNIQUEMENT. Les pistes sont bien plus diverses et complexes que cette vision naïve ou caricaturale et elles prennent en compte les modalités diurne ou nocturne. Par exemple, le missing time (caractéristique d'un potentiel abducté AVANT même de subir une thérapie selon certains - comme Jacobs et son questionnaire -) est une caractéristique qui peut intervenir lors de longs trajets en voiture, mais également lors de situations connexes que je développerai... Invoquer la variable ET pour rendre compte du missing time (par exemple) et suffisante pour conclure que la personne présente tous les symptômes (ou l'un des 4) d'un abducté est une chose qui regarde ces thérapeutes, mais j'ai une tout autre vision et le sentiment (qui sera appuyé) qu'il s'agit ici d'une mécanique auto-réalisatrice (de leur part) ;)


Désolé mais le "il y a toute une série de pistes" ou ton "Les pistes sont bien plus diverses et complexes " n'ont absolument aucune valeur. Quelles seraient ces "nombreuses pistes" qui feraient que des témoins rapporteraient des événements d'abduction très similaires et en plein jour alors qu'ils ne dorment pas ?

Désolé Gilles, tout le monde peut constater ici qu'au final tes "arguments" plus haut ne sont pas du tout étayés.

A++

Julien

PS: John Mack ne dit pas que les témoins sont enlevés physiquement par de vrais ET. L'expérience qu'il défend est plutôt: Le témoin raconte une histoire d'abduction par des ET. Ce n'est pas la même chose.
 
Dernière édition: 23/10/13 à 03:00 Par NewtonAtHome.Raison: typo
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 22:26 #40703
Jerem
Moderateur
Messages: 948
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Observatoire Zététique jeremy.royaux@hotmail.be Lieu: Bruxlles - Belgique Date anniversaire: 24/02
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Gilles : il me semble que les questions soulevées par Julien dans son avant dernier sujet sont pertinentes.
Tu pointes vers certains livres mais pourrais tu expliciter un peu les "pistes" ou "explications" que tu ne développes pas toi même dans ta réponse?
 
Dernière édition: 22/10/13 à 23:44 Par Jerem.
Modérateur
Observatoire Zététique
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 22:31 #40704
Gilles Fernandez
Super contributeur !
Messages: 176
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Désolé Gilles, tout le monde peut constater ici que tes "arguments" plus haut ne sont pas du tout étayés ici.
Bien reçu le porte-parole de tout le monde. Tu as tout à fait démontré cela, j'ai trouvé tes arguments tout à fait intéressants et je revoie complètement ma position, du coup. Merci, merci vraiment. Et je n'ai plus rien à ajouter après cette démonstration de haut vol de ta part.
Je me retire donc de ce sujet (pour me consacrer à cet ouvrage où il est bien évident que je partagerai ta thèse et la démonstration qui m'a été faite ;) Merci encore. Newton doit vraiment retourner à la maison !

++ les autres.

Gilles
 
Dernière édition: 22/10/13 à 22:32 Par Gilles Fernandez.
Le sujet a été verrouillé.
   22/10/13 à 23:51 #40709
Gilles Fernandez
Super contributeur !
Messages: 176
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Jérem : Peut être peux tu pointer vers des passages ou des articles ou autre qui explicitent les "pistes" ou "explications" que tu ne développes pas toi même dans ta réponse?
Je suppose que les articles (parmi tant d'autres qui existent) que "j'ai" listés plus haut (www.zetetique.fr/index.php/forum/10-ovni...0&start=20#40668), sont "passés à l'as" ?
Me reprocher ou m'envoyer que je n'aurais pas pointer vers des articles qui "explicitent" (comme tu dis) les pistes que j'évoque est encore une fois assez "fort de café" à lire.
Bref, le forum de l'OZ, je laisse tomber.
++ sur et peut-être sur d'autres canaux.
 
Le sujet a été verrouillé.
   23/10/13 à 01:10 #40710
Rufus
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1225
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Cannes
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Salut les gars,

Bon, moi j'y connais rien aux abductions car les ET au sol ne m'intéressent pas, je les préfèrent en l'air :)

Conseil, au jeu des petites questions, une à la fois messieurs, pas 36. C'est surtout à toi Julien que je m'adresse. Gilles donne des liens qui répondent sans doute à une partie de tes questions. Prends et prenez le temps mutuellement de les lire et de préparer vos réponses. Sans hâte et je le répète, pas 36 questions à la fois, c'est chiant et cela ne donne pas envie de répondre, ni de tout lire en tant que lecteur.


++
RXFX$ en mode pseudo-modérateur lol
 
Dernière édition: 23/10/13 à 01:20 Par Rufus.
Yung Lean - Kyoto: youtu.be/tMgkt9jdjTU
Le sujet a été verrouillé.
   23/10/13 à 02:06 #40712
PhD Smith
Contributeur extraordinaire !
Messages: 801
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Je vais répondre à la place de Gilles
NewtonAtHome écrit:

Le point le plus important ici est de savoir si tous les abductés de J. E. Mack ont bien commencé à parler de leur "abduction(s)" après les séances d'hypnose ? L'as-tu bien vérifié ? Si c'est le cas, à quel moment exactement ont-ils commencé à parler d'une abduction ?

