Les crapauds explosent-ils quand on les fait fumer ? (III) Imprimer
Écrit par Nicolas Vivant   
Jeudi, 17 Août 2006 18:22

Décidemment, je ne me sortirai jamais de cette enquête. Plus je m'intéresse au sujet et plus il semble m'échapper. Quelques informations nouvelles, néanmoins.

Crapaud« Comme tout être vivant, le crapaud respire, mais son type de respiration diffère du nôtre, en ceci notamment que, n'ayant pas de côtes, il ne dilate pas son thorax. L'air, une fois introduit dans la bouche par les narines, est chassé dans la glotte et dans les poumons par un mouvement de l'appareil hyoïde, que décèle une pulsation de la gorge. Le crapaud ne peut respirer que bouche close. » (1)

Le crapaud respire aussi par la peau (et cet apport est loin d'être négligeable), mais je ne pense pas que cela joue un quelconque rôle dans la légende à laquelle je m'intéresse.

Peut-on déduire de ce système respiratoire que cette légende est fausse ? J'ai tendance à penser que oui, et les quelques expériences dont j'ai entendu parler semblent également l'indiquer. Mais il est très difficile d'obtenir une confirmation des spécialistes (batrachologues ou herpétologues). La plupart connaissent la légende, mais ceux que j'ai interrogé sont rarement affirmatifs, quand ils ne se contredisent pas dans leur réponse. (2)

Maltek, un contributeur de fr.sci.zetetique, attire mon attention sur cette page : http://en.wikipedia.org/wiki/Exploding_toad. On peut y lire :

« A widely-circulated urban legend claims that you can explode a toad by putting a cigarette in its mouth because toads inhale through their mouths but they exhale through their skin. If the air is too polluted this process cannot be completed and the gases continue to build up until they explode. This is not true: frogs and toads are amphibians, and even though amphibian skin can perform gas exchange, it is unrelated to lung expiration (see: buccal pumping). Even if the frog or toad keeps performing non-stop inhalation, which is impossible anyway, the air would not build up in its body and cause it to explode. »

Que je traduis :

« Une légende urbaine largement répandue prétend qu'on peut faire exploser un crapaud en plaçant une cigarette dans sa bouche parce que les crapauds inspirent par leur bouche mais expirent par la peau. Si l'air est trop pollué le système ne fonctionne plus et les gas continuent de s'accumuler jusqu'à ce qu'ils explosent. Cela n'est pas vrai : les grenouilles et crapauds sont des amphibiens, et même si la peau d'un amphibien peut permettre l'échange gazeux, c'est sans lien avec l'expiration pulmonaire (voir : buccal pumping). Meme si la grenouille ou le crapaud inspire sans s'arrêter, ce qui est de toute façon impossible, l'air ne s'accumulerait pas dans son corps jusqu'à causer son explosion. »

Malheureusement, aucune référence extérieure.

En revanche, on trouve un lien intéressant sur une légende urbaine du même tonneau et dont je n'avais jamais entendu parler : on recommanderait de ne pas jeter de riz lors des mariages parce que les oiseaux le mangeraient et exploseraient : http://www.straightdope.com/classics/a5_081.html.

Je pourrais considérer que, les indices s'accumulant, l'affaire est entendue. Je ne crois pas que ce soit le cas. En effet, toujours sur fr.sci.zetetique, Thierry M. affirme :

« On l'a fait une fois avec des copains quand j'étions p'tit, mais j'ai un doute sur ma mémoire : les cigarettes étaient-elles explosives ? En tout cas le crapaud, lui, a fait PAF ! Mais avant, je l'affirme, il a gonflé !!! » (3)

Autant dire que, s'il ne s'épaissit pas, le mystère demeure et ma quête continue.

-- Nicolas Vivant.


(1) Jean Rostand, « La vie des crapauds », pages 22-23, Stock, 1990.
(2) Cf. mes échanges avec des spécialistes.
(3) Cf. http://groups.google.com/group/fr.sci.zetetique/msg/9cf7b271e5114c28