Les crapauds explosent-ils quand on les fait fumer ? Imprimer
Écrit par Nicolas Vivant   
Mercredi, 21 Décembre 2005 15:59

Ces interventions sont extraites de messages échangés du 3 au 5 mai 2005 sur notre liste de discussion publique.

CrapaudLa majorité des contributeurs sont d'anciens enfants. Alors de temps en temps, on se détend avec une enquête qu'on ne mène pas à son terme, mais qui amuse tout le monde. Ceci dit, le mystère du crapaud explosif reste entier. N'hésitez pas à apporter votre réponse dans les commentaires liés à cet article.

YL : Jeu (?) très pratique au temps de mon enfance occitane. Placer une cigarette allumée dans la bouche d'un crapaud. Celui-ci inhale la fumée sans la rejeter et finit par exploser.

PM : Il y a explosion si il y a différence de pression. Pourquoi la fumée de cigarette devrait-elle faire augmenter la pression interne (que ce soit sanguine ou bien au niveau pulmonaire) de cette pauvre bête au point de la faire éclater ? A la limite, qu'elle s'asphyxie ou pète un anévrisme... Mais qu'elle explose... Ne le prenez pas mal, mais j'ai beaucoup de mal à y croire. Et, non, je ne tenterais pas l'expérience ;-)

FM : J'ai entendu cette histoire de crapaud qui explose de nombreuses fois, et il y a déjà bien longtemps. Avec également de nombreux témoignages (comme celui de Y.) de personnes qui l'ont fait ! Je devais avoir 13 ans quand j'ai essayé avec de gros crapauds bien gras. Et... Le crapaud ne taffe pas sur la clope. Il l'a recrache. Je prends un autre crapaud : pareil. J'ai jamais réussi à faire exploser le moindre crapaud :-( Avec le recul, je m'interroge sur un détail : je réfléchis aux différentes manières de respirer (avec des poumons, avec des branchies qui baignent dans l'eau, ou même à travers la peau) et sans être un spécialiste de l'anatomie du crapaud, j'ai peine à croire que le système soit bien différent. J'ai donc du mal à comprendre comment il est possible d'atteindre dans les poumons une pression supérieure à la pression atmosphérique lors de l'inspiration (pour faire rentrer de l'air il faut faire une dépression au contraire!) La pompe devrait être située à l'extérieur du crapaud pour le faire exploser ! On ne peut pas s'autodétruire en inspirant ! Il suffit d'essayer pour s'en convaincre ! Je me demande dans qu'elle mesure nous ne serions pas en face d'une légende urbaine... Ou alors le crapaud a une anatomie qui pique ma curiosité et réveille ma curiosité. Je ne cesse d'être surpris par les merveilles de dame nature. Quelqu'un a des info ?

F : J'ai également entendu cette histoire et j'avoue avoir soupconné la legende urbaine. Les crapauds et grenouilles respirent bien (dans l'air) avec des poumons, mais ont la particularité d'avoir un système à pression positive. Ca veut dire la pression augmente dans la cavite buccale et que l'air est poussé vers les poumons; au contraire des systèmes à pression négative dans lesquels la dépression intra-pulmonaire provoque l'entrée de l'air.

GD : Peut-être fait-il comme certains apnéistes : vulgairement sans précision anatomique : inspiration maximum, bloquage de la gorge pour boucher les poumons, puis gonfler la bouche, fermer les lèvres et comprimer l'air par ses joues en débloquant la gorge, ce qui rajoute au volume d'inspiration maximum un petit volume à chaque fois ...de plus en plus petit... est ce que l'anatomie du crapaud permet cela ? si oui dans quel proportion ? tous les types de crapaud ? (et les grenouilles) est ce que la fumée irritante lui provoque un spasme incontrolable car la tension qui semble le faire exploser (j'ai jamais vu) devrait provoquer un reflexe de protection pour eviter cela ?

JA : Interessant. A quand le premier moteur à crapaud ?

FM : La pompe externe que je mentionnais serait donc la bouche du crapaud ? Il s'en servirait pour pousser l'air vers les poumons ? Ça pourrait marcher si la cigarette était une valve a sense unique. Or, on peut souffler dans une cigarette... Y. ? Des précisions sur le mode opératoire ? Faut-il scotcher le crapaud pour que ça marche? ;-)

FG : Quand j'étais gamin, cette légende urbaine était aussi assez populaire dans les cours de récré par chez moi. Mais je l'ai abandonné en grandissant (comme tant d'autres), n'ayant jamais pu en faire la démonstration ni la preuve, sinon par anecdotes interposées. La première difficulté étant, avant tout, de faire avaler la fumée de cigarette par un crapaud étant donné leur appareil et système respiratoire particulier (par la peau et les narines).

YL : Tout en étant incapable d'étudier une hypothèse je peux attester qu'il y a une cinquantaine d'années j'ai eu, une unique fois, une part active dans "l'expérience" : c'est moi qui ai tiré les premières bouffées de la cigarette avant qu'un camarade plus courageux ou moins degouté l'introduise dans la bouche du crapaud.

RM : J'ai rencontré récemment un crapaud que j'héberge gracieusement dans mon jardin et qui se souvient que ses ancêtres étaient ainsi parfois soumis à la stupidité des hommes et qui affirme que chaque fois qu'un de ces crétins de gamins les soumettait au supplice de la cigarette, ils se disaient : "ah! ces cons-là nous gonflent !"