Je suppose que les patients de Mack ont consulté pour avoir été "abductés" ou un sentiment d'abduction.

Par exemple, on constate une plus grand homogénéité intra-groupe (chez les patients d'un même "thérapeute" donc) et une variabilité inter-groupe marquée (chez les patients de "thérapeutes" différents donc...par exemple, on retrouve la "passion" et la thématique de l'écologie de la Planète chez les patients de Mack


Ça trouve que chaque thérapeute influe sur son patient. C'est très expliqué chez Maleval.

Pourrais-tu nous préciser en quoi consiste exactement cette "variabilité" inter-groupe marquée versus une plus grand homogénéité intra-groupe chez les patients de "thérapeutes" différents" ? Chez Mack, ce serait la passion de l'écologie et de la planète. Qu'en est-il pour les autres "thérapeutes" comme Hopkins, Jacobs ou Streiber ? Comment cette différence a-t-elle été mesurée ? J'aimerais stp avoir une desciption moins vague des "tendances à la mode" chez les autres ainsi qu'un aperçu sur la méthodologie statistique utilisée pour établir ce constat.

Les résultats entre thérapie sont mesurés. C'est marqué dans Maleval.


Pourquoi cette différence serait-elle un arguement "contre" ?
Est-ce que c'est comme cela que ça se passe dans la tête des "abductés" ?


Parce qu'il au Moyen Âge, les patients auraient été considérés comme possédés par des démons. La thérapie: l'exorcisme. Maleval dit que cette thérapie est efficace pour le patient. Ça ne veut pas dire que le démon existe. Idem pour les aliens: ça ne signifie pas que l'extra-terrestre rapteur existe aussi. La forme démon/alien appartient à la culture de l'époque.
 
Dernière édition: 23/10/13 à 02:07 Par PhD Smith.
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
praedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius.Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
Le sujet a été verrouillé.
   23/10/13 à 02:42 #40713
NewtonAtHome
Contributeur extraordinaire !
Messages: 746
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Bonjour PhD Smith
PhD Smith écrit:
La forme démon/alien appartient à la culture de l'époque

Tout à fait. Jacques Vallée l'a à mon avis clairement démontré. Les aspects sexuels ont toujours faits partie de ce genre d'expérience. Les fameux incubus et succubus d'hier sont devenus des aliens aujourd'hui. Chez les Arabes ou les musulmans, on ne rencontre jamais d"aliens". Par contre les enlèvements par les djinns ont toujours été à la mode.

John Mack n'a jamais affirmé que de vrais aliens effectuaient des abductions. Jacobs ou Hopkins oui mais pas John Mack. Il constate que des gens tout à fait ordinaires se mettent à rapporter des histoires d'aliens et d'abductions (et pas toujours sous hypnose). John Mack le démontre de façon très claire: cette expérience psychique est vécue par le témoin comme si elle était réelle (à l'image d'une NDE).

Il faut maintenant comprendre ce qui se cache derrière ces expériences avec état de conscience modifié. Comme les NDE, les éléments récurrents semblent indiquer que l'expérience pourrait être déclenchée par des éléments partagés par tous les individus et qui semble s'adapter au bagage culturel du témoin.

Cordialement!

Julien
 
Dernière édition: 23/10/13 à 03:04 Par NewtonAtHome.
Le sujet a été verrouillé.
   23/10/13 à 09:02 #40714
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Le cas Emma Woods (recherches sur les enlèvements ET)
Bonjour,

Pour autant que je me souvienne, Jacques Vallée avait recueilli aussi des témoignages d'abbuductions. Et il relatait que la dimension "catastrophe écologiste" ou planétaire était très présente dans les récits.
Les témoins avaient souvent des images mentales de type "grande catastrophe" qui leur apparaissaient durant leur abduction.

Quelle explication donner à cela ? Je ne sais pas...

Peut-être que les personnes sensibles à ce genre de récit se "profêtisent". Avec une annonce de l'Apocalypse, comme au temps anciens... Peut-être que se trouver porteur d'une telle annonce, cela permet de se trouver grandi et palie à un certain mal-être... Peut-être même aussi, y-a-t'il un certain nombre de personnes qui souffrent de troubles psychiatriques ?

Mais la dimension "incubes et succubes" est intéressante aussi en ceci qu'elle se greffe sur un mythe ancien, un peu dépassé au niveau de l'actualité. L'abduction serait alors un version comtemporraine de ce mythe...

Cela dit, du peu que j'en ai lu, je trouve que les récits d'abduqués sont très sincères... Je ne doute pas qu'il soit une réalité pour ceux qui les racontent... Après... Vrai réalité ou réalité recomposée ? Perso, j'aurais tendance à penser qu'il s'agit d'une réalité recomposée...
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123456
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK