Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
Les UFOs de l'Espace signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123
SUJET: Les UFOs de l'Espace
   17/11/11 à 23:26 #26734
Rufus
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1225
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Cannes
 Apollo 11
Salut Nab',


On va faire dans l’ordre.

Il y a 3600 s dans une heure, pas 6400, ce qui réduit d'autant la distance calculée. Mais ce calcul n'est pas forcément représentatif de la distance réelle, l'écart de vitesse ne reste pas constant et d'autre part le CSM/LM ne suit pas exactement la même trajectoire que les panneaux :

Oui, je me suis planté, le calcul était très (trop) simple et j’ai tout simplement homis de procéder à un double check pour cette raison => (mauvaise raison)

- Quand les panneaux se sont séparés, leur vitesse d'éjection leur a fait prendre des trajectoire légèrement différentes de celle des astronautes, ce qui au bout de 55 heures a pu empêcher l'un d'entre eux de dériver trop loin du CSM/LM. Il aurait pris une trajectoire plus "directe" qui l'a fait un peu rattraper son retard par rapport à la trajectoire d'abord trop haute suivie par les astronautes avant la midcourse correction 2.

Je dirai, des orbites trans-lunaires parallèles. Le reste de tes supputations demande une démonstration et n’est appuyé par aucune des données que je sache.

A la séparation des panneaux SLA (Spacecraft Launch-vehicle Adaptor), il y a d'abord eu une rotation sur charnières par un dispositif pyrotechnique qui force des pistons à les pousser sur leur bord, puis à 45° d'inclinaison ils ont été poussés par des ressorts pour partir dans 4 directions différentes à 2.5 m/s environ. C'est le même système depuis Apollo 8 :

La NASA a changé le dispositif de larguage (Jettison) des SLAs suite à la mission Apollo 7 ou l’un des panneaux était resté bloqué.

Pour en savoir plus sur ces dipositifis, c’est içi : ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nas...15395_2009014412.pdf

Et sur les SLAs içi :

www.apollosaturn.com/asnr/SLA.htm
apollomaniacs.web.infoseek.co.jp/apollo/slae.htm
www.universetoday.com/85116/is-winking-n...ing-apollo-13-panel/

Oui, je n'avais pas fait attention aux signes. Probablement pas rétrograde donc, quoi que, je ne connais pas les coordonnées du vecteur vitesse. A vue de nez plus un changement de direction que de module de vitesse (car x et z positifs). Toujours est-il qu'il n'y a pas moyen de calculer simplement ne serait-ce qu'une approximation de l'évolution de la distance aux panneaux sur une durée aussi longue.

Non pas, pas probablement, ce n’est pas du tout le cas, Plus-x axis est tjs négatif lors d’un burn retrograde, tu peux le vérifier lors du LOI. J’ai expliqué à quoi la MCC-2 servait exactement dans mon ancien post.

Justement, c'est possible de rentrer les deux delta-V dans Orbiter et d'avoir les coordonnées du CSM/LM au moment de l'observation ? Ensuite de programmer 2.5 m/s dans diverses directions à 45° de la direction du mouvement (ou 90° ?) au moment de la séparation d'avec le SIV-B pour obtenir la position et donc la distance 55 heures plus tard ?

C’est impossible de refaire exactement la mission car les différentes missions A11 téléchargeables sont légèrement différentes. Par exemple lors de la MCC-2 avec NASSP, mes corrections diffèrent sensiblement.. L'altitude au Periapsis de la Lune est PeA = -1.736M, ce qui montre que nous nous dirigeons droit sur son centre (altitude négative égale au rayon). J’ai donc un burn (correction) plus important de l’orde d’une vingtaine de secondes au lieu de 3 s pour principalement corriger la PeA. L'inclinaison équatoriale EqI = 165.24° correspond bien à une orbite assez voisine de l'équateur lunaire comme dans la vraie mission mais c’est tout. Le seul truc possible, c’est de programmer les 2,5 m/s dans diverses directions grâce au add-on de Dan Steph Universal Mmu 2.0 : orbiter.dansteph.com/index.php?disp=d

Disons que je remplace les SLAs par des astronautes en EVA. Les avantages contrairement aux panneaux, c’est que je peux les diriger (roll, yaw, pitch et donc Plus-x, y, z axis) ou je veux comme un vaisseau spatial et qu’en plus, contrairement aux SLAs, ils sont munis d’un « transpondeur ».

Je vais réfléchir à tout cela et peut-être demander à Dan ce qu’il en pense. Là, je viens de me mettre en rapport avec un astrophysicien qui s’est amusé à retranscrire la postion exacte et en 3d (x,y,z) du couple CSM/LM post-TLI.

Note : c'est sûrement une simulation que la NASA a faite, elle a convaincu Aldrin de la possibilité d'avoir vu un des panneaux.


Source ? (autre que « Buzz » qui dit avoir vérifié)

P.S. L'angle et la vitesse d'éjection sont incertains selon Brad Sparks sur UFO updates :


NASA engineers in the 70's told me that the SLA panels were
ejected by explosive bolts at about 15 to 20 ft/sec (10-14 mph)
radially outward from the S-IVB third stage of the Apollo, at an
angle of about 75 to 90 degrees to the S-IVB axis with the 75
degs referring to backwards or retrograde from the axis (the
axis being approximately the same as the line of flight) by 15
degs. The figures I now see in Apollo reports are smaller, such
as one stating ejection velocity was 11 +/- 3 ft/sec (around 7
mph or between 5 and 9 mph).


C’est intéressant et je suis assez d’accord avec lui concernant la vitesse d’éjection et l’angle car les différentes sources que j’ai consulté donnent des valeurs (théoriques) sensiblement différentes. Ceci dit, dans mes calculs, je vais prendre les valeurs qui éloignent le moins les panneaux de A11. 90° étant la valeur optimale car Plus-x axis = 0 et non pas une valeur négative.

And none of the reports I find online refer to explosive bolts
in the final ejection only some kind of spring mechanism. So
there is some uncertainty about the SLA panel ejection mechanism
and flight dynamics. The direction of ejection could vary by as
much as 15 degrees (or more) if the info I obtained from NASA
flight engineers was correct.
ufoupdateslist.com/2007/mar/m24-009.shtml


Là, je ne suis pas d’accord (voir mes liens plus haut dont le lien officiel de la NASA).
Il s’agissait bien d’un système pyrotechnique couplé à un système à ressorts.

This reiterates what I said about the difficulty in dogmatically
asserting the true distances and directions of the SLA panels
from simplistic calculations of a _single_ number for velocity,
such as say 5 mph, without regard to directions of motion,
gravitational changes in single numbers like "5 mph," geometric
spread effects, and the two critical Apollo rocket firings. It
may be better to simply study earth-based telescopic photos of
Apollo 11 with its SLA panels.
ufoupdateslist.com/2007/mar/m27-009.shtml


Içi quelques photos prisent depuis la Terre des SLAs lors de différentes missions ::
www.eclipsetours.com/sat/debris.html
www.astr.ua.edu/keel/space/apollo.html

C’est Terry Galloway, (Team leader for Apollo tracking at Chabot Observatory) qu’il faudrait contacter car il s’occupait de…

"We did team with BellComm of Washington DC and NASA to conduct optical tracking of Apollo spacecraft from Apollo 7 through 17. We supplied the rotational rate decay of the ejected SLA panels which was used to help quantify the tiny residual atmospheric air resistance at the high altitude flights. We were also asked to provide our best positional coordinates of the tracked spacecraft from the specular reflection against the backdrop of stars in order to refine BellComm's orbital computations. We noted water dumps, spacecraft separations and redocking, timings, etc. Some photographic documentation was done on selected missions when there were spectacular visual events. We did this observational work with Chabot's three telescopes: the 20" Brashear Refractor, the Mellish-Smith 9.5" refractor, and the Alvan Clark 8" refractor with the able assistance of many high school students and some college students.

Son idée d'un bout de mylar est plausible aussi. C'est d'ailleurs ce que suggère Collins page 6-36 :
history.nasa.gov/alsj/a11/A11TechCrewDebrfV1_2.pdf


C’est ce que je pense aussi et ce que Occam me suggère (par ordre de probabilité) mais on y reviendra…

Une vidéo de l'éjection ? Apollo 19 ? Vraiment ? :)

Ahah, A12 en fait : www.casttv.com/video/n54z0z1/ufo-apollo-...-rate-of-speed-video

Faut que j’arrête la bonne weed ! (la snow white tue)

Mes calculs (à la manque) dans le message suivant…

++
Rufus
 
Dernière édition: 17/11/11 à 23:44 Par Rufus.
Yung Lean - Kyoto: youtu.be/tMgkt9jdjTU
Le sujet a été verrouillé.
   18/11/11 à 10:13 #26735
nablator
Super contributeur !
Messages: 244
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Apollo 11
Salut Ruf',

Rufus écrit:
Oui, je me suis planté, le calcul était très (trop) simple et j’ai tout simplement homis de procéder à un double check pour cette raison => (mauvaise raison)
De toute manière il faut une simulation en 3D, pas un calcul simpliste. L'éloignement des panneaux SLA de par leur vitesse d'ejection peut être partiellement compensée par les manœuvre du couple CSM/LM.

Non pas, pas probablement, ce n’est pas du tout le cas, Plus-x axis est tjs négatif lors d’un burn retrograde, tu peux le vérifier lors de la LOI.
z est dirigé vers la Terre (la Lune lors de la LOI).
x est dans le sens mais pas dans la direction du mouvement.

Dans ce cas on a deltaVz (17.7) > deltaVx (11.8) > 0 donc c'est une direction latérale. Est-ce que ce vecteur a une composante tangentielle dans la sens du mouvement ou dans le sens opposé, ce n'est pas évident sans connaître le vecteur vitesse. En relisant le transcript, je dirais plutôt rétrograde :
025:49:20 McCandless: .. For your information, your heads will be pointed roughly towards the Earth on this burn. Read back. Over.
025:52:19 Aldrin: ... Heads towards the Earth. Over.
history.nasa.gov/ap11fj/05day2-mcc.htm

Note : c'est sûrement une simulation que la NASA a faite, elle a convaincu Aldrin de la possibilité d'avoir vu un des panneaux.

Source ? (autre que « Buzz » qui dit avoir vérifié)

Il dit avoir vu des graphes... ce sont probablement les mêmes que mentionne l'historien James R. Hansen dans First Man: The Life of Neil A. Armstrong : "Analytical studies had indicated the most likely trajectories for the four ejected panels, but NASA could not track the panels because there were no transponders on them."

S'ils ont été établis avant la mission ils ne tiennent pas compte de la MCC, et on ne serait pas beaucoup plus avancés si on les avait, ces graphes.

J'aimerais beaucoup lire l'article de James Oberg "Astronauts and UFOs -- The Whole Story" (large PDF - 7.7mb) Space World magazine, February 1977, le lien est mort depuis www.jamesoberg.com/ufo_astronaut.html

Içi quelques photos prisent depuis la Terre des SLAs lors de différentes missions :Apollo 13 :
www.w7ftt.net/apollo13.html
 
Dernière édition: 18/11/11 à 14:27 Par nablator.
Le sujet a été verrouillé.
   18/11/11 à 14:19 #26736
Rufus
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1225
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Cannes
 Re:Les UFOs de l'Espace
Salut Nab' & JD,

@ JD

On reviendra sur tes vidéos plus tard, le hasard fait que j'ai prévu d'ouvrir un sujet sur les débris spatiaux depuis un moment.

@ Nab

De toute manière il faut une simulation en 3D, pas un calcul simpliste. La séparation peut être partiellement compensée par la manœuvre du CSM/LM.

Je suis d'accord avec le fait qu'une simulation précise soit effectuée, ceci dit et comme je te l'expliquai, les missions A-11 pré-programmées (en sim et sur le DSKY) ne sont pas tout à fait précises. Pour réaliser une simulation ultra-réaliste, il aurait fallu que les programmateurs retranscrivent les mêmes éléments orbitaux post-TLI mais aussi après l'Evasive Maneuver et la MCC-2. Une fois ces éléments orbitaux interprétés/déduis, ils auraient pu retranscrire la position du couple CSM/LM en 3d (x,y,z) durant toutes les étapes du transit avec sans doute une faible marge d'erreur.

z est dirigé vers la Terre (la Lune lors du LOI).
x est dans le sens mais pas dans la direction du mouvement.

Dans ce cas on a deltaVz (17.7) > deltaVx (11.8) > 0 donc c'est une direction latérale. Est-ce que ce delta-V a une composante dans la sens du mouvement ou dans le sens opposé, ce n'est pas évident sans connaître le vecteur vitesse. En relisant le transcript, je dirais plutôt rétrograde puisque :

025:49:20 McCandless: .. For your information, your heads will be pointed roughly towards the Earth on this burn. Read back. Over.
025:52:19 Aldrin: ... Heads towards the Earth. Over.


Plus-z axis est une référence "fictive" qui suit une ligne verticale orientée vers le centre de la Terre. Une valeur positive (burn) ne veut pas dire que l'on se rapproche de la Terre mais de l'axe vertical de son centre.
Plus-x axis est une référence "fictive" qui suit une ligne parallèle au mouvement orbital (translunaire dans ce cas) et à l'horizon local (celui de la Terre)

Que les astronautes voient la Terre à ce moment précis ne signifie aucunement qu'il s'agit d'un burn rétrograde, le couple CSM/LM peut se trouver dans plusieurs positions différentes et pourtant, ils verront la Terre depuis l'un des hublots (ou plusieurs) en face d'eux. C'est sans doute le cas lors de la MCC-2 puisque les valeurs au niveau du Plus-z axis sont positives ( z, +17.7 (+5.4) Si on pouvait retranscrire cette manoeuvre/correction avec des points cardinaux, le couple CSM/LM doit corriger vers l'Est, donc en "direction" du centre de la Terre depuis le lancement. Je vais montrer tout ça avec des graphes car ce n'est pas facile à interpréter avec des mots.


On va prendre un angle de 90° (SLA Jettison) par rapport à l’axe de transit trans-lunaire (post-TLI) du S-IVB. Enfin, tout faire pour optimiser (donc minimiser) les distances entre les SLAs et nos petits gars. 90°, cela voudrait dire que l'éjection des panneaux s'est mal déroulée car ils tablaient sur du 45° pour une raison précise*.

* :

January 22. 1965

The MSC-MSFC Mechanical Integration Panel discussed the possibility that, when deployed, the LEM adapter panels might interfere with radio communications via the S-band high-gain antenna. On earth-orbital missions, the panel found, the S-band antenna would be rendere useless. They recommended that MSC's Instrumentation and Electronic Systems Division investigate alternative modes for communications during the transposition and docking phase of the flight. During lunar missions, on the other hand, the panel found that, with panels deployed at a 45 degree angle, the high-gain antenna could be used as early as 15 minutes after translunar injection. Spacecraft-to-ground communications during transposition and docking could thus be available and manual tracking would not be needed. North American was informed that the high-gain antenna would be used during this maneuver, and was directed to fix the panel deployment angle for all Block II spacecraft at 45 degrees.
Memorandum, Lyle M. Jenkins, MSC, to Distr., "Abstract of MSC meeting on solutions to the interference of the deployed SLA panels with communications," January 25, 1965; "ASPO Weekly Management Report, January 21-28, 1965."

Source : history.nasa.gov/SP-4009/v3d.htm



En théorie à 45° ou tout ce qui est en dessous de 90° comme le disait Brad Sparks devrait entraîner une valeur négative au niveau du Plus-X axis => ( at an angle of about 75 to 90 degrees to the S-IVB axis with the 75 degs referring to backwards or retrograde from the axis (the axis being approximately the same as the line of flight) by 15 degs). Bien entendu, ces calculs ne prennent pas en compte les différents facteurs inhérents au milieu spatial (Atmospherical drag (négligable),, Moon & Earth gravitiy field, Third-Body Perturbations (Soleil), Perturbations due to Non-spherical Earth, solar radiations).

En simulation, la séparation ce fait sous un angle d'environ 45° et les panneaux disparaissent en moins de 20 minutes mais ce n'est sans doute pas fiable car la réflexion de la lumière n'est pas prise en compte avec précision. (du moins j'en doute)

Pour commencer , vu que vous avez été sage et qu’il faut bien un truc pour canaliser votre attention, rien de tel qu’un capture d’écran du popotin de Jessica Alba en apnée :

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Pour rappel, les différents axes (cliquer sur les images pour agrandir) :

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Vue du-dessus, le Z-axis est la ligne fictive verticale qui passe par le centre de la Terre (et donc le Pôle Nord), même chose pour la Lune (à droite dans le croquis). La ligne bleu est l'orbite/transit trans-Lunaire d'A11 :

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Vue de côté à la même échelle, en regardant le long du y-axis dans la direction de 270° de longitude. Dans cette configuration, l'axe de la Terre est vue de profile (de haut en bas soit le z-axis).

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.



CSM/LM Evasive maneuver : Time of ignition (Noun 33): 4 hours, 40 minutes, 1.00 second.
Change in velocity (Noun 81), fps (m/s): x, +5.1 (+1.5); y, 0; z, +19.0 (+5.8)


22 (h) * 3 600 = 79 200 ( s)

Change of velocity in the plus-x axis = 1,5 m/s
1,5 * 79 200 = 118 800 m or 118 km

Change of velocity in the plus-y axis = 0 m/s

Change of velocity in the plus-z axis = 5,8 m/s
5,8 * 79 200 = 459 360 m or 459 km


MCC-2 : Time of ignition, Tig (Noun 33): 26 hours, 44 minutes, 57.92 seconds
Change in velocity (Noun 81), fps (m/s): x, +11.8 (+3.6); y, -0.3 (-0.1); z, +17.7 (+5.4)


34 (h) * 3 600 = 122 400 (s)

Change of velocity in the plus-x axis = 3,6 m/s
3,6 * 122 400 = 440 640 m or 440 km

Change of velocity in the plus-y axis = - 0,1 m/s
-0,1 * 122 400 = - 12 240 m or – 12 km

Change of velocity in the plus-z axis = 5,4 m/s
5,4 * 122 400 = 660 960 m or 660 km


SLA Panels Jettison @ 90° :

SLA Jettison @ GET 003 :14 :00
UFO first sighting ( ?) @ GET 060 :45 :00

46h31 = 167 460 (s) * 2.5 (m/s) = 418 650 m or 418 km

Change of velocity in the plus-x axis = 0 m/s

Change of velocity in the plus-y axis = 2,5 m/s or – 2,5 m/s
2,5 * 167 400 = 418 km or – 418 km

Change of velocity in the plus-z axis = 2,5 m/s or – 2,5 m/s
2,5 * 167 400 = 418 km or – 418 km

Difference entre x (CSM/LM/ et x (SLA) = 558 km sur le x-axis
Entre y (CSM/LM) et y (SLA) = 406 km sur le y-axis
Entre z (CSM/LM) et z (SLA) = 1 119 km ou 242 km sur le z-axis

S'ils ont été établis avant la mission ils ne tiennent pas compte de la MCC, et on ne serait pas beaucoup plus avancés si on les avait, ces graphes.

Bien vu, vu qu'il ont été fait avant la mission mais ce serait quand même intéressant de les trouver (je cherche, fouine et fouette mon ordinateur :)

J'aimerais beaucoup lire l'article de James Oberg "Astronauts and UFOs -- The Whole Story" (large PDF - 7.7mb) Space World magazine, February 1977, le lien est mort depuis www.jamesoberg.com/ufo_astronaut.html

Moi aussi.


++
Rufus
 
Dernière édition: 18/11/11 à 15:04 Par Rufus.
Yung Lean - Kyoto: youtu.be/tMgkt9jdjTU
Le sujet a été verrouillé.
   18/11/11 à 16:14 #26737
nablator
Super contributeur !
Messages: 244
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les UFOs de l'Espace
Rufus écrit:
Une fois ces éléments orbitaux interprétés/déduis, ils auraient pu retranscrire la position du couple CSM/LM en 3d (x,y,z) durant toutes les étapes du transit avec sans doute une faible marge d'erreur.
Tu veux dire qu'il n'y a pas d'intégration numérique dans Orbiter ??? Ou que la trajectoire est précalculée et ne peut être changée en cours de route par MCC ? Même si la trajectoire initiale ne correspond pas exactement à Apollo 11 on s'en fout, on ne cherche pas la précision au moment de la LOI où c'est important d'arriver pile poil à la bonne altitude mais bien avant, et seulement de manière relative et pas absolue.

Que les astronautes voient la Terre à ce moment précis ne signifie aucunement qu'il s'agit d'un burn rétrograde, le couple CSM/LM peut se trouver dans plusieurs positions différentes et pourtant, ils verront la Terre depuis l'un des hublots (ou plusieurs) en face d'eux.
Aucune importance de toute manière, on a les coordonnées des delta-V, basta. Mais je ferai un joli dessin ce soir, c'est mieux qu'un long discours.

Pour le reste je t'arrête tout de suite. D'une part le référentiel LVLH tourne, tu additionnes des coordonnées dans un référentiel qui a tourné - des carottes et des navets. D'autre part même s'il ne tournait pas il ne serait pas galiléen. Le mouvement n'est pas rectiligne uniforme, les vitesses ne sont pas constantes. Il n'a aucun sens ton calcul.
 
Dernière édition: 19/11/11 à 00:44 Par nablator.
Le sujet a été verrouillé.
   18/11/11 à 18:08 #26739
NEMROD34
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1492
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les UFOs de l'Espace
Tu veux dire qu'il n'y a pas d'intégration numérique dans Orbiter ???

Je sais pour Orbiter mais je me propose pour vérifier le popotin de Jessica Alba ...
 
Dernière édition: 18/11/11 à 18:08 Par NEMROD34.
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.
Le sujet a été verrouillé.
   19/11/11 à 00:47 #26741
nablator
Super contributeur !
Messages: 244
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:Les UFOs de l'Espace
NEMROD34 écrit:
Je sais pour Orbiter mais je me propose pour vérifier le popotin de Jessica Alba ...
Quelles belles courbes !

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.

(D'après http://www.braeunig.us/apollo/apollo11-TLI.htm)
 
Dernière édition: 19/11/11 à 01:09 Par nablator.
Le sujet a été verrouillé.
   19/11/11 à 08:55 #26743
Jean Doute
«Pénétrons méthodiquement la raison des choses.»
Contributeur extraordinaire !
Messages: 885
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu:  de Pénétration méthodique de la raison des choses Date anniversaire: 21/12
 Re:Les UFOs de l'Espace et Autres decheterie ?
Bonjour Nablator, NEMEROD34 et
@Rufus qu'a écrit:

@ JD
On reviendra sur tes vidéos plus tard, le hasard fait que j'ai prévu d'ouvrir un sujet sur les débris spatiaux depuis un moment.


Je me demande si ce n'est pas déjà le cas dans ce fil ?
Nous savons tous que l'espace orbital est aussi une poubelle...
Et ces débris spatiaux mettent du temps pour se désintégrer dans notre atmosphère, ils sont exposés a toutes sorte de rayonnements cosmiques et qu'ils baigent dans un plasmas froid et subissent la houle des effets de mareés combinées Lune-Terre et que le vent solaire les bombarde de particule ionisée...

Enfin une super planque a vaisseaux zitis, même pas besoin d'être invisible ! ;-)

Pour apollo11, je me demande si par méprise vous ne tomber pas dans le PANNEAU de NASA...

Je vous laisse viser la lune@jessica !
 
Le sujet a été verrouillé.
   19/11/11 à 21:05 #26745
Rufus
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1225
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Cannes
 Re:Les UFOs de l'Espace
Salut Nab',

J'avais bien précisé qu'il s'agissait de "calculs à la manque". C'est justement Robert A. Braeunig que j'ai contacté pour lui soumettre le problème à résoudre. Si les panneaux ont été éjecté à 45°, ils ont perdu de la vitesse sur le plus-x axis comme l'ont fait comprendre (par déduction) les ingénieurs de la NASA à B.Sparks. C'est certain et si j'a bien interprété les PADs, à deux reprises, le couple CSM/LM a accéléré. Comment se fait il alors que les astronautes aient observé le supposé panneau entre eux et la Lune (info à vérifier) pour commencer, 55h environ après le "jettison" ? D'ailleurs, les astronautes ont directement pensé au S-IVB pas aux panneaux, ce qui semble indiquer/laisse supposer qu'ils n'étaient pas au courant que les panneaux auraient dû transiter de concert et à proximité donc avec eux. A noter aussi, qu'un des ingénieurs de la NASA ne pense pas qu'il s'agit d'un des panneaux mais d'autre chose provenant du couple CSM/LM.

