Bienvenue, Invité
Merci de vous identifier ou de vous inscrire.    Mot de passe perdu?
signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
CIA , NSA et aliens ? signifie que ce forum est verrouillé; pas de nouveaux messages possibles.
(1 lecteur(s)) (1) Invité(s)
Aller en basPage: 123456789
SUJET: CIA , NSA et aliens ?
*
   28/10/10 à 01:20 #16746
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Lionel écrit:
stephan écrit:
« Méfiez vous des porteurs de faux cadeaux et de leurs promesses non tenues,
beaucoup de douleur mais il est encore temps, croyez.
Il y a du bon à l’extérieur.
Nous nous opposons à la tromperie.
Fermeture du canal (son de cloche) » "


C'est sur que cela explique tout ...

Si tu veux une explication plus ... globale ...
mais sans les aliens ...
qui sont la cerise sur le gâteau ...
des problèmes que nous rencontrons ...

avec la CIA , la NSA , la politique , l'économie , etc ...
c'est ici ... :
zeitgeistquebec.com/?p=112
 
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   28/10/10 à 04:14 #16747
Venom
Super contributeur !
Messages: 221
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
 Re:CIA , NSA et aliens ?
stephan écrit:
Si tu veux une explication plus ... globale ...
mais sans les aliens ...
qui sont la cerise sur le gâteau ...
des problèmes que nous rencontrons ...

avec la CIA , la NSA , la politique , l'économie , etc ...
c'est ici ... :
zeitgeistquebec.com/?p=112


Pour les quelques rares zététiciens qui liraient encore ce forum, je voudrais juste signaler que bien entendu Zeitgeist c'est du tout-style-n'importe-quoi et que n'importe qui connaissant un peu le sujet s'en rend compte. C'est de la théorie de la conspiration sans aucun fondement empirique. Le gars qui a réalisé Zeitgeist n'a d'ailleurs aucun diplôme, ni en sciences politiques, ni en économie, ni en théologie. Bref, du grand n'importe quoi, à consommer avec extrême modération, vraiment si on n'a rien de mieux à faire de son temps, et avec extrêmement d'esprit critique. Merci d'avance.
 
Le sujet a été verrouillé.
   28/10/10 à 15:57 #16759
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Venom écrit:
stephan écrit:
Si tu veux une explication plus ... globale ...
mais sans les aliens ...
qui sont la cerise sur le gâteau ...
des problèmes que nous rencontrons ...

avec la CIA , la NSA , la politique , l'économie , etc ...
c'est ici ... :
zeitgeistquebec.com/?p=112


Pour les quelques rares zététiciens qui liraient encore ce forum, je voudrais juste signaler que bien entendu Zeitgeist c'est du tout-style-n'importe-quoi et que n'importe qui connaissant un peu le sujet s'en rend compte. C'est de la théorie de la conspiration sans aucun fondement empirique. Le gars qui a réalisé Zeitgeist n'a d'ailleurs aucun diplôme, ni en sciences politiques, ni en économie, ni en théologie. Bref, du grand n'importe quoi, à consommer avec extrême modération, vraiment si on n'a rien de mieux à faire de son temps, et avec extrêmement d'esprit critique. Merci d'avance.

" Le gars qui a réalisé Zeitgeist n'a d'ailleurs aucun diplôme,
ni en sciences politiques, ni en économie, ni en théologie.
Bref, du grand n'importe quoi, "

Tu cherches quoi , là ... ?
un argument d'autorité ... ?

Pas ici ...
Pas sur ce genre de forum ...

Ce " gars " dit des choses vraies ... ou fausses ...
C'est comme cela que l'on résume une situation ... :
zeitgeistquebec.com/?p=112

" Certains doivent trouver difficile ...
d'avoir fait de l'autorité leur vérité,
plutôt que de la vérité leur autorité. "
G. Massey

Le mieux est de reprendre point par point ses arguments ... ?
 
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   28/10/10 à 16:11 #16760
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Les coups d'états antidémocratiques de la CIA sont même affichés sur leur page Wikipédia ... :

" Les États-Unis et l'URSS vont rapidement se lancer dans une nouvelle rivalité :
installer des gouvernements alliés dans un maximum de pays.

C'est là que la CIA va mener la plupart de ses actions dans les décennies suivantes,
en renversant ou en aidant à renverser des pouvoirs considérés comme hostiles.

Opération TP/AJAX : soutien au renversement du gouvernement de Mossadegh en Iran en 1954 et le retour du Shah Mohammad Reza Pahlavi.
Opération PB/SUCCESS : démission de Jacobo Arbenz Guzmán au Guatemala face à l'avance de troupes organisées par les USA. Ce coup sera suivi par la mise en place d'une junte dirigée par Carlos Castillo Armas le 18 juin 1954. On a souvent cité le fait que Allen Dulles, alors DCI, et John Foster Dulles, secrétaire d'État du président Eisenhower, siégeaient au conseil d'administration de la United Fruit Company, dont certaines terres avaient été nationalisées sous Arbenz.
tentative pour empêcher Salvador Allende d'accéder au pouvoir au Chili en 1970 ; celui-ci sera finalement renversé par un coup d'État militaire conduit par Augusto Pinochet.
Également pour contrer l'influence communiste, la CIA parvient à se procurer une copie du rapport secret de Nikita Khrouchtchev dénonçant les crimes de Staline au XXe congrès du PCUS, qui est publiée dans le New York Times le 16 mars 1956 (le discours de Khrouchtchev a eu lieu le 25 février).
La CIA va échouer sur ses tentatives de renversement de Castro à Cuba, notamment avec le retentissant échec du débarquement de la Baie des Cochons le 16 avril 1961, puis plusieurs tentatives d'assassinat du dirigeant cubain (voir opération Mongoose). À la suite de ces échecs, Allen Dulles, son DDCI Charles Cabell et le DD-P Richard Bissell sont contraints, par le président John Fitzgerald Kennedy, de démissionner. Celui-ci cherche à reprendre le contrôle de la CIA, devenue un « État dans l'État » en nommant des dirigeants qui lui sont fidèles.[réf. nécessaire] Kennedy sera assassiné à Dallas le 22 novembre 1963, et les partisans de théorie du complot soupçonnent l'implication d'agents et/ou ex-agents de la CIA dans ce meurtre (voir les pages assassinat de John F. Kennedy et théories dans l'assassinat de Kennedy).
Face à la difficulté d'infiltrer des agents dans les régimes communistes qui sont généralement des états policiers et les limites des reconnaissances aériennes, le renseignement d'origine électromagnétique sera très utilisé par l'Agence en collaboration avec les autres services nationaux comme la National Security Agency ou étrangers.
En autre, deux stations de renseignement électronique de la CIA furent construit dans le Xinjiang en république populaire de Chine au début des années 1980. Elles surveillaient alors les activitées soviétiques en collaboration avec les services de renseignements chinois. Le BND allemand participait également à sa gestion dans le cadre de l'opération Pamir. La CIA stoppe ses opérations après les manifestations de la place Tian'anmen en 198914.
Parmi les exemples de la difficulté du travail de la CIA, le gouvernement cubain annonce en 1987 que le réseau de l'agence dans son pays est profondément infiltré par ses services 15 et un ancien responsable de la Stasi déclare en 2009 que sur les 23 espions de la CIA en RDA, 22 étaient des agents double travaillant pour son service 16
Selon l'Ordre exécutif 12 03617 émis par le président Jimmy Carter en 1978, seule la CIA était autorisée à accomplir des opérations clandestines mais face à la réalité du terrain, les forces armées furent associés ou entreprennent de tels opérations à nouveau dès le début des années 1980 notamment à travers l'unité Seaspray. "
fr.wikipedia.org/wiki/Central_Intelligence_Agency

C'est comme une carte de visite !!!

-Ils n'ont pas plus de respects pour les démocraties ...
que pour les individus ... :

" Centres de détention clandestins de la CIA et États-Unis et torture.

Le journal The Washington Post révèle l'existence d'un réseau mondial
de centres de détention clandestins (black sites) géré par la CIA.

Le quotidien précise que de telles prisons se trouveraient entre autres en Afghanistan et dans des pays d'Europe de l'Est ;
ces centres de détention ont été situés à l'étranger en raison de leur caractère illégal,
les détenus étant des « détenus fantômes » victimes de disparition forcée. "
fr.wikipedia.org/wiki/Central_Intelligence_Agency
 
Dernière édition: 28/10/10 à 16:19 Par stephan.
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   28/10/10 à 16:17 #16761
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
C'est comme une carte de visite !!!

Car le moins que l'on puisse dire c'est qu'il savent modifié Wikipédia !!! :

" Qui modifie Wikipedia? La CIA et le Vatican...

Les membres du Congrès américains passeraient leur temps à modifier - pour leur propre gloire - leur biographie en ligne sur Wikipedia et à noyauter de "casseroles" celles de leurs adversaires. L'information révélée l'année dernière a fait sourire outre-Atlantique. Elle a aussi donné une idée de génie à Virgil Griffith.

Cet étudiant américain en informatique et neurobiologie a pensé à croiser les adresses IP - la liste de chiffre qui identifie les ordinateurs sur internet - des collaborateurs de l'encyclopédie en ligne avec une liste publique de 30 millions de ces adresses associées à des entreprises ou administrations. Une idée aussi simple qu'efficace "C'est mieux quand vous faites les choses à grande échelle et de manière automatique", se réjouit Virgil Griffith auprès du magazine Wired.

Son outil - accessible ici aux internautes - qui permet de pister toutes les modifications de l'encyclopédie est devenu en quelques jours une source intarissable de révélations. Parmi les contributeurs réguliers de l'encyclopédie s'illustrent ainsi des cultes, comme l'Eglise catholique ou la sulfureuse Eglise de scientologie, des agences d'Etat, comme la CIA, ou encore des grands médias américains.

Chacun à bien sûr le droit d'apporter des corrections ou de partager sa science avec les autres internautes mais les modifications apportées ne sont pas toujours anodines. La CIA a ainsi proposé des retouches sur le Capitole, le Président Roosevelt ou, sujets plus polémiques, la biographie du président iranien Mahmoud Ahmadinejad et celle de son homologue Irakien Jalal Talabani. Aucun acte de désinformation équivoque par l'agence n'a pour l'instant été mis au jour mais cela n'empêchera pas certains de penser que l'agence prend ses précautions pour des modifications plus sensibles.

Plus surprenant, les agents qu'on imagine en complet et lunettes noires ont également proposé des collaborations aux articles sur les combats au lightsaber ( les épées laser de la guerre des étoiles), sur un album des Smashing Pumpkins, ou le fameux Rubik's Cube. On a désormais une idée de ce que les agents très secrets emportent en mission...

La Scientologie modifie Tom Cruise

Ces actes posent à nouveau la question de l'objectivité des articles de l'encyclopédie en ligne, d'autant que certaines modifications relèvent du sabotage pur et simple (Voir notre article sur la polémique entre Wikipedia et Sciences Po). Comme le relate le site du magazine Wired, en novembre dernier, un utilisateur anonyme de Wikipedia supprime 15 paragraphes critiques sur les très controversées machines à voter du groupe Diebold. L'adresse IP de ce mystérieux ami de la société révèle que la modification a été opérée depuis les bureaux de l'entreprise elle-même!

L'Eglise de Scientologie s'est illustrée de son côté en modifiant l'article qui porte sur ses activités, celui sur Tom cruise, un de ses membres, mais aussi pour ajouter des liens peu élogieux sur l'association américaine de psychiatrie, qui lui est hostile. Le Vatican a de son côté cherché à supprimer une allusion à une affaire embarrassante pour Gerry Adams, le leader du mouvement catholique Sinn Fein, en Irlande du Nord.

Parmi les autres organisations pointées du doigt, Fox News, chez qui une main "s'amuse" a gonfler les audiences de la chaîne, ou le New York Times, dont un employé a souhaité ajouter le mot salaud ("jerk") à la biographie de George Bush. On peut se réjouir de cet accès de transparence sur Wikipedia mais des internautes s'inquiètent déjà de la fin de l'anonymat sur l'encyclopédie en ligne. Les découvertes se poursuivent d'ailleurs à un rythme effréné : Wired a mis en ligne un blog qui les répertorie toutes et un concours de "l'acte de désinformation le plus honteux sur Wikipedia" est d'ores et déjà lancé. DieBold et la Scientologie tiennent la corde dans une liste qui "honore" également Disney, les supermarchés WalMart, le pétrolier Exxon ou l'éditeur de jeux Electronic arts. "
lci.tf1.fr/high-tech/2007-08/qui-modifie...vatican-4891164.html
 
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   28/10/10 à 17:02 #16762
Jean Doute
«Pénétrons méthodiquement la raison des choses.»
Contributeur extraordinaire !
Messages: 885
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Masculin Lieu:  de Pénétration méthodique de la raison des choses Date anniversaire: 21/12
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Excellent travail Stephan !
Je vais chercher ce logiciel ...
Cela montre bien l'ampleur de la désinformation ! Alors un domaine sensible doit a voir un sacré trafic !
Même les Wikis d'internet sont touché !
Enfin je ne suis pas sure que les falsificateurs oeuvrent dans toutes les langues (encore que peut être les scientologues) ...

Ce forum rebondit bien !
 
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/10 à 14:41 #16778
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Jean Doute écrit:
Excellent travail Stephan !
Je vais chercher ce logiciel ...
Cela montre bien l'ampleur de la désinformation ! Alors un domaine sensible doit a voir un sacré trafic !
Même les Wikis d'internet sont touché !
Enfin je ne suis pas sure que les falsificateurs oeuvrent dans toutes les langues (encore que peut être les scientologues) ...

Ce forum rebondit bien !

Merci bien Jean Doute, les encouragements font toujours plaisir ... :)

mais il est probable que cet article ... :
lci.tf1.fr/high-tech/2007-08/qui-modifie...vatican-4891164.html
qui date de 2007 ...

ait eu pour seul avantage de montrer une pratique de la CIA et du Vatican ...
et un remède :
wikiscanner.virgil.gr

et que depuis leur méthode pour ne plus se faire repérer si facilement ...
ait changer ...
 
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/10 à 14:59 #16780
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Tazman écrit:
stephan écrit:



Blablabla...




3 / Si les aliens sont en contact avec le gouvernement US depuis 1933 pourquoi ils se fatiguent maintenant à faire des Cropcircles ?

Voici la réponse des bons aliens ...
aux actes criminels , à l'association de malfaiteurs ...
de l’Amérique avec ces aliens déprédateurs , dangereux et néfastes ... :

2.bp.blogspot.com/_hgeqgeb7kJg/TAfRq4dRG...9e+de+la+photo+1.jpg
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.



blablabla


« Méfiez vous des porteurs de faux cadeaux et de leurs promesses non tenues,
beaucoup de douleur mais il est encore temps, croyez.
Il y a du bon à l’extérieur.
Nous nous opposons à la tromperie.
Fermeture du canal (son de cloche) » "


Oh ! Stephan, tu vas pas la ramener encore, cette
histoire débunkée depuis longtemps ?!

Taz.

Le jour ou tu comprendras ...

a) qu'il ne suffit pas de revendiquer un crops ... :

" La photo suivante montre "Team Satan" en train de faire comme s'ils applatissaient des blés en plein champ. Ils "faisaient semblant" parce qu'on les filmait dans un crop circle pré-existant, qui s'était formé le 13 juillet 2004 (voir le petit insert dans la photo). Les flèches rouges montrent dans l'image ci-dessous l'endroit exact de cette ancienne formation. "

" 1. Dans le documentaire final, on nous montre que "Team Satan" travaille très vite, mais on trompe le public en lui faisant croire qu'ils font la même chose de nuit, alors qu'en fait ils sont filmés dans un crop-circle déjà créé et font sembler d'applatir les blés avec leurs planches. C'est filmé de telle manière qu'on ne peut voir les blés déjà couchés. Le public est totalement abusé.

2. Le documentaire a toujours évité de montrer que le champ était puissamment éclairé, bien au contraire..

3. Le documentaire ne montre jamais que la formation réalisée par "Team Satan" (5 heures de travail en plein jour), n'est pas du tout au même endroit que celui où le tournage nocturne avait eu lieu. Là également, c'est tout le contraire. On a voulu faire croire que cette formation avait été réalisée de nuit. "
www.ovnis-usa.com/crop-circles-boules-de-lumiere/
www.ovnis-usa.com/images/Bert's_photo1_shoot.jpg

---------------------------------------------------------

" Un autre accrochage vient d'avoir lieu entre Bert Janssen et la chaîne TV du National Geographic. Le chercheur hollandais a rappelé comment ce canal réputé avait déjà trompé le public, et s'apprêtait à recommencer en 2009 :

de : Bert Janssen, le 29 Juin 2009,
à : Brent Bake, directeur des productions Zig-Zag
Sujet : Le documentaire de Zig-Zag, en 2004, pour National Georgraphic TV

"Je pense qu'il est nécessaire de rafraichir les mémoires. Reprenons les faits tels qu'ils se sont passés en 2004. Le National Geographic avait envoyé une équipe dans le Wiltshire pour réaliser un documentaire sur les Crop-circles. Diana Kemp, la productrice, m'avait promis que ce serait un reportage équilibré, et honnête.

Voici ce qui s'est passé en réalité. Le 10 Août 2004, vers minuit, j'ai été surpris de voir s'allumer plusieurs projecteurs très puissants près du Long Barrow de West Kennett. J'ai alors décidé de me rendre sur place.

Diana Kemp et toute une équipe se trouvaient dans un champ devant le Long Barrow. J'ai aussitôt reconnu les membres d'un groupe de fraudeurs, qu'on appelle "Team Satan" (John Lundberg, Rod Dickinson et Will Russell).

La photo suivante montre "Team Satan" en train de faire comme s'ils applatissaient des blés en plein champ. Ils "faisaient semblant" parce qu'on les filmait dans un crop circle pré-existant, qui s'était formé le 13 juillet 2004 (voir le petit insert dans la photo). Les flèches rouges montrent dans l'image ci-dessous l'endroit exact de cette ancienne formation. Remarquez également la puissance des projecteurs.

Par la suite, en plein jour, "Team Satan" a formé un crop circle près du Long Barrow. Ca leur a pris au total 5 HEURES en PLEIN JOUR. Voyez le résultat ci-dessous.

En quoi ces pratiques me semblent-elles inadmissibles ???

1. Dans le documentaire final, on nous montre que "Team Satan" travaille très vite, mais on trompe le public en lui faisant croire qu'ils font la même chose de nuit, alors qu'en fait ils sont filmés dans un crop-circle déjà créé et font sembler d'applatir les blés avec leurs planches. C'est filmé de telle manière qu'on ne peut voir les blés déjà couchés. Le public est totalement abusé.

2. Le documentaire a toujours évité de montrer que le champ était puissamment éclairé, bien au contraire..

3. Le documentaire ne montre jamais que la formation réalisée par "Team Satan" (5 heures de travail en plein jour), n'est pas du tout au même endroit que celui où le tournage nocturne avait eu lieu. Là également, c'est tout le contraire. On a voulu faire croire que cette formation avait été réalisée de nuit.

Il est parfaitement établi que cette partie du documentaire de 2004 est une tricherie. En fait tout le documentaire est de la même veine. Le reportage n'était pas équilibré ni honnête.

Désolé, je ne vois aucun moyen de convaincre les gens ici qu'il en sera autrement pour le documentaire prévu en 2009. A notre avis, National Geographic doit commencer par nous prouver qu'ils sont cette fois déterminés à réaliser un reportage honnête et non biaisé sur les crop-circles - et seulement alors pourrions-nous (moi-même et bien d'autres chercheurs) envisager d'y participer." Bert Janssen. -
www.ovnis-usa.com/crop-circles-boules-de-lumiere/

b) que ce que tu appels " imperfection " n'en est peut êtres pas...

et que des gens peuvent détériorer des crops aliens ...
intentionnellement ...
ou pas ...
(comme avec les nombreux touristes amateurs de crops)

surtout avec ce crops ou il est facile d'écraser ou de doubler un "bit" ...
 
Dernière édition: 29/10/10 à 15:07 Par stephan.
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/10 à 15:23 #16782
stephan
Contributeur extraordinaire !
Messages: 1127
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Unsansecond
 Re:CIA , NSA et aliens ?
stephan écrit:
Les coups d'états antidémocratiques de la CIA sont même affichés sur leur page Wikipédia ... :

" Les États-Unis et l'URSS vont rapidement se lancer dans une nouvelle rivalité :
installer des gouvernements alliés dans un maximum de pays.

C'est là que la CIA va mener la plupart de ses actions dans les décennies suivantes,
en renversant ou en aidant à renverser des pouvoirs considérés comme hostiles.

Opération TP/AJAX : soutien au renversement du gouvernement de Mossadegh en Iran en 1954 et le retour du Shah Mohammad Reza Pahlavi.
Opération PB/SUCCESS : démission de Jacobo Arbenz Guzmán au Guatemala face à l'avance de troupes organisées par les USA. Ce coup sera suivi par la mise en place d'une junte dirigée par Carlos Castillo Armas le 18 juin 1954. On a souvent cité le fait que Allen Dulles, alors DCI, et John Foster Dulles, secrétaire d'État du président Eisenhower, siégeaient au conseil d'administration de la United Fruit Company, dont certaines terres avaient été nationalisées sous Arbenz.
tentative pour empêcher Salvador Allende d'accéder au pouvoir au Chili en 1970 ; celui-ci sera finalement renversé par un coup d'État militaire conduit par Augusto Pinochet.
Également pour contrer l'influence communiste, la CIA parvient à se procurer une copie du rapport secret de Nikita Khrouchtchev dénonçant les crimes de Staline au XXe congrès du PCUS, qui est publiée dans le New York Times le 16 mars 1956 (le discours de Khrouchtchev a eu lieu le 25 février).
La CIA va échouer sur ses tentatives de renversement de Castro à Cuba, notamment avec le retentissant échec du débarquement de la Baie des Cochons le 16 avril 1961, puis plusieurs tentatives d'assassinat du dirigeant cubain (voir opération Mongoose). À la suite de ces échecs, Allen Dulles, son DDCI Charles Cabell et le DD-P Richard Bissell sont contraints, par le président John Fitzgerald Kennedy, de démissionner. Celui-ci cherche à reprendre le contrôle de la CIA, devenue un « État dans l'État » en nommant des dirigeants qui lui sont fidèles.[réf. nécessaire] Kennedy sera assassiné à Dallas le 22 novembre 1963, et les partisans de théorie du complot soupçonnent l'implication d'agents et/ou ex-agents de la CIA dans ce meurtre (voir les pages assassinat de John F. Kennedy et théories dans l'assassinat de Kennedy).
Face à la difficulté d'infiltrer des agents dans les régimes communistes qui sont généralement des états policiers et les limites des reconnaissances aériennes, le renseignement d'origine électromagnétique sera très utilisé par l'Agence en collaboration avec les autres services nationaux comme la National Security Agency ou étrangers.
En autre, deux stations de renseignement électronique de la CIA furent construit dans le Xinjiang en république populaire de Chine au début des années 1980. Elles surveillaient alors les activitées soviétiques en collaboration avec les services de renseignements chinois. Le BND allemand participait également à sa gestion dans le cadre de l'opération Pamir. La CIA stoppe ses opérations après les manifestations de la place Tian'anmen en 198914.
Parmi les exemples de la difficulté du travail de la CIA, le gouvernement cubain annonce en 1987 que le réseau de l'agence dans son pays est profondément infiltré par ses services 15 et un ancien responsable de la Stasi déclare en 2009 que sur les 23 espions de la CIA en RDA, 22 étaient des agents double travaillant pour son service 16
Selon l'Ordre exécutif 12 03617 émis par le président Jimmy Carter en 1978, seule la CIA était autorisée à accomplir des opérations clandestines mais face à la réalité du terrain, les forces armées furent associés ou entreprennent de tels opérations à nouveau dès le début des années 1980 notamment à travers l'unité Seaspray. "
fr.wikipedia.org/wiki/Central_Intelligence_Agency

C'est comme une carte de visite !!!

-Ils n'ont pas plus de respects pour les démocraties ...
que pour les individus ... :

" Centres de détention clandestins de la CIA et États-Unis et torture.

Le journal The Washington Post révèle l'existence d'un réseau mondial
de centres de détention clandestins (black sites) géré par la CIA.

Le quotidien précise que de telles prisons se trouveraient entre autres en Afghanistan et dans des pays d'Europe de l'Est ;
ces centres de détention ont été situés à l'étranger en raison de leur caractère illégal,
les détenus étant des « détenus fantômes » victimes de disparition forcée. "
fr.wikipedia.org/wiki/Central_Intelligence_Agency

Aprés avoir mis Obama en place ... :
" La biographie cachée des Obama : une famille au service de la CIA (1ére partie)
par Wayne Madsen*

Le journaliste d’investigation Wayne Madsen a compilé plusieurs archives de la CIA établissant les liens entre l’Agence et des institutions et des personnes ayant eu des relations étroites avec Barack Obama, ses parents, sa grand-mère et son beau-père. La première partie de son dossier souligne l’implication de Barack Obama senior dans les actions menées par la CIA au Kenya. Ces opérations visaient à contrer la montée du communisme sous influence sino-soviétique dans les cercles étudiants ; au-delà, elles avaient également pour objectif de faire obstruction à l’émergence de leaders africains non-alignés.

Business International Corporation, la société écran de la CIA dans laquelle exerçait le futur président des États-Unis, organisait des conférences réunissant les dirigeants les plus puissants et employait des journalistes comme agents à l’étranger. Le travail qu’y a mené Barack Obama à partir de 1983 concorde avec les missions d’espionnage au profit de la CIA qu’a remplies sa mère, Stanley Ann Dunham dans les années 1960, après le coup d’État en Indonésie, pour le compte d’autres sociétés écrans de la CIA, dont l’East-West Center de l’Université de Hawaii, l’Agence des États-Unis pour le développement international (United States Agency for International Development, USAID) [1]et la Fondation Ford [2]. Dunham rencontra et épousa Lolo Soetoro, le beau-père d’Obama, à l’East-West Center en 1965. Soetoro fut rappelé en Indonésie en 1965 en tant qu’officier de haut rang afin d’assister le général Suharto et la CIA dans le sanglant renversement du président Sukarno [3]

Barack Obama senior rencontra Dunham en 1959 lors de cours de russe à l’Université de Hawaii. Il figurait parmi les heureux élus d’un convoyage aérien entre l’Afrique de l’Est et les États-Unis pour faire entrer 280 étudiants dans diverses institutions universitaires états-uniennes. Selon un rapport de l’agence Reuters de Londres du 12 septembre 1960, cette opération bénéficiait simplement d’une « aide » de la seule Fondation Joseph P. Kennedy. Elle visait à entraîner et endoctriner de futurs agents d’influence en Afrique, un continent alors en passe de devenir le terrain de la lutte de pouvoir entre les États-Unis, l’uni on soviétique et la Chine pour peser sur les régimes des pays nouvellement indépendants ou sur le point de le devenir.

Lors du choix des étudiants expatriés, Masinda Muliro, le vice-président de l’uni on démocratique africaine du Kenya (Kenyan African Democratic uni on, KADU), avait dénoncé les préférences tribales favorisant la majorité ethnique des Kukuyus et du groupe minoritaire des Luo. Ce favoritisme privilégiait les sympathisants de l’uni on nationale africaine du Kenya (Kenyan African National uni on, KANU), dirigée par Tom Mboya, au passé nationaliste et syndicaliste. C’est Mboya qui choisit d’envoyer Barack Obama senior étudier à l’Université de Hawaii. Obama senior, alors marié, père d’un enfant et en attente d’un deuxième enfant au Kenya, épousa Dunham sur l’île de Maui le 2 février 1961. Dunham était enceinte de Barack Obama depuis trois mois au moment de son uni on avec Obama senior. Celui-ci devint le premier étudiant africain à intégrer une université états-unienne.

Toujours selon Reuters, Muliro aurait également déclaré vouloir envoyer une délégation aux États-Unis pour enquêter sur les étudiants kenyans ayant reçu des « présents » de la part des États-Uniens et pour « s’assurer que les cadeaux faits aux étudiants à l’avenir [soient] gérés par des personnes sincèrement soucieuses du développement du Kenya. »

Mboya reçut à l’époque une subvention de 100 000 dollars de la part de la Fondation Joseph P. Kennedy, dans le cadre du programme d’invitation d’étudiants africains, après avoir refusé la même offre de la part du Département d’État. À l’évidence, Mboya s’inquiétait des soupçons qu’aurait éveillés une assistance états-unienne directe chez les politiques kenyans procommunistes, déjà suspicieux de ses liens avec la CIA. Le programme fut financé par la Fondation Joseph P. Kennedy et par la Fondation des étudiants afro-américains. Obama senior ne faisait pas partie du premier groupe acheminé par avion aux États-Unis mais de l’un des suivants. Ce programme d’aide aux étudiants africains, organisé par Mboya en 1959, incluait des étudiants originaires du Kenya, de l’Ouganda, du Tanganyika, de Zanzibar, de la Rhodésie du Sud et du Nord et au Nyassaland (l’actuel Malawi).


Reuters rapporte également que Muliro accusait le favoritisme présidant à la sélection des bénéficiaires de l’aide états-unienne « de perturber et d’aigrir les autres étudiants africains. » Muliro affirmait que « l’avantage était donné aux tribus majoritaires [les Kikuyus et les Luo] et que de nombreux étudiants sélectionnés par les États-Unis avaient échoué aux examens d’admission alors que d’autres étudiants non-sélectionnés faisaient état de meilleures recommandations. »

Obama senior était l’ami de Mboya et originaire de la tribu des Luo. Après l’assassinat de Mboya en 1969, Obama senior témoigna au procès du meurtrier présumé. Obama senior affirma avoir été la cible d’une tentative de meurtre en pleine rue après sa comparution au tribunal.

Obama senior quitta Hawaii pour Harvard en 1962 et divorça de Dunham en 1964. Il épousa une étudiante de Harvard, Ruth Niedensand, une Etats-unienne juive, avec qui il retourna au Kenya et eut deux enfants. Leur uni on se termina également par un divorce. Obama senior travailla au ministère des Finances et au ministère des Transports kenyans ainsi qu’au sein d’une compagnie pétrolière. Obama senior se tua dans un accident de voiture en 1982 ; les principaux hommes politiques kenyans assistèrent à ses funérailles, dont Robert Ouko, qui deviendra ministre des Transports et sera assassiné en 1990.

Les documents de la CIA indiquent que Mboya était un important agent d’influence pour le compte de la CIA, non seulement au Kenya mais dans toute l’Afrique. D’après un rapport hebdomadaire secret de la CIA (CIA Current Intelligence Weekly Summary) en date du 19 novembre 1959, Mboya était chargé de surveiller les extrémistes lors de la deuxième Conférence panafricaine de Tunis (All-Africa People’s Conference, AAPC). Le document rapporte que « de sérieuses frictions [s’étaient] développées entre le Premier ministre du Ghana, Kwame Nkrumah, et le nationaliste kenyan Tom Mboya qui [avait] activement participé en décembre [1958] à la surveillance des extrémistes lors de la première Conférence panafricaine à Accra. » Les termes « activement participé » semblent indiquer que Mboya coopérait avec la CIA, dont le rapport fut établi par ses agents sur le terrain à Accra et à Tunis. C’est pendant cette période de « collaboration » avec la CIA à Accra et à Tunis que Mboya alloua à Obama senior une bourse d’études et lui offrit la possibilité de s’expatrier et d’entrer à l’Université de Hawaii, où il rencontra et épousa la mère de l’actuel président des États-Unis.

Dans un rapport hebdomadaire secret de la CIA plus ancien, daté du 3 avril 1958, apparaissent ces mots : « [Mboya] reste l’un des dirigeants africains les plus prometteurs. » La CIA, dans un autre rapport hebdomadaire secret, daté du 18 décembre 1958, qualifie le nationaliste kenyan MBoya de « jeune porte-parole capable et dynamique » lors de sa participation aux débats de la Conférence panafricaine ; il fut perçu comme un opposant aux « extrémistes » tels que Nkrumah, soutenu par « les représentants sino-soviétiques. »

Dans un document de la CIA déclassifié sur la Conférence panafricaine de 1961, le conservatisme de Mboya, à l’instar de celui du Tunisien Taleb Slim, est clairement défini comme le contrepoids à la politique de gauche du clan Nkrumah. Les procommunistes avaient été élus à la tête du comité organisateur de la Conférence panafricaine lors de la conférence du Caire en 1961, à laquelle assista Mboya. Dans le rapport de la CIA, le nom de plusieurs de ces dirigeants sont cités : celui du Sénégalais Abdoulaye Diallo, le Secrétaire général de la Conférence panafricaine, de l’Algérien Ahmed Bourmendjel, de l’Angolais Mario de Andrade, de Ntau Mokhele du Basutoland (ex-Lesotho), du Camerounais Kingue Abel, d’Antoine Kiwewa du Congo belge (l’actuelle RDC), du Ghanéen Kojo Botsio, du Guinéen Ismail Touré, de T. O. Dosomu Johnson du Liberia, du Malien Modibo Diallo, du Marocain Mahjoub Ben Seddik, de Djibo Bakari du Niger, de Tunji Otegbeya du Nigeria, de Kanyama Chiume du Nyassaland, du Somalien Ali Abdullahi, du Sud-Africain Tennyson Makiwane, et de Mohamed Fouad Galal des Émirats arabes unis.

Les seuls participants ayant reçu l’approbation de la CIA furent Mboya (dont tout porte à croire qu’il était un indicateur de la CIA), Joshua Nkomo, originaire de Rhodésie du Sud, B. Munanka du Tanganyika, le Tunisien Abdel Magid Shaker et l’Ougandais John Kakongé.

Nkrumah sera finalement limogé en 1966, après un coup d’État militaire organisé par la CIA, alors qu’il effectuait une visite d’État en Chine et au Nord-Viêt-Nam. Cette opération fut mise en œuvre un an après celle que l’Agence mena contre le président Sukarno, autre coup d’État militaire dans lequel la famille maternelle d’Obama joua un rôle. Certains éléments donnent à penser que l’assassinat de Mboya en 1969 fut organisé par des agents chinois agissant pour le compte des factions gouvernementales chargées par le président kenyan, Jomo Kenyatta, de lutter contre Mboya et par là même, d’éliminer un homme politique africain pro-états-unien de premier plan. Toutes les ambassades de Nairobi avaient mis leurs drapeaux en berne en hommage à Mboya, sauf une, celle de la République populaire de Chine.

L’influence qu’exerça Mboya sur le régime de Kenyatta se prolongera longtemps après sa mort, quand Obama senior était toujours en vie. En 1975, Josiah Kariuki, un socialiste membre du parti KANU (parti dont il aida à la mise en place avec Mboya et Obama senior) était assassiné. Après ce meurtre, Kenyatta renvoya du gouvernement trois ministres insoumis qui « étaient liés personnellement soit à Kariuki, soit à Mboya. » Cette information fut d’abord classée secrète (niveau de classification Umbra) ; elle apparait dans plusieurs notes de service de la CIA au Moyen-Orient, en Afrique et en Afrique du Sud. Elle fut par la suite diffusée sur le réseau COMINT le 24 juin 1975. Les renseignements figurant dans ce rapport, comme le montre son niveau de classification, proviennent d’écoutes effectuées par le ministère de l’Intérieur kenyan. Personne n’a jamais été accusé du meurtre de Kariuki.

La mise sur écoute des associés de Mboya et de Kariuki est une preuve que la NSA et la CIA maintinrent leur surveillance sur Barack Obama senior ; un individu, en sa qualité de ressortissant étranger aux États-Unis, qui était susceptible d’être soumis occasionnellement à la mise sur écoute légale, dont se chargent la NSA et le Government Communications Headquarters (GCHQ, le service de renseignement électronique du gouvernement britannique). "
(1ére partie)
www.voltairenet.org/article166848.html

" un gamin idiot et simplet "
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_marionne...9;info#Am.C3.A9rique





Ce sera qui le prochain ... ?

Conan le barbare ... ?:
www.bootsheaven.com/wp-content/uploads/2009/08/conan.jpg
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Pourquoi pas Mickey Mouse ... ?:
http://farm4.static.flickr.com/3037/2606094451_554f37a05f.jpg
Image réservée aux membres.
Veuillez vous connecter ou vous enregistrer.


Bravo la démocratie CIA !!!
 
Dernière édition: 29/10/10 à 16:05 Par stephan.
un ...
Le sujet a été verrouillé.
   29/10/10 à 16:25 #16786
Bobby
Moderateur
Messages: 2847
Personne n'est hors ligne Cliquez ici pour voir le profil de cet utilisateur
Sexe: Féminin Lieu: Paris Date anniversaire: 01/01
 Re:CIA , NSA et aliens ?
Tu dérives Stephan, je ne vois pas le rapport entre la biographie d'Obama et les OVNI...

Tu peux ouvrir un autre sujet si tu le souhaites, mais essais de ne pas tout mettre dans le même sujet sinon on ne va pas s'y retrouver, ce n'est déjà pas simple... Merci d'avance.
 
Retrouvez-nous sur facebook :
www.facebook.com/groups/pseudo.scepticisme/
Le sujet a été verrouillé.
Revenir en hautPage: 123456789
Modérateur: Bobby, Jerem
Développé par KunenaObtenir les derniers messages directement sur votre PC - Version française:SFK