Page principale Blog Vendredi 13 : un exemple d'argumentaire biaisé...
Vendredi 13 : un exemple d'argumentaire biaisé... Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Vivant   
Vendredi, 10 Novembre 2006 15:21

Je préparais récemment, avec mon complice Richard Monvoisin, une émission de radio qui avait lieu vendredi 13 octobre de cette année. Nous nous attendions évidemment à être interrogés sur les superstitions liées au nombre 13 en général et au vendredi 13 en particulier. Et je suis tombé sur une page web très intéressante. On peut y lire la chose suivante :

« Vendredi est un jour banni par la Bible. Le mot "vendredi" ne se retrouve nul part dans la Bible, ni dans le Nouveau Testament, ni dans l'Ancien Testament; on y utilise plutôt l'expression "sixième jour". Le lecteur incrédule pourrait en faire la vérification ou procèder à toute autre recherche de mot ou expression biblique au moyen de ce moteur de recherche, fourni gratuitement par Bibliquest.org. »

C'est très intéressant parce que, une fois n'est pas coutume, l'auteur de ces lignes propose au lecteur incrédule de vérifier l'affirmation qui est la sienne. On ne se refait pas, et comme je ne suis incrédule par principe, je me suis rendu sur le moteur de recherche et j'ai cherché. Et c'est vrai. Le mot « vendredi » n'apparait jamais dans la bible. Ni dans l'ancien, ni dans le nouveau testament. On pourrait croire que l'argument « Vendredi est un jour banni par la Bible » sort renforcé de cette vérification. Pourtant, ce n'est pas le cas.

Que s'est-il passé dans la tête de l'auteur ? Peut-être s'est-il interrogé sur les rapports entre christianisme et « vendredi ». Peut-être avait-il un a priori sur une superstition qu'on sait ancienne ? Toujours est-il qu'il a probablement utilisé le moteur de recherche qu'il cite et qu'il s'est rendu compte que le mot en question n'apparaissait pas dans l'ouvrage. Pour lui, l'hypothèse qu'il cherchait à vérifier était validée. Or dans le cas qui nous préoccupe, par exemple, ce n'est pas le mot « vendredi » qui est absent de la bible, mais tous les noms de jours de la semaine. Faites une recherche sur « lundi », « mardi », « mercredi », etc... et vous verrez qu'en fait aucun de ces mots n'apparait dans la bible. Rien ne permet donc d'affirmer que le mot « vendredi » fait l'objet d'un traitement particulier. Je ne suis évidemment pas le premier à remarquer cela, et la phrase de l'auteur n'est qu'une petite partie d'un développement plus long. Il n'en demeure pas moins que c'est un bon exemple de recherche où le scepticisme doit être de rigueur, et une illustration intéressante de validation biaisée d'une argumentation, alors même qu'a priori la bonne foi de l'auteur n'est pas en cause. Ce biais, qu'on retrouve parfois dans les travaux de recherche (en parapsychologie notamment, mais pas seulement) permet parfois d'isoler un effet ou d'appuyer un argumentaire alors que dans les faits on ne peut pas conclure.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir