Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes... signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 12345678...15
SUJET: Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
   05/06/13 à 16:31 #37790
Fenrir
Contributeur extraordinaire !
Messages: 444
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 29/07
 Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Bonjour,

je pense que sur ce forum, beaucoup connaissent déjà le célèbre paradoxe de Fermi : si les extraterrestres existaient, nous le saurions déjà, car nous aurions forcément des preuves de leurs existence..."Mais où sont-ils donc ?"

J'ai essayé de répondre à cette question moi aussi (comme beaucoup) et une hypothèse peu commune m'est venu à l'esprit...et si...les extraterrestres avaient abandonnés la technologie en faveur d'une existence plus spirituel (dit comme cela, sa fait penser à Stargate, la série de science-fiction aux 10 saisons où l'on pouvais voir le grandiose Mc Gyver, et le concept d'Ascension)...

Voici le scénario : arrivés au sommet de leur développement technologique, les aliens abandonnent la guerre et le matérialisme du monde pour se concentrer au développement de leur esprit et découvre le véritable sens de la vie...ils deviennent écologistes et veulent vivre en harmonie avec leur planète...ne se préoccupant plus de leur développement technologique jugé suffisant, voire même, régresse pour ne plus polluer (ont-ils étés obligés de le faire ?)...peut-être ne peuvent-ils plus communiquer avec nous et ne le veulent pas de toute façon...

Je suis conscient des failles de cette hypothèse, car elle ne vaut que pour une seule civilisation extraterrestre...mon autre hypothèse serait que la majorité des civilisations extraterrestre ne soient tout simplement pas assez avancés technologiquement...
 
Le sujet a été verrouillé.
   05/06/13 à 19:38 #37793
Fanch
Sapience n'entre point en âme malivole
Contributeur extraordinaire !
Messages: 531
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Un peu naïf mais pas totalement idiot, peut-être que c'est soit ça, soit l'autodestruction

arrivés au sommet de leur développement technologique, les aliens abandonnent la guerre
a mon avis faut arrêter la guerre bien avant d'arriver au sommet :p

mon autre hypothèse serait que la majorité des civilisations extraterrestre ne soient tout simplement pas assez avancés technologiquement.
ça ne me parait pas vraisemblable, notre système solaire c'est formé plus tard que la majorité des autres systèmes solaires de la voie lactée
 
« Selon le mage Salomon, Sapience n'entre point en âme malivole, et science sans conscience n'est que ruine de l'âme. »

Rabelais, Pantagruel Chapitre 8
Le sujet a été verrouillé.
   05/06/13 à 22:00 #37796
laurence
Contributeur fréquent
Messages: 43
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Bonsoir,
ça me gêne un peu que vous associez spiritualité et écologie dans votre hypothèse.
Je ne vois pas pourquoi l'écologie (qui soit dit en passant est une science qui doit beaucoup au progrès technologiques) s'opposerait au progrès technologique et à la recherche.
Pourquoi une société stable, éduquée, au summum de ses compétences technologiques se priverait du plaisir d'apprendre et de découvrir.
Votre idée de ne plus polluer ne nécessite pas forcément l'arrêt du développement technologique ni une régression, au contraire, une société arrivée à cette conception ne cherchera-t-elle pas à corriger les erreurs passées en mettant en place de l'ingénierie écologique (sur Terre ça existe bien malgré la guerre etc) puis une fois la planète remise sur pied ses habitants prennent tous le temps de développer leurs connaissances, leur permettant ainsi de voyager sereinement vers des mondes tout neufs sans y transporter les germes de leur mauvaises habitudes passées.

Ou alors les planètes aux hypothétiques populations "intelligentes" ont tellement développé leurs compétences techniques qu'elles ne sont plus peuplées que de machines...moins marrant.
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 00:30 #37798
Thomas 2
Contributeur extraordinaire !
Messages: 471
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Je trouve que cette réflexion est très intéressante. Elle correspond en tout cas à la situation à laquelle nous sommes confrontés et pose des vrais problèmes de fond. Elle est le fruit d'une réflexion qui placerait des stades à chaque évolution d'une population en lien avec le niveau technologique que cette popultion a acquis. Serons-nous d'ailleurs capable de franchir cette époque charnière ?

Mais on peut aussi s'interroger sur le fait que cette réflexion soit très axée sur une civilisation animale homo sapiens. Et si l'espèce dominante avaient eu d'autres carastéristiques que nous ?

Si la base de cette autre civilisation été un comportement comme celui des fourmis par exemple, la question de la guerre intra-espèce ne se poserait peut-être pas... Peut-être aussi alors qu'il n'existe que peu d'individuation et que du coup moins de besoins entraînant une autre gestion des déchets ? Peut-être aussi que la concurrence sexuelle serait moins marquée et n'engendrerait pas des combats de coq comme chez les primates aggressifs que nous sommes ?

Mais peut-être aussi qu'un niveau de concurrence et d'aggressivité entre congénères a fait de nous l'espèce dominante, parce qu'on est obligé de se dépasser ?
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 09:22 #37800
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Bonjour !

Je suis plutôt d'accord avec Laurence. Si une civilisation est au sommet de sa technologie cela implique vraisemblablement qu'elle a réussit à mettre au point une source d'énergie inépuisable, et que donc elle peut s'en servir de manière écologique."Désévoluer" technologiquement pourrait provoquer beaucoup de morts (si leur monde est peuplé, comment se nourrir, les éventuelles maladies dû à leur longévité créée par la technologie seront également devenues intraitables...). De plus beaucoup d'infrastructures pourraient devenir "instables" et provoquer encore plus de pollution et de catastrophes.
Je ne crois pas que les écologistes soit des personnes qui vivent au fond des bois, mais plutôt des personnes qui ont conscience que la technologie peut fondamentalement être non-polluante.

Si la base de cette autre civilisation été un comportement comme celui des fourmis par exemple, la question de la guerre intra-espèce ne se poserait peut-être pas...

Les guerres de territoire existe entre les fourmis d'une même espèce entre deux colonies. A vrai dire je ne crois pas qu'il existe une seule espèce vivante qui ne soit pas capable de faire la guerre, c'est un peu le principe même de la sélection naturelle, la course à l'armement. C'est le red queen effect pour les fans de Alice Liddel =)

Mais peut-être aussi qu'un niveau de concurrence et d'aggressivité entre congénères a fait de nous l'espèce dominante, parce qu'on est obligé de se dépasser ?

Je pense que cela a du jouer. D'un côté l'entraide et de l'autre un adversaire pour justifier cette entraide. Même si c'est moche la guerre a souvent été un grand moteur d'innovation (nous sommes si créatifs pour tuer son prochain). Aujourd'hui ce n'est plus forcément la guerre qui motive le développement, mais la concurrence entre les équipes de recherches ou entre les groupes capable de mener la recherche (un peu plus civilisé...).
 
Dernière édition: 06/06/13 à 09:23 Par Pandora.
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 10:04 #37801
Jean Doute
«Pénétrons méthodiquement la raison des choses.»
Contributeur extraordinaire !
Messages: 885
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu:  de Pénétration méthodique de la raison des choses Date anniversaire: 21/12
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Plutôt d'accord avec vous les filles !
Les fourmis basent leurs survie sur le nombre, pas sur leur technologie.
Je pense qu'une civilisation qui s'avance, acquière les moyens technologique de sa survie, ainsi sa durée de vie s'allongera et logiquement le nombre individus diminuera, Drastiquement.Sa survie ne se base plus sur le nombre mais sur sa culture et sa science. Ce qui fait que les ressources s'adapterons en quantité "éco-responsable" par la qualité du rendement technologique adapté au nombre d'individus.

Pour le paradoxe de Fermi,qui n'en est pas un et qui soutient l'idée qu'ils viennent nous voir mais qu'on ne les voient pas, cette faculté qu'a une tel civilisation d’optimiser sa survie technologiquement avec un faible nombre d'individus, rend celle-ci hautement "transportable".

Nos visiteurs Aliens sont probablement des civilisations très nomades,ce qui expliquerais que leurs passages soient aussi exceptionnel qu’indétectable.
@+
JD
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 10:10 #37802
yquemener
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1596
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Il existe pas mal de solutions au paradoxe de Fermi, qui d'ailleurs pouvait sembler en être un en 1950, quand il a été énoncé, mais qui aujourd'hui se base très visiblement sur des prémisses que l'on n'accepte plus aussi facilement.

Replacez l'interrogation dans son contexte : à l'époque, la civilisation la plus puissante est celle qui a accès au plus de ressources et d'énergie. De plus, en 1950, la seule source d'énergie primaire que l'on connaisse, c'est le soleil : le bois est une forme de stockage de l'énergie solaire, pétrole et charbon sont des forêts fossilisées, vent et marrées n'existent que grâce à la convection solaire.

Dés lors, en extrapolant les connaissances de l'époque, que penser ? Que le niveau technologique d'une espèce consiste en sa capacité à capter une grande partie de l'énergie d'étoiles, ce qui devrait être visible dés que la surface d'une planète n'y suffit plus. De plus, l'usage d'un tel niveau d'énergie doit nécessairement causer des rayonnements facilement détectables.

J'imagine qu'au sortir de 1945, on se disait également que les conflits devaient s'y résoudre avec des armes autrement plus puissantes que celles dont on disposait, et donc qu'on devrait voir de belles explosions de temps en temps.

Depuis, en effet, on a remis en question la corrélation entre progrès et consommation/production de ressources et d'énergie. De plus, on a mis au point la production de centrales à fission et on sait que la fusion est une possibilité au moins à long terme. On sait donc qu'une civilisation peut produire plus qu'elle ne reçoit de son étoile sans être spécialement visible. Militairement, on cherche plus la discrétion que la puissance d'émission aujourd'hui.

Le paradoxe de Fermi est moins paradoxal de nos jours.

Ceci dit, la solution à ce paradoxe qui dit que toute civilisation finit par s'auto-détruire et que c'est pour ça qu'on n'en voit aucune a un corollaire intéressant : nous sommes au niveau technologique où, si on le voulait réellement, on pourrait coloniser d'autres planètes voire même d'autres étoiles. C'est économiquement assez stupide, mais technologiquement faisable aujourd'hui. Du coup, si les civilisations s'éteignent avant de se répandre, ça veut dire que la notre va rapidement s'auto-détruire. J'aimais bien rappeler ce corollaire pendant la paranoïa autour de l'expérience de génération de trous noirs au CERN.
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 16:14 #37809
Fenrir
Contributeur extraordinaire !
Messages: 444
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 29/07
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Retour sur mon scénario : Imaginons que ces êtres sont arrivés à un développement tel que l'idée de vie ou de mort n'a plus aucune importance ; l'idée même de matérialité, de propriété a disparu...il ne reste que la vie et sa simplicité ou comme dirait Bouddha la recherche de l'Illumination...la technologie est abandonné et ils ne recherche que le retour à l'état naturel (quitte à sacrifier leur propre existence "terrestre").
La guerre qui parfois apparait comme le moteur de la culture (de nombreuses découvertes technologiques ont étés faites lors des guerres) ou de l'économie (voir l'Empire romain qui était à son apogée lorsqu'il y avait des conquête et en crise lorsque celles-ci s'arrêtèrent) est totalement écarté puisque l'idée même d'appartenance ou de matérialité à disparu...la Terre est à tous et d'ailleurs, les Etats ont disparus...les ravages des industries qui permettaient la croissance économique ont disparus et la recherche de l'harmonie avec la nature est privilégié (voir le débat sur faut-il extraire le gaz de schistes en France pour mettre fin à la crise...)...les "énergies vertes" sont-elles suffisantes pour maintenir notre développement économiques ? Or, cette société à finit par conclure que le développement économique et technologique ne menait qu'a la naissance de nouveau conflit entre les individus...ils ont tout abandonnés, mais on enfin entamés l'ultime évolution : celle de leur spiritualité...mais peut-être aussi celle de leurs fins...
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 16:35 #37811
Pandora
Contributeur extraordinaire !
Messages: 378
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Lieu: A l'horizon des évenements
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Peut-être y a t-il des extra-terrestre hippies dans l'univers, d'accord.

So... What's the point ...?
 
Le sujet a été verrouillé.
   06/06/13 à 17:53 #37812
Fenrir
Contributeur extraordinaire !
Messages: 444
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Date anniversaire: 29/07
 Re:Reponse au paradoxe de Fermi : les aliens écologistes...
Ma réponse au Paradoxe de Fermi : ils n'existent plus...jusqu'à ce qu'on les découvrent...j'aime bien ce scénario de fin des civilisations extraterrestres, comme le disait Franch, nous sommes peut-être une civilisation plus jeune que les autres et nous arrivons trop tard...
 
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 12345678...15
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK