L'antique avion/oiseau égyptien Imprimer
Écrit par Nicolas Vivant   
Lundi, 10 Novembre 2003 01:00


 

 

L'aéronautique expérimenté par les Africains anciens
UNE MAQUETTE DE PLANEUR VIEUX DE DEUX MILLE ANS, CONSTRUITE PAR LES ANCIENS EGYPTIENS A ÉTÉ DÉCOUVERTE EN AFRIQUE PAR DES SCIENTIFIQUES DE LA NASA

C'est ce titre qu'a choisi Jean-Philippe Omotunde pour illustrer l'article que voici (source: http://www.africamaat.com/imprimersans.php3?id_article=56) :

   

29 septembre 2003

par Jean-Philippe Omotunde

La découverte de Khalil Messiha, à savoir, une maquette de planeur, indique que les Africains anciens avaient déjà fait l'expérience de machines volantes dès le 5ème ou 4ème siècle avant Jésus-Christ. Un article basé sur plusieurs pièces reliées, collectionnées et présentées à l'éditeur par un officier de la NASA, confirme la découverte.

Cette maquette extraordinaire avait été placée parmi des modèles d'oiseaux au Musée Égyptien. Elle date de plusieurs centaines d'années avant J. C. Elle a été découverte à Sakkarah en 1898 et était construite en bois de platane. C'est une vraie maquette de monoplace.

Des membres du Comité International de l'Éducation Aérospatiale qui se rencontrèrent au Caire pour la première fois, étaient surpris quand ils visitèrent le « Egyptian Museum » . Ce n'était pas la surprise normale de visiteurs venant au Musée pour la première fois, mais plutôt la stupéfaction de voir la maquette d'un aéroplane vieux de 2 300 ans.

Lorsque ce modèle fut découvert au 19ème siècle, on ne savait pas grand chose des aéroplanes et la maquette fut rangée parmi d'autres modèles d'oiseaux. Pendant plusieurs années, elle fut gardée dans une boîte de verre avec d'autres oiseaux, jusqu'à ce qu'un jeune physicien et artiste Égyptien nota qu'elle était différente des autres oiseaux. La différence était claire à ses yeux, car les queues d'oiseau sont horizontales, alors que là, la queue était verticale. La maquette a aussi des ailes différentes des autres oiseaux et elles ressemblaient par contre bien aux ailes d'un avion.

Ce physicien était aussi un amateur de maquettes d'avions et fut capable de distinguer celle-ci des autres oiseaux qui l'entouraient. Des archéologues et scientifiques du monde furent invités à étudier cette pièce fantaisiste qui sans aucun doute change l'histoire de l'aviation.

Cette maquette avait donc été trouvé en 1898, dans une tombe à Saqqarah. Pour les archéologues, vu que les avions n'existaient normalement pas en Afrique noire à cette époque, la trouvaille fut classée « figurine d'oiseau en bois » dans le "rayon jouets", sous le n° 6 347 au sous-sol du musée du Caire.

C'est en 1969, que le Dr Khalil Messiha, observant les maquettes des anciens égyptiens, fut intrigué par cet oiseau bizarre. 

Voilà ses caractéristiques :

· Formes aérodynamiques comparables aux planeurs modernes.

· L'avion en sycomore léger pèse 39 gramm · Ailes en dièdre inverse, ce qui procure une grande stabilité en vol.

· Queue verticale et non horizontale.

· Inscription portée sur l'avion : "don d'Amon", soit don de Dieu.

· Fuselage parfaitement "centré" (centre de gravité situé au tiers de la corde de l'aile).

Les répliques en balsa qui ont été faites par les chercheurs à partir de ces caractéristiques ont effectivement pu voler. Ceci, en rajoutant simplement une pièce fendue à l'endroit marqué sur la queue faisant office de gouverne de profondeur. Cette maquette est maintenant officiellement classée comme maquette d'avion, en compagnie d'une quinzaine d'autres pièces ailés. Ces objets ont fait l'objet d'une exposition spéciale au musée du Caire en 1972.

Texte officiel de la découverte réalisé par : le Dr. Khalil Messiha, le Dr. Gamal Mokhtar et Michaël Fren

Sur le sujet Cf. l'ouvrage : La philosophie africaine de la période pharaonique du professeur Théophile Obenga

Jean-Philippe Omotunde


Mais tout n'est pas aussi simple que dans l'article de Jean-Philippe Omotunde.

Téléphone égyptien

La première chose notable est que cet article n'hésite pas à faire référence à la NASA comme partie prenante de la découverte ou de l'étude de l'objet. La seule autre référence à la NASA que nous avons pu trouver faisait mention de la ressemblance entre l'oiseau et les derniers modèles d'avion à ailes obliques de l'agence américaine.
Impossible de trouver à quoi correspond le "Comité International de l'Éducation Aérospatiale", nous n'avons trouvé aucune référence le concernant. Contacté par mail, l'auteur de cet article n'a pas donné suite.

Des images ad hoc

On remarque par ailleurs que les photos ont été choisies parce que ce sont celles sur lesquelles l'objet évoque le mieux un avion tel que nous le connaissons. D'autres photos sont nettement moins convaincantes pour ce qui concerne cette thèse. En voici une:


La ressemblance n'est-elle pas beaucoup moins frappante ?

Un chercheur objectif ?


Le Dr Khalil Messiha est-il un scientifique rigoureux et objectif, loin de toute interprétation "paranormale" des phénomènes auquel il est confronté ? Difficile de le croire. Il est le créateur de l'association "imhotep", spécialisée en archéologie mystérieuse, radiesthésie, médecines parallèles, etc (Voir leur site: http://www.geocities.com/thotmose/imhotep-society.htm)

Mais il vole !

Un des arguments majeurs du Dr Messiha concerne les proportions de l'"avion" et le fait qu'il aurait pu... voler. Il oublie bizarrement qu'un oiseau est aussi fait pour voler...
Martin Gregorie ne l'a pas oublié et a essayé lui aussi de faire voler une reproduction. Sa conclusion: l'oiseau ferait une bonne girouette. Mais il ne peut pas voler (http://www.catchpenny.org/birdtest.html)