Les explications à ce sujet (SLA) sont non seulement incomplètes mais loin d'être convaincantes car incomplètes justement, quid du Jettison, de la EM et de la MCC-2 ? : sci.tech-archive.net/Archive/sci.space.h...006-09/msg00389.html

J'ai passé un temps fou à visionner un maximum de clichés des différentes missions et retrouver les moments précis (via le journal de bord) ou ils ont été pris et les panneaux, on ne les observent que peu de temps après la séparation et à chaque fois, ils s'éloignent (normal) en "direction" de la Terre (retrograde) et ce avant même la manoeuvre d'évasion qui pourrait fausser l'observation/l'interprétation par effet trompeur de perspective.

Même chose avec le simulateur, on l'interprète assez bien içi à partir de 2:37 :



Et un superbe cliché d'un des panneaux (cliquer pour agrandir) :

Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Tu veux dire qu'il n'y a pas d'intégration numérique dans Orbiter ??? Ou que la trajectoire est précalculée et ne peut être changée en cours de route par MCC ? Même si la trajectoire initiale ne correspond pas exactement à Apollo 11 on s'en fout, on ne cherche pas la précision au moment de la LOI où c'est important d'arriver pile poil à la bonne altitude mais bien avant, et seulement de manière relative et pas absolue.

Tout est automatique au niveau du lancement (comme en vrai d'ailleurs), donc pas moyen à mon sens d'obtenir une simulation fiable car les valeurs à intégrer lors de la MCC sont différentes pour commencer. Tu pourrais t'amuser à entrer les mêmes valeurs lors de la manoeuvre d'évasion mais c'est tout. Impossible que je sache de paramétrer le lancement différemment et même si cela était possible, il serait bien trop complexe de savoir quoi modifier sauf en étant un "rocket scientist" et un bon car c'est très complexe il me semble.

Bon, je vais voir ce que Robert Braeunig pense de tout ça et je vous tiens au jus...Une chose est certaine, perso', c'est pas tant le cas qui m'intéresse mais tout le reste. Comme dirait J.Oberg; ce cas n'a pas besoin de debunking mais d'explications...Le problème, c'est que ce n'est pas simple, c'est même un des cas les plus complexe que je connaisse.

ps : les nouvelles textures 2011 de la Lune sous Orbiter sont carrément mortelles, damned !!
http://youtu.be/qxHODenkRuQ


++
Rufus
 
Dernière édition: 20/11/11 à 11:05 Par Rufus.
Yung Lean - Kyoto: youtu.be/tMgkt9jdjTU
Le sujet a été verrouillé.
   26/11/11 à 09:55 #26766
Rufus
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1225
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Cannes
 Apollo 11
Salut les enfants,

J'ai posté quelques messages (2 pour l'instant) sur un forum US/UK afin d'avoir leurs réactions en attendant que R.BRAEUNIG me réponde. Je me suis aussi inscrit sur son forum mais je n'ai tjs pas reçu le mail d'activation.

Voici mes messages sous Europa733 :

www.unexplained-mysteries.com/forum/inde...ndpost&p=4123105
www.unexplained-mysteries.com/forum/inde...ndpost&p=4124782

Vous noterez que je suis aussi sur une nouvelle piste, un débris provenant d'une mission antérieure à A11...

Tjs pas de nouvelles de J.OBERG non plus. Mais bon, j'ai l'habitude, vu que je reçois en moyenne une réponse sur cinq personnes contactées (généralement des scientifiques). :(

++
Rufus
 
Yung Lean - Kyoto: youtu.be/tMgkt9jdjTU
Le sujet a été verrouillé.
   02/12/11 à 07:11 #26819
Rufus
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1225
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu: Cannes
 Apollo 11
En travaux...


Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
 
Dernière édition: 14/01/12 à 20:14 Par Rufus.
Yung Lean - Kyoto: youtu.be/tMgkt9jdjTU
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK