Page principale Blog Une église orthodoxe prétend guérir le SIDA en arrosant les malades
Une église orthodoxe prétend guérir le SIDA en arrosant les malades Imprimer Envoyer
Écrit par Richard Monvoisin   
Mardi, 10 Avril 2007 16:20

Vous vous rappelez de Yahya Jammeh, le président gambien qui prétend guérir le sida (et l’asthme au passage) ? Nicolas Vivant avait remonté le fil des « preuves » avancées par l’entourage du président , et .

Cette fois, c’est la version « jet d’eau ». Sur le Mont Entoto, près d’Addis-Abeba, en Éthiopie, l’église de Sainte Marie (Maryam church) prétend avoir déjà guéri des centaines de malades du sida par aspersion d’eau de source bénite.

 

La fameuse Maryam Church octogonale, sur la colline d'Entoto, à Addis-Abeba.



Ça fonctionne ainsi. Les malades affluent en cohorte sur la colline, à plus de 3000 m d’altitude. Souvent en très mauvaise santé, grimper la colline ne les vivifie pas. Puis ils se regroupent par sexe et enlèvent chaussures et chaussettes, car « le sol est saint ». Certains brandissent leurs bébés malades. Les représentants du clergé local mettent des Kway jaunes, remplissent des jerricans, et … aspergent la foule à tour de bras.
C’est Ian Woods de Skynews, qui raconte ici avec effroi dans Aids Victims Risk Lives.



Entoto, le seul endroit au monde où le clergé est en ciré jaune - Source Skynews



À l’origine de cette « thérapie alternative », le père Bahetawi Gebremedhin Demise : dix ans auparavant, il aurait fait un rêve dans lequel Dieu lui aurait intimé d’aller chercher une eau miraculeuse dans une faille de la montagne. Il a donc obéi. À l’en croire, c’est probant : rien de moins que 1329 « guérisons » l’année passée, et plus de cinq cent milles personnes « soignées » près de sa paroisse.
(source Tsegaye Tadesse, Believers seek AIDS cure at Ethiopian springs, Reuters, 29 nov 2006).

Pour toucher du doigt le sordide de l’affaire, Gebremehdin précise que « les gens qui viennent ici juste après avoir été déclarés séropositifs, donc avant que le corps ne soit atteint, ceux-là sont plus faciles à soigner ». Surtout ceci : « Nous ne permettons pas aux patients de prendre de médicaments s’ils veulent recevoir l’eau bénite ».

Ignoble, n’est-ce pas ?

 

La grande lessive quotidienne anti-sida - Source Skynews




Qu’en pensent les supérieurs ? A priori, l’Église Orthodoxe Éthiopienne (EOC) confirme : il est "prouvé" que l’eau en question possède le pouvoir de guérir le sida. Kessis Kefyalew Merahi, théologien renommé, est de ceux-là. Il précise que si le virus ne se développe pas chez certains, c’est parce que « leur corps est protégé par la grâce de la Sainte Marie ».

 

La cure de Sida par l'eau bénite est "prouvée", selon Kessis Kefyalew Merahi - Source : Addis Tribune



Précisons pour le piment de l’affaire que :

- l’EOC possède un bras outillé dans la lutte contre le Sida, le EOC-DIDAC - Development and InterChurch Aid Commission, dont le but est la prévention du sida dans les campagnes.
Voir Ethiopian Orthodox Church involvement in HIV/AIDS prevention, care and support, Int Conf AIDS. 2000 Jul 9-14; 13.

- Merahi même aurait été à la tête du service pastoral de soin du DIDAC, selon Addis Tribune).

- l’EOC-DIDAC reçoit des sous de la Banque Mondiale pour un vaste programme visant à
«initier les paysans, le clergé et les dirigeants de la communauté à de nouvelles techniques alternatives de soin du sol. La formation a inclus de concert une assistance technique, et des enseignements bibliques sur le soin de l’environnement et sur le riche héritage que laissent à ce sujet les saints chrétiens, les ermites, les églises et les monastères». Faiths and environment, World Bank support 2000-2005, p 42).

Heureusement, des voix s’élèvent. Le Dr Solomon Zewdu par exemple, du Centre de distribution de médicaments HIV/SIDA de l’Université Johns Hopkins à Addis Ababa, dit avoir enjoint le Patriarche Orthodoxe à dire aux personnes séropositives qu’elles peuvent prendre les médicaments retroviraux en même temps que l’eau. Nous ne savons pas s’il a été entendu.



L’Observatoire Zététique va contacter l'Eglise Orthodoxe Ethiopienne pour en savoir plus.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir